comment faire lâcher prise et entrer en transe profonde

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par terrail, 7 Janvier 2016.

  1. terrail

    terrail Membre

    Inscrit:
    15 Mars 2010
    Messages:
    21
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    990
    Localité:
    62170 Lépine
    Quelles techniques pour faire atteindre la transe profonde et lâcher prise.Mon sujet arrive à un excellent niveau de relaxation mais ne va pas plus loin.
    Merci pour vos aides.
     
  2. Sandwesson

    Sandwesson Membre

    Inscrit:
    4 Janvier 2016
    Messages:
    26
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    530
    Localité:
    Les Brenets
    Hello!

    Quelle technique d'induction utilises-tu?
     
  3. terrail

    terrail Membre

    Inscrit:
    15 Mars 2010
    Messages:
    21
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    990
    Localité:
    62170 Lépine
    Yeux fermés, détente musculaire...
     
  4. Sandwesson

    Sandwesson Membre

    Inscrit:
    4 Janvier 2016
    Messages:
    26
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    530
    Localité:
    Les Brenets
    Est-ce que tu suggères également une détente mentale à ton sujet?

    Tu peux utiliser l'induction d'Elman...elle fonctionne très bien, même avec des patients résistants.

    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    N’oublies pas la pose de fusibles....certains sujets peuvent être très difficiles à réveiller lors de transe profondes, notamment lors de l'atteinte de l’état Esdail (comma hypnotique) et suivants.
     
  5. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    Comment fais tu quand ils ne se réveillent pas? Tu appelle le Samu?
     
  6. Sandwesson

    Sandwesson Membre

    Inscrit:
    4 Janvier 2016
    Messages:
    26
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    530
    Localité:
    Les Brenets
    :) Non...ils vont finir par se réveiller tout seul...mais ça peut durer des plombes...L'état Esdail fait atteindre un bien être profond et très intense.. la personne peux simplement ne pas avoir envie d'en sortir...L'état Esdail se met en place par niveaux de transe successifs à chacun desquels on ancre un mot clé (fusible)...on ramène la personne en utilisant ces mots clé. un peu comme un plongeur remonte par palier de décompression.
     
    moune aime ça.
  7. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1692
    J'aime reçus:
    525
    Points:
    5380
    Quelqu'un qui s'occupe d'un "sujet" et qui n'a aucune idée pour induire une transe profonde, il n'y à qu'une réponse à la question : formation !
    Car il n'a jamais mis les pieds dans une formation "de base" et joue les apprentis sorciers.
     
  8. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    619
    J'aime reçus:
    296
    Points:
    4230
    En tant que cliente, je suis pour un accord de profondeur de transe entre le thérapeute et le client avant la séance.
    Tous les résultats que j'ai obtenus l'ont été avec une transe légère.
    J'ai essayé une fois une transe plus profonde.
    Résultat = gigantesque frousse et vraiment pas bien pendant plusieurs heures après la séance.
    Selon moi, et je comprends qu'on pense différemment, la bonne profondeur de transe, c'est l'intensité qui est la plus confortable pour le patient et qui permet d'obtenir une bonne réponse au problème posé.
    Même si cette profondeur n'est, ou ne semble être, qu'une simple relaxation.
     
    Marie Besson aime ça.
  9. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1692
    J'aime reçus:
    525
    Points:
    5380
    Meilleure Réponse
    Une mauvaise expérience de transe n'est pas une règle.
    Négocier un niveau de transe avant une séance est une illusion dans la pratique concrète. Les consultants ne savent que rarement mesurer ce qui leur conviens et encore moins le mesurer en fonction d'un objectif. Tout comme le thérapeute, très souvent, gérera la "profondeur" en fonction du déroulement et d'un d'un bon nombre d'indicateurs (réponses, réactions, ressentis... du consultant) qui ne sont pas prévisible avant la séance.
    La "profondeur" n'est en rien comparable à une "intensité" quelconque, une force ou un effet, simplement une plus grande dissociation, un plus profond relâchement etc..
    Si tu étais ma patiente et qu'après quelques séances nous constatons de bon résultats avec un type d'induction, nous pourrions en effet poursuivre de cette façon qui te conviens.
    Si tu arrivais pour une première consultation avec cette limite imposé, je te conseillerais un confrère.
     
