Boule hypnotique

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Blacksun, 15 Mars 2008.

  1. Blacksun

    Blacksun

    Inscrit:
    15 Mars 2008
    Salut, je me suis procuré un pendule avec une boule hypnotique dans une librairie ésotérique et je viens de faire un test sur un ami sans grand succès.
    Je lui ai fait fixé les mouvements du pendule mais il n'est pas entré en hypnotisme :?: est ce que je dois faire quelquechose d'autre :idea:
     
  2. qu'est ce que tu appelles une boule hypnotique??? c'est un pendule ordinaire non?
     
  3. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonjour,

    Afin de tester quoi ? et pour qui ?

    Plus précisément, pour l'expérimentateur ça teste quoi ?
    ... et pour le sujet ça teste quoi ?

    (autrement dit quelles étaient les attentes de chacun ?)
     
  4. Blacksun

    Blacksun

    Inscrit:
    15 Mars 2008
    oui c'est un pendule avec une petite boule de cristal qui capte bien le regard.

    Je test l'hypnose avec pour seul objectif d'arriver à hypnotiser. Mon ami quand à lui n'a aucun objectif si ce n'est de me permettre de faire l'expérience.

    Mes premiers test n'ont pas été concluants :idea:
     
  5. Magikstarlight

    Magikstarlight

    Inscrit:
    28 Janvier 2006
    Bonjour Blacksun,

    ....Et bien te voilà en possession d'outils pas tout à fait indispensables pour ne pas dire obsolètes...Avec le désir d'hypnotiser quelqu'un....

    Quelque part c'est comme si tu arrivais sur un forum d'art et que tu affirmais t'être procuré un pinceau et une toile et que tu venais demander quelle est la suite....

    Personnellement je pense qu'il serait bon de commencer par un petit travail sur toi, faire le point sur tes motivations....Pour ensuite entrer en matière (documentation, discussions, apprentissage de savoir faire...)
     
  6. messa

    messa

    Inscrit:
    5 Février 2007
    Bonjour,

    >> pour ne pas dire obsolètes

    La technique de fixation du regard est encore d'actualité (il est vrai que le pendule l'est moins).

    Ce qui est sûr c'est qu'acheter des housses de voiture et les avoir à coté de soi n'a jamais fait avancé quiconque :)

    Mettre une personne sous hypnose pour "jouer" ce n'est pas forcement très cool - c'est comme opérer pour le plaisir de dire "Eponger SVP, bien, Scalpel..." (prévoyez un récipient pour le sang :twisted: )

    A+
     
  7. itachi

    itachi

    Inscrit:
    26 Mars 2008
    Pas mal ton exemple, comme si cela tuais d'essayer d'hypnotiser sans savoir que faire XD.
     
  8. denverss

    denverss

    Inscrit:
    21 Mars 2008
    Beaucoup de personnes, ici, demandent (en gros) quel est le principe de l'hypnose ( Comment ça fonctionne...) ?

    Pour le "découvrir" :oops: , ne suffirait-il pas de répertorier TOUTES les "techniques" qui furent utilisées depuis la nuit des temps , puis de trouver leur "point commun" à toutes... ? :D

    Ce serait une discussion intéressante à laquelle tout le monde pourrait participer, non ? :p
     
  9. messa

    messa

    Inscrit:
    5 Février 2007
    >> itachi : "comme si cela tuais d'essayer d'hypnotiser..."

    Ce n'est pas aussi grave que ça, mais ce n'est pas annodin. J'ai vu des gens qui au bout d'une quinzaine de minutes se mettaient à pleurer à chaudes larmes puis se "réveiller" à moitier et paniquer "des yeux et du bout des doigts" (le reste du corps étant immobile) et là souvent celui qui "s'ammuse" ne sait plus quoi faire et il va dire "5 4 3 2 1 tout va bien vous êtes réveillés" et la personne en face ne sera pas forcément satisfaite... Bon ce n'est pas à chaque fois mais il y a des gens sensibles. C'est juste une question de respect de la personne (ensuite entre adultes consentant...).


    >> denverss : "ne suffirait-il pas de répertorier TOUTES les "techniques"...

    En faite toutes les techniques créent une focalisation interne, une sur-concentration sur soi-même avec un lien prioritaire vers l'hypnotiseur...
    Une personne "résistante" est une personne qui à besoin de contrôler, d'analyser tout ce qu'elle ressent, elle n'écoute pas elle décortique les phrases (d'où les techniques anciennes d'ordres forts, surprenants ou plus récentes de confusion, de surprises douces).

    Le "Truc" est donc de créer cette focalisation, cette "réalité intérieure" où l'immaginaire est vécu comme une réalité... C'est l'hypnotisé qui fait le travail en suivant le guide (l'hypnotiseur). Voilà pourquoi il y a des séances/voyage avec juste "aller là... OK Vous y êtes, c'est bon..." et d'autres avec "Bien, commencez par poser votre pieds sur cette pierre...puis vous avancez le second vers celle-ci..." et 1/2 heure plus tard "et votre bras va se lever pour attraper cette branche là à gauche..."...


    Pour jeter un pavé dans la marre je dirais que parfois la phrase "même une transe très légère est suffisante, et votre inconscient écoute de toute façon..." peut servir à rester dans le cadre de l'heure d'intervention...
     
  10. denverss

    denverss

    Inscrit:
    21 Mars 2008
    Bonjour Messa,

    Merci de ton explication.
    En ce qui me concerne, jamais je n'ai été hypnotisé, par une tierce personne ( A ma connaissance, du moins... :D ) . Par contre, je me suis intéressé à l'ensemble de la psychiatrie et par suite, ensuite, à l'hypnose. Il m'est donc arrivé d'hypnotiser des personnes. Assez facilement je suis parvenu alors qu'elles étaient assise dans un fauteuil, à leur demander de mettre leurs jambes à l'horizontale et d'y demeurer aussi longtemps que je ne leur aurai pas demander de les laisser redescendre ( 1/4 d'heure, voire 1/2 heure) . Ou encore de compter en oubliant un chiffre, ou aussi, de leur donner une "soif inextinguible"... a tel point que lorsqu'elles "se réveillaient" elles étaient prêtes à bousculer n'importe quoi ou n'importe qui pous se procurer de l'eau...
    C'est donc ce genre de "miracles" :D qui interrogent la plupart des gens : "C'est quoi, au juste l'hypnose ? " - " C'est quel phénomène ?" demandent-ils ...

    En ce qui concerne l'utilisation de l'hypnose en thérapie, je pense qu'il est un domaine où elle ne devrait pas intervenir ( ? ) , c'est lorsqu'elle fait disparaître les symptômes en "soulageant" les gens.

    Le "soulagement" est quasi immédiat. Cependant, ayant fait disparaître les "apparences", la "CAUSE" n'est cependant pas "gommée", dans le cas des névroses, évidemment...

    Je serais d'ailleurs très intéressé de savoir si l'hypnose ( utilisée par des thérapeutes) peut agir sur les symptômes des "psychoses"? Là, je ne parle évidemment pas de les "guérir"... L'hypnose pourraît alors être utilisée dans les traitement ambulatoires, peut-être ? Est-ce que ça a été tenté avec des résultats intéressants ?

    (suite) >>> Or, ( selon moi) il serait certainement beaucoup plus efficient (bien que ce soit plus long) que le thérapeute se montre capable d'AIDER réllement son client, non seulement à prendre conscience de cette "cause", mais... ensuite de l'AIDER à RELATIVISER cette "cause" -- ce qui ne "l'extirperait" pas -- mais ce qui permettrait , en lui ôtant sa nocivité ( qui n'est que son interprétation "empoisonnée"...) de vivre, sinon de façon très agréablement avec elle, au moins "en bonne intelligence" et de façon désormais "apaisée".
    Qu'en penses-tu ?
     
  11. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Denverss avant de te répondre sérieusement je me permets une petite plaisanterie.

    Enfin, à y bien regarder c'est plutôt toi qui écris des choses rigolotes (eh non, ton message n'est pas du 1er avril...)


    Ah, mais si (par l'hypnose ou pas d'ailleurs) un thérapeute pouvait favoriser le soulagement de son patient, et - pourquoi pas - en prime constater avec lui la disparition des symptômes, ne serait-ce d'après toi pas une meilleure chose que si ça n'avait pas fait de bien ?? :shock:

    Bon ça c'est fait, quoique je ne sais pas si on va la garder... 8)
    Je te propose de chercher sur le forum ce qui a déjà été écrit à propos des troubles bipolaires sévères ou de troubles du registre schizophrénique.

    Je te résume le truc : c'est Oui.

    L'approche systémique est l'une des plus utiles en terme de p.e.c. des personnes affectées de ces troubles, et - en effet - pas forcément pour changer ces personnes, mais pour mieux entrer en communication avec elles d'abord, pour les soulager ensuite.
     
  12. itachi

    itachi

    Inscrit:
    26 Mars 2008
    Aaah, te voilà enfin à parler de facon constructive, Denverss. :wink:
    Il t'as fallu du temps, mais au moins, maintenant tu t'y es mis!
    D'un autre côté, je suis un peu décu que ce ne soient pas mes sollicitations qui en sont la cause...
    Tu préfère me "taquiner" comme tu dis, au lieu de me répondre sérieusement :shock:
    J'espère que cela continuera sur la même voix, que celle sur laquelle tu t'es (finalement) lancé.
     
  13. denverss

    denverss

    Inscrit:
    21 Mars 2008
    Bonjour, Itachi,

    Tu as dû remarquer que si j'hypnotise facilement les gens, c'est de l'hypnose "en réunion" ou comme disent certains : une sorte d'hypnose "de cirque".

    Par contre je me suis intéressé à la psychiatrie et surtout aux délinquants et aux phénomènes de délinquance et aux aberrations sexuelles, donc, par suite, aussi : aux phénomènes de groupes.

    Et, comme je suis ouvert à tout ( mais pas à n'importe quoi... :D ) je viens ici pour tenter de m'informer sur l'hypnose thérapeutique.

    Donc, je suis tout comme toi, ici un "poseur de questions". Ce qui ne m'empêche pas d'apporter mon "grain de sel", quitte à me faire rabrouer ou "mettre en boîte" par les compétents et les professionnels, si je commets des impairs... :oops: :p
     
  14. denverss

    denverss

    Inscrit:
    21 Mars 2008
    Ah, mais si (par l'hypnose ou pas d'ailleurs) un thérapeute pouvait favoriser le soulagement de son patient, et - pourquoi pas - en prime constater avec lui la disparition des symptômes, ne serait-ce d'après toi pas une meilleure chose que si ça n'avait pas fait de bien ??

    =========================

    Tu constateras mon cher Castorix, qu'en la tronquant, une fois encore :D tu modifies l'expression de ce que j'ai souhaité dire.

    Je n'ai pas dit que ça "ne faisait pas de bien" au client... :oops:

    J'ai dit qu'en supprimant les symptômes, tu supprimes la DOULEUR.
    Or, la "nature" n'a pas créé la douleur par pur sadisme, mais pour indiquer à l'individu qu'il y a qque chose qui "déconne" dans son état.

    ( Ce n'est pas la morsure du serpent qui... te "fait mal" , c'est ton organisme qui émet un MESSAGE pour indiquer ( en te faisant mal...) à ton cerveau que ton corps est en danger...

    Or toi, tu me dis : "Je supprime la douleur et je fais du bien à mon client".

    Or moi je te réponds, en faisant du bien à ton client, ne penses-tu pas que tu peux lui faire BEAUCOUP de MAL, puisque tu supprimes un " MESSAGE d'alerte naturel " ( le symptôme ) au lieu de supprimer le VENIN qui se trouve dans la plaie.. S'il s'agit d'une morsure de fourmi ou d'une piqüre de moustique ce n'est pas grave. Au contraire, ça fait du BIEN.
    Mais , as-tu pensé aux dégâts que ça peut faire si tu supprimes le MESSAGE que constitue une DOULEUR que ressent ton client qui aurait été MORDU par un COBRA ROYAL ?

    C'était donc cela le sens exact de ma question, dont tu as... éliminé la dernière phrase... :D
     
  15. docteur mandrille

    docteur mandrille

    Inscrit:
    23 Décembre 2006
    c'est piyur cela que je ne fait jamais d'hypnose sans avoir deja fait de la PNL,ne serait ce que pour que le patient ai conscience de ce qui se passe.
    ceci dit parfois...il y a des gens qui ne veulent vraimet pas voir ou pour qui voir demande une energie réellement impressionnante.
     
  16. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonjour Denverss,

    Bien sûr ton message attire mon attention, et par correction je te réponds, mais je ne suis pas amateur de joutes stériles (toi non plus) c'est pourquoi je me permets de ne préciser que ce qui vaut la peine d'être relevé.

