Formation Hypnose

Client médecin pas patient!

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
[align=justify]Bonjour,

J'ai commencé à suivre un médecin et je lui ai demandé s'il avait un médecin traitant. Il n'a que lui et quelqu'un de sa famille, ils sont tous les deux spécialistes. Je lui ai rappelé les problèmes qu'il y a à se faire suivre par soi ou un proche et en plus par des non généralistes et il le sait très bien, il me dit que j'ai raison, qu'il devrait... Je lui ai répondu que ce n'était pas un problème de raison ou tort, qu'effectivement il savait ce qu'il en était, que je comprenais bien à quel point c'était plus pratique à défaut d'être sain, mais que je me sentais juste le devoir de lui rappeler mais qu'il était grand et qu'il ferait comme bon lui semblerait.

Je me demandais si vous auriez une petite idée d'un recadrage discret, une suggestion discrète pour faire tourner un peu plus l'idée dans sa tête.

En pas discret j'ai la possibilité d'adapter un classique de Doutrelugne, genre "Je vous admire, parce que moi je ne pourrai pas faire passer le côté pratique avant ma santé. Bon c'est sûr que je perds parfois 10 minutes, voir même une demie-heure pour aller bien, mais je n'arriverai pas à m'en passer." *attitude admirative*

Il a aussi un soucis de cou et pour le coup il a accepté de prendre rendez-vous avec un kiné. Lui demander des nouvelles de ça me ferait une ouverture.
 

Gaelic

Membre
Humm, tu peux peut-être lui dire que c'est pratique de se couper les cheveux soi-même, mais pour la santé, c'est quand même mieux de prendre le temps d'aller chez le coiffeur... euh, chez le médecin !
 

valikor

Membre
moi je dis juste qu'il y a une raison très évidente pour laquelle les hommes meurent avant les femmes : ils sont moins capables de prendre soin d'eux-même qu'une femme et ont tendance à ignorer les signaux d'alerte de leur santé...
aucun conseil pertinent à donner, fais juste comme tu le sens... tu as suffisamment d'expérience!
et oui demander des news, ça peut être une bonne idée...
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
valikor a dit:
moi je dis juste qu'il y a une raison très évidente pour laquelle les hommes meurent avant les femmes : ils sont moins capables de prendre soin d'eux-même qu'une femme et ont tendance à ignorer les signaux d'alerte de leur santé...
aucun conseil pertinent à donner, fais juste comme tu le sens... tu as suffisamment d'expérience!
et oui demander des news, ça peut être une bonne idée...
[align=justify]
Gaelic: Oui, c'est malin le coup de se couper les cheveux soi-même. Le fait que j'ai une coupe en pétard faite par mon mari non-coiffeur aidera peut être! ^^

***: Oui, cette phrase m'a pas mal trotté dans la tête quand je cherchais une idée.

Merci Valikor, je vais voir ce que ça donne, un coup de ciseaux dans les cheuveussures du cordonnier mal kinéthé.
Par contre pour les hommes, l'écart se réduit. Le tabagisme et l'alcoolisme qui sont devenus moins masculins y sont pour quelque chose, le travail des femmes aussi. Mais le coup des hommes qui ne se font pas soigner j'ai pu carrément le remarquer: je travaille comme secrétaire médicale et avant les hommes c'était toujours des choses graves (parce que pas soignées, quand ils daignaient venir c'était parcequ'il y avait une cata), maintenant on voit beaucoup plus d'hommes et avec des patho plus légères, débutantes.
Il y a encore une différence homme/femme mais elle s'amenuise.

Le truc pour ce détail c'est qu'en attaquant de front je suis quasi sûre de me retrouver face à un "oui, mais...". Du coup, j'ai momentanément battu en retraite afin d'éviter un bras de fer, j'ai juste dit que j'estimais devoir lui dire mais qu'il faisait ce qu'il voulait. Je réattaquerait sûrement plus discrètement avec une métaphore comme vous me le suggérez.
 