    Fifi brin d'acier et Sissy aiment ça.
  10. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    619
    J'aime reçus:
    296
    Points:
    4230
    Peut-être que je ne comprends pas ce qu'est une transe profonde.
    Pour moi une transe légère ou très légère, c'est être totalement bien, physiquement et mentalement, et me laisser guider par la voix du thérapeute pour aller à la rencontre d'une solution en entrant et en évoluant agréablement dans un paysage mental, réel ou imaginaire, en n'éprouvant aucune peur, en me sentant capable d'affronter les obstacles, en ayant confiance en moi, et sortir de la transe en pleine forme.
    Une transe profonde, c'est plonger dans du noir, du froid, de la solitude, ne plus sentir la présence réconfortante et sécurisante du thérapeute, entendre sa voix comme si elle était à des kilomètres, avoir peur, et sortir de transe en étant flottante, en ne parvenant pas à réintégrer la réalité, incapable de marcher normalement dans une rue parce que le sol est en guimauve.
     
  11. Sandwesson

    Sandwesson Membre

    Inscrit:
    4 Janvier 2016
    Messages:
    26
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    530
    Localité:
    Les Brenets
    Exact, mais je pense que nous sommes tous, formés ou pas, des apprentis sorciers, le but de terrail est de satisfaire son client. Je pense qu'il est assez grand pour savoir si il veut mettre les pieds dans ce domaine d'application sans en avoir le savoir faire ou si il désire se former d’abord. Cela relève de sa responsabilité.

    Pour ma part, je répond à une question. Je donne une possibilité et je mets des mises en garde. Libre à chacun de faire ce qu'il en veut.

    C'est exact dans le cadre d'une expérimentation de profondeur de transe,à la volonté du client.

    Bon nombre de clients viennent avec un problème à régler et avec la conviction ou l’espoir que l'hypnothérapie sera leur solution. Ils s'en foutent royalement du comment ça marche. Pourvu que sa marche.

    Ton expérience est la tienne. Tes résultats en transe légère on été obtenus parce que cet état de transe te convient à toi....

    Je ne prône ni les transe légère, ni les transes profondes, du moins pas venant de la part du thérapeute. En effet, il est tout à fait possible qu'un client aille en transe très profonde sans que celle-ci ne soit suggérée. Chacun est unique et appréhende l'état d'hypnose d'une manière qui lui est propre. Maintenant, si la transe vécue automatiquement par le client est visiblement trop profonde pour le thérapeute, il doit s'adapter et régler le niveau.

    Tu nous fais visiblement part de ton vécu personnel. Ce n'est pas une généralité.

    Peut être - j'insiste sur la supposition - que tu as éprouvé une certaine appréhension à juste expérimenter cet état et à observer avec curiosité ce qu'il pouvait produire. Ou simplement ressens-tu un besoin de contrôle? Oui, cet état est déstabilisant. oui, il peut être inquiétant. Sauf s'il est amené correctement. Dans quel cas, il s'apparente à "l'homéostasie du bien être" (je précise que je n'ai aucun mauvais feed back de la part des clients que j'ai emmené dans cet état. Coup de chance ?)
     
  12. Sandwesson

    Sandwesson Membre

    Inscrit:
    4 Janvier 2016
    Messages:
    26
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    530
    Localité:
    Les Brenets
    Pour en revenir au sujet de base de ce poste...@terrail....Il est vrai que j'aurais dû insister sur le fait que les transes profondes ne sont pas une affaire à prendre à la légère. Je tenais à te faire part de l'existence d'une des techniques existante pour y arriver.

    L'important n'étant pas tellement comment tu y arrive mais bien de savoir gérer les impondérables....en 3 mots, "tu es responsable".
     
  13. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1692
    J'aime reçus:
    525
    Points:
    5380
    Nous agissons dans le domaine des sciences humaines et par définition non-exacte, en ce sens nous pouvons parler "d'apprentis sorciers". Encore que, dans le domaine de la connaissance même du phénomène de l'état d'hypnose nous dépassons largement l'empirisme d'une certaine époque.
    Maintenant, tu as parfaitement le droit de répondre directement à la question posée et c'est parfait. Mon regard sur la question est différente et m'a interpellé d'une façon plus général sur la formation de thérapeute, ou plus généralement sur des gens qui pratique sans même une formation de base (ou même une information).
    Dans un contexte ou le milieu médical milite pour limiter, voir interdire la pratique aux personnes hors des professions de santé, il me semble qu'avertir sur la nécessité d'une formation préalable à la prise en charge de "sujet" relève de l’intérêt des praticiens et des consultants.
     
  14. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    619
    J'aime reçus:
    296
    Points:
    4230
    Où est-ce que j'ai fait une généralité ?
    J'ai écrit Selon moi, et je comprends qu'on pense différemment,
    J'ai simplement voulu répondre à terrail que les thérapeutes ne sont pas obligés d'emmener un client en transe profonde pour obtenir des résultats, que ça peut-même être bloquant et désagréable pour un patient, et j'ai pris une expérience personnelle pour illustrer ma pensée.
    terrail a écrit Mon sujet arrive à un excellent niveau de relaxation mais ne va pas plus loin.
    J'ai donc voulu suggérer que l'excellent niveau de relaxation était peut-être ce qui convenait au sujet, ou à son inconscient, pour pouvoir progresser et trouver des solutions.
     
