Formation Hypnose

Euthanasie

  • Initiateur de la discussion xorguina
  • Date de début
Régis22
Régis22
Membre
messages
19
Points
1 060
Localisation
Louargat
L'article n'a pas été publié sur Internet car jugé sensible à l'époque.... Toutefois je peux te le faire parvenir par mail si tu le souhaites, je viens de l'envoyer à surderien à l'instant!
 
Régis22
Régis22
Membre
messages
19
Points
1 060
Localisation
Louargat
Si cela vous intéresse au sujet de la "mort" il y a un livre formidable qui se nomme "Rites de mort pour la paix des vivants " de Louis Vincent Thomas (Ethnologue) aux éditions Fayard et "Anthologie de la mort" du même auteur aux éditions du Seuil, un "must have" !
 
Régis22
Régis22
Membre
messages
19
Points
1 060
Localisation
Louargat
je crois qu'on est en plein dedans, le Docteur Bonnemaison vient de se faire radier de l'ordre des médecins et en plus le parquet fait appel de la décision...C'est terrible car au-delà de la sentence et du prix que paie ce médecin à avoir délivré des patients incurables, il se voit plongé vers une impossibilité de travailler et doit subir une deuxième fois un procès et tout ce qui va avec! pas de lien pour l'instant mais il suffit d'aller sur le site du Figaro et on le trouve facilement...
En revanche que le Conseil de l'Ordre le radie pour avoir outrepassé ses droits , c'est de l'hypocrisie pure et dure car ce sont probablement ceux là même qui le radient qui ont déjà pratiqué cet acte et qui ont eu la chance que personne ne les dénonce "fais ce que je dis mais pas ce que je fais" grosso modo!
 
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Bien reçu Régis à lire ce soir

La question d'éthique de fond qui me vient c'est :

" Dans une société, peut-on disposer librement de son corps, de ses croyances, de sa vie ou se doit-on de respecter les lois du groupe ? "

Pour information, la chambre disciplinaire nationale de l'ordre des médecins est une instance présidée par un magistrat membre du conseil d'état.

L'ordre des médecins a ainsi droit de vie et de mort en ce qui concerne la fonction d'un médecin.

Et je ne suis pas sûr que le passage à l'heure européenne entraine sur ce plan de grandes révolutions...
 
H
Hypno-deep
Invité
Régis22 à dit:
je crois qu'on est en plein dedans, le Docteur Bonnemaison vient de se faire radier de l'ordre des médecins et en plus le parquet fait appel de la décision...C'est terrible car au-delà de la sentence et du prix que paie ce médecin à avoir délivré des patients incurables, il se voit plongé vers une impossibilité de travailler et doit subir une deuxième fois un procès et tout ce qui va avec! pas de lien pour l'instant mais il suffit d'aller sur le site du Figaro et on le trouve facilement...
En revanche que le Conseil de l'Ordre le radie pour avoir outrepassé ses droits , c'est de l'hypocrisie pure et dure car ce sont probablement ceux là même qui le radient qui ont déjà pratiqué cet acte et qui ont eu la chance que personne ne les dénonce "fais ce que je dis mais pas ce que je fais" grosso modo!

Votre message m'a fait penser à une émission que j'ai regardé il n'y a pas si longtemps et même si au premier abord, on n'y voit pas de lien, au final il y a bien un fil conducteur de manipulation des lobbying...
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Mais c'est pas possible !!!

Je viens de lire l'article sur le figaro au sujet du Dr BonneMaison et sur celui de Vincent Lambert

Je suis dégoutée et profondément écoeurée

XXXXX Propos diffamatoires supprimés par la modération

Obliger à maintenir en vie c'est du sadisme !!!

Je suis certaine qu'ils ne le feraient pas à leurs propre enfants, parents .

Un jour ils sauteront de leur pieds d'estale ou ils se croivent protégé .

Des droits, nous en avons aussi et tiendrons à les faire respecter

Ils sont une simple toute petite minorité médiocre élus entre eux face à nous tous !!!

Quand au Dr BonneMaison , je ne m'inquiète pas pour ce GRAND HOMME

Il fait partie de ces personnes, êtres humains qui ont pris part dans l'histoire de l'évolution de conscience



Là ou tout ces pantins n'oseront et ne pourront y entrer par manque d'intégrité. (pour ne pas parler de c ..!!! )

Ils ont conscience qu'ils maltraitent un Saint Homme .( ils perdurent à vouloir le crucifier sur leur croix maudite )

Alors peu importe l'ordre des médecins ou autre autorité , Le Dr BonneMaison est entré dans l'histoire !!! ( la jalousie est un vilain défaut ! )

Il continuera d'exercer auprès de patients (que celà leurs plaise ou non )

Et l'école ou il se rendra aura bien de la chance d'avoir un tel Homme .
 
Dernière modification par un modérateur:
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
xorguina à dit:
Mais c'est pas possible !!!

Je viens de lire l'article sur le figaro au sujet du Dr BonneMaison et sur celui de Vincent Lambert

Je suis dégoutée et profondément écoeurée

XXXXX Propos diffamatoires supprimés par la modération

Obliger à maintenir en vie c'est du sadisme !!!

Je suis certaine qu'ils ne le feraient pas à leurs propre enfants, parents .

Un jour ils sauteront de leur pieds d'estale ou ils se croivent protégé .

Des droits, nous en avons aussi et tiendrons à les faire respecter

Ils sont une simple toute petite minorité médiocre élus entre eux face à nous tous !!!

Quand au Dr BonneMaison , je ne m'inquiète pas pour ce GRAND HOMME

Il fait partie de ces personnes, êtres humains qui ont pris part dans l'histoire de l'évolution de conscience



Là ou tout ces pantins n'oseront et ne pourront y entrer par manque d'intégrité. (pour ne pas parler de c ..!!! )

Ils ont conscience qu'ils maltraitent un Saint Homme .( ils perdurent à vouloir le crucifier sur leur croix maudite )

Alors peu importe l'ordre des médecins ou autre autorité , Le Dr BonneMaison est entré dans l'histoire !!! ( la jalousie est un vilain défaut ! )

Il continuera d'exercer auprès de patients (que celà leurs plaise ou non )

Et l'école ou il se rendra aura bien de la chance d'avoir un tel Homme .
Xorg, je te signale que tes propos envers les juges sont diffamatoires selon la loi Française et sur un forum public. Ils ont donc été supprimés.

La loi est la loi.
 
Dernière édition:
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
surderien à dit:
Xorg, je te signale que tes propos envers les juges sont diffamatoires selon la loi Française et sur un forum public.

La loi est la loi.
Et Surderien est modo et peut opérer la censure ^^. Comme tu as été le premier à le remarquer je te laisse faire le boulot :D et prendre les petits ciseaux de modo pour couper les phrases qui posent problème :)
Dura lex sed lex.
 
C
collinmad
Membre
messages
92
Points
1 610
Age
52
surderien à dit:
Bien reçu Régis à lire ce soir

La question d'éthique de fond qui me vient c'est :

" Dans une société, peut-on disposer librement de son corps, de ses croyances, de sa vie ou se doit-on de respecter les lois du groupe ? "

Pour information, la chambre disciplinaire nationale de l'ordre des médecins est une instance présidée par un magistrat membre du conseil d'état.

L'ordre des médecins a ainsi droit de vie et de mort en ce qui concerne la fonction d'un médecin.

Et je ne suis pas sûr que le passage à l'heure européenne entraine sur ce plan de grandes révolutions...
Les loi sont necessaire pour regler la vie d'une societe mais ne devrait pas concerner mon corps mes croyance et ma vie quand elle n'ont pas d'incidence sur celle des autres...

A l'heure europeenne:il suffit de voyager pour que les lois changent :je suis etonnee que les familles ne fassent pas plus voyager ce genre de patient pour leur permettre de partir...

En Suisse:l'assistance au suicide est legale (mais la personne doit etre capable de discernement)

En Belgique :l'euthanasie active est legale.

Je ne connais pas les lois des autres voisins

Comme dans beaucoup de domaine la France a peur...Peur parce qu'elle n'a pas confiance en l'homme: L'homme qui pour la plupart du temps agit selon ce qu'il croit etre le mieux selon sa conscience.est percu par ceux qui font la loi comme incapable d'avoir une ethique digne de ce nom...
 
  • J'aime
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Exact !

On peut partir en belgique pour acceder à notre requète d'euthanasie
On peut aller avorter en espagne si la date butoir française est dépassée
On peut aller se faire insiminer en espagne
etc etc

La loi est loin d'être la loi

La loi peut dire un truc et tout son contraire

Suffit de savoir jouer avec les lois dans la loi

Le système qui nous dirigent (politique, médecine, religion )est consciement lent

Ils essayent de toute leurs force de freiner l'évolution de conscience de masse

Mais ils savent ne POUVOIR figer leurs lois dans le temps à vitam éternam

Car tout est mouvement !

Je suis une ré LOVE VOLE ution AIRe /ERE

Comme De gaule et tout ceux et celles qui ont suivit

Je n'entends et réponds qu'à l'appel des lois UNI VERS ELLE
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Les lois uni vers elles, tu ne seras donc pas contrainte de les respecter aussi ?

o_O
 
Régis22
Régis22
Membre
messages
19
Points
1 060
Localisation
Louargat
Le problème est qu'on a caché la mort et tous les rites qui vont avec, qui porte actuellement le deuil comme on le portait il n'y a que 50 ans à peine ? personne! Et pourquoi ? Parce que désuet, rétrograde, dépassé, "has been" et j'en oublie!
Mais ces rituels qui étaient des canalisateurs d'angoisse permettaient de réaliser d'autres rites, ceux que l'on appelle les rites d'oblation qui consistaient à materner le mort, à le veiller nuit et jour puis à l'ensevelir respectueusement. Ainsi le travail de deuil se faisait!
Tout cela a disparu ou presque, la Bretagne ou je demeure résiste encore en milieu rural et les rites d'oblation sont conservés que ce soit à domicile ou même au funérarium (les Pompes Funèbres laissent un code qui permet d'aller veiller toute la nuit si le cœur vous en dit!) et c'est précisément l'erreur qu'on a fait car en voulant aseptiser la mort pour la rendre moins dure, c'est tout le contraire qu'on a fait!
On en a fait des êtres fragiles et remplis de tabous liés à cette mort, on a créé des situations de deuils impossibles à faire (tant mieux pour les hypnothérapeutes lol), on ne l'explique que si peu aux enfants qu'on fabrique leur peurs à ce sujet et c'est regrettable et comme notre société devient de plus en plus individualiste, on refoule la mort par la dénégation en refoulant même ses propres sentiments parfois et la "déritualisation" et la "désymbolisation" de tout ce qu'elle représente entraine la société dite "moderne" dans le déni et le non-dit sur le sens de la vie et donc de la mort, aussi inéluctable soit-elle !
 
  • J'aime
Régis22
Régis22
Membre
messages
19
Points
1 060
Localisation
Louargat
Et je pense aussi que le problème de l'euthanasie réside dans l'accompagnement médical qui en est fait d'autant plus quand le mourant est hospitalisé dans une institution médicale car le médecin ne tolère pas le décès proche de son malade car à travers cet échec thérapeutique, cela le fait songer à sa propre fin de vie et à son propre devenir (effet miroir) et c'est bien pour cette raison qu'après plusieurs tentatives de médication et de recherche de protocoles variés, le médecin n'apparait plus au chevet du "moribond", seules les infirmières s'affairent à lui prodiguer une "thérapie" qui, en leur âmes et conscience, savent qu'elle est vouée à l'échec et à peine au maintien de la vie!
Et tant que cette angoisse n'est pas exprimée par le patient en fin de vie et tant que ses plaintes ne sont pas entendues par un personnel spécialement formé à cela c'est à dire à faire preuve d'une présence attentive et compréhensive à son égard, il ne pourra se confier, se "décharger" de ces propres craintes et vivra cette agonie de la pire des manières qu'ils soit possible d'envisager...Dans l'attente d'une délivrance ou d'une fin qu'il redoute par dessus tout!
Et accompagner un mourant, c'est accomplir avec lui le plus long parcours possible jusqu'à sa mort, marcher à ses côtés selon son propre rythme et dans le sens que LUI aura choisi; savoir se taire et l'écouter mais aussi lui tendre la main et répondre à ses attentes.
D'où les rites d'oblation que j'expliquais dans le précédent post, c'est à dire le "maternage" et la sécurisation et lui permettre d'accéder à des soins corporels comme des massages ou même d'accéder parfois à des activités ludiques comme la rencontre avec de la famille, réinventer les réunions de famille autour du mourant comme jadis, se rappeler des bons moments, lui transmettre de l'amour et de la bienveillance sans misérabilisme mais avec compassion et respect afin de l'accompagner doucement vers une fin qui n'en n'est peut être pas une si l'on s'en réfère aux expérience de mort imminente autrement appelées NDE mais ça c'est un autre problème....
 
  • J'aime
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Te sens tu contraints de respecter à la loi de l'attraction Surderien ? o_O


Oui Régis, nous sommes plusieurs à être d'accord sur le sujet mort/deuil

Ce que je supporte pas de la médecine est que non seulement ils n'assument pas mais en plus ils contraignent ! leurs patients dans l'acharnement !!!

Je répette, c'est du sadisme !

Non seulement ils ne veulent pas prendre leur responsabilité et en plus ils t'empêchent de pouvoir les faire prendre à d'autres .

Ils maintiennent en PRISON leurs Patients !

Du moment que tu es dans leurs murs, tu auras beaucoup de mal à en sortir

Et si tu avoues que c'est pour aller te faire euthanasier dans un pays ou c'est légal, ils t'en empêcheront

Mais de quel droit ???

Les patients sont soummis à la PRISON médicale
_ Corps : acharnement thérapeutique /interdiction de sortir du territoire
_ Esprit : privation de liberté
 
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
Comme Régis je pense que la perte des rites funéraires nous rendent plus fragiles, plus en difficulté vis-à-vis du deuil et de la mort.
Quand tu parles des enfants ça m'évoque une question que les enfants peuvent (et pas qu'eux) poser quand quelqu'un est malade: "est-ce qu'il va mourir?" et bien souvent on répond "non" ou "je ne sais pas" en chassant le plus vite possible la pensée mais ce n'est pas honnête et ça contribue à donner une vision faussée de la mort. "oui, un jour, comme toi, comme moi, comme tout le monde" et "mais on ne sait pas quand"/"mais pas tout de suite"etc.
J'apprécie certains symboles et il y entre autres le cerisier japonais qui représente justement la beauté éphémère, ces magnifiques petites fleurs roses et blanches qui ne vivent que quelques jours et s'envolent si vite de leur arbre. Quel beau parallèle avec nos vies humaines, nous vivons un temps et mourrons, c'est la nature, c'est la vie.
En terme d'hôpital, je ne pense pas que la mort devrait être tellement vue en terme d'échec, au final c'est une fatalité, dès que l'on naît on se dirige vers la mort. Je le disais justement à une cliente l'autre jour, la mort c'est sûrement la seule chose dont on puisse être sûr dans la vie. Mais il y a eu pas mal de changements sociaux et on la cache, la rejette, la réprouve et les gens se trouvent dans un grand désarroi face à elle, démunis.
Comme comme tu le dis Régis, on fabrique des peurs. C'est pour ça que l'image du prunus m'aide et me parle, ce que je trouve si beau c'est justement quand les fleurs tombent, s'égaient, et c'est leur mort que de s'envoler, alors je profite de la beauté de la vie. Sans mort il n'y aurait pas d'évolution, de renouvellement, pas de printemps sans hiver, juste la roche inerte. La vie est inconstante, éphémère, et pour moi, ça fait partie de sa beauté, de son charme.
 
  • J'aime
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Xorg, tu généralises le fonctionnement médical comme TOI TU le perçois selon TON propre vécu et TES croyances de TA construction mentale

Quel amalgame injuste !

Traiter l'hôpital de prison ? Tu te fous de la charité ?

Dommage car je connais bien des soignants, médecins, infirmières qui savent se remettre en question avec un esprit ouvert, mais ce ne sont pas ceux là qui militent dans la rue à faire la révolution !

Qui se ressemble s'assemble dans des équipes et des services magnétiques ( dans notre service, on rend service sans flinguer les gens à la première rencontre)

Ils vivent au quotidien cet idéal que d'autres cherchent désespérément à exiger dans une attitude réac qui en miroir "braque" les personnes soignantes bienveillantes en face, pourtant bien disposées à s'adapter.

Les malades sont de plus en plus chiants, flinguant les médecins rien qu'à savoir qu'ils sont médecins. Ils sont exigeants en urgence, ils ont le droit d'être soignés. Tout leur est dû. Mais aucun devoir citoyen !

En tant que médecin médiateur, je connais bien le bureau des plaintes.

Une société qui part en vrille, à cause d'inconscients révolutionnaires qui ne pensent qu'à protéger leur petit pré carré. Ils viennent aux urgences ensuite pour se faire réparer en nous toisant et nous insultant et on n'a qu'à fermer sa gueule ?
Putain de société de merde.

La violence aux urgences c'est le pain quotidien des médecins et des soignants.

Alors pas étonnant qu'ils se protègent en retour contre les réacs et les casseurs.

Et que la nuit plus aucun médecin ne se déplace sans danger, même en SAMU.
 
  • J'aime
Prudence
Prudence
Moderateur
Membre de l'équipe
messages
3 893
Points
9 260
Localisation
Nancy
"La naissance du papillon c'est la mort de la chenille"
 
  • J'aime
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Je parle de la médecine ! et surtout du CORPS médical qui emprisonne en son sein leurs patients

Eux même prisonnier de leurs lois

Alors n'inverse pas les rôles dans ce miroir d'attraction

La faute n'est pas a celles et ceux qui se rebellent d'un médical politico incorrect

Et celà même si tu le refuses en bloc !

Vivement la chirurgie opératoire au coeur de son système
 
Régis22
Régis22
Membre
messages
19
Points
1 060
Localisation
Louargat
Le professeur Léon Schwarzenberg avait écrit un livre intitulé "Requiem pour la vie" et il avait dit je cite " L'euthanasie s'inscrit alors comme une échappée effrayante mais parfois obligée, au nom du respect de l'homme et de la défense de la Vie, avec lucidité et courage".

Je crois que tout est dit non ?
 
  • J'aime
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Je suis contre la vie qui est contre la mort .

Je suis pour la vie qui est pour la mort.

La vie et la mort (dualité illusoire )demande à être respectée dans son éternelle continuité (chenille papillon)

En cette loi UNI vers ELLE je défends la VIE .
 
Régis22
Régis22
Membre
messages
19
Points
1 060
Localisation
Louargat
Un autre problème au sujet de la disparition des rites funéraires est qu'étant donné qu'il n'y a plus de repères pour être en deuil, porter le deuil et faire un travail de deuil (3 choses bien distinctes) , cela conduit les plus faibles d'entre nous vers le deuil dit psychologique ou pathologique que nous rencontrons de plus en plus dans nos cabinets! La disparition de l'être aimé se traduit par des comportements de mal être dans le meilleur des cas, des dépressions et des envies suicidaires dans le pire des cas!
Et c'est ainsi que le deuil prend toute sa dimension à travers un vécu douloureux et pénible en perturbant l'élan vital de la personne peinée.
Et c'est ce profond désarroi, cette meurtrissure qui fait que ca en devient presque "mutilant" car rien n'a pu permettre un travail de deuil car la mort apporte son lot de digressions outre la douleur de l'annonce du décès et le choc que cela procure, puis vient la surprise et l'incrédulité (parfois) et en voyant la mort des autres c'est notre propre "finitude" qui nous explose en pleine face; l'irréversibilité que l'enfant ne comprend pas et n'intègre que très difficilement avant ses 7 ou 8 ans mais que l'adulte conscientise quasi immédiatement avec son lot de conséquences, de dénégations, de colère (contre le mort lorsqu'il s'agit d'un suicide par exemple), d'acceptation et de re-socialisation (cycle de Lammers) .
Mais le deuil pathologique ne suit pas la même tendance car là où intervient l'acceptation pour certains qui font leur deuil, d'autres plongent dans ce que l'on nomme le deuil pathologique comme les deuils répétés (plusieurs décès en très peu d'intervalle), deuils de consomption ou amoureux (suivi d'une déliquescence physique et ou morale parfois), deuils sans cadavre (accident d'avion par exemple), les deuils délirants, confusionnels ou schizophréniques (dénégation du deuil, le défunt est toujours en vie pour l'endeuillé), les deuils obsessionnels (culpabilité ou responsabilité avérée ou non de celui qui vient de mourir) voire même les deuils hystériques où le survivant s'identifie au défunt en revivant parfois sa maladie jusqu'à sa mort qui peut même être ponctué par des phobies ou des troubles compulsifs et au pire jusqu'au déclenchement de troubles physiques comme des cancers .

C'est la raison pour laquelle les rites sont importants, les renier c'est conduire notre société dite moderne vers des problèmes qu'elle n'aurait jamais connue si elle avait gardé ne serait-ce que quelques repères et leurs obsolescence présumée voire leur ignorance nous contraindra à redéfinir de nouveaux rites et de nouvelles pratiques pour réinventer le deuil alors comme la roue tourne inexorablement, peut-être reviendrons nous un jour à l'usage de rites simples, utiles, respectueux du décédé afin de pouvoir envisager sereinement notre propre mort, aussi naturellement que cela doit être dans le cycle complètement normal de ce qu'est une naissance, une vie et une fin de vie aussi pénible soit-elle?
 
  • J'aime
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Nous reprennons compte doucement de nos sources ancestrales

Une sagesse ancienne de nos ancètres à nos ancètres proches d'une fin

Et non de la fin ...
 
jeangeneve
jeangeneve
Membre
Pro
messages
2 172
Points
6 410
Localisation
là bas,
En voilà un sujet hypnotique...



"La suisse à légiféré "....



Bin non justement, en gros on a décidé de ne pas codifier la mort.

Toutefois dans le canton de vaud une loi à été mis en place, du fait que dans certains établisements

géré par des religieux, déniais aux patients le droit à disposer d'eux mêmes.

cest un fait de socièté, de plus en plus, la naissances et programmée, la mort aussi .

En effet si on lis les études sur lq question on perçois assez nettement, que pour le corps médical

il y a des intentions claire et un savoir codifié sur comment le patient doit aborder sa mort.

il y a une façon saine (60%) et une pathologique(40%)



Récament j'ai lus sur le WEB, le travail de diplôme d'une psychologue, sur un cas qui l'avais marqué.

une personne en fin de vie qui soit disant bloquais, faute d'euthanasie , il lui a été proposé une sédation définitive.

durant des pages et des pages, la psychologue disserte, sur ce blocage, malgré l'accord de la famille,

il à fallu deux semaines pour que le personnel médical honore la demande du patient.

En suisse l'établissement aurais été poursuivis pour maltrairtance..

là on vois une psychologue, complètement bloquée dans ses projections, voulant désespérément utiliser l'hypnose

pour faire changer les croyances et le comportement de son patient.

Se posant la question de quel protocole, de quel approche...

A aucuns moment elle ne se pose la questions des rescousses ou du vécu du patient.

mais de son refus aux non solution qu'elle propose, aucuns respect de son client et complètement axé

sur son objectif du client qui doit accepter la situation comme l'équipe soignante l'édicte

La psychologue reconnais que ce cas l'a marquée



Il est probable que le corps médical face à sa propre innéficience à, dans certains cas de la pêne à lâcher prise.



D'un point de vue plus général je suis de plus en plus préoccupé des énormes blocages sociétal dont fait état la France.

Cette volonté Jacobinique de légifèrer à tours de Bras dans un climat d'insurrection, cette volonté de vouloir conduire, gérer, maîtriser , ces accrochages désespéré au dogmes Lacaniens ne me rendre pas très optimistes.

Pas plus que ces grossières manipulations de votre gouvernement à focaliser sur des questions affectives et émotionnelles, pour mieux enfumer et taxer.

Cette volonté de ne pas laisser de portes de sortie, d'augmenter la pression de façon régulière et continuelle sur ces citoyens, ne peut conduite qu'au recours à la violence.

il semble y avoir aucune autre solutions.

Le plus grave c'est cette volonté d'interdire en quelque sorte la violence contre soit même ( le sacrifice )

le non choix qui reste, peut paraître inéducable, comme programmé .



Ne soyez pas dupes amis français, à défaut d'égalité par le bas, rester dans la liberté et la fraternité
 
  • J'aime
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Un protocole d'euthanasie hypnotique à inventer !

Pour les patients dont l'inconscient peut agir

Qui s'y colle ???
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Je pense qu'on meurt comme on a vécu : si la vie n'est pas un problème, la mort non plus !

Mais certains aiment, toute leur vie, se créer des problèmes.

Les juristes sont des pros de la libre contrainte : à tout prix contrôler la liberté.
 
xorguina
xorguina
Membre
messages
4 185
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Certaines personnes n'ont pas de problèmes dans leurs vies et n'en cherchent pas non plus

Connaissent ils obligatoirement une mort sans problème ???

Peut on généraliser ???

et

Regarde du côté des enfants (pédiatrie, handicapés ) stp ;)

Les juges de la médecin sont des pros , exact ! sous apparence sauveur et/ou bourreau

Ils maintiennent le personnel soignant dans leurs prison et les patients avec

Aucun liberté, aucune égalité, aucune fraternité
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Et si les membres de la famille ne s'entendent pas entre eux on fait quoi ?

Et si le plus fort met la plus forte pression on fait quoi ? On se soumet ?

Ce sont les conflits intra familiaux qui sont détestables non ?

L'homme est un loup pour l'homme et, pour se protéger, il entretient sa barbarie !





" Lemédecin de Vincent lambert dit subir des pressions " Le Monde

Le Monde indique en effet qu’« Eric Kariger - qui, en accord avec l'épouse de Vincent Lambert, souhaite arrêter les soins de ce malade tétraplégique dans un état végétatif incurable depuis 6 ans - affirme ne plus savoir s'il réussira à «tenir» face à la pression judiciaire, médiatique et aux menaces dont il dit être l'objet ».

Le journal note que « le chef de l'unité de soins palliatifs du CHU de Reims affirme recevoir des lettres, des courriels insultants ou menaçants. Ces écrits le visent personnellement mais aussi parfois son équipe ou sa famille. Eric Kariger dit avoir peur pour sa famille et demande que les menaces cessent. Il a lancé un appel solennel aux autorités de santé locales ainsi qu'à la ministre de la santé ».

Le Monde rappelle que « l'affaire Lambert dure depuis plus d'un an. Les parents de Vincent Lambert s'opposent à l'arrêt des soins et ont saisi la justice. La décision prise le 24 juin par le Conseil d'Etat d'interrompre les soins maintenant en vie Vincent Lambert ne clôt pas les années de bataille entre les différents membres de sa famille. Ses parents ont saisi la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH), qui a «figé» la situation en attendant de se prononcer sur le cas de cet homme tétraplégique ».
 
Dernière édition:
C
collinmad
Membre
messages
92
Points
1 610
Age
52
xorguina à dit:
Te sens tu contraints de respecter à la loi de l'attraction Surderien ? o_O


Oui Régis, nous sommes plusieurs à être d'accord sur le sujet mort/deuil

Ce que je supporte pas de la médecine est que non seulement ils n'assument pas mais en plus ils contraignent ! leurs patients dans l'acharnement !!!

Je répette, c'est du sadisme !

Non seulement ils ne veulent pas prendre leur responsabilité et en plus ils t'empêchent de pouvoir les faire prendre à d'autres .

Ils maintiennent en PRISON leurs Patients !

Du moment que tu es dans leurs murs, tu auras beaucoup de mal à en sortir

Et si tu avoues que c'est pour aller te faire euthanasier dans un pays ou c'est légal, ils t'en empêcheront

Mais de quel droit ???

Les patients sont soummis à la PRISON médicale
_ Corps : acharnement thérapeutique /interdiction de sortir du territoire
_ Esprit : privation de liberté

Je ne suis pas au fait de ce qui se passe en France mais je peux constater que tu ne donnes le tord qu'au "corps medical"
Pas d'injure sur la mere de cet homme...pourtant c'est elle qui refuse ,fait appelle a la justice ect...
Le systeme medical a des failles c'est vrai...Mais le patient (et sa famille) fait partie du systeme :c'est meme lui le centre de ce systeme.
Il (sa famille) a une bonne part de responsabilite dans tout cela...
 
surderien
surderien
Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 078
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
« Nouveau rebondissement dans l'affaire Vincent Lambert »

Le Figaro annonce en effet que « le Dr Eric Kariger, médecin du jeune tétraplégique dont le sort divise la famille, a donné sa démission au CHU de Reims ».

Le journal observe que ce « personnage clé de l'affaire, […] gériatre, médecin de Vincent Lambert et auteur de la mise en route de son euthanasie passive à deux reprises, a donné sa démission avant le délibéré du Conseil d'Etat, qui a eu lieu le 24 juin ».« Aussi, quand la décision des 17 sages est tombée et que le Dr Kariger a déclaré, «en conséquence», souhaiter «pouvoir procéder à l'arrêt de la nutrition et de l'hydratation artificielles dans les meilleurs délais», le médecin avait en fait déjà démissionné... », note le quotidien.

Le Figaro relève qu’« à Reims, «cela fait un mois environ» que les couloirs en bruissent, affirme un responsable syndical. Pas de démenti dans les instances compétentes. Mais pas de commentaire non plus, «question trop délicate», «aux conséquences juridiques importantes». Une source d'autorité confirme pourtant ».

Le journal fait ainsi savoir que « le Dr Kariger quittera son poste de chef de service des soins palliatifs du pôle gérontologie en septembre pour aller dans le privé, diriger une maison de retraite. Dans un des plus gros groupes de ces établissements privés, on évoque des «attaches prises actuellement avec Reims» ».

Le quotidien remarque que « le Dr Kariger a déjà des activités dans le privé, où il est directeur médical du groupe Maisons de famille, un réseau de maisons de retraite de luxe. Depuis quelques jours sur les sites de ressources humaines spécialisées dans les emplois de la santé, des offres s'affichent pour un poste de médecin gériatre dans «un important centre hospitalier à Reims» ».

Le Figaro ajoute que « l'information n'a pas été communiquée aux membres divisés de la famille de Vincent Lambert. […] Mais, depuis peu, le Dr Kariger semble préparer le terrain de sa sortie. […] Il a déclaré le 30 juin ne plus savoir s'il réussira à «tenir» face à la pression judiciaire, médiatique et aux menaces par lettres ou e-mails dont il dit être l'objet. Des insultes émanant d'«intégristes catholiques», selon lui, qui le viseraient personnellement mais aussi son équipe et sa famille. Il en a même solennellement appelé à la protection de la ministre de la Santé et de l'Agence régionale de santé Champagne-Ardenne ».

Le journal s’interroge : « Scénarisation d'un départ contraint? Démission après un chaos qui a creusé les différences avec sa hiérarchie et altéré motivation et confiance? La reconversion de ce médecin des hôpitaux apparaît en tout cas moins comme une promotion qu'une solution palliative après de longs mois de procédure, un climat éprouvant pour ses équipes médicales et les tensions avec la famille divisée de Vincent Lambert ».

Le quotidien remarque en outre que « la désertion soudaine du CHU du Dr Kariger, laissant à la fois le protocole qu'il a initié, porté et défendu contre vents et marées, et l'équipe médicale au milieu du gué, pourrait avoir des conséquences déterminantes sur le dossier si, par ailleurs, la Cour européenne des droits de l'homme (qui n'a pas encore jugé le dossier sur le fond) se prononçait au final en faveur de l'arrêt de l'alimentation ou si elle refusait de se prononcer, laissant ainsi s'appliquer la sentence du Conseil d'Etat ».

« En effet, si l'hôpital est procéduralement et administrativement responsable de ses médecins, seul le médecin a la charge - médicalement et éthiquement - de conduire ses actes et d'exécuter ce qui procède de sa décision et de sa réflexion, particulièrement dans un processus de fin de vie où la loi lui confère à lui seul le pouvoir de trancher au final, après la collégialité requise », rappelle Le Figaro
 
Dernière édition:
Pas inscrit ?
Vous n'avez pas de compte ? 
S'inscrire maintenant
ou Inscrivez-vous en utilisant
Nouveaux messages
Votre avis nous intéresse !

Posez vos questions, échangez et partagez votre point de vue sur le forum transe-hypnose.com

Hypnopraticien
Rejoindre la communauté maintenant
Haut