Et si l'inconscient n'existait pas ?

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par surderien, 24 Octobre 2011.

  1. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Et si l'inconscient n'existait pas ?

    Et si c'était simplement une invention du conscient pour se donner bonne conscience ? (croyant ainsi ne pas se donner mauvaise conscience !)

    En pleine conscience, il n'y a pas de sous entendu ni de chose cachée

    La thérapie de pleine conscience est actuellement entrain de séduire les psychothérapeutes de formation Freudienne... devinez pourquoi ?

    :shock:
     
  2. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    j'adore :D

    devinez pourquoi ?

    par ce que se serais pas de l'hypnose :shock:
    tout en leur permettant de valider le moi archaïque :wink:
    en ce moment ils s'accrochent un peu a tout ce qui fonctionne et trouve ensuite une belle explication freudienne pour valider la technique pour la faire sienne ensuite .
    les psychanalystes sont une communauté en voie de disparition (pas assez rapidement a mon avis)
    ils s'accrochent a tout ce qui pourrais les sortir de l'agonie...

    cet explication vous parait valable ?
     
  3. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Et si l'inconscient n'existait pas ?

    On l'inventerait

    Et si le conscient était l'invention de l'inconscient ?

    Car avant nos trois ans, nous sommes conscients de quoi ? En avons nous souvenir ?

    Ne naissons nous pas inconscients pour devenir conscients par la suite ?

    Apprendre à parler, apprendre que l'on a une identité, à nous reconnaitre dans une glace, passer d'inconscient à conscient ?

    Et si ça marchait dans l'autre sens ?
     
  4. Oratorioo

    Oratorioo

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Sujet très intéressant!

    Le philosophe Alain disait que l'inconscient était un monstre inventé par la psychanalyse.
    Mais il ne rejetait pas pour autant son existence :
    Il faut éviter plusieurs erreurs que fonde le terme d'inconscient. La plus grave de ces erreurs est de croire que l'inconscient est un autre Moi; un Moi qui a ses préjugés,
    ses passions et ses ruses; une sorte de mauvais ange, diabolique conseiller. Contre quoi il faut comprendre qu'il n'y a point de pensées en nous sinon par l'unique sujet, Je.
    Cette remarque est d'ordre moral


    Pour ma part, j'aime à penser que l'inconscient est cette force protectrice et curative incommensurable...
     
  5. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Le concept d'inconscient est vraiment problématique. De nombreux auteurs qui définissent bien la conscience, en deviennent incapable de définir l'inconscient. Ou inversement. D'ailleurs, c'est quoi l'insonscient ? Si nous le connaissons, c'est bien qu'il est conscient ? Non ? Il faudrait en fait parler de subconscient... mais, ça ne règle absolument rien, croyez-moi ! Les concepts de conscience et d'inconscient ont des délimitations tellement floues que plus on y réfléchit, moins on les comprend.
    Et puis, franchement, à défaut de savoir ce qu'est réellement l'inconscient, les hypnotiseurs ont égalemnt tout intérêt à faire croire encore un peu qu'il existe...
    Maintenant, je ne suis pas plus persuadé des mérites d'une thérapie de la pleine conscience : passé le cap de 7 +/- 2 items elle sature, c'est dire comme les possibilités sont vastes...
     
  6. Alors que pensez vous des traumas refoulés (dans l'inconscient) qui amènent parfois même souvent des somatisations chez les individus ou des comportements erronés ?



    Qu'entendez vous par thérapie de pleine conscience ? car je sais que parfois nous n'avons pas tous la même définition d'une méthode... et je n'ai pas compris la fin de votre phrase.
     
  7. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Parce que si l'on tape sur un clou avec un soulier, après 10,000 coups il rentre mais pendant tout ce temps là, on cherche le marteau. Voilà pourquoi.

