1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Concours de métaphores de Mars 2016

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Prudence, 1 Mars 2016.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3724
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,

    Le thème de ce mois est:
    Je vous rappelle *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***:
    Félicitations à Singin et Nossolar qui emporte cette édition de mars ex-æquo avec chacun 5 "j'aime".
    Je les laisse s'arranger pour le thème du mois prochain, qui débutera le 1er avril, ce n'est pas une blague ;)
     
    Dernière édition: 25 Mars 2016
  2. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    923
    J'aime reçus:
    250
    Points:
    3730
    Localité:
    France
    N'avez vous jamais joué à ces jeux en ligne.... où l'on devient un avatar .....de celui que l'on aimerait être?
    Et bien ,je vous propose d'aller dans un monde imaginaire,.....,avec des personnages..... qui vont faire ....tout ce que vous aimeriez faire.... ou être...
    Voilà....,nous y sommes ....et sentez.... comme c'est agréable....d' être ces nouvelles entités.... qui peuvent être différentes ....à chaque fois ...ou changer spontanément
    Maintenant que nous avons bien joué,...laissez vous aller.... à imaginer... encore une fois,...que vous êtes devenue cette personne de votre jeu
    voyez vous maintenant dans la vrai vie,....comment vous allez évoluer.... avec vos proches,vos collègues,votre patron....
    A partir de maintenant ...vous ne serez plus la même personne.... ,mais celle que vous voulez être....
     
    surderien et Fifi brin d'acier aiment ça.
  3. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    608
    J'aime reçus:
    287
    Points:
    4230
    Mathilde ne décolérait pas.
    Ce n'était sans doute pas la première fois que ses parents avaient une idée saugrenue, mais là, ils avaient fait très fort.
    Ils avaient loué une grande maison au bord de la plage avec un couple d'amis pour tout l'été.
    Et pas n'importe quel couple.
    Les parents du surdoué.
    Déjà qu'elle avait dû se le coltiner en classe pendant toute l'année scolaire, elle devait en plus partager le même espace pendant les deux mois de vacances avant de le retrouver à la rentrée scolaire avec tous les risques que cela comportait d'être encore dans la même classe.
    Et comme si ce n'était pas assez, ses parents voulaient qu'elle apprenne, tous les matins, les bases de toutes les disciplines possibles et imaginables, avec, devinez qui ? le surdoué!
    Elle avait tout essayé pour les faire changer d'option, mais ils n'avaient rien voulu entendre.
    Alors, elle attendait le surdoué.
    Elle l'entendit monter l'escalier et frapper à sa porte.
    Un petit frappage lamentable sans aucune consistance.
    Elle ne répondit pas, en espérant qu'il se lasserait.
    Mais la porte s'ouvrit brusquement sur le visage de sa mère qui poussa le surdoué, précédé de ses lunettes qu'il ne devait sans doute retirer ni pour dormir ni pour prendre sa douche, au beau milieu de sa chambre.
    Quoi qu'il en soit, il pouvait faire tous les cours qu'il voulait, elle penserait à autre chose.
    Elle ne voulait absolument rien apprendre de ce garçon-là.
    Après une demi-heure, le surdoué arrêta d'expliquer et referma le livre.
    - Bon, si tu ne veux rien apprendre, alors je ne peux pas t'aider, dit-il très vieil adulte du haut de ses quinze ans. Tu ne m'aimes pas parce que je suis surdoué, mais ça ne devrait pas t'empêcher de travailler. Cependant, si tu préfères être un cancre pendant toute ta scolarité et ensuite faire des petits boulots subalternes, c'est ton problème, ce n'est pas le mien.
    - Tu veux rire! s'exclama Mathilde. C'est pas parce que t'es surdoué que je ne t'aime pas, mais parce que tu es soudoué!
    - Avec mon QI!
    - Je m'en fiche, moi, de ton QI! T'es quand même un soudoué! Soudoué en copains, soudoué en humour, soudoué en blagues de potaches! Un vrai soudoué!
    - Excuse-moi, mais un être humain se doit toujours de chercher à s'élever et non pas à descendre.
    - Si tu habites au trentième étage et si tu veux aller faire tes courses au supermarché du coin, tu dois bien descendre, sinon, tu ne manges pas et tu ne peux même pas aller t'acheter du PQ.
    - Qu'est-ce que tu peux être vulgaire!
    - Tu vois, là encore, t'es soudoué! Un soudoué en banal, en ordinaire, en quotidien! Tu es en haut de ta tour et tu vois le monde en tout petit minuscule!
    - Peut-être, mais c'est lorsqu'on est en haut de la tour qu'on a une vue d'ensemble et qu'on peut voir des paysages somptueux qu'on ne peut pas voir au ras du bitume. C'est également en haut de la tour qu'on peut choisir les routes que l'on va prendre!
    Ce qui sembla vrai à Mathilde.
    Et à force d'échanger les avantages et les inconvénients d'être en haut et d'être en bas, le surdoué et Mathilde, se rendirent compte que la meilleure des solutions était de pouvoir aller en haut et aller en bas, autant qu'on le voulait, quand on le voulait, et tous les deux sont alors convenus d'apprendre à s'élever le matin dans les livres scolaires, et à redescendre l'après midi, sur la plage.
    L'année scolaire suivante, Mathilde avait de meilleures notes et de meilleures relations avec les professeurs et le surdoué était capable de regarder les mouches voler et de s'amuser avec les autres élèves.
    Et tous les deux espéraient que leurs parents loueraient encore une maison ensemble aux prochaines vacances.
     
  4. Nossolar

    Nossolar Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Messages:
    674
    J'aime reçus:
    258
    Points:
    3980
    Localité:
    Belgique
    C'est l'histoire de William cet ado qui depuis quelques mois pense avoir un don très prononcé.
    Il décide un jour d'aller voir un vieux sage pour lui exposer son problème.
    William arrive devant le vieux sage et lui dit : 'Je ne sais pas ce que j'ai mais je pense avoir un don ?'
    Le vieux sage lui répondit : 'Ha je vois tu penses être différent des autres n'est-ce pas ?'
    Tout à fait répondit le jeune homme !
    Quel est ta différence demande le vieux sage ?
    Et bien je sais beaucoup de chose, je sais toutes les réponses quand les professeurs posent des questions !
    Je sais aussi que les jeunes de mon âge ne sont pas très malins, ils n'ont aucun sujet de discussion intéressante.
    As-tu un doute sur ton don demanda le sage ?
    Non répondit William, pouvez-vous me dire ce que j'ai ?
    Bien sûr dit le sage, en fait tu es plus intelligent que les autres, ce n'est pas un don mais bien une qualité !
    Une qualité ? Vous voulez rire ? Je n'ai aucun amis et je sais résoudre énormément de problème ou d'autres n'arrive pas, je suis donc seul et incompris !!!
    Le vieux sage s'approcha de lui et lui dit : 'tu sais tu es plus intelligent que les autres, tout simplement parce que tu mesures cette intelligence intellectuellement,
    mais il y a une autre intelligence qui elle est infinie, et cella là tu pourras la faire évoluer grâce à ton intelligence actuelle, car pour l'instant elle est comparable à celle des autres !"
    Je ne comprends pas dit William vous venez de me dire que j'étais très intelligent et l'instant d'après vous me dites que j'ai une autre intelligence qui elle comparable à celle des autres personnes, expliquez-moi ?
    2 choses William, la première c'est que tu viens de voir que malgré ton intelligence, tu n'avais pas la réponse, alors que moi qui suis moins intelligent que toi j'ai cette réponse.
    Et la deuxième qui est la plus importante est que tu dois développer ton intelligence du cœur, celle qui te fera comprendre qu'avec ton intelligence intellectuelle, tu sais aider les autres pour en faire des petits génies, un peu comme toi.
    Mais pour y arriver il te faut cette intelligence de cœur, qui t'aidera à comprendre la patience et la persévérance dont tu devras faire preuve afin d'augmenter l'intelligence intellectuelle des autres.
    Quand tu y seras arrivé non seulement tu auras grandi par le cœur mais en plus les autres seront presque aussi intelligent que toi, c'est bien ce que tu veux n'est-ce pas ?
    William répondit, oui, je comprends, maintenant je dois utiliser mon intelligence autrement.
    Très bien dit le vieux sage, je vois que tu commences à comprendre cette intelligence illimité du cœur, continue comme cela !
     
  5. Fifi brin d'acier

    Fifi brin d'acier Membre

    Inscrit:
    7 Septembre 2013
    Messages:
    72
    J'aime reçus:
    29
    Points:
    1780
    Localité:
    Aire sur l'Adour
    Il était une fois un surdoué qui était constamment obnubilé par ses études. Il était tout le temps plongé dans ses livres, mangeait des mathématiques, buvait de la philosophie et se lavait de littérature. Un jour que l'étude de l'astre solaire l'avait poussé à regarder par sa fenêtre, il vit une jeune fille à la beauté subjuguante et au comportement étrange. Elle ramassait des choses de ci, de là, dans le jardin et les portait à sa bouche. Intrigué, il décida de descendre de sa tour solitaire et lui demanda ce qu'elle faisait. Elle lui répondit qu'elle se plongeait dans les odeurs délicieuses des fleurs, mangeait les fruits dont elle aimait entendre le bruit sous ses dents, buvait leur nectar succulent et se lavait de l'air du temps. C'est alors que le surdoué comprit qu'il pouvait devenir un prince charmant, épouser la princesse de ses rêves et vivre heureux.
     
    surderien et mouette22 aiment ça.
  6. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6095
    J'aime reçus:
    450
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Comme je suis hors concours, je vous rapporte le témoignage d'un surdoué.

    Un jour il avait pris rendez vous chez un pro, car sa ratiocination sur l''intérêt de la chose l'avait fait se contourner temporairement de sa procrastination.

    Il avait longtemps cogité sur l'intérêt de la chose car, s'il ne voulait pas fondamentalement solutionner ce problème qui lui donnait sa raison d'être, il se rendait compte qu'être comme çà risquait de durer éternellement et qu'ils commençait à s'en lasser, de toujours en rajouter un peu plus et toujours plus alors qu'il en savait déjà bien plus que les autres et qu'il n'avait plus rien à leur envier

    Face à lui, tous les spécialistes en la matière faisaient donc depuis toujours profil bas.

    Car c'était lui, bien sûr lui, la super pointure hors concours...

    Et il s'était piégé dans ce rôle qui lui était devenu indispensable mais, à la fois, il ne supportait plus que celui ci lui soit devenu indispensable....

    Mais il continuait à cogiter à chercher à se comprendre...

    Voilà ce pourquoi il s'était probablement décidé à consulter ?

    J'avais en effet face à moi un cogito super maestro mais qui ne contenait pas ses différences, comme si de se savoir différent, le rendait encore plus différent, distant et super opposant +++

    Qu'attendait-il de moi ?

    D'être reconnu?

    D'être reconnu dans sa différence par quelqu'un qui lui rendrait compte de sa différence ?

    D'être reconnu par un plus que lui, mais ce qui l'obligerait à admettre qu'il était un moins que moi aussi , tout en l'acceptant quand même, lui qui se pensait plus que tout le monde ???

    Que valait-il mieux finalement : être un sur - surdoué bien plus qu'un sous - sous doué ?

    Lui qui se sentait plus sûr de tout que tous mais qui ne parvenait pas à s'en jouer ?


    Je décidais de lui envoyer la balle, pour juger de sa dextérité à la prendre

    Mon script fût très court : juste une citation de Paul Valéry:

    « Le monde ne vaut que par les ultras et ne dure que par les modérés »


    Ce qu'il m'a répondu, je ne l'ai pas compris, mais je crois que lui l'a compris, qu' il m'expliquait qu'il était ultra dur mais qu'il s'adoucirait.

    j'ai juste acquiescé...

    Il m'a envoyé une petite carte à Noël: il m'a écrit qu'il savait enfin ce qu'il avait toujours sû et qu'il en était super heureux.

    :rolleyes:

    Pour plus d'infos, un chouette support de cogitation :
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
    Dernière édition: 25 Mars 2016
    Fifi brin d'acier, moune et Prudence aiment ça.
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6095
    J'aime reçus:
    450
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Quand je relis ce message, je vois que je me suis redonné moi même la clef, la clef de la transe...
    Devant un cas complexe, je me mets en transe "surdouée" complexe et l'association cogitative d'idées que cela déclenche ouvre à la pensée linéaire de la solution.
    C'est un processus de pensée quasi magique qu'on peut alors transmettre en co- thérapie lors d'une séance d'hypnose.
    Un processus de dissociation qui donne le choix
    Et qu'on peut ré- utiliser encore et encore ...

    :rolleyes:
     
    Dernière édition: 16 Avril 2016
Chargement...
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.