Hypnopotam

Membre
Prudence a dit:
valikor a dit:
moi je dis juste qu'il y a une raison très évidente pour laquelle les hommes meurent avant les femmes : ils sont moins capables de prendre soin d'eux-même qu'une femme et ont tendance à ignorer les signaux d'alerte de leur santé...
aucun conseil pertinent à donner, fais juste comme tu le sens... tu as suffisamment d'expérience!
et oui demander des news, ça peut être une bonne idée...
[align=justify]
Gaelic: Oui, c'est malin le coup de se couper les cheveux soi-même. Le fait que j'ai une coupe en pétard faite par mon mari non-coiffeur aidera peut être! ^^

***: Oui, cette phrase m'a pas mal trotté dans la tête quand je cherchais une idée.

Merci Valikor, je vais voir ce que ça donne, un coup de ciseaux dans les cheuveussures du cordonnier mal kinéthé.
Par contre pour les hommes, l'écart se réduit. Le tabagisme et l'alcoolisme qui sont devenus moins masculins y sont pour quelque chose, le travail des femmes aussi. Mais le coup des hommes qui ne se font pas soigner j'ai pu carrément le remarquer: je travaille comme secrétaire médicale et avant les hommes c'était toujours des choses graves (parce que pas soignées, quand ils daignaient venir c'était parcequ'il y avait une cata), maintenant on voit beaucoup plus d'hommes et avec des patho plus légères, débutantes.
Il y a encore une différence homme/femme mais elle s'amenuise.

Le truc pour ce détail c'est qu'en attaquant de front je suis quasi sûre de me retrouver face à un "oui, mais...". Du coup, j'ai momentanément battu en retraite afin d'éviter un bras de fer, j'ai juste dit que j'estimais devoir lui dire mais qu'il faisait ce qu'il voulait. Je réattaquerait sûrement plus discrètement avec une métaphore comme vous me le suggérez.
Tu es prat PNL ? parce qu'il y a de beaux recadrages a faire en PNL, comme par exemple une léger dickens ca aide des les cas de blocages !
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
non. Ça fait partie de ma liste d'outils à développer plus tard. J'y ai été un peu confrontée avec l'hypnose et les thérapies brèves mais pas directement. Juste un outils d'un outils
 

Hypnopotam

Membre
Prudence a dit:
non. Ça fait partie de ma liste d'outils à développer plus tard. J'y ai été un peu confrontée avec l'hypnose et les thérapies brèves mais pas directement. Juste un outils d'un outils
Je dois dire que je comprenais rien à la PNL il y quelques années, j'avais du mal à accéder aux concepts de la PNL.
Puis....déclic, et je dois dire que ca a changé ma pratique.
Pour ce médecin, un brin de confusion lui permettait déje de plus trop etre sur et permettre de ramollir son ancrage sans lui donner l'impression qu'il est en train de la lacher doucement , a son rythme!
J'aime bien confusionner juste en le présentant comme un exercice un jeu, qui n'engage a rien , apres une fois la confusion acceptée, on peut faire accepter des changements qui ont l'air de rien ou qui sont loin de la problématique mais qui ont un petit lien avec la problematique principale!
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
Mais quand tu confusionnes es-tu toi même confus? Je ne suis pas à l'aise avec la confusion, à cause de ça.
 

Hypnopotam

Membre
Prudence a dit:
Mais quand tu confusionnes es-tu toi même confus? Je ne suis pas à l'aise avec la confusion, à cause de ça.
arrete tu me confusionne la ( lol)
Bah oui je suis confus un peu ! Au debut de ma pratique j'essaye de respecter a fond le manuel du parfait praticien en hypnose, je me surveillai en quelque sorte !Puis j'en ai eu marre de m'oberver car c'etait fatiguant et j'etais pas sur que ca apporte quoi que ce soit au client!
Puis en fait j'ai lu des articles sur Milton, et la j'ai compris ! Lui etait à la limite de la transe, il s'eclatait vraiment Mister Erickson.
Des fois je me demande ce que j'ai raconté pendant ma séance, et puis le patient t'appel en te disant qu'il va tellement mieux !
Plus tu te lache plus le patient se lache !!!


Parfois il est bon de clarifier la confusion, pour savoir accueillir la clarté qui nous amméne vers les rivages de l'inconnu que nous voyons avec une précision diffuse.
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
A la limite? Perso je suis systématiquement en transe légère. Je crois bien que je n'arriverai pas à hypnotiser si je n'étais pas en transe d'ailleurs. Comme le dessin, pour une raison que j'ignore je ne dessine pas du tout de la même manière en transe; et pour la manière de parler et donc d'amener l'autre en transe ça fait pareil. En plus il y a un conditionnement à entrer en transe rapidement dès que je perçois un protocole ou un début d'induction.
 