    Se demander si l'inconscient existe c'est comme se demander si l'on respire intentionnellement et en toute conscience à chaque coup. C'est tout à fait ridicule. C'est de douter que l'on fait des milliers de trucs sans même y penser, des bonnes choses comme des choses qui nous font souffrir... C'est de nier que l'on fait appel constemment à des références mentales qui ne peuvent absolument pas occuper le conscient tout le temps et tout en même temps. Ça ressemble à douter de l'existence du vent parce qu'on ne le voit pas.
     
  8. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Sans symbole, sans métaphore, il n'y aurait pas de solution pour résoudre les problèmes, et l'inconscient est là indispensable !

    En pleine conscience, rien qu'une évidence vide de problèmes

    donc insupportable à qui veut trouver des problèmes à résoudre...

    pour en vivre et s'en nourrir au quotidien...

    :roll:
     
  9. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    donc d'apprêt Léo on est vraiment des inconscients de ne pas accepter l'inconscient.
    c'est vrais que l on fait tellement de choses sans y penser
    et que l'inconscient ça fait sens .
    une belle question provocatrice inductive.
    quand à la pleine conscience qui serais obtenue par la mise en état hypnoïde, on touche en effet le... fond.
    un E=Mc à double effet.
    ou comment hypnotiser en affirmant le contraire,
    c'est un peu comme le niveau d'une conscience, çà c'est de l'or en barre car on flatte en plus l'égo.
    "comment vas votre surconscient ce matin ?"
    et paff, c'est gagné !

    justement si notre conscient sature si rapidement... ce ne serais par ce que il est occupé a pleins d'autres choses ?
    somme toutes des choses bien plus compliquées qu'une modélisation d'une pensée...
    l'essentiel est de ne pas tomber dans le ridicule, autrement on ne peu profiter de la crédulité du sujet.
    et l'induction de la croyance deviens impossible en pleine conscience.
     
  10. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
     
  11. Oratorioo

    Oratorioo

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Si l'inconscient procède de cette façon, c'est par protection, non?
     
  12. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    la personne a créé du refoulé temporaire qui est devenu définitif, ayant oublié de le reprendre en main, en croyant ainsi éviter de remuer sa m...

    En pleine conscience, elle va se rendre compte qu'elle remouline ses refoulés temporaires / prolongés en ne remuant en fait que des métaphores clean et bien faisantes

    ce par des associations d'idées adaptées.

    8)


    Je conviens que tout cela doit être bien difficile à comprendre si on n'est pas en pleine conscience...

    :roll:
     
  13. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    ok, pour ceux que le concept de pleine conscience rebute
    je me permet de faire observer que ca marche pareil en hypnose... dite sèche...
    en gros personnellement je procède insi ...
    vous définissez votre objectif un peu comme un fusible avant ( attention pas le problème à traiter mais l'objectif )
    ensuite votre induction sofrologique habituelle, re objectif et... laissez vous aller...
    laissez venir le ressentit, les images...
    vous reviendrez quand ce sera réglé.

    ensuite vous aurez tout le loisir d'analyser ou... pas.

    passez une nuit de sommeil dessus ...
     
  14. Tout à fait, mais de là dire que cela est une force curative, j'en suis beaucoup moins sûre pour les raisons énoncées plus haut... le refoulement est une protection à un moment donné où on ne peut faire autrement, c'est de là que découle les SPI (Schémas Précoces Inadaptés)...




    [/quote]
     
  15. Et bien voyez vous, pour moi la libération du refoulement (comportements erronés et autres,...) passe par la régression et non la pleine conscience.

    Pour moi la pleine conscience est un travail de méditation; et pour cela il me semble nécessaire d'avoir déjà fait un travail sur soi pour développer cette pleine conscience (ou appelée également Mindfulness) qui est avant tout un éveil spirituel.

    Dans l'hynose Intégrative, il y a une cette approche de la pleine conscience, mais elle doit êre pratiquée régulièrement pour en savourer les bienfaits.
     
  16. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    A signaler dans le American Journal of Gastroenterology de septembre 2011 :

    "Mindfulness Training Reduces the Severity of Irritable Bowel syndrome in Women : Results of a Randomized Controll Trial"

    Programme de médecine intégrative par l'Université de Caroline du Nord USA utilisant la technique de pleine conscience dans le colon irritable avec une efficacité prolongée.

    8)
     
  17. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Je pense que cette question t'est venue à l'esprit suite aux réponses au sujet de Master. C'est le cas pour moi aussi :)

    Une réponse simple (théorique) : de même que les tenants de l'AT se sont créés des Parent, Enfant et Adulte (comme le signale Bandler dans tous ses ouvrages), je pense que l'Inconscient est une création des tenants de l'hypnose.

    Dans Les secrets de la communication, il y a un extrait qui dit "certains hypnotiseurs s'attendent à voir l'inconscient : ils envoient le conscient valser.... et se retrouve tout seuls !"
    De même, les exorçistes créent une partie complètement dissociée du sujet, indépendante.
    L'Inconscient serait donc une partie qu'on crée pour traiter son client, quelque chose qui n'existe pas dans l'absolu. Et le fait qu'on lui attribue le rôle de protecteur, de bienveillant, etc. est très utile.

    La question conséquente à ça : Est-ce que le fait de créer une telle partie tient compte de l'ensemble de la personnalité du sujet ?
     
  18. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    j'aurais tendance a dire non...

    c'est intéressant, Brandler y vois une analogie avec ses techniques
    "une partie de vous ou... je demande à la partie de vous qui..."
    dans l'ouvrage que vous citer il ne prétend pas que ces parties existent.
    il propose d'expérimenter et affirme que cette façon de faire fonctionne.

    je suis pas loin de penser que c'est le même principe avec les concepts conscient et inconscient.
    c'est une métaphore pratique et le sujet ne peut pas ne pas y adhérer, il projette sa vision et da croyance.
    on est là dans les prémices de la technique érickssonniènne .
    elle renvoie a soi et l'exprimer est inductif...
     
  19. Oratorioo

    Oratorioo

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Cela est une conception psychanalytique, mais l'inconscient est ouvert à toute proposition...
     
  20. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    De plus en plus, j'en arrive à me référer à la biologie : on parle du cortex préfrontal, le siège de la décision (entre autre), la formation réticulée (pour l'éveil, l'attention), de l'hémisphère gauche / droit, du système limbique et des couches primitives du cerveau ; si je traduis, je viens de parler de conscient et d'inconscient alors qu'il est encore très difficile de savoir ce qui est réellement conscient, de ce qui l'est moins, de ce qui est complètement inconscient.
    Aujourd'hui l'on sait surtout, qu'inconsciemment, mais plus ou moins consciemment aussi, il existe différents réseaux de neurones, qui sont activés, ou désactivés, en fonction de ce qui est mémorisé/rappelé = un pattern ? un schéma ? (au sens de la schéma thérapie, par exemple). En tout cas : c'est parfois conscient, parfois moins, parfois pas... et nous vivons en permanence dans un état de demi conscience.
    Les thérapies de la pleine conscience, choississent, en tout cas, bien mal leur nom, me semble-t-il : avec elle, on prend, par exemple, conscience d'une douleur pour l'éliminer, à terme : mais le processus ressemble plus à une exposition TCC, voire même à un recadrage, qui implique donc l'inconscient.. Comme je le disais plus haut, au sens strict, la conscience sature après 7 (+ ou - 2) éléments (soit 7 arbres, ou 7 forêts) : le huitième élément on décroche et on le percoit inconsciemment. En plus, j'ai eu fréquement tendance a comprendre des questions de surmenage comme un excès de conscience : par exemple, le pessimisme est fréquement un excès de conscience du négatif... ( = peut-être inflation du moi, de Jung) quand bien même ce négatif serait perçu par un inconscient traumatisé... qui a refoulé... (plutôt qu'a cause de quelques distorsions cognitives).
    La question n'est pas seulement est-ce que l'inconscient existe... mais aussi : l'état de conscience est-il possible ?
     