  15. powo

    powo Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2016
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    180
    Localité:
    lyon
    Pour répondre @moune, il existe une suggestion permettant de faire revenir une personne de l'état esdaile lorsque la remontée "classique" ne fonctionne pas, je ne sais pas si je peux la communiquer ici, aux modos de me le dire.

    Maintenant je suis en phase avec hibou13, je suis autodidacte en hypnose et mème si je me suis bien documenté (notamment sur l'induction elman), je ne m'autorise à faire de l'hypnose qu'en "street hypnose" avec des petits jeux. Je m’intéresse de plus en plus à l'hypnothérapie mais je ne le pratiquerai qu’après avoir suivi une formation afin d'éviter de faire des bêtises.
    Adepte des arts martiaux, il ne me serait jamais venu à l'esprit de combattre sans un bon entrainement (formation/apprentissage) et comme dirait le maitre Po de "kungfu": " avant de pouvoir visiter le monde, attrape le cailloux dans ma main petit scarabée".
     
  16. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1692
    J'aime reçus:
    525
    Points:
    5380
    powo. Pas de blême a parler technique..
     
  17. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    Powo,je suis preneuse du mot magique ,car les personnes pratiquants du yoga ont tendance à rentrer facilement dans cet état profond.....
     
  18. powo

    powo Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2016
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    180
    Localité:
    lyon
    très bien, voici donc la suggestion, ce qu'il faut savoir c'est que les personnes en état esdaile ne veulent pas revenir car ils y sont tellement bien ...
    donc pour les "obliger" à revenir lorsque bien entendu le process normal de remonté ne fonctionne pas et de leur suggérer que si ils ne reviennent pas de suite, jamais plus ils ne pourront revenir dans cet état :
    à chuchoter à l'oreille :
    "Si tu ne reviens pas, je te promets que jamais tu ne pourras retourner dans cet état de bien être"

    un peu directive comme suggestion mais ça fait partie de le méthode elman ;)
     
  19. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Je préfère attendre autant qu'il faudra plutôt que de faire une suggestion aussi...
     
    Singin aime ça.
  20. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    oui il y a un risque qu'ils ne rentrent plus jamais en hypnose!

    Personnellement ,je les nome par leur prénom et leur suggère que même s'ils sont complètement bien dans cet état,la séance est finie et ils doivent laisser la place au suivant;qu'ils pourront, à souhait, retourner dans cet état chez eux sans limite de durée.
    Et à la séance suivante ,je leur explique que j'ai besoin de savoir ce qu'ils voient ou font pour leur proposer des exercices,donc le contact est nécessaire...
     
    Singin aime ça.
  21. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    619
    J'aime reçus:
    296
    Points:
    4230
    Prudence et moune, ça fait du bien de lire vos réponses. :)
    C'est prendre le client/patient pour un imbécile parce qu'il sait le client/patient que s'il est entré dans cet état d'hypnose, il pourra le reproduire, soit seul, soit avec un autre hypno.
    Effectivement, il est possible d'attendre, méthode Prudence, en laissant assez de temps entre deux clients pour pouvoir gérer tranquillement, ou, comme le dit moune, en expliquant au patient, qu'il y a un autre client qui attend, et que lorsque c'est lui qui attend, il n'a pas envie d'être des heures dans la salle d'attente.
    Respecter le client/patient en faisant appel à ses qualités d'intelligence, de compréhension, de compassion envers les autres, est quand même un minimum.
     
    Prudence aime ça.
  22. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Oui, ça aussi. Ça m'est arrivé quelques fois que le retour de transe soit un peu long: déjà j'essaie de me débrouiller pour qu'il n'y ait pas d'urgence, je prévois toujours un temps au cas où supplémentaire, recommencer l'accompagnement au retour: en reprenant, en changeant: compter, suggestion de bon retour plein d'énergie, comme l'a dit Moune que la personne pourra retrouver cet état seule quand elle voudra, mais aussi que le travail peut se poursuivre dans la nuit pendant les rêves ou consciemment ou inconsciemment à tout moment, désynchroniser etc. en balayant ce qui peut bloquer le retour, on pourrait aussi demander par signalling à l'inconscient pourquoi il bloque le retour (mais je n'ai pas fait ça).

    Je bloque quasiment toujours 1h30 pour des séances d'une heure pour deux raisons: au cas où il se passe quelque chose et qu'on ait besoin de plus de temps, et la seconde c'est pour avoir un peu de temps entre deux personnes pour penser à autre chose et faire une cassure (ne pas penser aux problèmes de la personne précédente etc.).

    Et comme dit @Singin :
    On peut tout à fait faire sortir de transe en respectant la personne et en faisant appel à ses qualités, à ses ressources, pour sortir de transe le plus confortablement possible, de la manière la plus profitable possible.
    D'ailleurs c'est amusant j'ai d'abord pensé que "ses qualités" faisaient référence à la personne en transe, puis seulement après que ça évoquait peut être plutôt celle de l'hypno, et ensuite que c'était peut être aussi possible (encore mieux?) de faire appel aux qualités des deux.
     
  23. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    619
    J'aime reçus:
    296
    Points:
    4230
    Je pensais aussi aux qualités du patient, mais, effectivement, les qualités des deux, c'est le top du top. :)
    J'ai pensé aussi que c'est contre-productif de menacer un patient de ne plus pouvoir être dans le bien être. Il va vouloir prolonger le plus longtemps possible avant de sortir. S'il sort.
     
    Prudence aime ça.
  24. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    632
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Oui commencer humblement avec de la transe légère et bréve type street hypnose
    Ou hypnorelaxation confortive

    Après c'est une autre histoire et une affaire de pro+++
    Un alcoolique récidiviste qui veut s'en sortir et veut le "déclic", je le mets en transe profonde et très prolongée ( prés de 24 heures le dernier ! )
    À l'occasion de son séjour en milieu "protégé " avec une "infirmière toujours disponible à proximité avec des prescriptions anticipées de sédatifs et de neuroleptiques si besoin.
    Cela est à faire "sous couvert" d'une hospitalisation conventionnelle de sevrage de quelques jours car c'est de la thérapie de sauvetage et il faut le matos de la SNSM et que la personne s'accroche bien à son gilet de sauvetage en ayant confiance
    Je lui ai fait programmer sa sortie de transe et il se réveille le lendemain matin en forme et apte à continuer dans un autre état mental
    Cette nuit lui a porté conseil.
    Comme si la personne était en bad transe chronique par l'alcool et qu'en inversant les choses elle se remet en good transe ( en pleine conscience ) et qu'elle peut y rester/retourner toujours tout en se passant de l'alcool.
    Libre à elle de vivre sa vie comme elle souhaite.
    Je ne suis pas psychiatre et donc je ne programme jamais de rechute.

    :cool:

    C'est leur première vraie première chance et j'en ai toujours une deuxième en réserve, mais en général la leur leur suffit ...
     
    Dernière édition: 9 Janvier 2016
    Singin aime ça.
  25. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    Vous pensez que les psychiatre programme des rechutes à leurs patients?
    Ils savent qu'ils reviendront quand ils décompenseront la prochaine fois, pour les névrosés.
     
  26. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    632
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Nombre d'alcooliques que j'ai rencontrés sont programmés " alcoolique un jour, alcoolique toujours."
    Et ils en sont d'autant plus convaincus qu'ils ne font que rechuter+++
    La transe permet d'inverser en faisant coup double et ils arrêtent les deux.
     
  27. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1047
    J'aime reçus:
    323
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    C'est merveilleux,il faudrait aussi le faire pour les troubles psychiatriques.....qui minent la vie ,les relation sociales,familiales...
     
  28. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    632
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    On me parlait hier d'un psychiatre qui savait être psychotique et entrer dans le monde des psychotiques et à les ramener transformés.
    Je pense qu'il se met en transe et qu'il les met en transe profonde et s'opére alors une thérapie rétro dissociative
    On est dans la capacité de la rétro causalité de la physique quantique...
    Faut oser l'hypertranse "quantique" dont parfois on ne revient pas ... si on est pas entouré d'une équipe qui sait faire l'Anapurna...
     
    Dernière édition: 9 Janvier 2016
  29. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6530
    J'aime reçus:
    632
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Le problème avec le psychotique c'est qu'il part escalader l'Anapurna en tongs et lunettes de soleil...
    Il rechute et rechute encore et encore...
    Chercher l'erreur avec lui ...
    En transe, lui montrer en métaphore extrême qu'il peut différemment obtenir ce qu'il veut vraiment...
    et ce que c'est vraiment ce qu'il veut au fond du fond fondamentalement.
    Un vrai projet de vie qui tienne la route ?
     
  30. Marie Besson

    Marie Besson Membre

    Inscrit:
    11 Janvier 2016
    Messages:
    45
    J'aime reçus:
    9
    Points:
    730
    Localité:
    ANDILLY
    Bonjour,
    Très intéressante cette conversation! De mon point de vue, partir en hypnose avec des psychotiques est un gros risque. En ce sens je ne veux pas dire que les résultats positifs n'existent pas, je veux dire que les répercussions sont ingérables à l'avance. A prendre avec de grosses pincettes!!
     
    surderien aime ça.
Chargement...