Formation Hypnose

Faut il avoir fait u travail sur soi même?

  • Initiateur de la discussion Altmaier
  • Date de début
Altmaier

Altmaier

Membre
messages
1 472
Points
4 480
Localisation
Nouvelle Calédonie
Plusieurs posteurs affirment qu'un hypnothérapeute qui n'a pas fait de travail sur lui même ne peut pas aider les autres.

Pour ma part, je n'ai pas fait de travail sur moi même.
Quand je parle de travail, je parle d'une thérapie avec un thérapeute.
Peut être suis je une exception? :roll: :roll:
Je pense qu'a force de pratique, je me suis forgé une philosophie de la vie que me permet de gérer mes sentiments et mes ressentis, et je ne comprend pas très bien ceux qui soutiennent qu'il faut avoir fait un travail sur soi même. :arrow: :arrow:

Mais je ne demande qu'a comprendre. :idea: :idea:

Alors, expliquez moi, et que ceux qui sont comme moi donnent également leurs avis.

Cordialement;

Jurgen :wink: 8)
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 095
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Klok a dit :

j'ai du déjà le raconter ici mais j'ai connu un gars formé en HE qui s'en servait sur des femmes pour les persuader

que coucher avec lui était souhaitable et merveilleux.



Toute technique déclenchant des modifications d’état de conscience ouvre aussi la porte de la manipulation et de la perversion...


Ce n’est pas la bonne porte pour la thérapie et les thérapeutes le savent... *




8)


* intuitivement ou suite à un travail sur eux-mêmes...
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 010
Localisation
Montréal Québec
surderien à dit:
Klok a dit :

j'ai du déjà le raconter ici mais j'ai connu un gars formé en HE qui s'en servait sur des femmes pour les persuader

que coucher avec lui était souhaitable et merveilleux.



Toute technique déclenchant des modifications d’état de conscience ouvre aussi la porte de la manipulation et de la perversion...


Ce n’est pas la bonne porte pour la thérapie et les thérapeutes le savent... *




8)


* intuitivement ou suite à un travail sur eux-mêmes...


Mais qu'est-ce que cela vient ajouter au débat?.. Mr Surderien, je vous trouve fort sympathique mais, encore une fois, je ne vous saisis pas.

Parfois, l'empêchement interne du passage à l'acte tient à peu de choses, pour certains psychotiques par exemple ou des individus gravement névrosés qui approchent la psychose sans l'atteindre sauf de façon très épisodique.

Comme je l'ai déjà dit avant. Il me semble toujours possible de relier l'hypnose à un meurtre par exemple. Si, pour un individu, le meutre de quelqu'un est quelque chose d'acceptable, viable et justiciable, comme pour un type dans le crime organisé par exemple et qu'il l'est depuis toujours. Et, disons qu'il a des barrières "morales" à tuer un "ennemi" parce qu'il est père de famille. Z'allez pas me dire que l'hypnose ne peut pas lui faire tomber ces barrières là pour qu'il puisse "enfin" "s'exécuter" en exécutant l'ennemi?

Et j'ajoute encore que rien ne m'a convaincu du contraire de l'histoire que Bruno racontait au sujet de la femme qui, en hypnose, hallucinait de voir un lion menaçant sa vie plutôt qu'une autre personne. Elle aurait alors tiré sur le type avec l'arme qui était chargée à blanc pour la démo.

On peut-y avoir de vrais bons arguments qui se tiennent debout à défaut d'être ascétiquement scientifiques? :shock:
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 095
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Léo, je pense que nous faisons partie sur ce forum des thérapeutes éclairés par notre humanisme

Jurgen vous ne pouvez même pas imaginer la manipulation par l'hypnose car vous êtes trop intégre +++

( pas intégriste ! mais intégrateur dans le sens humaniste +++)


Mais les médecines déviantes utilisent des techniques de manipulation proches de l'hypnose :


un cours complet de la "biologie totale" de 300 pages qui circulait sur le net mais il a été supprimé...


