Histoire...

Discussion dans 'Esotérisme - Philosophie - Spiritualité - Arts' créé par nate, 21 Août 2009.

  1. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009
    Il était une fois, une toute petite femme. Non pas par la taille, mais petite dans son cœur.

    Et cette toute petite femme, se sentait très grande, plus grande que tous les habitants de l’ile où elle vivait.

    Mais cette femme, du fait de sa petitesse, était hautaine et parlait avec mépris…

    Sur cette ile, il y avait les habitants de la rive Gauche. Des érudits, reconnus pour leurs grands savoirs et leur grande sagesse. Et il y avait les habitants de la rive droite. Qui eux ne savaient rien pour certains, peu pour d’autres et de plus en plus pour les derniers.
    Car le principe était que les habitants de la rive Gauche, enseignent à tous les habitants de la rive Droite désireux d’apprendre, savoir et sagesse.

    Inutile de vous dire que cette toute petite femme vivait la rive Droite de cette ile. Mais elle se sentait tellement grande qu’elle ne le supportait pas. Et comme elle était née riche, un jour, elle se fit construire une tour immense, afin de pouvoir ainsi dominer tous les habitants de l’ile d’un bord à l’autre…

    Ce que cette toute petite femme aimait par dessus tout, c’était de regarder les gens de haut de sa tour…

    Un jour, un lutin frappa à la porte de son immense tour.
    Elle ouvrit, et surprise de voir se gnome oser venir chez elle, elle lui répondit d’un ton agressif :
    Qui êtes-vous ? … Et que me voulez-vous ?
    Vous seriez-vous perdu ? … Savez-vous qui je suis ?
    Je suis une femme importante moi, et si vous vous étiez renseigné, vous ne seriez certainement pas venu vous aventurer jusqu’ici !
    Car tout le monde sait très bien que je n’ai pas l’habitude de parler aux parasites de votre espèce…
    Rentrez chez vous et ne revenez pas ? Je ne parle qu’aux érudits !

    Pardonnez mon intrusion dit le lutin. Mais j’ai un message à vous remettre.
    Voilà une lettre pour vous.
    Le lutin remis la lettre et disparut.

    La toute petite femme, curieuse, ouvrit la lettre avec empressement.
    Elle y trouva la carte de la montagne du Nord, avec la seule consigne de s’y rendre pour grandir encore.

    Ça tour ne lui suffisant plus, pour se sentir plus grande encore, elle décida de partir dès le lendemain à l’aube.

    Et la voilà partie, gravissant la montagne du Nord à grandes enjambées.

    Arrivée au sommet, le lutin l’attendait :
    Ravie de vous revoir si vite Chère Madame… On m’a rapporté que vous voulez être tellement grande au point de toucher le ciel. Car c’est ainsi que vous vous sentez à l’intérieur ; très très grande… Je vais vous faire une proposition que vous avez la possibilité de refuser ou d’accepter.

    Voulez-vous que je fasse de vous la Reine des Oiseaux ?

    Quelle proposition étrange se dit-elle…

    Mais si je suis la Reine des Oiseaux, j’aurais de grandes ailes, et je pourrais alors toucher le ciel… Et personne ne pourra jamais atteindre ma Grandeur.

    J’accepte… petit gnome parasite, Fait de moi la Reine des Oiseaux !!!

    Aussitôt dit aussitôt fait. La voilà transformée en Reine des Oiseaux avec de grandes ailes au milieu du dos.

    Maintenant que vous avez atteint le summum de la grandeur, faite bien attention de ne pas retomber, car plus dure sera la chute !

    Conclu le lutin avant de disparaitre.

    Pfff… je n’ai que faire de ces balivernes. Surtout venant de ce petit gnome ridicule !!!

    Elle décida de s’élancer dès à présent dans une envolée qu’elle imaginait magistrale…

    Et du sommet de la montagne du Nord, elle se jeta dans le vide, ne s’envola pas, fit une chute magistrale et tomba violement au pied de la montagne…


    Depuis ce jour, cette toute petite femme vit seule assise sur une chaise dont elle ne se lève que très peu. Honteuse et recluse. Il y a malgré tout quelques personnes, qu’elle avait jadis méprisé, qui pris de pitié et pourvues d’une grande bonté, passent la voir de temps en temps…
     
  2. hypha

    hypha

    Inscrit:
    30 Janvier 2008
    Bonjour à toutes et à tous,
    Quelle belle Métaphore !
    Merci Nate
    :D :roll:
     
  3. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Merci pour cette belle histoire comme je les aime !

    surtout le petit lutin surderien...


    :)


    mais la petite femme ne finira-t-elle pas un peu plus lutine un jour ou l'autre ?
     
  4. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009
    Oui un jour...ou l'autre.
    En tout cas c'est tout ce que je lui souhaite.
     
  5. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Et à présent elle explore les abysses de son gouffre intérieur
    Dans les profondeurs de ses pensées sombres,
    elle se noie dans les regrets de sa tour.
    Elle se répète inlassablement qu'elle n'aurait pas du aller sur cette montagne et que vraiment c'est la faute de ce maudit gnome. Elle le déteste encore et encore, du plus fort qui soit.
    Si seulement il revenait, pour qu'elle puisse le détruire.
    Et elle pense à tout ce qu'elle avait avant, qu'elle n'a plus, son paradis perdu.

    Un jour, bien pire que les autres, où elle se joint aux larmes du ciel, dans le fond du trou, elle pose son pied. Il y a une substance visqueuse et malodorante. Ce contact est si désagréable et l'odeur si écoeurante, qu'elle fait un petit bond vers le haut, mais elle retombe, elle fait un autre bond et elle retombe encore...

    Et là elle se dit, comment vais je faire pour pouvoir remonter à la surface, à la lumière de la vie ?

    Elle médite de longs moments... et sur les parois de son gouffre, elle imagine une échelle dont elle pourra franchir un à un les paliers pour remonter tranquillement, à son rythme...

    (Pour une note positive)
     
  6. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009
    :wink: ...
     
  7. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009
    Et après de lonnnngues années de méditation, de réflexion et de remise en question, elle réalise enfin certaines choses …

    Et petit à petit, toute la vilainie de son cœur s’évapore… Sa haine se transforme en amour… Et…
     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Et là elle retourne sur la rive droite.
    Elle retourne voir si sa tour existe encore. Et que voit elle? Eh, oui elle est toujours là. Un riche marchand en a établi sa demeure.
    La porte est ouverte, elle entre et croise le riche marchand et là....
     
  9. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Ce riche marchand vêtu d'une tunique s'approche d'elle et lui dit de le suivre ... il lui dit de fermer les yeux, elle lui demande pour quoi faire.
    C'est alors qu'il lui révéla qu'elle était prête à apprendre ce qu'elle avait tant besoin de savoir. Et pour cela il lui recommanda de fermer les yeux et ne penser à rien... alors qu'elle suivait ce conseil elle fut prise d'une sensation étrange, inconnue jusqu'alors : "je sens un courant chaud qui m'envahit..." murmura-t-elle...

    Cette onde qui la réchauffait, était un sentiment d'une grande pureté, fait de tendresse et d'amour...
    Elle contemplait alors sous ses paupières fermées un spectacle étrange et pénétrant, envoûtant, qui remplissait son coeur d'une grande allégresse...
     
  10. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    "Tout à coup dans ce spectacle étrange, elle vit des filets de lumière et dans un de ces filets de lumière lui apparaissait le visage d’une grande prêtresse aux yeux magnifiques et aux cheveux sublimes et elle réalisa alors que c’était là ...son propre visage qui se reflétait dans ce filet de lumière et qui là l’éblouissait…et elle fût prise d'une plus grande allégresse encore...

    :arrow:
     
  11. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009
    Et le lutin se refléta à ses côté, et lui chuchota ces mots à l’oreille…

    prenez en vous toute cette allégresse…et toute cette chaleur qui vous envoute et vous éblouie d’amour et de tendresse…prenez la… et enracinez tous ces sentiments de bienêtre d’amour et d’allégresse au plus profond de âme… et vous êtes l’arbre de l’amour désormais, l’arbre de la tendresse qui touche le ciel… et vous avez grandie… comme vous avez grandie…
     
  12. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    mais moi dit le lutin, je suis toujours aussi petit à côté de vous et je n'ai besoin de rien, mais vous qui rêviez d'être la plus grande en cette lumière, vous rêvez donc encore à quelque chose de plus grandiose ...
     
  13. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009
    Et tout d’un coup, en entendant ces mots, elle se réveilla et se souvint de la Femme qu’elle était…

    En émergeant, elle se retrouva face au riche marchand vêtu de sa tunique.

    Elle le jeta dehors en vociférant : Cette tour est mienne !!!!
    Du balai...

    Elle se souvint également de la haine qu’elle avait entretenu durant cette longue et pénible errance, où elle se répètait inlassablement qu'elle n'aurait pas du aller sur cette montagne et que vraiment c'était la faute de ce maudit gnome, qu’elle le détestait encore et encore...

    Alors, elle fit mettre, devant sa tour, un panneau d’interdiction contre tous les lutins, gnomes et trolls en tout genre…
    Et reprit son activité préférée…
     
  14. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    ...pendant ce temps le petit lutin commençait à se transformer en gibbie...

    car il n'avait pas du tout envie qu'on le confonde avec un shadok, grand diplomophile et troll atypique

    http://mamytartine.blog.lemonde.fr/2005 ... us_beau_d/

    car ils s'étaient tous retranchés vers lui dans la forêt pour ne pas tomber dans le panneau...
    .
     
  15. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    …soudain sans savoir comment, la petite femme se retrouva piégée tout en haut de sa tour

    Et là horreur ! il n'y avait que deux portes : au dessus de l’une était marqué « escalier du salut »
    et au dessus de l’autre « porte de la mort »qui donnait sur le vide

    Et deux trolls montaient la garde chacun devant une porte !

    Mais elle, grande spécialiste des trolls, savait que lorsque les trolls étaient deux l’un disait toujours la vérité
    et l’autre mentait systématiquement.

    Lui vint aussitôt à l’esprit qu’elle avait une seule et unique question à poser à l’un des deux trolls gardiens
    pour être certaine de trouver la porte du salut…

    .
     
  16. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Cette question était : "si je demande à l'autre troll quelle est la bonne porte, laquelle va-t-il m'indiquer?"
     
  17. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009
    Une fois la question posée, La toute petite femme, n'avait alors plus qu'à prendre la porte différente de la réponse du Troll, pour se sortir indemne de sa tour ensorcelée.
     
  18. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    ...Mais tout à coup dans sa tête en transe trollienne tout s’emballait : si je mens je serai libre mais si je dis la vérité je serai précipitée du haut de la tour

    ces trolls trouvent plaisir à tout inverser pour tout contrarier les principes

    et soudain la vision de la belle prêtresse réapparut : s’agissait il de Blanche Neige et elle-même serait elle en fait la sorcière jalouse ?

    cette tour était vraiment ensorcelé pais par qui? par elle ? par les trolls ?

    allait-elle enfin se jeter du haut de la tour en s’envolant sur un balai ?...
    .
     
  19. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    …la transe s’accélérait et elle n’y comprenait vraiment plus rien, toute sa vie elle avait rêvé d’intégration, et elle se retrouvait
    maintenant perdue dans sa tour infernale à chercher à désintégrer des trolls dont elle ne savait même plus exactement
    s’ils existaient vraiment ou s’ils n’étaient que le fruit de son mental se transgressant lui-même…

    .
     
  20. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009
    Que m’arrive t-il se dit-elle… Serais-je entrain de devenir folle ?
    Suis-je prisonnière de mes rêves de grandeur ?
    Suis-je un troll moi-même ? Amie ? ou Ennemis ?
    Suis-je Blanche Neige ou sa Marâtre ?
    Suis-je Shreck ou Fiona ?
    Trop de questions sans réponses qui lui donnait un tel vertige qu’elle… S’enfonçait dans une Transe plus profonde…un peu plus profondément…en Transe…
     
  21. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Alors dans ce vertige, tout à coup la petite femme eut alors une certitude : le troll menteur avait forcément
    inversé les écriteaux des portes et à fond elle se jeta vers la porte de la mort...

    Là elle tomba, tomba, tomba…par une longue cheminée et se retrouva dans la petite maison de la forêt
    des merveilles au pied du petit lutin qui souriait merveilleusement devant la lumière du feu

    Mais pourquoi souris tu donc ainsi lui demanda-t-elle jalousement en se relevant ? Te moquerais tu de moi ?

    Je pense que ton absolu, petite femme, c’est de contrôler le sens de toute chose

    et que moi, bien que sûr de rien, je suis simplement au service de tous ceux qui me demandent service,
    pour que dans cette histoire sans fin tout se finisse toujours bien...

    mais cela ne convenait pas du tout à la petite femme...

    .
     
  22. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    qui malgré toutes ces luttes et combats, était presque sure de tout... puisqu'elle avait choisi la bonne porte.
    Qui peut arguer le contraire?
    Toi petit gnome?...
     
Chargement...