1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

dépasssement de soi

Discussion dans 'Auto-hypnose' créé par katia (zoulouk), 19 Mars 2012.

  1. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Interrogation à propos de nos limites

    Un exemple : le footing.

    Vous avez envie de vous remettre en forme et de participer à un 10 km ou simplement courir cette distance. Les programmes d'entrainement pour débutants, à raison de deux ou trois fois par semaines,de personnes en bonne santé, vont s'étaler sur plusieurs semaines pour parvenir à cet objectif.

    Sans hypnose, au pris d'un effort assez important, j'ai réussi à atteindre cet objectif et à trottiner 1 h sur du plat et parcourir cette distance, il y a quelques années. Avec un premier essai, ces temps ci, après une longue pause, j'ai couru 30 minutes.

    La deuxiième fois, à l'aide de l'auto-hypnose, j'ai couru 1 h directement, sans plus de difficutés qu'une demi heure sans hypnose, et un autre fois même plus d'une heure.

    Sans hypnose ou avec, le resultat est donc vraiment différent.

    Ou sont alors nos limites ?

    Est ce l'état d'esprit qui alors conditionne le fait de courir aisément?
     
  2. dbuffault

    dbuffault Membre

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Messages:
    244
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Localité:
    Enghien-Les-Bains
    Je pense que l'état d'esprit fait en effet beaucoup dans les compétences sportives.
    On se fixe soi même des limites ("la dernière fois que j'ai couru cette distance c'était il y a 20 ans", "je vais cracher mes poumons", "je n'ai pas d'endurance").
    A titre d'exemple, pendant des milliers d'années on a pensé qu'il était impossible de courir un mile (1.6km) en moins de 4 minutes.
    Et un jour un athlète a prouvé que tout le monde avait tort : Roger Bannister en 1954.
    Deux mois plus tard, deux autres le faisaient.
    L'année après qu'il ait brisé ce record, 37 autres coureurs l'ont fait.
    L'année suivantes, ils étaient 300 à le faire.
    L'important ce n'est pas que certains disent que telle ou telle chose est possible, c'est quoi se le dise soi-même. C'est là que les limites sont posées.

    Bien entendu se retirer toutes les limites intellectuelles ne suffit pas pour devenir recordman, du travail, de l'entraînement, des capacités et de la volonté sont également nécessaires.
    Mais ne pas se fixer de limite permet d'aller jusqu'au bout de son potentiel.

    En ce sens, l'hypnose et l'auto-hypnose permettent de s'affranchir des croyances limitantes, et donc de "se dépasser".
     
  3. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Votre commentaire bduffault sur le miles en moins de 4 minutes, il est


    :idea:


    Une remarque: vous pouvez décider demain de mettre vos baskets et votre tenue, et vous dire, je cours 20 minutes. Au bout de 8 minutes, vous en avez marre... et vous voudriez bien vous arretez. Et vous vous dites encore 1 minute, encore 2 minutes; Je vais tenir. Va- y etc... Avec la volonté.

    J'y vois un parallele avec le burn out dailleurs.

    Ce chemin je le trouve assez galère.


    Alors qu'en suggestions hypnotiques, sans chercher du tout dans l'effort volontaire, le chemin est plus agréable. On est même vraiment surpris.

    J'ai l'impression que l'effort volontaire épuise car il va contre soi même ???
     
  4. dbuffault

    dbuffault Membre

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Messages:
    244
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Localité:
    Enghien-Les-Bains
    Oui je suis tout à fait d'accord.
    L'effort volontaire excessif épuise (même si beaucoup ne vont pas jusqu'au burnout heureusement).

    Qu'est ce que vous avez utilisé comme suggestions hypnotiques sur vous pour le footing? Parce que je voudrais m'y remettre (m'y mettre serait plus précis) et pour l'instant :? ...
     
  5. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    (Re)visiter la motivation de départ:
    Qu'est ce qui me fait envie dans le footing ? Qu'est ce qui me plait à l'idée de courir ?

    Par exemple : j'ai envie de m'oxygéner, de faire un sport à l'exterieur, de me sentir mieux dans mon corps, en forme, de retrouver ma vitalité, de me lancer un défi, de... etc...

    Vous définir un objectif (par exemple courir 5 kms aisément)

    Et y aller gràce au renforcement de votre motivation de départ (ou faire autre chose si vous vous apercevez que c'est du vtt que vous auriez plus envie ou autre)

    Personnellement, j'ai utilisé les suggestions hypnotiques une fois que j'étais entrain de courir. Généralement au bout de 10 minutes, j'ai envie de laisser tomber, car il est plus facile de marcher que de courir, alors je pense à faire le même trajet en marchant.

    Voilà ce que je me suis dit :
    Quand tu fais ce parcours en marchant, c'est tout à fait agréable, et sans efforts. (je revis la situation) Courir, c'est un peu comme marcher. Tu peux courir tranquillement comme si tu étais entrain de marcher, à ton rythme, en observant la nature. Et je visualise cette situation, la ressens, tout en étant entrain de courir et d'observer la nature.

    Et je commence par ressentir ce début d'aisance.
    Et quand je suis entrain de le ressentir, je me dis tu vois et ressens comme cela peut être agréable et naturel de courir.

    Alors je me laisse emporter par cet élan.

    Je recommence autant de fois que nécessaire, quand les jambes finissent par être lourdes.

    Je me mets des fusibles aussi, par exemple j'ai décidé de ne pas dépasser les 1h30 de course tout de suite. Je vais plutot varier les parcours, pour l'instant très plat, suivant mes facilités et récupération.

    Bon footing à vous, 8)

    Racontez nous...
     
  6. dbuffault

    dbuffault Membre

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Messages:
    244
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Localité:
    Enghien-Les-Bains
    Mince, maintenant avec tout ça je vais être obligé de m'y mettre...
    Effectivement il va falloir que j'arrive à faire monter ma motivation!

    La suite ici ... ou pas ;-)
     
  7. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Il va falloir que j'arrive... :oops:

    Ca c'est avant d'utiliser l'hypnose :wink: ou un état d'esprit "positif"

    C'est la logique corvée, qui amène à "j'arrive à éviter" ou à repousser à plus tard, ou encore à se forcer dans la douleur.

    Autre exemple il va falloir que j'arrive à perdre du poids.

    Pensez vous que ce soit la meilleure façon d'aborder les choses ?

    Allez, reformulez nous tout cela.


    Vous pouvez et savez le faire.
     
  8. dbuffault

    dbuffault Membre

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Messages:
    244
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Localité:
    Enghien-Les-Bains
    C'est juste que je n'ai pas encore fait mon auto-hypnose sur le sujet, ça va venir :)
     
  9. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Avez vous besoin de l'auto-hypnose quand vous avez envie de faire quelque chose ou d'auto-hypnose quand vous navez pas envie de faire quelque chose ?

    En fait, il suffit d'y aller... entre autres... pour savoir si on avait envie d'y aller ou pas.
     
  10. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Maintenant plus besoin de suggestions hypnotiques pour trottiner une heure à une heure et quart.

    Le corps a pris l'habitude. Je le fais deux fois par semaine en laissant 3 ou 4 jours d'intervalle.

    Je voulais partir en vacances à vtt et à priori pas en footing.

    Des douleurs m'empechent de pratiquer le vélo.

    Enfin en matiere sportive l'hypnose nous permet de faire ce qu'on pourrait faire en ayant une pensée positive et un peu de courage.

    Je pense que si je rajoutais des suggestions hypnotiques, le temps de course serait allongé à 1h30 voire 2h... ??

    Quelque part on n'en sait rien jusqu'où un corps peut aller, sans se blesser, en recuperant bien.. Et combien de fois.

    C'est assez troublant car ça doit etre pareil dans les autres domaines de notre vie.