travail sur l'hypnose, aidez-moi

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par marina, 23 Novembre 2006.

  1. marina

    marina

    Inscrit:
    23 Novembre 2006
    Bonjour, je m'appelle marina. Je fais mon memoire de fin d'etudes sur l'hypnose, voila mon souci est que je n'arrive pas a distinguer la difference entre la trance et l'état hypnotique, pourriez vous m'aider? merci d'avance, Marina
     
  2. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    transe

    bonsoir

    la transe hypnotique thérapeutique est un état assez précisément décrit.
    j'aime bien le terme de veille paradoxale (Roustang).

    lisez Chertok (éd. Odile Jacob), François Roustang, ou Ernest Rossi.

    c'est magique...
     
  3. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Je dirais naïvement que l’état de transe et l’état hypnotique sont le même et unique état d’être : un état altéré.
     
  4. hypno36

    hypno36

    Inscrit:
    12 Septembre 2005
    Alteré ? ...plutôt modifié... amplifié...

    c'est mieux je pense :lol:


    Jean-Paul Dumas
     
  5. Purple

    Purple

    Inscrit:
    13 Octobre 2005
    Modifié ou altéré par rapport à quoi ?
    Je n'aime pas tellement l'utilisation de termes tels que EMC ou EOC

    Qu'est ce qu'un état ordinaire de conscience sérieusement ?

    et puis en y réfléchissant, l'hypnose est ce un état ?
     
  6. hypno36

    hypno36

    Inscrit:
    12 Septembre 2005
    Je suis ni pour, ni contre bien au contraire

    je rigole mais plus sérieusement, c'est juste un état qui permet le changement, le reste c'est une question qui est surement importante mais don je n'est pas pas réponse pour l'instant.


    et comme le dit si bien le docteur Michaux
    "l'hypnose c'est plus du savoir faire que du savoir"

    Jean-Paul Dumas
     
  7. pacolascard

    pacolascard

    Inscrit:
    1 Février 2006
    il y a transe et transe, toute deux semblent égales pourtant une est écrite avant l'autre, la transe premiere est celle de tout un chacun qui regarde ailleurs que là où semble involontairement porter son regard, et puis y a la transe seconde qui est provoquée par la volonté de se mettre en situation de, ensuite il y à l'état hypnotique qui est une transe induite par un thérapeute ou un preneur de tête lambda. Donc pour reprendre schématiquement, je me transe sans y penser, ou je me transe en y pensant, ou un autre me transe et là je suis hypnotisé. Mais on peut être "hypnotisé" par les choses de l'art, ou celles du cochon, ou transcendé, ou subjugué, ou espantoufflé, ou bleuffé, ou bien d'autres superlatifs encore... Donc en finalité, l'état hypnotique est une forme de transe mais toutes les transes ne sont pas hypnotiques. Par contre toutes les transes sont des EMC, ou EEC, ou EOC, mais jamais des AOC, bien que les AOC permettent une autre forme de transe.
     
  8. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Vous dites être gêné par les termes « altéré » ou « modifié ». Soit. Vous êtes sceptique qu’en à l’existence d’un éventuel état ordinaire de conscience. Très bien. Et vous finissez par vous demander si finalement l’état hypnotique est réellement un état. Ok. Et maintenant ? J’aimerais avoir votre avis sur les diverses questions que vous avez à bon droit soulevé.
     
  9. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Modifié ? Amplifié ?... plutôt second... extra-ordinaire...

    C'est encore mieux, je crois :lol: :wink:
     
  10. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    La question « embarrassante » de Marina suscite le débat… et c’est très bien ainsi. Le débat entraîne réflexions, prises de position et perspectives… normalement. Si j’ai bien compris, l’état hypnotique serait provoqué par l’intervention d’une tierce personne («… ensuite il y à l'état hypnotique qui est une transe induite par un thérapeute ou un preneur de tête lambda… »). Or, l’état hypnotique peut aussi être, me semble-t-il, induit non seulement par « une chose émotionnelle» comme un portrait ou un paysage bien précis ou tout simplement par une"chose" plus banale comme un nuage poussé par une brise pressée de rentrer (= une sorte d’induction non verbale), mais aussi par sa propre voix (qui peut-être entendue comme la voix d’un autre). Dans ce cas, la « transe première [qui] est celle de tout un chacun qui regarde ailleurs que là où semble involontairement porter son regard » ou « la transe seconde qui est provoquée par la volonté de se mettre en situation de » peuvent être rangées dans la case « état hypnotique ». Finalement, et si je suis mon raisonnement, toutes les transes sont des transes hypnotiques… donc transe et état hypnotique sont le même et unique état d’être...je crois (hypothèse). Retour à mon intervention de deux lignes de départ .
     
  11. pacolascard

    pacolascard

    Inscrit:
    1 Février 2006
    La transe existe sous des formes diverses depuis la nuit des temps, l'hypnose aussi, nous pouvons peut-être imaginer qu'en dehors d'une démarche d'hypnose la transe ne soit plus hypnotique mais vaudou ou chamanique ou mediumnique ou rythmique ou hystérique ou barbiturique ou... Bien entendu nous pouvons penser que tout état hypnotique est une forme de transe, l'inverse n'est pas sur, cela dépend par quel coté on regarde la transe ou l'hypnose ou l'hypnose ou la transe, la nuance peut-être mince ou moins fine, et en même temps cela peut paraitre sinonyme.

    S'il n'y avait pas d'état ordinaire de conscience, comme de normalité, il n'y aurait alors qu'une suite inintérrompue de transes différentes, alors la transe n'existerai plus, étant le seul et inévitable état d'être avec ses infinités de nuances. Tout comme conscient et inconscient l'état de transe serait une approche conceptuelle et parcélaire de notre compréhension des fonctionnement humains. Et l'hypnose me dirait-vous, c'est un outil de travail qui utilise la transe comme vecteur de son succés.
     
  12. Purple

    Purple

    Inscrit:
    13 Octobre 2005
    Je vais mettre un peu de mon grain et proposer une définition différente, quoique très proche de celle de François Roustang proposée par Castorix

    Je pense qu'il est plus habile de considérer l'hypnose non pas comme un état, mais bien comme un mode de fonctionnement, un mode de fonctionnement dans lequel on pourrait vivre une multitude d'états différents.

    Un mode particulier de fonctionnement tel que le sont aussi l'éveil, le sommeil, le rêve.

    Définition qui mettrait un coup derrière la tête à certaines expressions telles que EMC et EOC.

    Ce que tu appelles état ordinaire de conscience (EOC) Pacolascard est ce peut être simplement pour toi le mode de fonctionnement Éveil ?
     
  13. pacolascard

    pacolascard

    Inscrit:
    1 Février 2006
    Non cher Purple, l'EOC est pour moi comme la "Normalité", c'est à dire un concept plus qu'une réalité, un concept de fonctionnement "normal" d'une chose quasiment inconnue appellée Conscience, l'EOC d'une personne peut trés bien être l'EMC d'une autre et vice-versa... quand à l'Eveil, je ne sais pas si je suis plus éveillé en tapant ces lignes ou dans les bras de Morphé.

    Les mots et leurs interprétations me permettent de jazzer sur les idées sans avoir forcément envie ou besoin de comprendre, mais plus de communiquer avec vous et ces échanges de point de vue peuvent, je l'espère, profiter à tous en élargissant le champs de nos possibilités, aussi abstraites soit-elles.

    l'hypnose est mon outil préféré dans ma pratique de thérapeute car il me permet d'établir un rapport presque magique avec mes clients, et avant même de rencontrer un thérapeute le sujet est forcément en EMC, in-finé j'aurais tendance à penser que l'EOC n'existe pas.
     
  14. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    états hypnotiques selon Rossi

    bonjour

    j'essayais par ailleurs de transmettre ce que j'ai compris des travaux d'Ernest Rossi. je me permets de le prolonger ici
    (le + simple serait de ranger tout ça au chapitre de ce forum, consacré aux chercheurs Erickson Rossi Grinder et Bandler etc...

    l'état (que l'on peut appeler ordinaire, EOC) habituel de la conscience, et l'état (que l'on pourrait continuer d'appeler modifié, EMC) d'hypnose, sont deux états naturels de la conscience, mais qui s'organisent au sein des rythmes ultradiens dans une succession à caractère cyclique.

    lorsqu'existent des troubles, il est possible d'employer la transe hypnotique pour y remédier.
    il s'agit donc bien d'un état naturel, mais dans le cadre thérapeutique qui nous occupe cet état est volontiers utilisé par le thérapeute (T) pour rendre ses capacités au patient (P)
    - soit, dans une hypnothérapie conversationnelle, T se contente d'utiliser l'EMC ordinaire (!) que P traverse (presque) par hasard
    - soit, dans une séance formelle, T favorise l'entrée de P en EMC et développe cet état pour en modifier, la durée et la profondeur (là il faudrait développer, car la théorie en est à envisager que les états hypnotiques sont au moins de deux ordres, suivant qu'ils surviennent en phase haute ou en phase basse du cycle ultradien : imaginez une courbe sinusoïde comme pour le courant alternatif, P est donc au temps t, soit au-dessus soit au-dessous de la ligne 0 du modèle mathématique qui décrit le cycle)

    ainsi on voit bien que l'EMC lorsqu'il est induit par T, est différent par certaines caractéristiques de l'EMC... ordinaire, que tout P connaît bien, comme vous et moi.
    j'imagine que tout un vocabulaire va naître pour différencier ces notions, et on n'a sans doute pas fini de parler de l'onde P300...

    d'autant qu'en phase haute, l'hypnose pourrait s'adresser à une optimisation des réalisations extérieures (efforts actifs) alors qu'en phase basse elle s'adressera préférentiellement à une aide à la guérison intérieure
    on s'explique aisément avec cette théorie, pourquoi Erickson gardait en hypnose ses P de longues heures parfois, très attentif aux signes constatés (mouvements d'yeux et autres signes typiques) pour s'adapter à la phase en cours et réaliser tel ou tel travail spécifique.
    je mentirais en vous disant que personne ne cherche à repérer quels moments de la journée facilitent tel ou tel travail... :wink:
     
  15. pacolascard

    pacolascard

    Inscrit:
    1 Février 2006
    les rythmes ultradiens (moyenne 90mn) seraient le phi des circadiens (environ 24h) eux mêmes des infradiens (environ 28 jours) et des circannuel pour ne pas aller plus loin.

    Comme dans les niveaux logiques nous pouvons influencer les rythmes ultradiens en utilisant les méthodes appliquées aux circadiens, voire aux infradiens mais là c'est plus subtil ou plus pas moins profond.

    Quand au haut et au bas, je pense que les collants feront l'affaire. :shock:

    Pardon.
     
  16. KATHERINE007

    KATHERINE007

    Inscrit:
    30 Novembre 2006
    Bonjour,
    Je découvre ce forum et si je peux aider marina, je voudrais lui donner l'information suivante : depuis 1998 l'état de transe hypnotique a été scientifiquement reconnue comme un état physiologique différent de l'état de veille ordinaire, de rèverie éveillée, de sommeil ou de visualisation grace à l'imagerie électronique (le nom scientifique est tomographie par émission de positron).
    Les états de veilles "standard" et autres types (que ce soit coma, sommeil, méditations) ont tous été observés et les différences en ce qui concerne l'état de transe hypnotique, montrent une différence d'activité d'au moins 4 zones du cerveau (cortex visuel extratrié occipital, cortex préfrontal (2 zones), et lobule parittal inférieur).
    Il y a d'ailleurs eu un article (je ne sais malheureusement plus quand) dans science et vie.

    Souhaitant que ce forum progresse vers la sérénité Catherine
     
  17. goodall

    goodall

    Inscrit:
    2 Décembre 2006
    Bonjour,

    Pour reprendre le débat sur "l'état modifié de conscience", je pense qu'on peut plutôt dire que la transe hypnotique est un processus et non un état, il ya constamment un aller retour entre différents modes de perceptions. l'"état" hypnotique n'est pas stable, et c'est pourquoi je pense que ce terme ne convient pas...

    Mais bien sur ce n'est qu'une question de dialectique..
     
  18. Lemaléduqué

    Lemaléduqué

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Bonsoir,
    Effectivement... « Etat » ou « processus » ; « processus ou « état »… Qui a raison et qui a tort ? Personne, je crois. Pour moi le bonheur est un état, la tristesse aussi. Pour un autre, le bonheur et la tristesse seront des processus. L’état comme le processus n’est pas figé… Dans l’état comme dans le processus, il est question de « fluctuation », de « variation ». Peut importe finalement le mot retenu, le principal c’est qu’il ait un sens pour la personne qui le prononce. Je pourrais aisément remplacer ces mots par « disposition d’esprit »… qui est une tournure qui me convient bien… mais qui ne conviendra pas forcément à un autre. L'hypnose est une des fille de la Philosophie alors...
     
  19. Looping

    Looping

    Inscrit:
    8 Décembre 2006
    La transe : un état ?

    Le débat historique entre étatistes et non-étatistes n'est pas prêt à s'éteindre ! Considérons le sommeil physiologique : on peut le voir comme un état du corps (et de l'esprit...), mais on peut aussi identifier un processus neuro-physio-psychologique, dont le bon déroulement est conditionné par cet état. Il en va de même pour l'hypnose : elle peut être vue comme un état, ou comme un processus, tout dépend du regard que l'on pose dessus, et ce qu'on en attend : l'hypno-relaxation peut être plutôt vue comme un état ; l'hypno-thérapie, comme un processus autorisé par un certain état de corps et d'esprit.
     
Chargement...