Formation Hypnose

Demande d'aide et tres urgent!!!

iryjob

Membre
Bonjour a tous!

Voila, j'ai un ami qui a un proble de tromatisme depuis son enfance et et maintenant à 55 ans il n'arrive plus a dormir. il a dit qu'il est vraiment fatiguer et il n'a plus trouver aucun gout de vivre! alors il veut se suicider.
On a essayé tout les moyens (c'est a dire qu'on a cherché chez lzs medecins, psy., pretre, etc...) mais il y a pas de resultat positif.
Alors en pensant, est ce que l'hypnotisme peut l'aider a guerir?, si oui, comment je peux l'apprendre?
Merci de votre Aides precieux les Amis.
 

Cath

Membre
Bonjour,

L'EMDR peut aider ton ami. Tu trouveras sur le net la liste des praticiens. (google : emdr praticiens).
Lis sur cette technique, adaptée á la résolution de traumas.

Je vous envoie à ton ami et á toi tout mon soutien.
 

Angel

Membre
je n'ai pas bien compris tu veut apprendre l'hypnose pour la pratiquer directement sur ton ami?

bref je suis sur que l'hypnose peut l'aider mais a une exception pres voir 2
la 1ere :qu'il ne soit pas bi-polaire
2ieme :ne pratique pas avec lui avant une certaine progession ...mais non je ne suis pas d'accord que tu pratique comme cela directement ..

mais ton ami se dirige surement vers le dilemme se faire hospitaliser medicament et la peur de changer il y a 2 technique tres efficace en hypnose pour ces cas de depresssions et grosse crise d'angoise...tu peux me contacter si besoin
 

castorix

Membre
Angel à dit:
bref je suis sur que l'hypnose peut l'aider mais a une exception pres voir 2
la 1ere :qu'il ne soit pas bi-polaire
Angel il va falloir que je te demande conseil : pourquoi on n'utiliserait pas l'hypnose avec les patients bipolaires ??!
 

Cath

Membre
J'ai un client bipolaire. Il me contacte sporadiquement. Il a un suivi psychiatrique/médicamenteux et vient chercher dans nos séances la paix de l'esprit.
 

Angel

Membre
dacodac les bipolaire...ou plus precisement les borderline

simplement pour moi ces cas demande un mental d'enfer et aussi un suivi +++ pour les encadrer

donc pas pour les debutant car on ne saura plus qui ressortir polariser (si je puisse me permettre)



mais l'hypnotherapie est pour moi le remede par excellence...simplement savoir qu'il y a fusible a ce mettre avant de s'y lancer
 

Angel

Membre
oui hypno 36 a dit ce qu'il a dit n'empeche que s il m'a bien lu ...et si vous aviez bien lu les


confondre certaines choses... je crois que c'est toi hypno 36 qui confond car les bipolaires sont dans l'ensemble des borderline mais je ne croyais pas utile de le preciser

et vue que pour ces patient l'imprevisibilite est leur domaines donc une tres bonnes experiences..un bon mental flexibilite...pas trop de place a une improvisation autre que digne d'efficacité
alors bien a vous
 

castorix

Membre
Bonjour Angel,

J'ai bien souri en lisant ces lignes... mais quand même...
un peu de sérieux ne fait pas de mal, et je ne dis pas cela pour avoir l'air savant mais parce que j'encourage au respect sur ce forum des personnes qui présentent ces troubles. Les troubles peuvent c'est vrai être décrits avec un nom, mais dont certains usent trop légèrement.


Angel à dit:
je crois que c'est toi (...) qui confonds car les bipolaires sont dans l'ensemble des borderline (...)
et vu que pour ces patients l'imprevisibilite est leur domaine donc une tres bonne experience..un bon mental flexibilite...pas trop de place a une improvisation autre que digne d'efficacité
Reprenons les rapprochements scientifiquement établis (quoiqu'encore discutés) : les porteurs de personnalité schizotypique, de personnalité schizoïde, de personnalité paranoïaque, les personnes ayant présenté un trouble schizophréniforme (équivalant à un épisode schizophrénique de durée brève), les porteurs d'un trouble schizo-affectif, de la maladie bipolaire et de la dépression récurrente sont dans l'ensemble des personnes exprimant des troubles apparentés (et que l'on regroupe sous le terme suivant : "affection appartenant au spectre des maladies schizophréniques").

