"C'est trop beau pour être vrai, je ne le mérite pas ..

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par corfinas, 2 Juin 2011.

  1. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Hello,

    Il m'arrive parfois d'entendre cette phrase "C'est trop beau pour être vrai, je ne le mérite pas ..." soit dans le fond de ma tête, soit dans la bouche de personne à qui il arrive des "trucs bien".

    Personnellement je considère que cette "culpabilité" peut être fort dommageable, je la recarde régulièrement consciemment mais inconsciemment c'est une autre histoire ...

    Qu'elles seraient vos idées pour améliorer cette situation ?

    a+
    Corfinas
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Je suis content (e) des belles choses que la vie m'offre

    Ce sont autant de cadeaux que je peux apprécier

    Que ce soit un cadeau que je me sois offert, ou que l'on m'offre
     
  3. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    comme une forme d'auto-sabotage de son bien être ?


    bien-être, qui serait comme inconvenant, compte tenu de toute la misère des autres à l'entour et qui entraine cette culpabilité ?

    quand on est dans le bonheur, surtout ne pas oublier le malheur car on sait qu'on va y retourner car il n'y a pas de bonheur sans malheur ?

    que l'on ne peut pas réellement croire qu'on ne puisse plus avoir de malheur ?


    un excès de moralité qui fait que c'est ainsi qu'on entretient son malheur ?

    un héritage judéo-chrétien bien pesant ?


    :roll:
     
  4. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    @Katia: la gratitude en antidote à la culpabilité ... je prends ! :wink:

    @surderien: c'est exactement ça: l'héritage judéo-chrétien, la pomme, "tu gagnera ton pain a la sueur de ton front", etc ...
     
  5. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    d'abord il serai utile de savoir d’où vient cette croyance....
    souvent , on s’aperçoit que cette empreinte a été transmise par un pair, parent ou personne qui a eu un ascendant sur notre client....
    puis découvrir si cette transmission a été volontaire, par le père ou la mère par ex:
    ou involontaire par un accident de parcours....
    une répétition de malchances...
    car en général on ne pense pas sans raison,sans justification....
    si c'est trop beau, c'est donc qu'on a une définition du beau....
    et si cela ne peut être vrai c'est que la "vérité" est une chose que l'on défini déjà comme abstraite et inaccessible....
    puis alors si on ne le mérite pas c'est que l'image que l'on accepte dans le miroir quelque part a été déformée...
    on l'appelle la confiance en soi....
    la culpabilité est toujours fonction d'un événement mal vécu et surtout d'un regret de ne l'avoir pas fait ou mal fait.... donc le pardon a soi même , et la seule antidote qui pourrai résoudre cette responsabilité au quelle nous avons faillit , a tord ou a raison... et qui forme un blocage pour avancer.... dans l'idée qu'en fait c'est beau et qu'on le mérite!
     
  6. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Parce qu'il s'est imposé désormais comme un héritage bien pensant !

    Dur dur de se déconditionner...

    Le travail de toute une vie ?


    :roll:
     
  7. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    le bien pensant nous y vouilou!
    il y aurai donc un mal....qu'en pensez vous doc?
    la question serai:une ou deux seancesou3/4....ou un abonnement?
    essayez le pardon.....
    vous vous "débarrasserez" de vos clients plus rapidement,mais votre carnet de rendez vous s’allongera!
    c'est un des effets secondaires!
    certainement pas un exemple du bien pensant?
    il y a aussi un possible jeu de remplacement d'ancrages....possible...
    mais avec la culpabilité il faut sortir du conscient, parce qu'elle est ancrée en compagnie de la logique et du rationnel( fabriqué bien sur!) il faut donc contourner l'obstacle.
    la régression est le seul outil qui permet de re-dessiner des affects, avec une nouvelle perspective....
    et de se pardonner a soi même, avec une efficacité redoutable!
    toutes les émotions "fortes" la haine ,le colère, la honte et la culpabilité ont un point en commun....
    elles sont ancrées dans le temps....
     
  8. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Évidemment, l'on sait que dans les faits rien n'est jamais trop beau ni trop bien.

    L'on a appris que les bonnes choses étaient conditionnelles à nos comportements alors que l'on mérite ce qu'il y a de meilleur en venant au monde. Les gens qui recoivent vraiment ce qu'il y a de meilleur dans la vie sont des gens qui ont un impact positif sur leur prochain.

    Mais bon, de penser "je n'en mérite pas tant" est toujours systématiquement faux et vient juste du fait que les parents veulent des enfants tranquilles, qui ne dérangent pas trop et ne font pas trop de vagues. C'est de là que vient cette pensée conditionnelle. En fait ce sont des conditions (souvent innateignables) que l'on met à sa propre valeur.

    Encore ici... L'environnement de l'enfant fait en sorte qu'il perde de vue sa valeur intrinsèque pour lui en donner une conditionnelle mais en passant par le négatif. Le méritoire ou la punition...Le ciel ou l'enfer...

    Ce que l'humain a pris pour "le pardon de Dieu" et le "rachat de ses péchés" n'est qu'une façon qu'a eu Dieu de dire " Vous existez donc vous méritez" On l'a mal compris évidemment.
     
  9. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Tiens, encore....ce soir ils parlaient au congrès d'hypnose de biarritz de la difference entre culpabilité et honte ....


    La honte serait interne alors que la culpabilité, plus facile à résoudre car ancrée par l'extérieur.

    J'avoue que le passage fut bref sur la question, mais voilà ce que je m'en souviens...à chaud.

    Dans ta phrase corfinas, je ne sait si le terme, "je ne le mérite pas" peut se définir en culpabilité plutôt qu'en honte.....le mot, n'étant pas le même maux . :?
     
  10. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    wow sujet intéressant,
    il y a tellement de croyances qu'elles serais judéo-chrétiennes ? :oops:
    je doit bien en prendre conscience les 12 règles on été reprise dans nos constitutions...
    alors que plus on met de règles, plus c'est criminogène
    on en fini par de demander si on peu être heureux en respectant les règles :evil:

    je me demande si justement en voulant tellement nous imposer le bonheur, il ne fini pas par prendre la tangente....
    cette nuit j' ai entendu en brève de comptoir :
    les gens heureux ne dorment pas beaucoup :oops:
    je me suis senti obligé d'intervenir, ha ? tu est malheureux de tant dormir ?

    bon, je m égare ...

    j'essaye de sortir d'un truc similaire, quand il m'arrive quelque chose que je qualifie de bien, immanquablement j'attend la tuile qui est sensé me le faire payer.
    inconsciemment c'est tenace en effet !

    je travail sur: c'est quoi la récompense ?
    récompense pour qui ?
    et sur le temps qui fille
    ce temps qui... on me le rabâche est de l'argent, au point que l'on fait plusieurs choses en même temps.
    j'ai trouve une source de réflexion par une petite introspection
    ou je me demande ce que j'ai fait de tangible, ce qui reste...
    bin çà c'est a moi et pouf les emmerdements... quels emmerdement ?
    quel prix j'ai payé ? c'est une question a poser ?


    la vie est une addition ?
    la réponse en vidéo :
    http://www.mp3-hypnose-gratuit.com/mp3- ... .htm#sante
     
  11. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    pour faciliter la compréhension "théorique" dans la classification d’émotions , ce qui donne au T.... un moyen de structurer sa "thérapie".... j'ai pensé a un schéma:
    deux sortes d’émotions :
    les primaires, celles qui sont a "fleur de peau" ,réactive,et qui se déclenchent par rapport a un événement précis ou dans un contexte pathologique, voire chronique....a un événement .... sans rapport évident ( enterré)
    la colère, la haine,le mépris......

    les secondaires: qui sont un mélange de 2 primaires et qui sont une résultante d'actions ratées ou jamais concrétisées, voire exprimées clairement..... la honte et la culpabilité.....

    ce qui si on se réfère a cette classification, et avec la méthode que j'utilise.... vont être "traitées" dans cet ordre!
    les primaires d'abord avec le pardon aux autres... puis les secondaires avec le pardon a soi même....
     
  12. Je suis tout à fait d'accord avec ça, néanmoins pas la peine d'avoir une éducation judéo Chrétienne pour cela...

    Combien de schéma erroné stigmatise beaucoup d'adulte, et comme le disais Corfinas, cette phrase est trop souvent utilisée, on doit en baver pour mériter qqchose de bien... quelle aberration ...

    Mais on nous apprend dès le plus jeune âge et encore plus dans les grandes écoles que le mérite paie toujours, l'argent, le pouvoir... sur les autres surtout... doit nous amener le bonheur, quelle aberration là encore...

    Si on pouvait instaurer dès les classes de primaire, le développement personnel, ce qu'est le bonheur, l'attention et l'intention que se doit chacun dans sa propre vie, cela ferait moins d'handicapés de la vie à l'âge adulte...
     
  13. papusza

    papusza

    Inscrit:
    2 Mai 2011
    C'est trop beau pour être vrai

    Sous entend déjà que ce qui est trop beau n'est pas vrai

    Que le vra in' est donc pas si beau que ça

    Je ne mérite pas ça


    Implique une dévalorisation de soi et aussi

    l'idée de mérite comme façon de penser


    Que tout se mérite, d'où l'idée de difficulté aussi

    De sacrées croyances limitantes !


    Un sourire se mérite t'il quand un inconnu vous croise dans la rue ?

    N'y a t'il pas de choses gratuites ?
     
  14. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    gratuites?
    C'est trop beau pour être vrai, je ne le mérite pas....
    au contraire il semblent que ça coute quelque part!
     
  15. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Vraiment le seul? :wink:
     
  16. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    vous avez autre chose? qui soit vérifiable par les résultats dans la réalité de votre pratique ?
     
  17. amrita

    amrita

    Inscrit:
    1 Décembre 2010
    Bonsoir Corfinas !

    Le texte de Marianne Williamson vous aiderait-il ?

    Notre peur la plus profonde
    n'est pas que nous ne soyons pas à la hauteur,

    Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites.

    C'est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus.

    Nous nous posons la question...
    Qui suis-je, moi, pour être brillant,
    radieux, talentueux et merveilleux ?

    En fait, qui êtes-vous pour ne pas l'être ?
    Vous êtes un enfant de Dieu.

    Vous restreindre, vivre petit
    ne rend pas service au monde.

    L'illumination n'est pas de vous rétrécir
    pour éviter d'insécuriser les autres.

    Nous sommes nés pour rendre manifeste
    la gloire de Dieu qui est en nous.

    Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus,
    elle est en chacun de nous,

    Et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière,
    nous donnons inconsciemment aux autres
    la permission de faire de même.

    En nous libérant de notre propre peur,
    notre puissance libère automatiquement les autres.


    Je trouve l'idée de libérer les autres en laissant briller notre lumière ( et non pas de nous rétrécir pour éviter d'insécuriter les autres) très belle
     
  18. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Super amrita...j'adhère+++ :D

    Je ne sait plus ou j'ai lu la même chose exprimée, que c la peur de la lumière qui nous bloque....c un peu ce que j'exprime en parlant de véhicule de lumière, de re/trouver cette source, ce véhicule déjà en nous que nous avons peur de re/prendre en choisissant (libre choix ! responsabilité) de prendre le véhicule de l'ombre (culpabilté, honte = peur)

    Finalement, nous avons le choix de choisir entre deux véhicule, l'un étant plus direct, l'autre servant à mettre l'ombre dans la lumière...

    Quand on prend le véhicule de l'ombre ,on trouve des astuces inconsciente pour ne pas mettre en lumière notre ombre.

    Prendre le véhicule de l'ombre reviendrait à dire que l'on n'a oublié comment prendre le véhicule de lumière ?


     
  19. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
  20. Kamou

    Kamou

    Inscrit:
    8 Novembre 2010
    Je ne sais pas si ça pourra t être utile Corfinas ( :shock: :shock: 8) :D ) mais en allant du côté de l'éthique protestante, on trouve une philosophie du style :

    L'approbation divine de l'être humain se retrouve dans sa réussite sur terre.

    En somme la seule preuve que Dieu nous réserve une place au Paradis, est la réussite matérielle, ou sociale, pendant la vie sur terre.

    Certains voient là le terreau du capitalisme :roll: mais qu'importe?

    Je sais personnellement que savoir que des millions d'hommes ont vécu sur un tel principe m'aide a relativiser toute cette histoire de mérite et de jugement dernier.

    Et puis le mérite suppose une vision restreinte d'un bonheur qu'il faudrait se partager entre êtres humains.

    Comme si celui qui ne fait rien ne mérite pas sa part de bonheur, sous entendu celui qui trime a droit a une plus grosse part de gateau.

    Or je crois que nous savons tous que le bonheur, le plaisir, ne se partagent pas, ils se communiquent.

    Plus on est de fous...etc.
     
  21. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Notre pensée est créatrice :roll: :oops:

    Pour améliorer cette situation, il faut changer la façon de penser :lol: :lol: par l'hypnose, voie royale pour ce faire :wink: :arrow:
     
  22. xorguina

    xorguina

    Inscrit:
    22 Août 2009
  23. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    oui mais surtout la façon qu'on a eu.... dans le passé.... de percevoir cette idée fausse qui associait la beauté avec la vérité.... et que quelque part on a fait le choix de dire qu'on ne le méritais pas!
    c'est un poison....
    a vous de voir qu'elle est l'antidote la plus approprié dans votre arsenal de mots! :D
    oui la régression est un outil utile, mais rarement suffisant.... comme je sais que vous l'avez compris....
    il vous faut tout simplement le pratiquer pour découvrir que ça marches! le pardon , abstraitement est difficile a envisager.... parce que personnellement , sans doute, peut etre, vous n'en avez jamais ressenti les effets, n'ayant , sans doute, peut etre, je l’espère pour vous....
    pas de "violeur" a pardonner!

    or cette personne qui a implanter cette empreinte dans l'esprit de votre client est un violeur.... qui a séduit par une belle phrase votre client....a un mensonge qui a fait du chemin!
    il faut donc neutraliser ce mensonge pour obtenir une vision sur un autre chemin.....
     
  24. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    "C'est trop beau pour être vrai, je ne le mérite pas ."

    Mon cher Paul, pourquoi parlez vous de violeur à propos de cette phrase.
    Je vais finir par croire que votre problème est bien plus grand que vous l'avouez. :oops:
    Cette phrase dénote simplement un manque de confiance, une éducation dans le genre "tu n'y arrivera jamais" " tu n'est pas capable de ..." tu es nul"
    a tel point que son inconscient est surpris quand quelque chose de bien lui arrive.
    Le problème de cette phrase est que la personne va renforcer cette croyance qu'elle n'a pas droit au bonheur et donc produire l'effet inverse. :roll:

    Il faut alors juste travailler sur le renforcement de l'égo, sur la confiance.
    Dans certains cas, les régressions peuvent être souhaitables, mais ce n'est pas une généralité. :wink:
     
  25. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    attendez que je réponde avant de me prêter des intentions a la lecture de mots!
    oui je considère violeur une personne qui installe une empreinte,consciemment ou inconsciemment, qui est négative et qui va vous pourrir la vie..... c'est un viol psychologique....

    pour moi moi les effets a long terme sont les mêmes!
    bon le mot est peut être exagéré.... mais a bien rendu son intention puisque vous avez réagis!
    c'est pour cela que la méthode pour en sortir est la même... que dans le cas d'un viol physique!
    logique non?
     
  26. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonjour,

    Délicate question Corfinas
    :)
    pour Sur derien l'analyse est simple et livre et l'élément favorisant, et ce qui s'en trouve facilité :
    pour PaulElie on en revient au passé comme explication ; donc on doit en repasser par là (le passé) pour qu'une amélioration soit possible. A noter, Laurenzo le mettra en doute.
    (c'est l'option défendue par PaulElie, comme il nous l'a souvent / toujours expliqué)

    Léo, lui, en reste à la discussion sur le passé, si c'est ou non un bon postulat (= le présupposé est critiquable)
    Jean de Genève, rebelle, explique que les règles rendent malheureux (ah ! la question philosophique : plus de sécurité, = moins de liberté...)
    Marianne Williamson (grâce à Amrita) nous montre une Voie :
    Kamou propose à Corfinas une aide pour juger si ce qu'il fait est bien ou non, donc pour réviser son estime de soi.
    Par parenthèse je ne suis pas d'accord avec l'interprétation selon laquelle la réussite sur terre, se traduit en réussite financière !!
    :evil:
    Alors voici ma vision personnelle, souhaitée par Corfinas.

    - Penser que le passé est LA CAUSE et que pour corriger "le problème" il faut revenir réparer la cause, est un paradigme (une construction conceptuelle) enfermé dans la réalité de premier ordre.

    - Les Thérapies brèves, et singulièrement l'Hypnose ericksonienne, tiennent compte de et se situent dans le cadre de la réalité de deuxième ordre.

    C'est pourquoi il n'est pas indispensable en thérapie de travailler sur le passé. Cependant c'est souvent utilisable ; et je ne dis pas que ce soit critiquable ; mais il est dommage de ne pas savoir comment attaquer les choses autrement puisque cela conduit à se focaliser sur le problème, sur "la source du problème", etc.
    Et se focaliser longtemps et intensément sur le souvenir de l'événement, sur le problème, on sait ce que ça donne ! :(

    Comment pourrions-nous ignorer un fait pourtant évident car 1000 fois renouvelé sous nos yeux : une personne qui a subi des choses terribles peut aller assez bien, voire très bien, durant toute une période donnée !

    ... et pourquoi pas... tout le temps !
    Par exemple, une personne ayant traversé des choses terribles, va bien et se trouve désemparée 30 ans après les événements difficiles.
    Comment oser dire que ces événements sont La Cause (unique ! et l'explication suffisante !) de cette déstabilisation ??? :shock:

    Sinon : pourquoi pas depuis 30 ans ?! :roll:

    Alors je propose : de voir un thérapeute de Thérapie narrative, la proposition thérapeutique la plus légère à ce titre !

    Julien Betbèze, psy conférencier au Forum de Biarritz ces 3 jours récents, nous a présenté une brillante démonstration.
    Il est reparti, avec sa patiente, non pas d'un souvenir terrible... et redouté... mais de la réalisation récente d'un sorbet aux fraises !!
    De là, on en est passé (je passe les étapes) à une connexion directe à des Ressources de la patiente, et tout s'est fait sans évocation de choses lourdes et pénibles.
    Pour préciser le cadre, ce psychiatre emploie ces moyens avec des personnes souffrant de ce qu'il y a de plus difficile à prendre en charge, comme les "personnalités frontières" (on ne s'imaginera donc pas que c'est réservé aux petites déprimes de rien du tout... :wink: )


    Pour la réalité de 1er et de 2ème ordre, voir p. ex. Watzlawick et Nardone que j'ai souvent cités ("L'art du changement").
     
  27. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    je l'ai peut être expliqué.... mais vous ne semblez pas vouloir le comprendre!

    >>>>>>>>>>>>>>>>
    pour PaulElie on en revient au passé comme explication ; donc on doit en repasser par là (le passé) pour qu'une amélioration soit possible. A noter, Laurenzo le mettra en doute.
    (c'est l'option défendue par PaulElie, comme il nous l'a souvent / toujours expliqué)
    >>>>>>>>>>>>>>


    car c'est faux!ou plutôt déformé.... soyons civils! :D

    le passé n'est pas une explication et il ne s'agit pas de repasser par la.... mais ce que je propose est un schéma thérapeutique ou on va découvrir l'origine du mal.....et la solution....

    ce qui est tres different de votre caractérisation....

    que vous le considériez comme un concept , très bien.... mais vous aurez sans doute beaucoup de mal a en expliquer les résultats!
    et que vous ajoutiez lorenzo le met en doute....
    n'est certainement pas une référence!
    alors pourquoi l'avez vous mis la?

    je ne met pas en doute ce que vous avez entendu a biaritz.... mais tous les hypno sérieux avec une certaine expérience et honnêteté... vous dirons que la glace a la fraise n'est qu'une solution temporaire....qui va masquer le problème véritable, jusqu’à ce que la pathologie ressurgisse!

    allons nous retomber dans les mêmes polémiques? si vous ne représentez pas ce que je m'efforce a décrire avec précision....
    je réagirai.....
     
  28. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Donc si je ne pratique pas alors votre croyance est forcément bonne et indiscutable? Bizarre comme relation.

    Il existe par exemple des méthodes pour non pas modifier directement les affects passés de la personne mais l'amener à se visualiser dans le futur avec une attitude plus saine à ses yeux. Cette visualisation dans le futur impactera alors votre comportement présent et le regard que vous portez sur votre passé.
    Si vous aviez une peur atroce de prendre le bus il y a 5 ans et que désormais cela vous semble complètement anodin alors indirectement cela impactera la vision que vous avez sur votre passé et vous pourrez vous revoir il y a 5 ans dans le bus sans ressenti négatif.

    Pas de régression ici mais une autre manière de redéfinir des affects passés.
     
  29. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Ce qui m'étonne un peu dans vos raisonnements Paul c'est que vous avez répété à de très nombreuses reprises qu'il ne fallait pas critiquer les différentes méthodes qui peuvent exister dans le monde de l'hypnose pour finalement le faire en permanence dès que la méthode (ou la formation) est différente de la vôtre.

    On en arrive parfois à des phrases pour le moins contradictoires:

    Donc vous ne mettez pas en doute mais bon c'est pas sérieux et pas honnête?

    La richesse d'un échange n'est-elle pas de pouvoir considérer plusieurs perspectives?
     
  30. Paul Elie

    Paul Elie

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    ecoutez si vous choisissez un amateur pour fixer un problème dans le moteur de votre voiture.... vous prenez un risque!
    moi je n'en prends pas ....
    je preferre "consulter" un meccano sur lequel je me suis renseigné et qui va fixer ma voiture sans que j'ai besoin de revenir....
    mais vous avez le choix!
    avoir une opinion sur la question est une chose, et avoir l'experience de la pratique en est une autre!
     
Chargement...