Comment inciter les clients à venir jusqu'à ce que leur problème soit réglé

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Hypnose Clinique, 9 Juin 2017.

  1. Hypnose Clinique

    Hypnose Clinique

    Inscrit:
    29 Juin 2016
    Bonjour, je me fais un peu de souci en constatant que plus du tiers des clients que je rencontre en hypnose prennent un ou deux rendez-vous. Ensuite, ils annulent le suivant en prétextant un manque de temps et ne rappellent jamais.

    Ceci sans qu'ils aient complètement réglé ce pour quoi ils me consultaient au départ.

    J'ai naturellement eu tendance à me remettre en question au début mais je dois dire que j'obtiens généralement un excellent taux de succès chez les personnes avec qui le travail se poursuit jusqu'au bout.

    Je me demande si c'est parce que je ne les ai pas suffisamment éduqués sur le nombre de séances que ça prend généralement, ou si c'est parce qu'ils ne sont juste pas prêts à régler leur problème pour de bon et qu'ils espèrent une pilule magique...

    Ou peut-être une question de synchro qui ne se fait pas autant qu'elle le devrait? Pourtant, avec certaines personnes j'avais vraiment l'impression que la magie de la synchro faisait son travail et ces personnes vivaient une expérience de transe profonde, marquante et agréable.

    Avez-vous un ratio semblable dans vos pratiques?

    Avez-vous des idées de comment on s'y prend pour inciter les clients à faire le travail jusqu'au bout?
     
  2. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Bonjour
    Tout d'abord dites vous bien que c'est normal, certaines personnes croient en la magie de l hypnose comme ce qu ils voient à la tv
    Ensuite d autres n y croient pas et viennent en spectateur sans vouloir s investir.Je reviens d un congrès et il en ressort que presque tout le travail se fait après la première séance, les autres servent à fignoler. Perso après avoir decrit l hypnose et defini avec le client le travail du moment, je leur précise bien que je ne les garde pas plus de 3 séances. Il faut les rendre acheteur en fait
     
  3. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Bonjour, j'ai eu quelques clients qui ne souhaitaient pas continuer le travail après une séance, pour ceux-ci j'ai ressenti dès la première séance qu'ils avaient en tête dès le départ de n'en faire qu'une, ceci pour de multiples raisons : financière, croyance magique, idée qu'une séance résoud tout et qu'ils n'auront rien à mettre en place en terme d'action ( ex : je reste dans mon fauteuil et j'attend le résultat sans rien changer...sans faire d' AH, sans activer l'ancrage posé éventuellement...), j'ai eu un peu de mal au début mais j'ai vite compris que c'est leur choix et pas le mien et qu'ils sont libres de continuer ou pas et qu'on ne peut pas aider quelqu'un qui ne le veut ou qui n'est pas prêt, ceci dit je propose très rarement un deuxième rendez-vous d'emblée, je prends des nouvelles par téléphone au bout de 3 à 4 semaines et on voit ensemble si il est utile ou non de reprendre rendez-vous...De plus j'ai été quelquefois étonnée d'avoir des nouvelles au bout de plusieurs mois, avec des changements spectaculaires après une seule séance, au fil du temps...On peut proposer des pistes de travail pour les séances suivantes, cependant le client est libre de ses choix, et après tout si il pense que c'est bon pour lui de ne pas revenir, pourquoi pas...Même ceux qui ont de "grosses" problèmatiques disposent quelquefois de ressources inattendues et passent par dessus les obstacles au fil du temps, ceci même après une seule séance et même si dans un coin de notre tête il y a l'idée que ceci ou cela aurait été important à travailler...
     
  4. Bulle de savon

    Bulle de savon

    Inscrit:
    17 Septembre 2016
    Je rajouterais aussi que quelquefois l'hypnose n'est pas la solution au problème du client et que d'autres techniques peuvent être plus indiquées, que quelquefois on fait des séances "de merde" : on est humain et il y a des moments où, en étant honnête avec soi-même, on se rend compte qu'on aurait pu faire mieux, et enfin, on n'est pas omnipotents d'où l'intérêt de travailler en réseau avec d"autres thérapeutes qui proposent d'autres techniques, pour cela un petit coup de fil pour avoir des infos sur la technique, éventuellement une petite rencontre pour savoir à qui l'on a à faire, cela permet de conseiller au client d'autres alternatives qui peuvent mieux lui convenir...
     
  5. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Effectivement c'est un prétexte, il y a bien sur quelque chose en dessous.
    Pas forcement de votre faute, ni de la leur non plus, juste peut-être que c'est la "combinaison" des 2 ensembles, après tout même 2 personnes sympathiques peuvent très bien ne pas s'entendre.

    Bien d'accord avec Bulle de savon, l'hypnose n'est pas forcement la solution adapté à tout le monde.

    Peut-être qu'ils jugent que pour eux c'est réglé et qu'ils n'ont pas besoin d'autres séances.
     