Mais de là à rapprocher... NON faut pas pousser

Angel a décidément raison : pas de place à l'improvisation, dans un travail sérieux...
 

Angel

Membre
ainsi soit .....

meme si .....oui je suis d'accord avec tous ceux que tu as dit castorix
"...pas de place à l'improvisation, dans un travail sérieux..."


mais c'est vraie pour toi surement moi l'humour et l'improvisation congruente dans les regle de l'art ...sont tres recommander car il faut savoir faire confiance a son inconscient....


a pour tes definition relis les biens meme si tu donne l'impresion de bien maitrisser le sujet tres spectre ...
 

iryjob

Membre
Merci Baucoup Cath pour le tuyau et j'y vais toout de suite. :D

Merci aussi Angel pour votre Soutiens et votre idee. Et comme vous l'avez devinez je voudrais apprendre l'hypnose pour lui pratique directement. Pour tout vous dire, j'ai lu un ouvrage qui s'intitule "la puissance de votre subconcient" et je croiais que cela a baucoup avoir avec l'hypnnose. Aussi c'est pas pour lui seulement que je veux apprendre l'hypnose mais pour tout les personnes autour de moi. :shock:

Pour les personnes qui puisse maider aussi, je vous remercie deja. et pour un message privé noila mon mail: iryjob@yahoo.fr
Merci a vous tous. :arrow:
 

isabelleL

Membre
Ç'est la schizophrénie pour lequel il ne faut utiliser l'hypnose. En soit être bi-polaire ne crée pas de contre-indication. Peut-être cela va-t-il avec l'hypnose pratiquer ou encore la confiance de l'hypnothérapeute face à cette dynamique.
IsabelleL
 

isabelleL

Membre
La difficulté avec la schizophrénie, c'est que l'individu est souvent, trop souvent dans son monde imaginaire. On ne peut se permettre de lui offrir encore plus d'imaginaire puisque déjà il a de la difficulté à fonctionner dans la réalité sociale.

Cependant, Angel à raison, avec les individus (homme ou femme) qui sont déjà fragile, en début de processus, il y a peu de place à l'improvissasion.

Cela, vient peut-être qu'en tant que futur hypnologue, je n'ai pas acquis encore une grande expérience, donc je suis encore assez protocilaire à mes niveaux. Sauf pour ce qui est de la gestion de la douleur ou je suis plus à l'aise donc, plus d'improvisasion.

Chaque thérapeute, se doit d'être à l'aise avec ce qu'il fait et avec qui il le fait.
IsabelleL
 

castorix

Membre
Bonsoir,

isabelleL à dit:
La difficulté avec la schizophrénie, c'est que l'individu est souvent, trop souvent dans son monde imaginaire. On ne peut se permettre de lui offrir encore plus d'imaginaire puisque déjà il a de la difficulté à fonctionner dans la réalité sociale.
Mon Dieu, encore une idée reçue !

isabelleL à dit:
Chaque thérapeute, se doit d'être à l'aise avec ce qu'il fait et avec qui il le fait.
En effet.
Je ne dirais pas ce que j'ai écrit plus haut, si je n'en avais pas l'expérience.

Si je peux me permettre :
- savoir reconnaître l'état d'hypnose, c'est éventuellement intéressant.

- pratiquer les thérapies ericksoniennes, procède d'une approche bien spécifique, dont le définition ne se limite pas à l'emploi de l'hypnose, mais à une compréhension des patients qui ne s'embarasse pas forcément d'un certain nombre de théories (nées, ou restées, au XIXe siècle dirons-nous).

Ainsi pour moi je regarde mon patient ici et maintenant, pour savoir si l'hypnose peut être intéressante en ce moment.
Certaines personnes peuvent avoir présenté certains symptômes psychotiques dans le passé, sans que cela ne soit gênant.
D'autres personnes n'ayant pas le diagnostic de SZ justifient une grande prudence dans l'emploi de l'hypnose.

Pour prendre une comparaison "au hasard", l'usage du cannabis est beaucoup plus dangereux pour un patient atteint de troubles schizophréniques (SZ), que l'emploi de l'hypnose !

(enfin ça c'est mon avis, très argumenté).
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut