Constellations familiales...suite...

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Métaphore, 14 Janvier 2010.


  1. Je reprends ce post afin de le développer si vous le souhaitez Corfinas.

    Combien de séances avez vous pratiqué cette technique ?

    Ca fait me penser un peu à la GESTALT THERAPIE, non ?

    D'après certains hypnothérapeutes avec qui j'ai discuté, le travail de groupe est très intéressant sur la dynamique et l'interaction, ce que vous confirmez.

    Mais je voudrais savoir si dans cette approche on travaille uniquement sur un trauma connu ?

    Les exemples que vous donnez ne me permettent pas de ressentir l'impact du recadrage avec ces formulations...
    L'exemple du mari délaissé par sa femme, je ne vois pas trop comment l'intervention de l'animateur peut recadrer une situation en formulant ce type de phrase, alors comment cela se produit-il ?

    Si je comprends bien Corfinas vous avez essayé différentes approches pour vous mêmes, laquelle vous a semblé la plus appropriée pour vous ?

    Plus précisément, y a t-il une méthode plus adaptée pour travailler sur des traumas, d'autres sur un mal être général difficilement identifiable, plutôt sur des conséquences sur le plan émotif.

     
  2. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Oui c'est vrai que c'est intéressant. Ça semble bien fignolé. Un truc me turlupine cependant. C'est que l'animateur doit se poser en autorité suprême dans toutes ces interactions, il doit donc être sans peur et sans reproche. Je veux dire qu'il doit donc être drôlement bien formé ou très compétent et expérimenté.
     
  3. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Hello,

    Nickel, Métaphore, de faire un post dessus ! Je vais essayer de répondre au mieux avant de filer à mon cours de théâtre, si j'oublie une question vous me la reposerez bien :wink:

    Alors j'ai fait 7 journées de constellations, 2 avec une animatrice et 5 avec une autre, ça dure une journée complète à chaque fois (il y a aussi des soirées, je crois).

    La gestalt je ne connais que de nom ... je ne peux pas faire de comparaison.

    On peut travailler avec des traumas non connu, l'idée étant de "remettre en place" l'organisation. J'ai même vu une fois une constellation pour découvrir un secret de famille, il y avait un représentant pour "le secret", à la fin, c'est sorti: un enfant est né fruit d'un inceste.

    Effectivement Léo, l'animateur se pose en autorité, sans peur et sans reproche, c'est d'ailleurs ça, je pense, qui crée une partie de l'émotion (et de la polémique sur cette thérapie aussi). Dans l'exemple du mari délaissé, il va presque "ordonner" au mari de s'éloigner de sa femme (au moins dans le contexte du jeu de rôle, donc "ordonner" au représentant qui joue le mari de s'éloigner et de voir ce qui se passe). Cette position autoritaire de l'animateur peut-être assez dérangeante d'ailleurs, notamment au début, après je me suis dit : "il propose, on dispose." C'est d'ailleurs peut-être plus un "cadrage" qu'un "recadrage".

    Qu'est ce qui m'a le plus apporté ? hypnose, kinésio, pnl, constellations, psychogénéalogie ? pas facile à répondre ... c'est complémentaire dans ma tête ... un peu tout ... :D Là par exemple je vais refaire une journée de constellation en principe fin janvier et j'hésitais avec une séance d'hypno-pnl, mais l'hypno-pnl je me le fais souvent en auto, alors je vais faire la constellation.

    je file, a+
     
  4. Hello Corfinas :) Comment va depuis le temps ? Quand reviens-tu faire un tour à Toulouse, tu sais bien que tu es le bienvenu :)
     
  5. Merci pour ces infos Corfinas...

    Mais j'ai quand même un peu de mal à comprendre la portée émotionnelle dans un jeu de rôle, car en fait c'est bien ça ? y a pas d'hypnose a proprement dit dans cette approche ?

    Mais cela me tente bien d'essayer pour me rendre compte du processus et de l'impact émotionnel.

    Mais on peut faire juste un stage d'une journée, c'est à la carte ? ce n'est pas des journée à thèmes ?...

    En fait quand je parlais de GESTALT THERAPIE, c'est que à une époque j'ai fait quelques ateliers d'interprétations de rêves et les animatrices thérapeutes spécialisées dans cette approche nous demandait de raconter un rêve et le rêveur devait prendre le rôle des intervenants de son rêve.

    Exemple, je rêvais qu'une guêpe me piquait au bras, à un moment je jouait le rôle de moi même et disais de ce que je ressentais, après je prenait le rôle de la guêpe, et exprimait ce que je ressentais dans ce rôle là, etc...

    Mais à l'époque je n'arrivais pas à jouer ces jeux de rôles. Mais c'était uniquement dans le cadre des rêves nocturnes.

    Je me souviens car cela m'a marqué, qu'un type rentrait quasiment en transe quand il rentrait dans la peau du personnage de son rêve, chose que je n'ai jamais réussi à faire.

    Voilà pour pourquoi je vous pose des questions sur ce jeu de rôle.
     
  6. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    J'aurais adoré vous voir faire la guêpe Métaphore. :lol:
     
  7. Ce n'était ni le vol, ni le bourdement qu'on devait faire, mais exprimer l'action de l'abeille, enfin j'ai jamais réussi, d'ailleurs je me souviens tout à coup que ce n'était pas au bras qu'elle m'a piqué mais entre deux doigts de pieds...
     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    A un cours de découverte du yoga, on devait faire la position du crapaud ou de la grenouille, et j'ai failli me mettre à coasser....

    Je me sentais partir dans le truc....

    Si on se met bien dans la peau de la guêpe, notre identité s'efface complètement au profit de la guêpe...

    Je deviens la guêpe... je vois, je respire, je ressens guêpe.... entièrement et complètement... la guêpe...
    Je suis cette guêpe de mon rêve....

    Devriez réessayer Métaphore....

    Je crois que je vais faire la guêpe ce soir....
     
  9. Corfinas vous avez toujours fais ces ateliers en groupe ou en individuel ? car je viens de lire sur internet qu'on pouvait aussi le faire en individuel...

    Mais ce sont des ateliers que vous faites ? une formation ne vous intéressait-elle pas ?
     
  10. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Hello,

    Oui, moi les journées que j'ai faites étaient toujours en groupe, des sessions sur une journée où on fait une bonne demi-douzaine de situations différentes dans la journée. On s'inscrit pour une journée et puis voilà, pas de thème pré-défini.

    Il n'y avait pas d'hypnose proprement dit, seulement un peu de relaxation guidée pour se mettre en condition, pouvoir rentrer dans les rôles plus facilement ou pour visualiser nos parents, grand-parents, arrière-grand-parents ... et nous aider à nous voir dans la "lignée".

    L'émotion vient aussi de la facilité à rentrer dans les rôles, il a un coté théâtral et un besoin de lâcher-prise.

    Pour le moment, je fais des journées de temps en temps, une formation ... peut-être un jour si je me sens "sans peur et sans reproche" sur cette méthode :D

    En tout effectivement pour vous rendre compte du processus et de l'impact émotionnel, l'essai c'est le mieux.

    a+

    PS pour Constant: ben tu vois, ça va bien :D et toi ? t'as l'air en forme sur ta nouvelle photo !
     
  11. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Je ne le connais pas, celles que j'ai faites c'était avec Daniella Conti (d'ailleurs c'est là où je retourne ce dimanche) et avec Evelyne Piccoli.

    J'en profite pour ajouter qu'un truc que j'apprécie particulièrement dans les constellations, c'est le "vécu" que ça donne, pendant une journée on prends part (ou on assiste) à des scénario de vies, c'est comme expliqué de l'intérieur, on comprends mieux les points de vue de chacun après, et du coup ça apporte une sorte de maturité en quelque sorte.

    a+

    PS: j'ai répondu ici, ça me paraissait plus adapté
     
  12. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Hello,

    Je fais un complément: en constellations, on résous l'intrication tout d'abord en la constatant, ce qui provoque souvent une abréaction et puis ensuite en la recadrant, c'est à dire que l'on garde l'axe important en l'honneur de son groupe mais on déplace le curseur.

    Exemple: la mère est dépressive, toujours triste, c'est marquant dans sa vie, l'axe tristesse-joie est marquant dans sa vie alors la fille en l'honneur de sa mère, peut garder cet axe tristesse-joie important dans sa vie mais en en déplaçant le curseur du coté joie.

    Ainsi, on va nous conseiller de boire un verre à la santé de nos ancêtres alcooliques (en déplaçant le curseur du coté modération).
    Ou encore de faire de la boxe en l'honneur de nos ancêtres violents qui cognait leur famille (en déplaçant le curseur sur la coté sportif).
    Ou encore on conseillera à une personne en auto-destruction de réussir et vivre en l'honneur de tous ces ancêtres qui se sont auto-détruits par échecs successifs (c'est à dire déplacer le curseur sur l'axe réussite-échec).

    Voilà en tout cas c'est comme ça que je l'ai compris.

    a+
     
  13. :shock: (c'est à dire déplacer le curseur sur l'axe réussite-échec).

    J'aimerais vraiment assister à ce type de séance pour mieux me rendre compte de l'impact car dit comme ça, ça me fait plutot sourire, car s'il suffisait de déplacer le curseur sur l'axe positif, pourquoi on ne pourrait pas le faire nous meme ?

    (désolée ma touche clavier accent circonflexe ne marche plus...)

    Ca me fait penser d'un coup, lors de ma formation et d'un exercice sur un volontaire, le sujet était en régression (technique pont d'affect), et là le formateur lui pose une question, le sujet ne répond pas, il repose la question différemment, et là le formateur demande si son inconscient souhaite ne pas répondre, la réponse du sujet a été affirmative, il ne souhaitait pas ouvrir la boite de pandore, soit il n'était pas pret, soit le contexte ne s'y prétait pas, ...

    Donc on ne peut pas tout faire au rythme du praticien, il faut respecter aussi le rythme du patient.
     
  14. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    C'est sur que l'image du curseur peut donner une impression de facilité très loin de la réalité. Je pense que l'efficacité vient du fait que le constat de l'intrication se fait vraiment sur le ressenti, et que souvent il y a une grosse abréaction ce qui donne une grande force émotionnelle à ce qui se passe et qui permet que le recadrage fait par l'animateur (le déplacement du curseur) peut se faire efficacement.

    a+
     
  15. corfinas

    corfinas

    Inscrit:
    5 Mai 2007
    Suite ici pour éviter le HS là-bas:
    Exactement ! :D Dimanche c'était un bon jour ! 25 personnes qui, chacune à leur tour, jouent le rôle des parents, des grands-parents, des frères, des soeurs, des vivants et des morts ... C'était une sacrée réunion de famille ! On a bien ri et bien pleuré et on est rentré bcp plus léger chez soi. :D

    a+
     
  16. gab.riel

    gab.riel

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Bonjour, je fais des recherches sur la psychogénéalogie, merci pour vos témoignages cela m'a été très utile (on trouve beaucoup de critiques et de commentaires sur internet mais finalement c'est assez rare de lire les témoignages de personnes qui ont vraiment expérimenté la chose .. ).