Je l'ai gardé en version papier et c'est trés édifiant la manipulation par métaphores subtilement perverses :

abandonnez tout traitement de votre cancer quelqu'il soit pour vous soumettre aveuglément au miracle de la "biologie totale"

qui controle la causalité de votre cancer... ( dans le double sens du terme...)


un exemple parmi tant d'autres où des médecins francophones se sont bien fait manipuler

et savent bien en manipuler leurs patients et ce en toute bonne foi à les entendre !




J'avais déjà introduit ce sujet sur les manipulations sectaires, dur de les aider à se retrouver eux-mêmes ces patients, aprés çà !
 
M

Métaphore

Invité
Altmaier à dit:
Plusieurs posteurs affirment qu'un hypnothérapeute qui n'a pas fait de travail sur lui même ne peut pas aider les autres.

Pour ma part, je n'ai pas fait de travail sur moi même.

Altmaier à dit:
corfinas à dit:
pouvoir dire à ses accompagnés : "moi aussi, j'ai sorti mes problèmes devant qqn d'autre et j'en suis ressorti grandi"

Cela sous entend qu'au départ, tout le monde devrait avoir des problèmes??

J'ai envie de reprendre la question de départ en disant que plus on a eu des problèmes qu'on a surmonté et qu'on est devenu thérapeute plus on sera à même de comprendre l'autre et plus grande sera l'empathie et donc je partage tout à fait ce que dis Corfinas.

Un thérapeute qui a toujours eu une vie toute à fait agréable depuis son enfance n'aura pas du tout, pour moi, la même qualité et motivation pour son métier.

Ca n'engage que moi mais je le crois profondément.
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Métaphore, d'une part je comprends ce que vous dites (et je respecte, donc)

et d'autre part cela me renvoie vers des choses assez proches.

J'ai souvent entendu des personnes dire : "quand on n'a pas vécu ça, on ne peut pas comprendre"...

parfois cela signifiait au médecin, jusqu'à : comme vous ne pouvez pas avoir vécu cela (des trucs de femme) vous ne pouvez pas vraiment m'aider aussi bien que... (qu'une femme, ou que qqn qui a perdu sa mère ds sa jeunesse, ou autre).

Dans mon expérience j'ai souvent pu constater que cette phrase signifiait "je suis déçu(e) car je constate que je n'arriverai pas à vous le transmettre par des mots ; si vous n'arrivez pas bien à me comprendre avec ce que je vous ai dit, c'est que ça n'est pas possible, sans doute parce que vous ne l'avez pas vous-même vécu".

Dans mon esprit ceci est une erreur de logique, que les personnes font parce qu'elles en ont eu l'intuition, qqe chose comme ça.

(je réponds volontiers des trucs comme "si c'était vrai, il n'y aurait pas d'accoucheur de sexe masculin, ou pas beaucoup de cancérologues survivants" etc.)

Mais je suis persuadé que deux personnes vivant la même chose (chirurgie, viol, agression, mais aussi éclair au chocolat, spectacle de comique, orgasme, cours de math, balade à vélo ensemble...) ne vivent pas la même chose ! justement. :roll:


plus on a eu des problèmes qu'on a surmonté et qu'on est devenu thérapeute plus on sera à même de comprendre l'autre et plus grande sera l'empathie
Cela, n'est pas de l'empathie.
Ce serait plutôt de la communion ou de la sympathie. Ou de l'identification, etc.

Aussi c'est fort différent comme position de vie pour le T, par rapport au P !!

Pour moi, il est bien plus utile (pour une thérapie respectueuse) que le T soit conscient de ses émotions suscitées par le P (le contre-transfert, donc) plutôt qu'il se sente en accord avec lui.
Et c'est très différent au final !
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 426
Points
6 360
Localisation
lyon
castorix à dit:

Mais je suis persuadé que deux personnes vivant la même chose (chirurgie, viol, agression, mais aussi éclair au chocolat, spectacle de comique, orgasme, cours de math, balade à vélo ensemble...) ne vivent pas la même chose ! justement. :roll:


plus on a eu des problèmes qu'on a surmonté et qu'on est devenu thérapeute plus on sera à même de comprendre l'autre et plus grande sera l'empathie
Cela, n'est pas de l'empathie.
Ce serait plutôt de la communion ou de la sympathie. Ou de l'identification, etc.

Aussi c'est fort différent comme position de vie pour le T, par rapport au P !!

Pour moi, il est bien plus utile (pour une thérapie respectueuse) que le T soit conscient de ses émotions suscitées par le P (le contre-transfert, donc) plutôt qu'il se sente en accord avec lui.
Et c'est très différent au final !

tout à fait d'accord.

j'ai déjà reçu des personnes qui sont de merveilleux thérapeutes naturels tellement ils ont de l'intuition, de l'empathie.....qui n'avaient jamais eu de choses dures ou difficiles dans leur vie.
mais ils venaient me voir parce que justement ils avaient trop accumulé des autres....

trop de sympathie, d'identification...du coup ils accumulaient les problèmes des autres...
 
M

Métaphore

Invité
Castorix, je trouve votre message très pertinent, j'ai bien aimé vos exemples du début et surtout l'exemple des 2 personnes vivant la même mais au final ne ressentant pas la même chose, dans l'absolu je suis d'accord.

:arrow: Cela, n'est pas de l'empathie.
Ce serait plutôt de la communion ou de la sympathie. Ou de l'identification, etc.


Là aussi je suis plus ou moins d'accord...

Mais qu'est ce qui fait que le thérapeute aura juste la bonne dose d'emphatie (qu'il se sente en accord avec lui) sans être dans l'identification ou le transfert?

Je trouve que cette phrase est très parlante : Dans mon expérience j'ai souvent pu constater que cette phrase signifiait "je suis déçu(e) car je constate que je n'arriverai pas à vous le transmettre par des mots ; si vous n'arrivez pas bien à me comprendre avec ce que je vous ai dit, c'est que ça n'est pas possible, sans doute parce que vous ne l'avez pas vous-même vécu".

C'est justement que le patient ne se sent pas compris, effectivement on n'a peut être pas besoin d'avoir vécu la même expérience douloureuse, mais si le P s'exprime de la sorte c'est qu'il ne ressent pas l'empathie du T, et je pense qu'en séance d'hypnose c'est la même chose, non ? donc on en revient au même, si le P ne ressens pas cette écoute profonde du T, l'hypnose ne pourra pas être efficace.
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Métaphore à dit:
Je trouve que cette phrase est très parlante : Dans mon expérience j'ai souvent pu constater que cette phrase signifiait "je suis déçu(e) car je constate que je n'arriverai pas à vous le transmettre par des mots ; si vous n'arrivez pas bien à me comprendre avec ce que je vous ai dit, c'est que ça n'est pas possible, sans doute parce que vous ne l'avez pas vous-même vécu".

C'est justement que le patient ne se sent pas compris, effectivement on n'a peut être pas besoin d'avoir vécu la même expérience douloureuse, mais si le P s'exprime de la sorte c'est qu'il ne ressent pas l'empathie du T, et je pense qu'en séance d'hypnose c'est la même chose, non ? donc on en revient au même, si le P ne ressens pas cette écoute profonde du T, l'hypnose ne pourra pas être efficace.[/color]

Oui mais Métaphore vous me poussez à transgresser les règles de la modestie... autrefois cela a pu m'arriver d'entendre cela j'imagine, lorsque je débutais...
Alors je développe.

Tous les patients ne diront pas cela ; et en tout cas pas à propos de toutes leurs expériences. Seules certaines les ont "choqués" de cette manière.
C'est cela dont ils n'ont pas pris conscience, et c'est pour cela qu'ils partent dans des interprétations erronnées (qui sont véhiculées par une certaine mouvance aussi éventuellement).

Les patients que je reçois ne me disent pas (ou plus) cela, puisque nous travaillons avec une approche psycho-corporelle qui contourne la difficulté (je parle de l'hypnose formelle ou fractionnée ; il y a d'autres approches possibles).

En effet lors de certaines stimulations émotionnelles intenses les centres du langage sont shuntés, il n'y a pas d'inscription lexicale de l'expérience.

Il n'y a que mes collègues (et néanmoins bons camarades) psychanalystes pour croire, dur comme fer, que si on n'a pas verbalisé on n'a pas élaboré... et que si on n'a pas élaboré on ne peut pas en guérir...

D'ailleurs demandez aux thérapeutes compétents expérimentés en état de stress post-traumatique, ils sont assez peu nombreux à rester psychanalystes dans l'approche ! (en revanche les Mouvements alternatifs, HTSMA ou EMDR ou IMO, et l'hypnose, ont fait leurs preuves !)

Sinon le travail avec une empathie qui ne s'égare pas est très bien écrit par Carl Rogers et même par Thomas Gordon.
Je ne dirai pas mieux qu'eux. Et ensuite ça se travaille en groupe de thérapeutes...

Dans ce métier on ne devient pas forcément compétent simplement parce que l'on est enthousiaste
et une fois expérimenté on a toujours besoin de travailler pour ne pas risquer ce dont parle Valikor...
 
M

Métaphore

Invité
Castorix, c'est un peu compliqué pour moi ce que vous me dites là, moi je disais seulement, quand on parlait d'écoute T/P, que si le P ne se sentait pas compris dès le départ, l'hypnose ne serait pas efficace.

Exemple, j'ai déjà été voir il y a quelques années un psy mais j'avais l'impression que je l'ennuyais, donc peut être qu'il m'a dit des choses intéressantes, mais moi tout ce que j'ai vu c'est qu'il regardait sa montre.

Mais il y a des tas d'exemples comme ça, on va voir son médecin, on n'a même pas le temps de terminer de lui expliquer ce qu'on ressent qu'il a déjà fait son ordonnance. Etc, etc,

Donc on s'éloigne du sujet mais c'était juste pour dire que le patient a vraiment besoin de sentir qu'on l'écoute.

Un truc tout bête, même sur le forum, on sent bien les personnes qui ont envie de s'investir dans les réponses et les autres non, certains sont à l'écoute des autres, et les autres s'écoutent parler (ou se complaise à se relire).

Sinon je suis d'accord sur la dernière phrase.

Néanmoins concernant cette phrase : Il n'y a que mes collègues (et néanmoins bons camarades) psychanalystes pour croire, dur comme fer, que si on n'a pas verbalisé on n'a pas élaboré... et que si on n'a pas élaboré on ne peut pas en guérir... je ne sais pas ce qu'en pensera Léo, si j'ai bien compris le sens de la phrase....
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 095
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Castorix a écrit :

En effet lors de certaines stimulations émotionnelles intenses les centres du langage sont shuntés, il n'y a pas d'inscription lexicale de l'expérience.

une autre façon d'exprimer différemment :

il n'y a pas d'inscription, de fixation mentale, au niveau du mental : il y a une "impression" virtuelle insaisissable dans le langage intellectuel parlé...dans la virtualité du "supra" mental...supra mentale accessible au mode hypnotique...

impression dans le sens "imprimé" objectivement ....ou alors "sensation" subjective...Les deux en indifférencié...différenciable en hypnose...


8)
 
R

rfi33

Membre
messages
86
Points
2 190
une forme de langage uniquement accessible au cerveau droit?
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 095
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
cerveau gauche / cerveau droit


oui et entre les deux il y a le principal : le chiasma...chiasmatique...

la thérapie hypnotique (chiasmatique) accède au travail sur les deux, dans l' alternance permanente...du juste équilibre...



Encore une image de ce principe :



Le processus hypnotique est comme un miroir

Heureux celui qui trouve tout seul ce miroir en auto-hypnose !



mais ce qu'ils ne connaitra que par l'hétérohypnose ...de la supervision...

c'est ce que leur superviseur va leur montrer alors là dans ce miroir :

ce miroir n'est pas un simple miroir mais un miroir sans tain :

ce n'est que quand on est de l'autre côté que l'on en a tout son bon sens !


mais il faut qu'il y ait eu quelqu'un de l'autre côté pour le voir

que tout seul on ne voit pas toujours tout



8)



Mais pour certains ce sera toujours difficile à le comprendre...

que c'est là le cHarme du processus H...




et que moi j'aime à me le redire et à me le relire en miroir...

dans chaque client interposé...



:roll:
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
super échange instructif qui m'as permis de me recadrer!
et de constater qu'il y a une possible synchronisation sur ce forum
qu'il y a de bonne chose a prendre
dans chaque style d'hypnose...
particulierement ce concept de syncronisation entre les hemisphere
qui me semble établir un vrai pont entre la biologie et le spirituel...
une voie pour la communication entre l'art et la science?
qui ouvrirai tonnes d'application pour le futur de l'hypnose
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 095
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
voilà une imagerie cérébrale un peu à l'image du processus

à explorer sans modération

http://www.news.com.au/dailytelegraph/s ... 95,00.html

En colère c'est le cerveau gauche...

En sérénité le cerveau droit...


Et en mode hypnotique ?

...pour moi elle reste au milieu et alterne d'un demi tour à droite et un demi tour à gauche ...

mais dans tous les commentaires en anglais je n'ai pas encore vu qu'on signalait çà...

et vous ?


:roll:
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
au début j'ai pensé dans le sens contraire puis après avoir regardé un moment définitivement dans le sens des aiguilles...
incrédule je me suis dit comment se fait il que j'ai put la voir tourner dans le sens contraire....
étrange...
puis après en lisant la littérature et juste en voyant la danseuse je l'ai vu a nouveau tourner dans l'autre sens...
maintenant tout est clair..
mais je ne sais toujours pas comment ça marches!
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 095
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Dans les commentaires certains suggérent la causalité dans le mouvement des yeux

Quand je suis en colère, je viens regarder et à tous les coups elle tourne dans le sens horaire

Je me relaxe et juste après c'est l'inverse...Je sais que je me suis recadré ( allez, d'accord, peut-être par simple mouvement oculaire mais çà semble bien marcher...emdr ?)

Si je prends conscience de ce processus et que je regarde le vs en dessous fixement tout en voyant en même temps dans mon champ de vision l'image du dessus : elle oscille d'un demi tour de droite et de gauche en attendant ...


Un barometre pour controler son humeur...

un bon support de réflexion hypnotique...


:x / :)
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 426
Points
6 360
Localisation
lyon
surderien à dit:
Dans les commentaires certains suggérent la causalité dans le mouvement des yeux

Quand je suis en colère, je viens regarder et à tous les coups elle tourne dans le sens horaire

Je me relaxe et juste après c'est l'inverse...Je sais que je me suis recadré ( allez, d'accord, peut-être par simple mouvement oculaire mais çà semble bien marcher...emdr ?)

Si je prends conscience de ce processus et que je regarde le vs en dessous fixement tout en voyant en même temps dans mon champ de vision l'image du dessus : elle oscille d'un demi tour de droite et de gauche en attendant ...


Un barometre pour controler son humeur...

un bon support de réflexion hypnotique...


:x / :)

non pour l'emdr je pense.

moi je suis toujours calme et zen dur de trouver quelque chose qui me mettrait en colère fortement... j'essaierais.

par contre la main gauche et la main droite ne sont pas superposables, ce sont des objets chiraux pour les connaisseurs, donc il y a forcément un "bon" sens je pense et ceux qui trouve l'autre sont peut etre moins visuels ou perçoivent moins la profondeur, le coté gauche-droite...

j'approfondirais...

Valikor
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
j'ai ouvert le gif (l'image ) dans after effects pour la voir d'image en image....
et elle tourne dans le sens des aiguilles!
j'ai essayé de trouver un truc qui justifierai une illusion d'optique et il n'y a rien
qui justifierai les commentaires des septiques!
je l'ai vu tourner a droite et a gauche. aussi comme vous le decrivez...
un peu saccadé au lieu de tourner.
ce qui voudrai dire que nous utilisons le droit et le gauche mais je n'arrive pas a le contrôler!


mais quand je baisse les paupieres juste pour voir l'image a peine...
et que je me concentre tout change!
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 860
Pour changer :

- calcul mental, ou développement de (a+b) au carré, etc

- puis : penser à un paysage + musique...
 
valikor

valikor

Membre
Pro
messages
2 426
Points
6 360
Localisation
lyon
moi je la vois toujours tourner ds le sens des aiguilles d'une montre, quelque soit les efforts que je puisse faire à être ds l'émotionnel...

ca doit venir de mon entrainement à visualiser les objets dans l'espace...
 
L

laurenzo

Membre
messages
1 638
Points
4 480
Pareil je ne le vois tourner que dans le sens des aiguilles d'une montre.
 
esperence

esperence

Membre
messages
698
Points
3 750
Elle tourne dans le sens d'une anguille d'une montre et ensuite inversement..parfois alterne mais bref moment d'alternation

essayez en penchant la tete d'un coté puis de l'autre
là elle tourne dans un sens puis dans l'autre

Enfin moi je vois ça
 
Tout le monde il est beau

Tout le monde il est beau

Membre
messages
256
Points
2 720
esperence à dit:
Elle tourne dans le sens d'une anguille d'une montre et ensuite inversement..parfois alterne mais bref moment d'alternation
Par définition une "anguille" tourne dans tous les sens (rires)
 
esperence

esperence

Membre
messages
698
Points
3 750
MDR
...........rooooooooooooo, j'ai fais un dérapage avé les touches
Je corrige...aiguille...

Mais , entre nous, cette femme fait comme les " anguilles"
Regarder : avec certains elle tourne d'un coté ,avec d'autre de l'autre puis alterne.
Finalement, en voyant le coté positif..c'est une véritable anguille ...rires
 
C

ceci29

Membre
messages
28
Points
1 690
Je ne la voit tourner que dans le sens des aiguilles d'une montre
 
R

rfi33

Membre
messages
86
Points
2 190
Au fait les thérapeutes qui utilisent la pnl ou autre techniques dites brèves ont été formés à des techniques pragmatiques et concrètes mais ont ils des connaissances solides sur les grandes pathologies qu'ils peuvent avoir à rencontrer: dépression, phobies et autres névroses. Ont ils un minimum de connaissances de l'appareil psychique et de la medecine psychosomatique.
Abordent ils les problemes du seuls point de vue de la PNL ou integrent ils des connaissances de psychologie fondamentale?
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 110
Age
63
Localisation
lacaune
est ce vraiment nécessaire?
pour pratiquer, en ce qui me concerne l'hypnotherapie...(je ne peut répondre pour les pnlistes!) de connaitre la psychologie fondamentale?
je ne pense pas car nous fonctionnons sur des paramètres, des théories qui sont souvent en contradictions avec la psychologie...
est ce que le psychologue doit connaitre la médecine?
et le médecin la mécanique?
ceci dit pour avoir un intervention efficace ,ce n'est pas déconseillé!
car dans la mécanique , la médecine et le psychologie il y a des bases qui sont bonnes a savoir!
ne serait ce que pour comprendre les symptômes des gens qui viennent vous voir...
 
Eluno

Eluno

Membre
messages
618
Points
3 550
Je peux la voir dans les deux sens selon mon envie :D
Pour faciliter le choix du sens de rotation de cette charmante demoiselle nue, il suffit de fermer les yeux, visualiser qu'elle tourne dans l'autre sens et les rouvrir. C'est immédiat.
 
R

rfi33

Membre
messages
86
Points
2 190
en fait je suis persuadé que la pnl est trés efficace mais c'est sa vision de l'homme qui me gene un peu mais rien de grave je vous rassure!lol
 
Vous aimerez:
N
  • Question
  • Nomaju
Réponses
16
Affichages
675
Marinatreh
Marinatreh
herveg
  • Question
  • herveg
Réponses
6
Affichages
1 K
herveg
herveg
M
  • Question
  • Métaphore
Réponses
5
Affichages
2 K
surderien
surderien
Nouveaux messages
D
  • Question
  • DOUCEURDHYPNOSE
Réponses
20
Affichages
269
Bulle de savon
B
A
  • Question
  • Alx00
Réponses
23
Affichages
141
dide70
dide70
D
  • Question
  • DUCOS
Réponses
2
Affichages
78
surderien
surderien
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut