1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Attitude ? Empathie ? Pluralité ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Nodylion, 31 Mars 2013.

  1. Nodylion

    Nodylion Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    Messages:
    211
    J'aime reçus:
    39
    Points:
    2630

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour à tous,
    En formation, les écoles et instituts se concentrent sur l'enseignement d'outils le plus souvent (facile à enseigner), et de modèles parfois dans un deuxième temps. Mais presque aucune n'enseigne réellement un des axes primordiaux (à mon avis), à savoir l'attitude. Au mieux parle-t-on vite fait d'éthique, et certains demandent à ce que l'étudiant suive une thérapie personnelle.

    C'est plus dans les centres de développement personnel qu'on va trouver des formations contribuant à développer l'Etre et non le Faire (outils) ou l'Avoir (théorie).
    Il me semble que l'attitude du thérapeute est essentielle, et n'est pas quelque chose qui s'apprend sur le tas.

    Traitant des personnes en difficulté psychologique, il me semble que nous nous devons d'être ''exemplaires'' dans notre capacité à personnifier tolérance, acceptation de l'autre dans ses différences, empathie (terme qui me semble aujourd'hui galvaudé, mais que j'utilise ici dans le sens que lui donnait Kohut, par exemple).

    Pour aller plus loin, certains thérapeutes ont cette attitude que je qualifierai de ''juste'' en cabinet, avec leurs clients et/ou patients. Ces personnes qui viennent les consulter sont des gens comme tout le monde (je parle ici aussi des personnes souffrant de pathologies profondes). Dans le nid douillet du thérapeute, vont vivre l'expérience de l'empathie (que j'utilise ici pour regrouper toutes les qualités de l'attitude). De son côté, le thérapeute va faire preuve de cette même empathie. Pourtant, hors du nid douillet de leur cabinet, de nombreux thérapeutes, vont redevenir agressifs avec les autres ''gens normaux'', laissant leur empathie en même temps que leur rôle de thérapeute.

    Pourquoi est-ce le cas ? Pourquoi va-t-on avoir une attitude empathique en cabinet avec nos clients/patients, mais pas avec notre conjoint, nos enfants, notre voisin, les gens, les membres d'un forum ? Ne devrions-nous pas être capables, nous qui sommes sensés avoir fait un travail sur nous (au sens large), et somme capables d'être bienveillants avec un de nos semblables, ne devrions-nous donc pas être capable d'exprimer ces qualités avec les autres ? Ou est-ce l'argent qui active notre empathie ?

    Bien sûr, je généralise. Il existe des personnes tolérantes dans tous leurs rôles. Mais combien sont-elles ?

    Le fait d'activer ces qualités humaines pour un de nos rôles mais pas pour les autres serait-il une preuve que nous devons encore nous développer ? Un des buts de la psychosynthèse est justement l'intégration de ces différents rôles, de ces différentes personnalités qui habitent en nous et ne s'accordent pas toujours. Arriver à une synthèse positive.

    Si certains y arrivent, pourquoi pas d'autres ?
    Nous constatons tous que les guerres, les affrontements de tous genres, sont des cancers et nous sommes tous d'accord pour dire qu'on devrait tout faire pour les éviter. Hors, il suffit de regarder les gens normaux pour s'apercevoir qu'ils manquent de tolérance, et pire, que nous-mêmes ne pouvons nous empêcher de les juger négativement, de leur jeter la pierre.

    Lorsque je vois certains comportements sur ce forum, je ne peux m'empêcher de me demander comment vous vous comportez avec vos clients/patients ? Prenez-vous la mouche ? Voulez-vous leur prouver que vous êtes le meilleur ? Voulez-vous leur montrer que vous avez raison ? Voulez-vous avoir le dernier mot ? Rejetez-vous la faute sur eux ? Les confrontez-vous sans réelle bienveillance, juste pour leur montrer que vous vous êtes malin et qu'à vous on ne la fait pas ?
    Ou faites-vous preuve d'empathie, la vraie, pas le mot vide trop souvent utilisé ?
     
  2. alapiscine

    alapiscine Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    560
    Je ne suis pas thérapeute.
    Mais je répond quand même, j'en ai consultés jadis ....
    Ce sujet m’intéresse.
    Je crois que :
    - on ne peut pas être "bon" partout (dans tous les domaine de notre vie). Et on ne peut pas être "bon" tout le temps du matin au soir la nuit à l'an 2001 et à l'an 2045.
    - le développement des qualités humaines ne s'arrête pas à un moment donné.

    Après il est vrai qu'à la lecture du forum il y a des personnes thérapeute chez qui je ne mettrais pas les pieds, mais peut être qu’effectivement leurs qualités en cabinet est en évidence.
     
  3. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    je pense que vous déplacez le problème de ce forum en essayant d'expliquer ce qui seraient les raisons de ces joutes!
    ne voyez vous pas que l'enjeu ici c'est d'avoir le dernier mot?
    pourquoi cet enjeu?
    l'argent bien sur ....pour certains qui débutent et veulent installer leur pratique et qui n'ayant pas ou peu de clients viennent ici a la pêche!
    encore l'argent quand il s'agit de de-crédibiliser une formation pour une autre!
    l'empathie pour moi, est une condition nécessaire pour le travail de thérapie est ce a dire que vous devez avoir de l'empathie pour les centrales nucléaires si vous pensez quelles vous empoisonnent et que cela vous est imposé?
    ou pour reprendre le sujet du forum, pour les gens qui vous insultent ou qui répètent sans relâche que ce que vous faites est dans l'erreur?
    et ne me dites pas que c'est moi qui ai commencé!
    ou que c'est de ma faute....
    ou que je manque d'empathie!

    la vrai question est l’éthique qui soit disant serai représentée par des règles qui, ici ne sont pas respectées et de plus qui ne sont "modérées par qu'un seul soit disant médecin qui est partisan.... de nous empêcher de pratiquer....si nous ne collons pas a ces idées....

    en plus un autre vrai problème est l'anonymat qui permet a certains de se défouler, sans prendre responsabilité sur ce qu'ils disent et quand il s'agit de thérapie ....le prouver avec des résultats, des publications...
    comment vous justifiez votre anonymat? avez vous peur que ce que vous dites,pourrai avoir un effet négatif sur votre pratique ou personne?

    je comprends l’anonymat pour les clients ou ceux qui viennent chercher de l'aide, mais pour les thérapeutes?
    qui sont ces personnes qui se sentent supérieures et nous envahissent de leur certitudes, de leur pseudo-pratique et expériences et veulent nous faire la leçon....


    je ne peu pas croire que vous n'ayez pas vu.... ce qui se trame ici!
     
  4. Nodylion

    Nodylion Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    Messages:
    211
    J'aime reçus:
    39
    Points:
    2630
    Bonjour Alapiscine,
    Je crois au contaire qu'on peut devenir ''bon'' partout et tout le temps. Par bon je ne veux pas dire ''le meilleur'', mais simplement pas néfaste, pas mauvais ou, pour reprendre le terme de Winnicott ''suffisamment bon''.
    Et j'inscris dans cette définition les ''écarts'' passagers qui peuvent être dus à la fatigue, par exemple (nous sommes après tout humains).
    Et je suis d'accord quand vous dites que le développement des qualités humaines se poursuit toute la vie.

    Paul, je ne ''déplace'' pas le problème de ce forum, plutôt ce forum est un microcosme représentatif du ''vrai'' monde.
    De l'empathie pour les centrales nucléaires ? Vous devriez vérifier la définition d'empathie dans le dictionnaire...
    Quant à l'anonymat, je pense que vous vous trompez, mais je serai heureux d'en débattre sur un post dédié à ce sujet.
     
  5. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    On m'a appris l'empathie, la sympathie et l'équanimité.

    Et en thérapie à adapter mon fonctionnement à la personne en face.

    Sauf lorsqu'elle persiste à vouloir imposer son fonctionnement erroné.

    8)
     
  6. Anonymous

    Anonymous Invité

    Il ne suffit pas de le dire mais de le ressentir, et vos messages ne transpirent pas de ces qualificatifs...

    Pour moi l'empathie ou l'équanimité ne s'apprend pas dans une école ni dans un livre mais on le développe (ou pas) suivant nos qualités intrinsèques...
     
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Il fût un temps où vous nous avez répété que ce forum n'était pas un forum de thérapie.

    Vous avez changé d'opinion ?

    :shock:
     
  8. Anonymous

    Anonymous Invité

    Quel lien avec le sujet? :shock: Aucun... car c'est une façon bien rodée par vos soins pour sortir de votre piège...
     
  9. Nodylion

    Nodylion Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    Messages:
    211
    J'aime reçus:
    39
    Points:
    2630
    C'est pour ça que j'ai écrit :
    Voulez-vous dire que dans ces cas vous ne faites plus preuve d'empathie ?
     
  10. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Une fois repéré ce fonctionnement erroné, ce n'est plus une question d'empathie mais de psychiatrie !

    :(
     
Chargement...