Hypnopotam

Membre
Prudence a dit:
A la limite? Perso je suis systématiquement en transe légère. Je crois bien que je n'arriverai pas à hypnotiser si je n'étais pas en transe d'ailleurs. Comme le dessin, pour une raison que j'ignore je ne dessine pas du tout de la même manière en transe; et pour la manière de parler et donc d'amener l'autre en transe ça fait pareil. En plus il y a un conditionnement à entrer en transe rapidement dès que je perçois un protocole ou un début d'induction.
Moi je fais ca tellement bien que je m'auto-amnésie! Ne me demande même pas comment c'est passé la séance je sais pas ! :lol:
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
J'avais "prescrit des tâches" à faire genre 5 fois dans la semaines quelques minutes et il l'a fait 15 minutes une seule fois. Je lui ai dis que c'était mieux 3 fois 5 minutes ou 5 fois 3 minutes. Il a fait le parallèle avec comme exemple un patient sous anti-coagulant qui aurait fait ça et se serait tué. Je lui ai répondu "ha bah c'est ça de se soigner soi même".
Sinon il n'a pas vu de kiné encore...
 

valikor

Membre
Prudence a dit:
J'avais "prescrit des tâches" à faire genre 5 fois dans la semaines quelques minutes et il l'a fait 15 minutes une seule fois. Je lui ai dis que c'était mieux 3 fois 5 minutes ou 5 fois 3 minutes. Il a fait le parallèle avec comme exemple un patient sous anti-coagulant qui aurait fait ça et se serait tué. Je lui ai répondu "ha bah c'est ça de se soigner soi même".
Sinon il n'a pas vu de kiné encore...
normal! continue!
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
[align=justify]:) merci. Je verrai la suite dans 15 jours.

Il m'a confié qu'il résistait beaucoup, avait beaucoup de résistances, je lui ai dit que c'était très bien, que ça le protégeait.
En fait je lui ai fait le coup des bras avec un avec des poids et l'autre léger parce qu'il m'a dit ne pas croire à l'inconscient (je lui ai parlé de la respiration, rougissement, glycémie et il dit ok pour un inconscient physiologique. D'où les pensées viennent ça bloque, je n'ai pas insisté). Au début ça à marché très vite sur un bras qui descend et l'autre qui monte, mais il me disait ne pas arriver à imaginer. Je lui fais remarquer que consciemment peut être pas mais que ses bras, eux, ont compris. Là dessus il remet les bras d’aplomb et à chaque suggestion fait strictement le contraire! Je lui ai donc dit que comme ils faisaient le contraire c'était donc bien qu'ils entendaient. Et c'est là qu'il m'a "avoué" (pour reprendre ses termes) qu'il résistait. Je n'avais pas remarqué!!

J'ai le temps de réfléchir à la manière de les utiliser maintenant. Je pense partir sur un double lien. Ou repartir sur l'idée que j'ai déjà lancé que ses protections le protégeaient de manipulations malveillantes etc et que je n'étais pas orientée psy qui râle après le patient parce qu'il a des résistances, que perso je trouve ça très bien puisque je veux le mettre dehors et indépendant le plus rapidement possible et que pour ça il doit savoir se défendre. Me restera à retourner ses défenses vers le blocage, au lieu de vers l'hypnose ou moi.

 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
heu en fait je ne le fais pas payer ^^. Sinon je lui aurait sortit ça! Aurait-on les mêmes lectures?
 

valikor

Membre
Prudence a dit:
heu en fait je ne le fais pas payer ^^. Sinon je lui aurait sortit ça! Aurait-on les mêmes lectures?
ben écoute, tu te prives d'un levier important pour trier ceux qui sont motivés et ceux qui veulent juste essayer mais n'ont pas réellement suffisamment envie de changer...
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
Oui, je comprends et partage ton avis; mais là sur le coup du payement je ne me vois pas pouvoir changer pour diverses raisons.
Par contre on a établi un "contrat" et si fin mai il n'y a pas amélioration aller voir un kiné fait partie du deal. De toute façon on a une échéance pour juillet donc la situation ne s'éternisera pas indéfiniment.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
D'expérience, comme levier, le prix à payer "financier" n'est pas forcément le meilleur en thérapie !

une prise en charge paradoxale, shuntant les schémas cognitifs habituels de fonctionnement du système cérébral des valeurs, peut être beaucoup plus intéressant voire indispensable chez un médecin ou un autre professionnel de santé !

Entre professionnels de santé, la réussite thérapeutique se situe bien souvent au delà d'une simple affaire d'argent...

si on veut pouvoir lever des résistances extrêmement professionnelles...

8)
 

Prudence

Moderateur
Membre de l'Équipe
Je comprends, je vais tâcher de mettre ton expérience à notre profit ^^. merci.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut