Fauzaires de Psy et l'Hypnose

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Max-ence, 19 Novembre 2013.

  1. Je suis tombé par hasard sur cet article, et je suis plutôt choqué !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Spoiler#En_a.C3.A9ronautique
     
  2. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    C'est très agressif vis à vis de lui, perso je ne le connais pas, j'ai juste vu quelques unes de ses vidéos qui me semblaient bien. C'est dommage de ne pas tenir compte du fait que certaines personnes sont incompétentes en suivant de longues formations et d'autres sont plus ou moins des autodidactes qui sont très doués, il y a de tout.
    Quand tu regardes deux articles plus bas tu trouves ça:

    L'auteur de ce blog semble partager ces avis. Pas moi. Je trouve ça dommage de vouloir cantonner l'hypnose au domaine médical, de refuser cette ressource au plus grand nombre et de ne pas reconnaitre l’existence de l'auto-hypnose. Pour moi c'est vraiment comme cacher un trésor qui pourrait servir à tous et ne le garder que pour une petite élite. Les MP3 ne fonctionnent pas toujours, pas chez tout le monde, par ceux de tout le monde, pas avec tous les protocoles etc. mais pour certains ils peuvent servir de support à l'apprentissage de l'auto-hypnose et pour certaines personnes c'est un cadeau inestimable (douleurs chronique, déprime, fatigue, angoisses etc.).
    Pour moi ça ne correspond pas à une réalité non plus, puisque je considère que l'hypnose est un état naturel auquel on accède régulièrement sans pour autant utiliser des techniques d'hypnotisme.

    Elle ne semble reconnaitre que le cursus de l'université/faculté. Ayant arrêté la fac après ma licence de psychologie parce que la formation ne me satisfaisait pas (et j'ai continué de me former dans une école privée), je ne partage pas cet avis, je ne pense pas que la fac soit garanti de sérieux et d'efficacité et que les formations privées soient sans valeur. Je pense que cela dépend.
     
  3. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Je suis tombé par hasard sur cet article, et je suis plutôt choqué !http://fauzaires.wordpress.com/

    Si cela vous a choqué c'est que l'hypnose vous a saisi !
    C'est ce que Kevin cherche à faire.
    Cela me confirme qu'il y réussit bien.
    Plus on en écrira sur lui, plus sur l'hypnose on en dira...

    :rolleyes:
     
  4. J'ai été choqué en effet, mais a priori pas pour les mêmes choses que vous. Ce type est plus un directeur marketing ou hypnotiseur de spectacle que thérapeute, ouvrir un cabinet de thérapie à 20 ans, c'est plutôt de l'inconscience que de la compétence..., mais bon cet article m'a confirmé certaines choses déjà lues et entendues ailleurs. Et l'hypnose vu comme ça ne me saisis pas, mais m'indigne... Sachant que sur les CD qui vend ce n'est pas lui qui en fait la lecture audio, et ces bouquins, il n'y a souvent que sa signature commerciale, donc oui je suis choqué !

    Cela ne veut pas dire que l'hypnothérapie doit appartenir au milieu médical, mais il y a parfois un grand fossé entre les écoles d'hypnose marketing et les écoles d'hypnose clinique, j'ai compris que cette dernière est accessible également à ceux qui ne font pas partie du monde médical mais est dirigée par des professionnels en psychologie.

    Prudence, vous dites : C'est très agressif vis à vis de lui, mais je pense qu'il n'y a pas de fumée sans feu...o_O
     
  5. zoulouk2

    zoulouk2

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Si on est vraiment nul, ça ne marche pas...
     
  6. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Si l'on fait de la "thérapie à deux balles", style changement de comportement pour le tabac ou les phobies, n'importe qui, qui a compris le "manège", peut jouer à faire tourner-manège en faisant payer très cher la place !

    Après si on souhaite transe-mettre à la personne la clef de son fonctionnement comportemental, il me paraît indispensable d'avoir une réelle indépendance et des bases solides de psychologie clinique.

    Mais le débat restera éternel, et lorsque j'étais encore étudiant, ma concierge était convaincue d'être une excellente thérapeute !

    Vrai que j'aurai pû garder quelques astuces de "neuro-marketing" qu'elle utilisait subtilement dans l'escalier...

    :p
     
  7. Oratorioo

    Oratorioo

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    "Il n'y a pas de fumée sans feu"
    Voilà l'une des expressions les plus cons qui soient! Mais surtout très dangereuse, on a vu plus d'une
    fois où cela pouvait mener...
     
  8. Je suis curieux de savoir en quoi cela est dangereux ?
     
  9.  
  10. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je suis d'accord qu'il y a une grande différence entre la capacité à faire entrer quelqu'un en transe et la capacité à l'aider. Je ne sais pas ce qu'il en est de Kevin Finel, je ne sais pas si c'est son cas, mais, personnellement, je pense que 20 ans c'est trop jeune pour être thérapeute (il y a le problème de la formation, de l'expérience, de la maturité etc.).
    Après ça, sans connaître, je ne préfère pas juger, pas trop m'avancer parce qu'il y a toujours des "mais", des exceptions, des génies, des vieux sages jeunes etc. Parce que le bon sens d'un enfant de 4 ans peut vous recadrer efficacement, de même que le comportement d'un chat.

    Concernant le danger soulevé par Oratorioo de la phrase "Il n'y a pas de fumée sans feu", je ne peux pas parler en son nom, mais je partage son avis parce que cela peut justifier des agressions en discréditant les victimes. Je transpose souvent pour montrer que certains comportements sont porteurs de violence même si on ne s'en rend pas compte dans certaines circonstances. Imaginons que tu dises ça à une victime de viol, qui accepterait qu'on lui balance ça parce que... parce qu'elle était en jupe, maquillée ou je ne sais quoi? Je ne pense pas que ce soit sain de penser que si quelqu'un se fait agresser (physiquement, sexuellement ou verbalement/moralement) on reporte une partie de la faute sur lui. Pour moi (ce n'est que mon ressenti, mon système moral) on ne devrait pas justifier, ne fut-ce que partiellement une agression. Je comprends qu'on comprenne, qu'on explique, même qu'on compatisse vis à vis du coupable, mais pas qu'on reporte la faute sur la victime. Après ça le contexte est moins grave que l'exemple que j'ai donné, et bien sûr je ne veux pas t'accuser, c'est juste que je n'aime pas non plus cette expression et ce qu'elle peut représenter.

    Par contre il n'y a pas que le milieu médical pour les bases solides de psychologie hein, ;)
     
  11. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    il y a une grande différence entre la capacité à faire entrer quelqu'un en transe et la capacité à l'aider

    Effectivement, la différence semble bien là : par exemple, Kevin sait brillamment baratiner pour faire entrer dans un état d'illusion hypnotique temporaire, mais de là à changer réellement la façon de fonctionner de la personne...
     
  12. Joey

    Joey

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    L'éternel débat de la référence, de l'autorité médical, du "moi je suis médecin, ou encore psychologue...", de la détention du "vrai" savoir, du savoir "officiel" et surtout de la crédibilité et de la validité des formations et des diplômes.
    La thérapie devrait elle rester bien bordée et calée au chaud uniquement dans les mains des médecins? Sont ils plus compétents que les autres? N'ont ils pas dans leur système un bon nombre de croyances limitantes pour de la thérapie brève basée sur l'inconscient?
     
  13. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Remettre en question le système d'accréditation médicale c'est remettre en question tout le système thérapeutique et statistique basé sur les preuves.
    Mettons tous nos bonnets rouges pour casser nos croyances et faire une révolution sociale et anti gouvernementale totale +++ :D
    Et après on verra qui on ira chercher pour soigner les blessés : les mêmes qu'on critique si bien ?:(
    J'espère simplement que certains pourront faire des miracles sans imposer ni croyance limitante ni fausse hypnose
    L'utopie c'est la vie
    Bonne chance à tous
    :rolleyes:
     
    Dernière édition: 21 Novembre 2013
  14. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Hum. Sauf qu'en France en matière de santé mentale on fait juste partie des pays qui pourraient le plus avoir honte au niveau mondial, surtout en rapport avec notre niveau de "développement" on a facilement 20 ou 30 ans de retard. C'est aussi pour ça que j'ai arrêté la fac de psycho après la licence parce que ce n'était que théories psychanalytiques sans aucune preuve et sans aide apportée.
    Je ne suis pas pour un cloisonnement de la santé mais pour une meilleure information. Je connais des personnes soulagées par l'homéopathie, les fleurs de bach, l'auriculothérapie, un magnétiseur etc. pourtant il n'y a pas de preuve. Personnellement je n'y crois guère que par les effets de prédiction auto-réalisatrices et donc de placebo, mais ces effets sont prouvés, ils ne sont pas du "rien", ils sont de la guérison par la croyance. Si une personne arrive à soigner un truc bénin par la pensée, qu'elle n'hésite pas, je pense que ça vaut mieux que de se bourrer de médoc dès qu'on a un rhume. Après il faut savoir aussi passer la main quand ça devient sérieux. En matière de médecine classique que le rebouteux passe la main quand il y a un cancer et soigne les verrues. Que l'hypnothérapeute, ou le psychopraticien, reconnaissent qu'ils ne sont pas formés pour les schizophrénies et qu'ils aident pour des phobies, de l'augmentation de confort de vie, de l'accompagnement au deuil etc.
    Et le système médical basé sur des preuves... oui, et non. Il y a manipulation par les laboratoires pharmaceutiques sur certaines choses. Et encore une fois en matière de santé mentale, pas forcément. L'accompagnement des personnes autistes en France par le milieu médical et hospitalier est encore trop souvent catastrophique, humainement et médicalement parlant.
     
  15. DianeV

    DianeV

    Inscrit:
    6 Août 2009
    Vous savez, Kevin Finel est un homme très accessible et si vous avez des commentaires à faire sur sa crédibilité et sa capacité comme thérapeute vous pouvez lui en parler directement au lieu de salir son nom publiquement sur un forum :)
    Pour de gens "de pas 20 ans" qui êtes supposés être plus matures que les jeunes, ça ne transparaît pas toujours dans vos propos :)
     
  16. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Perso je ne l'ai jamais rencontré mais j'ai apprécié ses vidéos, et je pense qu'il existe parfois des personnes exceptionnelles qui ne rentrent pas dans les cadres*. Je sais que tu as commencé assez jeune également et de toute évidence tu sembles maîtriser ton sujet. Et de la même manière il y a des "vieux" qui n'arrivent pas à aider.
    * Il y a toujours eu et il y aura toujours des génies. Et des génies par forcément en terme de QI ou de réussite scolaire, juste des personnes qui maîtrisent facilement, comme si c'était évident, des outils, des concepts, qui se représentent les choses différemment. Parfois ça touche plusieurs domaines, parfois un seul. Des génies pour les maths, pour la physique, pour l'art, pour la psychologie, pour l'ébénisterie etc.
    Après ça le terme de "génie" n'est pas forcément le meilleur mais j'ai mis celui là à défaut d'autre chose, des zèbres pour ceux qui préfèrent. Perso je n'aime pas celui qui est utilisé souvent de "précoce" parce que ça sous entend quelque chose de plus tôt dans le développement et de rattrapable, alors que je conçois plus ça comme une perception et analyse différente, un mode de pensée et de représentation différent, pas qui arrive plus tôt.
     
  17. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Diane, je ne pense pas qu'on cherche à salir ici qui que ce soit mais on cherche à comprendre les pratiques des uns et des autres
    Certains précoces ont la sagesse de la jeunesse, d'autres plus tardifs auront la sagesse de l'âge...
    Personnellement, depuis toujours, j'aime le doute méthodique source de sagesse.
     
  18. J'ai lu tous les commentaires et je suis surpris du raisonnement de certains.
    M. FINEL est un arriviste parmi tant d'autres, oser ouvrir un cabinet de thérapeute à 20 ans est de l'inconscience.
    Etre un pro de l'hypnose rapide n'est pas exceptionnel, là est la différence, pour moi c'est de l'hypnose de spectacle, pas de la thérapie.
    La thérapie demande un large éventail de connaissances en matière de psychologie, psychanalyse, de plus si on rajoute toutes les techniques de la thérapie hypnotique, et la maturité de l'individu, se détacher de ses propres problématiques.
    Un excellent carreleur pourra être un très mauvais peintre, c'est un autre métier, tout comme un médecin et un hypnothérapeute, chacun son rôle.
    Le médecin procède à un diagnostic, évalue le risque potentiel suivant la pathologie de l'individu, et fait appel à ses confrères spécialistes pour vérification, mais il ne s'occupe pas de la psyché, il s'occupe de l'organique. La psyché est de l'ordre de l'hypnothérapeute.
    Et ce n'est pas un état hypnotique qui soulagera une personne souffrant de psoriasis depuis 4O ans...
    Et pour finir, la thérapie hypnotique n'appartient pas au monde médical, néanmoins, il faudrait des écoles de formations supervisées par des pros de la psyché et non des coachs d'illusion...
     
  19. Ne pouvant plus rectifier mon précédent message, je voulais dire dans mon avant dernière phrase, que ce n'est pas l'état hypnotique qui fera la thérapie mais les outils thérapeutiques qui seront utilisés pendant l'état hypnotique. Je sais de quoi je parle, je le vis en ce moment, et je trouve ça très pertinent les outils utilisés par ma thérapeute.

    On fait toujours un feed-back en fin de séance, et j'avance très vite, la confiance est un atout majeur également.
     
  20. Hubert Chatelée

    Hubert Chatelée

    Inscrit:
    16 Août 2012
    De ta part ou de celle de Prudence peut être... Mais le topic est assez salissant pour Kevin Finel.

    Je pense comme Corneille que "La valeur n'attend pas le nombre des années",
    et si je ne connais Kevin Finel que par quelques vidéos de ses cabinets publics,
    j'y retrouves les grands principes de la thérapie par le changement non directif
    qui me sont chers.
    Ensuite on peut toujours lui reprocher sa réussite ou son aisance à parler en public,
    mais pour moi ce ne sont que d'autres qualités.
     
  21. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Max-ence, je suis moins catégorique que toi parce que je crois beaucoup à nos propres capacités en dehors du thérapeute. Il me semble qu'une main tendue par un jardinier peut parfois faire bien plus que toute la spécialisation d'un psychiatre réputé et que de la même manière lâcher certaines personnes en hypnose et leur apprendre qu'elles ont toutes les richesses en elles et peuvent trouver leurs propres solutions, quand ça fonctionne c'est laisser à l'autre toute sa liberté de choix et bien plus encore: d'apprendre, de tester, de forger ses solutions à elle, d'être indépendante.

    Oui, bien sûr, afin de ne pas faire de dégât je pense qu'il faut avoir un minimum de formation psychologique surtout, à mon humble avis, pour savoir quand passer la main ou travailler en tandem. En priorité ne pas nuire.

    Rien que d'amener la personne en transe peut l'aider, surtout si on lui donne la croyance qu'elle peut y retrouver toutes les ressources dont elle a besoin. Et il y a des cas où ça peut suffire: retrouver la confiance en le fait qu'on peut lâcher prise, se détendre, ne plus ressentir de douleur, préparer une nuit de sommeil pour un insomniaque etc. Et ces petites choses peuvent parfois suffire à améliorer la vie, juste ce qu'il manquait mais ils peuvent aussi faire boule de neige et provoquer une prise de conscience sur le pouvoir que nous avons sur notre vie mais aussi arrêter des cercles vicieux pour engendrer du vertueux.

    Un exemple serait une personne un peu stressée au départ et qui commence à mal dormir, au moment de se coucher elle se dit "oulala j'espère que je vais arriver à m'endormir", forcément la peur retarde le sommeil et ça devient "j'espère que je ne vais pas faire d'insomnie" etc. pour au final se fabriquer progressivement des insomnies, ce qui fatigue l'esprit et le corps, et la personne devient beaucoup plus stressée, ce qui aggrave les troubles du sommeil, ce qui aggrave le stress. Et là on arrive et on lui apprend à se mettre en transe, juste ça, transe sèche, avec la croyance qu'elle peut y faire ce qu'elle veut, et des suggestions on ne peut plus basique qu'elle va pouvoir mieux dormir et recréer le calme qu'elle même a su instaurer en elle. Résultat si la croyance prend et qu'elle apprend l'auto-hypnose, basiquement elle va pouvoir se calmer, se détendre, donc s'endormir plus facilement, ce qui va la rassurer, diminuer son stress etc. Bien sûr ce n'est qu'un exemple et l'insomnie en général est un problème plus complexe.

    Dans ma pratique je pense que quand un client va mieux c'est entièrement grâce à lui et c'est ce que je leur dis: "Vous faites tout le boulot, mais c'est moi que vous payez. J'adore mon travail.". Je pense que c'est important de donner le pouvoir à la personne qui est en face de nous, d'ailleurs pas de lui donner car elle l'a toujours et l'a toujours eu... même si elle l'a oublié.

    Autant que je me souvienne dans les vidéos de Kevin Finel que j'ai vues on retrouvait cet esprit de liberté, que toute hypnose est auto-hypnose, de retrouver un espace de ressource, le magasin de ressource d'Erickson etc. Rien que ça et de faire passer ce message, je pense que c'est positif.

    Après ça, oui, 20 ans c'est très jeune, ça pose les problème de maturité, de connaissance, de formation. Je ne peux pas parler vis à vis de cette personne en particulier vu que je ne le connais pas et que je ne connais pas les circonstances, ni ce qu'il avait pu étudier etc. Mais mon avis a pas mal évolué sur ces questions là. J'ai 30 ans, j'ai commencé mon exercice cette année et j'ai commencé à m'intéresser à la psychologie à 13 ans (Freud surtout, un peu de sophrologie au début), ensuite toujours de la lecture psycho en parallèle de mes études, puis une licence de psycho, puis une formation dans une école privée etc. Là j'ai presque fini ma formation (il me reste mon mémoire et quelques stages à faire) et je sais que facilement 80% de mes bouquins partiront à la poubelle (enfin à la revente) parce que, maintenant, je les estime inutiles (voir mensongers et trompeurs). Dans mes études, je dois sûrement garder encore moins de choses. Ce qui m'a le plus appris ça doit être dans à peine quelques livres, et quelques rencontres. Franchement, je serai tombée sur la bonne piste au moment du bac (17 ans), question formation j'aurai pu faire ça en moins de 3 ans (pas mal de perte sur ces 17 ans^^). J'estime que personnellement je n'aurai pas été prête par contre.

    Nuance, nuance.
     
  22. Oratorioo

    Oratorioo

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Max-ence, il y a quelque chose qui ne m'inspire pas confiance chez toi!
     
  23. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    L'avatar sûrement? :p
     
  24. Vous savez, je surfe beaucoup sur le net et je suis tombé sur cet article d'où le sujet, ce n'est pas moi qui "sali" ce type, mais l'article, donc modérez vos propos à mon égard, et je pense que je ne suis pas le seul à m'informer sur un individu qui aime la notorité.
    Moi aussi j'ai été visionné ces ateliers publics sur Youtube, et je trouve cela intéressant mais cela ne change pas le fond.
    Et honnêtement à 100 € la consultation, je n'irai pas consulter un thérapeute après avoir lu ce que j'ai pu lire sur le lien. J'ai poursuivi d'ailleurs les liens de l'article et je pense qu'il faut faire des recoupements avec d'autres messages sur d'autres forums...
    Bref, c'est une information à ne pas négliger maintenant chacun son business, et je ne pense que si ce type est compétent en thérapie, ce type d'article ne salira pas son image, mais comme je disais, il n'y a pas de fumée sans feu, même si ça ne plait pas à certaines personnes.
     
  25. Oratorioo

    Oratorioo

    Inscrit:
    27 Juillet 2011

    C'est bien ce que je pensais...vous êtes un peu louche!!
     
  26. Et bien exprimez vous plus clairement, car pour l'instant c'est plutôt vous qui m'apparaissez louche avec vos petites remarques bizarres !

    Vous préférez peut être ce style :
    http://fauzaires.wordpress.com/
    Des groupons pour de la thérapie, honnêtement vous iriez vous ?
     
  27. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je sais que plusieurs personnes ont déjà manifesté leur choc devant ce genre de pratiques mais je ne vois vraiment pas le problème. Les réducs c'est mal pourquoi? On ne devrait pas se faire de pub quand on travaille dans l'aide? On ne devrait pas gagner notre vie? Je comprends les thérapeutes qui utilisent les moyens qu'ils peuvent pour se faire connaitre et gagner leur vie, ce n'est pas parce qu'il fait des séances à tarif réduit qu'il devient subitement moins compétant.
    La question ne s'adressait pas à moi, mais oui, je pourrai essayer. Je ne vois pas l'intérêt de payer plus cher pour le même service.
    Et puis ça peut être un très bon moyen de diffuser l'apprentissage de l'auto-hypnose pour peu cher.

    Pourquoi faire de nos métiers d'aide des métiers tristes, de sérieux absolu, le rire, l'amusement, la légerté, le bonheur, n'est-ce pas des choses bonnes à chercher, à trouver, à développer? Si en tant que thérapeutes, en tant que psy, nous sommes tristes, renfermés, rigides, comment aider nos clients ou nos patients à s'ouvrir, à tester, à découvrir, à être souples, à s'adapter? Pourquoi un psy devrait suivre un modèle renfermé et rigide?

    On est nombreux à avoir vu des Pr, des Dr, des personnes avec des titres ronflants, très sérieux, des pontes, pas foutus d'être poli ou aimables, ou respectueux, et des petits, des inhabituels, des hors-cadre, qui avec un sourire apportent plus de soin et d'aide. Qui à l'hôpital n'a jamais vécu le sourire d'une simple aide-soignante ou femme de ménage comme un plus grand soleil que la visite d'un pédant Professeur qui ne vous dit même pas bonjour. Il y a dans tous les métiers, dans tous les "grades" des gens avec des qualités personnelles et je trouve ça dommage de juger sur des ragots, des pubs, des titres, sans prendre la peine de rencontrer la personne, de vivre la rencontre, l'échange, de donner sa chance à l'autre.

    Je trouve que c'est une bonne idée. Et puis ça permet à des personnes qui n'ont pas forcément trop de moyen d'essayer, tout en assurant un minimum de revenu/travail au professionnel.
     
  28. Nodylion

    Nodylion

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    Bonjour ''Max-ence'', puisque tel est votre pseudo aujourd'hui,
    Qu'est-ce que l'hypnose clinique pour vous ? Est-ce le fait que ce soit un psychologue qui la dirige (comme l'institut Sakti par exemple) ?
    N
     
  29. Joey

    Joey

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Max-ence, ta méfiance est normale, logique et tout à fait compréhensible. Ce qu'il faut comprendre, et je te rejoins, c'est que l'hypnose et tout ce qu'il y a autour est aussi un business lucratif. Les instituts de formations qui ont "la côte" se chargent et se déchargent les unes sur les autres justement en mettant sur la toile des pseudo articles comme celui que tu as présenté. D'ailleurs, d'où vient il? qui écrit et qui diffuse? quels intérêts ont ils à le faire?

    De même qu'il existe une petite guerre entre les instituts de formation, les médecins psy et compagnie sentent aussi le bon coup et cherchent à limiter la pratique de l'hypnose uniquement à travers eux en tentant de décrédibiliser les non médecins. Et la aussi c'est plus une histoire de monopole que d'autre chose... bref

    Tu vois, ces outils mis en place ont été élaborés en recherchant justement l'antipode de la pratique des psychologues, souvent longue, ennuyeuse, et peu efficace. Élabores par des non médecins, des gens sans diplômes bien souvent mais qui se sont concentrés uniquement sur ce qui fonctionne en éliminant tout le reste, toutes les mauvaises croyances, et en ayant toujours la volonté de garder le patient au centre de la thérapie. L'hypnose, ce n'est donc pas qu'un business, ni simplement un ensemble d'outils mais aussi et surtout une façon innovante de penser, de s'adapter, d'agir et de réagir, un véritable système basé sur le changement positif, un cadre de vie.

    Et comme tu le vis toi-même en ce moment ...

    il serait intéressant que tu nous dises comment tu es arrivé à consulter un hypnothérapeute et comment tu l'as sélectionné. A ce sujet, il semblerait d'ailleurs que tu as fait d'excellents choix ...!
     
  30. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je suis assez d'accord avec Joey. C'est en sortant des cadres qu'on peut évoluer. En ayant un esprit ouvert et en cherchant le bien du client.