  21. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    En pleine conscience, ivan, il n'y a pas de négatif, ni de positif, il y a.
    Le pessimiste oublie le positif. On peut dire qu'il a trop peu conscience de celui ci aussi. Sa lecture du réel est donc plus que partiale. Et parfois, on les entend dire, je suis réaliste (pas spécialement non plus)

    Etre pessimiste a des avantages aussi! Ça évite la peur de rater. Et de se rėjouir pour rien. Et éviter d'être décu.

    Avoir conscience de x chose ou etre en pleine conscience, c'est diffėrent.
     
  22. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    D'accord. C'est d'abord une conscience de l'instant présent, de ce qui est. Néanmoins, de l'avis de certains elle est contre-indiquée, par exemple dans les troubles dépressifs, les PTSD, les troubles de l'attention... Bien que tout dépende de ce que l'on met derrière ces étiquettes, il me semble effectivement difficile, pour un déprimé de se dissocier de son négativisme de cette manière....
    Mais tu as raison Katia, c'est surement une question de pratique ou de maîtrise de la technique.... Contre indiqué me semble également exagéré.
    Toutefois, la conscience est dans ce cas, loin d'être pleine... Non ?
     
  23. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Pour les troubles de l'attention, enfin je dirais que c'est plutôt top, car dès qu'on s'eloigne par la pensée de ce quon fait, on peut alors prendre l'habitude de se recentrer sur la tache effectuée.

    Justement le mindfulness est préconisé pour éviter les rechutes de la depression (se référer à Christophe André)

    Pour avoir testé, en étant débutante, ça laisse un bon répit mental, le temps qu'on le pratique.

    Mon propre verdict, c'est de le faire en plus, car ça rend la vie notablement plus interessante, et allège le fardeau des ruminations mentales, ce très vite. En une expérimentation, on s'aperçoit de l'effet.

    Ca soulage bien et vite.

    C'est un état d'être.. alors la difficulté que j'ai rencontré, du débutant sans doute, c'est de ne pas parvenir à maintenir l'état d'être sur une journée entière par exemple, juste 3 h (et cela dans un cadre où j'étais surmenée)

    Je le fais assez régulièrement maintenant dès que des pensées négatives surviennent.

    Ce n est pas particulièrement difficile, si on vous fait expérimenter comment faire.

    Intrinsequement ça peut venir à bout de tout, si on pousse le processus à sa perfection.

    Au début, face à des problématiques, autant mettre tous les atouts de son coté.

    Là où je me questionne ce serait sur la gestion des douleurs... ou uine présence dans son corps, dans ce qui est, me parait peut être pas adapté. Mais peut être ?

    La conscience n'est pas pleine au sens de saturée... elle est pleine, on peut dire entière dans le sens de la lucidité.
     
  24. Dans une thérapie multiréférentielle, l'aspect psychanalytique a tout son intérêt, à savoir si un sujet à des tendances plus psychotiques que névrotiques entre autre...

    J'avoue ne pas comprendre votre réponse... l'inconscient c'est le réservoir des souvenirs enfouis... faut pas confondre avec le Soi, l'individualité *, le potientiel, la créativité, bref... je pense que chacun à ses termes pour désigner les choses ce qui complique pas mal la lecture... :roll:

    PS : * ne pas confondre avec individualisme.
     
  25. Pour faire simple, quand on a mal quelque part, la tête, le ventre, le dos, bref, on est conscient de cette douleur puisqu'on la ressent, par contre l'origine est souvent inconsciente...

    Les émotions sont conscientes, mais l'origine pas toujours, on peut regarder un film, ça m'est arrivée dernièrement, un dialogue du film m'a fortement marqué, et le lendemain j'y repensais encore... je savais déjà que cela me parlait au plus profond de moi, et ensuite j'ai trouvé...

    L'émotion était donc instantanée mais l'origine reste parfois cachée.

    Et dans une thérapie hypnotique, ayant accès à l'inconscient (souvenirs enfouis), on travaille donc sur les émotions reliées à des souvenirs et croyances négatives...

    Bon je ne sais pas si ça répond à votre question, mais c'est ma vision des choses.
     
  26. Bien que cette pratique soit issue du Bouddhisme, le principe a été adopté par des écrivains, conférenciers ainsi que des psychologues pour traiter le stress et l’anxiété. La thérapie cognitive utilisant le principe de la pleine conscience a été présenté comme un moyen de prévention contre les rechutes dépressives dont une des conséquences peut être le suicide. Elle n'est donc pas à proprement parler une thérapie de la dépression.


    http://www.youtube.com/watch?v=7yB6XM12 ... re=related

    La pleine conscience est pour moi un dérivé de l'AH, et vu la difficulté de certaines personnes à pratiquer l'AH, alors la pleine concience... :roll:
     
  27. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    C'est exactement ce à quoi je pense.
    L'inconscient n'est rien de plus qu'une création du conscient du manipulateur.
    On met tous les mouvements involontaires, les pensées, et tout ce qu'on veut d'involontaire, et on dit "ça c'est l'inconscient".
    Résultat : on ne peut pas nier, et l'inconscient se dissocie du conscient.

    En quelques sortes, l'inconscient se créerait tout seul ?
     
  28. Un peu simpliste comme raisonnement... :roll: même ERICKSON ne dit pas ça...
     
  29. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Pour faire court, tout existe grace à notre capacité de mémorisation et de comparaison de ce qu'on observe, ce qu'on vit, par rapport à ce que l'on a stocké comme connaissance

    l'hippocampe est ainsi le siège de cette comparaison d'une image qu'on voit par rapport aux images qu'on connait, qu'on a déjà comme images classées dans les archives de notre ordinateur mental.

    8)



    Pour faire plus complexe, voici quelques éléments de reflexion complémentaire :


    Dans l'enfance on entasse les informations, on stocke les perceptions : une accumulation inconsciente d'éléments hétéroclites

    A partir de 6 ans on développe progressivement une méthode d'utilisation plus ou moins adaptée de raisonnement sur ses connaissances aboutissant à un certain niveau de prise de conscience
    95 % d'inconscient et 5% de conscience...

    Arrive un moment où la conscience atteint un niveau de capacité de classement et de structuration de sa gestion...


    Comment ne pas s'encombrer l'esprit tout en ayant accès à tout...


    Une métaphore de ce système :


    - la gestion mentale computrice

    Le cerveau est un ordinateur de stockage d'information

    le conscient c'est la mémoire vive : 5% de capacité immédiate

    ce conscient mémoire vive a accès à 95 % de mémoire stockée parmi laquelle 5% de mémoire occulte

    L'utilisateur a la pleine conscience du système et est conscient qu'il a accès à tout (s'il connait bien son informatique : mentale ! ) même cette petite part de mémoire occulte auquel il se donne le droit de ne pas accéder...afin de se garder une part de mystère inconscient...

    :shock:


    - La bibliothèque

    Vous disposez d'une bibliothèque de connaissances et même lorsque vous n'êtes pas dans votre « bibliothèque », vous savez dans quel livre se trouve l'information, et rien qu'à penser à ce livre, vous êtes à la bonne page et vous retrouvez le truc...

    Vous êtes en accès de pleine conscience à tout par association d'idées et il vous est encore possible d'accéder à internet pour vous retrouver aussi sur ce forum à compléter votre structuration de conscience en toute conscience

    Sauf si vous prenez la mouche en controversation conflictuelle...

    :lol:
     
  30. Et bien Surderien, votre message m'apparaît pertinent et très clair ... peut être un de vos premiers messages aussi clairs pour moi... :D

    Mais alors pourquoi donc tant de gens sont si mal, nous ne sommes pas notre propre informaticien... :roll:
     
Chargement...