  6. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Désolée moune, mais là, je dis quelle horreur!
    Au moins que dans une relation thérapeute consultant, il n'y ait pas cette notion de consommation qui envahit tout.
    Mais je suis d'accord avec toi que certaine personnes imaginent, parce qu'on le voit à la télé et qu'on le lit un peu partout, que l'hypnose est magique et qu'elles vont guérir en quelques minutes.
    Ce qui peut être vrai.
    Alors, lorsqu'il n'y a pas de résultats en une ou deux séances, ou pire que les symptômes s'amplifient, il est facile pour le malade de penser
    qu'il est nul et là une sorte de honte par rapport à lui-même, ou par rapport au thérapeute, ou à ses relations qui n'oublient pas de rappeler que l'hypnose est rapide et que machin n'a fait qu'une seule séance, l'empêche de continuer.
    Il peut aussi penser que le thérapeute est nul pour les mêmes raisons.
    Une autre possibilité est tout simplement financière.
    Peut-être qu'il serait bon que le thérapeute ait deux tarifs et qu'il explique au consultant que le problème est complexe, qu'il faudra une thérapie plus élaborée avec un plus grand nombre de séances et que, donc, le tarif est revu à la baisse, mais qu'en échange, il demande une grande implication.
    Peut-être aussi que le consultant a l'impression que le thérapeute ne cherche que des clients qu'il va fidéliser en le maintenant dans ses problèmes à la manière d'un analyste.
    Et peut-être qu'il y a un problème annexe que le patient ne peut pas dire.
    J'ai arrêté une thérapie parce que l'assistante d'un hypnothérapeute m'a dit qu'étant donné le nombre de séances que j'avais déjà faites alors que les autres patients ne venaient qu'une ou deux fois, il était évident que je ne m'en sortirais pas et qu'il était préférable que je consulte quelqu'un d'autre.
    Qu'est-ce que je pouvais faire ?
    En parler au thérapeute ?
    Demander s'il pensait la même chose ?
    S'il m'avait fait jeter par son assistante ?
    S'il y avait encore une possibilité de guérison ?
    Mais il me semblait impossible de cafarder sur son assistante, d'autant plus qu'elle était aussi sa femme.
    Peut-être qu'il n'a pas compris pour quelle raison j'ai arrêté brusquement la thérapie.
    On pense souvent qu'une thérapie se fait entre un thérapeute et un consultant et on oublie que bien d'autres personnes y participent en dehors du cabinet et qu'elles interfèrent dans la qualité de la thérapie et dans le choix de continuer ou non, consciemment ou inconsciemment.
    Les relations humaines sont souvent pas faciles.
     
    Dernière édition: 9 Juin 2017
  7. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Ce n'est pas à l'assistante de divulguer de telles informations, vous auriez du en référer à votre thérapeute. Certaines personnes ont une demande très criblée et une seule séance suffit.D autres veulent changer beaucoup de choses et là c'est plus long bien sûr. La secrétaire n a pas le même niveau d étude que votre hypno....Je reviens sur le terme acheteur, je me suis male exprimée ce n'est pas du tout un rapport avec le fric, mais susciter l envie de revenir, , être acteur de son changement, avoir envie de poser des questions sur les éventuelles difficultés rencontrées pendant les séances d auto hypnose pour progresser et finir satisfait à dire:eek:k, la ne n ai plus rien à travailler pour l instant. laisser toujours la porte ouverte.
    Hier j'ai la mère d une patiente de 23 ans qui a annulé la prochaine séance, je n'ai pas cherché le pourquoi, car dès la première séance j'ai tout dessuite compris que ce n était pas sa demande , mais celle du médecin, certes qui était fondée, mais comme ça a été dit plus haut, on ne force pas les ge7 a aller mieux
    Je me suis contentée dans la première séance de lui faire ressentir le bien être ou l etat de relaxation, peut être aurais je du travailler l hypnoanalgesie, vu ses pathologies , mais une EVA à 3 sur 10 ne révèle pas un grosse souffrance. Beaucoup de personnes préfère encore le remède miracle que travailler sur elle
    Et peut être j ai manqué de temps la derniere fois pour qu elle adhère à l hypnose, peut être qu elle reviendra plus tard
    Perso c9 la mère que j aurait préféré prendre , car sa fille a eu ses multiples pathologies à cause d un médicament qu elle a pris pendant sa grossesse. Le langage non verbal était evident:culpabilité et surprotection.
     
  8. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Sans doute, mais c'est dans ma problématique, je ne peux pas faire ça. Déjà, ça aurait été très difficile si elle n'avait été que son assistante, mais elle était surtout sa femme, et là, ça devenait impossible. Pourtant, ça aurait été sans doute un service à rendre au thérapeute parce que si tous les autres consultants ne faisaient qu'une ou deux séances, c'est peut-être justement en raison de son comportement qui était désastreux, comme parler de la vie privée de son mari. Il y a des détails que j'aurais préféré ne pas savoir.
    Alala, les difficultés du langage écrit sans le langage non-verbal. J'aurais peut-être dû me dire aussi que tu n'es pas comme ça, tu l'as maintes fois prouvé sur le forum.
    Sans aucun doute, comme la mère a envoyé sa fille faire une thérapie par procuration.
     
Chargement...