    Je te serai reconnaissant de ne pas préjuger de ce que signifie "soulager un symptôme".

    Ce qui me paraît être le plus signifiant (prenons un autre exemple, assez fréquent) dans une phobie sociale, ce n'est pas l'évitement (impossibilité de sortir, fuite lors de certaines situations paniquantes,...) mais plutôt ce qui est juste "un peu avant".

    Ce ne sont pas ces apparences qui comptent car elles peuvent aussi bien être différentes : un trouble de type dépendance, aux médicaments ou à l'alcool, un TOC, ou pourquoi pas des troubles délirants.

    Non, ce qui est le plus utile à aller "interroger", c'est ce qui est au-dessous : le malaise ou l'angoisse qui apparaît (les symptômes que j'ai cités ne sont probablement que des constructions, un mode de défense si tu veux) ; et c'est peut-être lié à une banale répétition de circonstances un peu trop difficiles à supporter, ou parfois plutôt la reviviscence de quelque chose de plus ancien aussi, avec la réactivation d'une vieille croyance issue d'une expérience traumatisante vécue autrefois (éventuellement) ; très probablement à un ensemble dont aucun élément ne peut être considéré comme une cause (les effets influencent souvent les "causes" dans ces problèmes là... ce qui retire la justification du mot cause).

    Tes petites constructions rhétoriques sont certes distrayantes, et on peut ergoter à loisir, mais pas jusqu'à affirmer qu'un thérapeute ne voit pas plus loin que le bout de son nez et cherche juste à "cacher la misère".

    Je te concède que des "thérapeutes" mal nommés, il en existe probablement, et que leur "vue trop courte" ne doit pas leur permettre de rendre service dans toutes les situations...

    Mais tu seras bien aimable désormais de ne pas broder (sur ce que je prétends faire dans mes thérapies par exemple) sauf pour sourire, et dans ce cas j'accepterai la plaisanterie, que tu sembles apprécier.

    Enfin à propos de la douleur : celles des personnes que je prends en charge pour ce motif sont le plus souvent anciennes et invalidantes, les personnes me sont adressées par exemple par le service spécialisé (Consultation de la douleur) du département, et si les collègues me demandent ma collaboration ce n'est pas parce que c'est simple.
    Tu comprendras (et je t'en remercie) que je puisse être chatouilleux sur certains sujets.
    Donc pour eux : 1) je ne supprime pas la douleur (si c'était si simple un autre l'aurait fait avant moi, d'ailleurs) et 2) nous allons chercher bien, bien plus loin que des suggestions à la gomme. Ce n'est pas sans difficultés, le vécu de ces personnes est bien pire que ce dont nous parlons sur ce genre de forum, c'est pourquoi je n'ai pas l'habitude d'y faire référence.

    Merci de garder, même sur un forum, la prudence que je pense tu adoptes au quotidien dans les discussions en face à face.

    Et cordialement tout de même
     
  17. denverss

    denverss

    Inscrit:
    21 Mars 2008
    Excuse-moi, Castorix, je ne voulais pas te blesser, mais quand-même te faire remarquer que tu tronquais ma question, et donc que par ce fait, tu ne répondais pas du tout à la question (complète, posée par moi.) -- Mais c'est un fait que si une question te gène, tu n'es absolument pas obligé d'y répondre.

    Et, excuse-moi aussi de t'avoir mis en scène en disant "tu ceci, tu cela..."
    C'était seulement un moyen d'expression, mais pas une... "inculpation".

    Donc je te présente mes excuses pour la façon maladroite -- et je le comprends, génante pour toi -- d'avoir présenté ma question.
     
  18. itachi

    itachi

    Inscrit:
    26 Mars 2008
    Merci pour ton avis, je m'excuse si je m'y prends d'une facon que l'on pourrait ressentir comme "ennuyante", car je l'avoue, je suis parfois un peu dur à vivre.
    Voilà, je tenais à m'excuser sincèrement auprès de toi, et espère que l'on continuera de cette manière, cad en "bons joueurs" (désolé si je n'ai pas de meilleure expression :lol: ).
    Je ne peux pas vraiment te serrer la main, mais je le fais par la pensée. :wink:
    A la "revoyure" :D
     
  19. itachi

    itachi

    Inscrit:
    26 Mars 2008
    Et au sujet de la douleur comme "protection", il y a certaines maladies qui, justement, empêchent de la ressentir.
    Cela s'appelle 'insensibilité congénitale à la douleur', si mes souvenirs sont bons, c'est plutôt rare, et la personne en question ne possède pas de nocicepteurs qui lui permettent d'analyser la douleur comme telle.

    J'ai entendu parler d'un enfant au Pakistan qui se faisait son salaire en "vendant son corps à la douleur"...
    Il ne la sent pas, et animait des petits spectacles dans le genre "je me plante des clous dans les jambes, et je marche sur des braises". Le pire, c'est qu'il ne se rend pas compte à quel point il endommage son corps. (En moyenne, les personnes insensibles à la douleur vivent une trentaine d'année, car ne sachant pas ce qu'est cette sensation, elles exposent en permanence leur corps à des "dangers" sans se rendre compte des conséquences... :(
     
  20. denverss

    denverss

    Inscrit:
    21 Mars 2008
    Itachi, dans la même veine, j'avais un "copain" dans mon enfance qui s'était blessé un pied avec un tesson de bouteille en sautant dans une rivière. Or, à un feu-de-camp, dans la demi obscurité, on sentait une odeur désagréable, c'était la chaussure de tennis de notre ami qui était en train de brûler, et son "locataire" n'avait rien senti, son pied étant complètement insensibilisé.

    Mais il se pose, pour moi, une réelle question DEONTOLOGIQUE importante. Sous hypnose, le LIBRE ARBITRE d'une personne, peut être anéanti COMPLETEMENT, quoi qu'en disent certains...

    On va me répondre, que les thérapeutes sont des "gens très bien", et bla-bla-bla et... qu'ils n'en profiteront pas.

    Un thérapeute n'en est pas moins... "homme".

    Ayant eu des rapports très proches ( :wink: ) avec des Laboratoires Pharmaceutiques dirigés par des médecins et des pharmaciens, je peux assurer que l'aspect pécuniaire était "très loin" d'être l'une de leurs dernières considérations. :D

    Il existe autant de personnes prêtes à ABUSER d'une "situation" dans TOUS les milieux et dans TOUTES les professions. Je sais :wink: que les "Petits Saints" ça n'existe... NULLE PART.

    Donc la question que je pose ( à ....personne en particulier, mais à... tout le monde, ici, ) est : Comment éviter les dérives, dans une thérapeutique où le LIBRE ARBITRE du "patient" peut être complètement annihilé, par rapport à un "thérapeute" qui peut devenir TOUT-PUISSANT et "manipuler" ses clients à sa guise et selon sa seule VOLONTE ? :D

    ( Ce qui n'a, évidemment, strictement rien à voir avec l'acte chirurgical, lorsque le malade est endormi...)
     
  21. denverss

    denverss

    Inscrit:
    21 Mars 2008


    Tu me convaincs de plus en plus.

    Pourquoi ne l'emploie-t-on pas davantage dans les PRISONS ?

    Ou bien, commence-t-elle à y être employée ?

    Merci. :p
     
  22. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Disons que les bénéfices de l'approche systémique seront accessibles aux détenus le jour où les soignants intervenant en milieu carcéral seront formés à cette approche...
     
  23. denverss

    denverss

    Inscrit:
    21 Mars 2008
    Bonsoir,
    Est-ce que ce ne serait pas intéressant de les former, avec en contrepartie une réduction d'impôts ?
     
  24. itachi

    itachi

    Inscrit:
    26 Mars 2008
    A mon avis, l'hypnose n'est que trop mal connue du grand public, c'est pour cela que ce type d'idées ne se propage pas.
    Mais sur les "initiés" que l'on compte pour apporter le changement désiré ;)
     
  25. Lionel Richard

    Lionel Richard

    Inscrit:
    13 Janvier 2016
    Bonjour à tous,
    Je prends le débat en cours, mais je souhaiterai argumenter quelques points.
    En hypnose, on ne traite pas le symptôme, on est orienté solution!
    C'est pour cela que l'on doit se renseigner si des examens médicaux ont été fait au préalable.
    On ne va pas travailler sur une douleur qui donne un signal on va baisser son échelle.
    Sur une douleur psychosomatique dites "fantôme" on peut faire en sorte que l'inconscient la supprime en rajoutant un fusible de protection.
    Nous ne pouvons faire travailler des schizophrène, qui sont déjà dissocier! Cela leur ferait beaucoup plus de mal que de bien!
     
Chargement...