1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Utilisation de comportement

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Kamou, 21 Mars 2011.

  1. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonsoir!!

    Encore une de mes questions saugrenues pour vos esprits biscornus!

    Je vrais créer ici un exemple afin d'illustrer ma question.

    Imaginons une personne très timide. Un angoissé du contact humain. Cette personne vient vous voir parce qu elle veut changer. Vous lui demandez de définir ses objectifs, de manière positive com d hab, et il en ressort que le jeunot veut être plus a l aise avec les filles, et qu en définitive s il avait ca, le reste irait.

    Il a donc un comportement général qui serait "la timidité".

    Un objectif qui serait "séduire".

    Plutôt que de changer son comportement général, d après vous serait il possible 1 de l isoler et d en faire un comportement occasionnel pour 2 l introduire dans la recherche de l objectif?

    Je m explique.

    Vous lui tiendriez un discours du type recadrage : "la timidité c est très mignon, les filles adorent !!" histoire qu il voit ca sous un angle un peu différent (si ca vient d une femme l impacte est d autant plus percutant)

    Sur cette base, vous pourriez lui donner une tâche qui serait d être volontairement timide au contact des filles (ma foie il ne peut pas faire autrement donc vous prenez peu de risques) mais surtout, de leur faire comprendre qu'il est timide!

    Ensuite, pour les suggestions sous hypnose et pendant l entretiens, ca ce résumerait a qq chose comme :

    3 contraintes.

    Premièrement, l amener a confirmer que lorsqu il est normal, il est a l aise et détendu. Par exemple en lui disant :

    "ici, avec moi, tu peux être tout a fait normal, tout a fait naturel, parfaitement a l aise et détendu. Tu vois ce que je veux dire quand je dis que tu peux être normal? a laise et détendu? "

    Deuxièmement : transformer cette timidité en une ressource, et bien appuyer sur le fait que l inconscient va avoir a aller chercher en lui cette ressource pour la restituer.

    "Et lorsque tu seras avec une fille, ou lorsque tu voudras approcher une fille, ton inconscient pourra aller chercher loin en lui cette ressource pour te rendre assez timide pour être mignon"

    et pour finir :

    "et tu peux être tout a fait normal une fois que tu as engagé la discussion"

    Vous avez bien 1 isolé le comportement habituel de timidité, pour 2 l incorporer dans l objectif, mais surtout 3 vous sous entendez que le comportement de timidité se bornera au cadre de cet objectif puisque l inconscient doit aller chercher cette ressource en lui!

    Le but premier ici n'étant pas de lui permettre de séduire des filles (s il le fait tant mieux pour lui) mais de supprimer la timidité des autres contextes annexes! La timidité étant ainsi confiné a la séduction, elle pourra disparaître des autres rapports humains.

    On pourrait ainsi dire a un colérique que la colère est bien souvent utile, et qu il peut l'utiliser a chaque fois que quelqu un l insulte. Lui demander de bien faire attention a tjs se mettre en colère si qq un l insulte. Le tt étant d isoler un comportement général, pour le mettre dans le cadre d un objectif, qui du coup le limiterait a cette application.

    On pourrait donc procéder de la sorte avec tous les comportements généraux problématiques (qui ne relèvent pas de maladies mentales biensur, mais de problèmes "mineurs"), afin de les rendre utiles et d en faire une ressource, ce qui par conséquent exclue qu ils soient étendus a l ensemble de leurs comportements
    Voila!! Merci pour ceux qui voudront bien m'éclairer et me dire ou se trouvent mes erreurs!!
     
  2. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    A un niveau encore plus global, finalement "son" comportement actuel peut être la ressource pour l'améliorer = un comportement source d'amélioration auto comportementale...

    et d'amélioration comportementale auto améliorative...


    et là je suis comme je suis, mais finalement tous on a le choix d'être différents des autres, et d'être comme on est là maintenant, mais on a toujours le choix de changer et de s'améliorer ou de rester comme on est, même si on n'est pas trop bien dans sa peau... et d'y être bien s'y on choisit de changer quitte à se faire aider un peu à trouver des idées pour y réussir...


    moi je suis bien, je me sens bien là en relisant ce que je viens d'écrire là maintenant avec mon comportement perso mais vous trouverez peut-être que vous, non, par rapport au votre...

    :)
     
  3. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    :shock:

    Mais! Mais! Mémé m'aimait! (méééééé comme dirait Xorg)

    M'enfin surderien!!

    Je comprend ou vous voulez en venir (je crois?), mais...








    ...vous m avez perdu en route...
     
  4. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    vous commencez bien:!
    Encore une de mes questions saugrenues pour vos esprits biscornus!
    et apres la lecture de votre post, je suis resté songeur!
    voila plusieur reflexions:
    vous serez ce que vous pensez.
    quel est l'interet de construire une hypothetique intellectuelle si complexe?
    certainement pas pour se preparer a un scenario similaire!
    si c'estait le cas ....mon opinion est que ce serai plutot votre echafaudage qui est biscornu....
    et pas tres ethique(mon opinion!)

    puis j'ai bien cherché la question et ne l'ai point trouvé

    par contre a la fin..... peut etre un indice?

    Voila!! Merci pour ceux qui voudront bien m'éclairer et me dire ou se trouvent mes erreurs!!

    je dirai car vous me savez au combien diplomatique! que vous perdez votre temps a élaborer des scenario fantasques, qui occupent vos neurones ennuyés....et qu'il est d'autres activitées beaucoup plus exitantes et bien meilleure pour votre santé!
     
  5. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56



    ...restons espiègles...
     
  6. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Pour vous répondre, car malgré mon ton sarcastique je prend en compte vos remarques Paulelie, il ne s agissait pas du tout ici de parler de moi! Vous ne l aviez peut être pas compris.
    Je n'ai pas eu a réfléchir pour toucher de l esprit le principe que j essayais d illustrer par cet exemple (fort biscornu je vous l accorde) il est venu de lui même, j ai eu a réflechir pour trouver une exemple qui puisse l illustrer. ca n a pas été simple d ailleurs. D ou l'aspect bisaroide et peu pertinant de mon post.

    Cependant je vous demanderai de bien vouloir passer au dela de la forme pour examiner le fond.

    Pour revenir a la facon dont l idée de ce principe est née dans mon esprit, je réflechissais sur moi même. Je reflechissais notamment a cette facheuse tendance que j'ai a réfléchir sur moi même dès que je suis seul, a revoir tout ce que je fait et a en avoir une vision parfaitement négative. très égocentrique j en conviens, mais surtout très ennuyeux.

    Je me disais donc qu il serait utile de mettre cette capacité de critique envers moi même entre parenthèses et dans le cadre d un objectif. Ne plus gaspiller cette énergie en qq sorte, la canaliser pour pouvoir découvrir d autres choses dans les contextes qui sortent de l objectif.

    Je me suis ensuite dit qu on pouvait probablement faire de même avec d autres comportements problématiques qui envahissent le quotidien d une personne. Le garder, le canaliser, pour ouvrir en dehors de ce canal, de nouvelles possibilités, puisqu on fait en sorte qu il devienne exclusif a un objectif. Tout en respectant le besoin que la personne a d avoir ce comportement a un moment donné.

    Et la je me suis dit que des thérapeutes pourraient probablement me dire si ca avait déja été fait, ou pensé, ou quels seraient les problèmes, en quoi ca ne serait pas viable ou en quoi ca le serait, ce qu il faudrait faire pour que ca le soit, ce sur quoi il faudrait travailler, quelles suggestions formuler etc. bref, tous ces trucs de thérapeutes quoi! Mais bon, apparemment soit mon shmilblik est incompréhensible ou ne tient pas debout, soit l heure n est pas a la réflexion, ce qui semble aller dans le sens de vos remarques!
     
  7. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Etre ou ne pas être ...tel est la question :D
     
  8. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    t es l'Ella qu'es t on?

    Je te répond,

    Que je pense donc je suis! :lol:
     
  9. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Ou parce que tu ES que tu penses, VIS ? :D
     
  10. Kamou

    Kamou Membre

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Messages:
    616
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    mmmm... c'est par ce que je suis que je pense, peut être même, je pense, que je dois suivre pour être, et parfois même être suivis pour penser vivre, et si je suis mes pensées, que le fait de penser me renseigne sur le fait que je suis, et la je suis ton raisonnement, être pensant ne serait pas tout, encore faudrait il que je sois en vie??

    Mais qui suis je? Et toi, qui suis tu?

    C'est précisément a cet instant que je ne vis plus la limite, entre survivre suivre et vivre, en ces instants ou je suis la vie, et entre ces instants ou je suis en vie. Mais la vie suit son cours, mais si la vie s'est court, te demande pas trop longtemps si tes envies, car de toute facon le temps n'a temps pas, il vaut mieux se dire qu on a vécu après que de se demander si on vit bien pendant!

    Pffiou!! tout ca pour que chacun puisse y lire ce qui le fera se sentir l'en vie terrible de vivre en tout insouciance et légèreté pour quelques instants délicieux!

    Vivre a double sens, un vive le bonheur!, l autre vive la joie!
    Et je vis vrai, dans cette direction, c'est le pied!

    Oui?
     
Chargement...