1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Concours de métaphores de janvier

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Prudence, 31 Décembre 2015.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour à tous,

    On se retrouve avec la première édition de l'année 2016 avec le thème choisi par Singin qui a gagné l'édition précédente, voici ce thème:
    Je vous rappelle *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***:

    J'ai donc remporté cette édition avec 6 voix et l'histoire Le Placard:
     
    Dernière édition: 1 Février 2016
  2. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    925
    J'aime reçus:
    250
    Points:
    3730
    Localité:
    France
    «-J'ai fait un vœux, à ma mère, ce soir» dit,un jour,une belle jeune femme.

    «-Quel est-il?» lui demanda sa voisine.

    «-Je lui ai promis de gérer les colères déclenchées par toutes les futilités qui me font sortir de mes gongs.»

    «-Comment allez vous vous y prendre?»

    «-Facile,à chaque fois,je me dis:

    1-tu t'imagines être dans une bulle protectrice,qui se distant en fonction de tes besoins ,mais surtout qui t'isole des propos dérangeants.

    2-Tu te fais aussi une liste des choses les plus importantes dans la vie;celles là même qui valent le coup de se battre pour elles.

    3-Et puis,tu pratiques un petit exercice respiratoire,qui a l'art de te garder tranquille: tu souffles lentement tout l'air des tes poumons et tu inspires le plus calmement possible.

    4-Tu t'isoles et écris tout ce qui te contrarie,cela te permet de voir plus clair en toi et de progresser.

    5-Si la colère reste encore présente en toi,tu cherches un dérivatif pour t’apaiser:un punching-ball, des sucreries...

    6-Tu te sers également de l'énergie qu'elle dégage pour faire des choses trop difficiles pour toi en temps normal,comme faire ton grand ménage,la montagne de repassage en retard, ....,lever une voiture bloquée dans une ornière!

    7-Tu évites à tout prix de retourner cette colère contre les autres ou toi même.

    8-Mais surtout,tu essaies de comprendre le point de vue celui qui t'a mise, dans cet état et le pardonner si possible.

    Finalement,tu peux donc être sereine,calme et donner le meilleur de toi même.»


    Et vous,avec votre intelligence émotionnelle,qu'allez-vous faire de votre colère ?
     
    Lionel Richard et Sitiannah aiment ça.
  3. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Meilleure Réponse
    Le placard

    C'est l'histoire d'une maison, assez ancienne, un peu abîmée, pas très propre mais plutôt sympa dans l'ensemble, comme ces vieilles maisons de famille. Elle était plutôt agréable à vivre la journée, avec ses petits travers, mais la nuit c'était une autre paire de manches: Quand les habitants allaient se coucher ils entendaient des grincements, des gémissements, des hurlements étouffés et cela les gênaient pendant leur sommeil, quand ils arrivaient à dormir! La journée en mettant de la musique, en allumant la télévision, en faisant plein d’activités ils arrivaient à ne pas entendre ces drôles de bruits qui devenaient effrayants la nuit.

    Au fur et à mesure des mois, des années, les bruits étaient de plus en plus forts, de plus en plus effrayants, de plus en plus gênants et les habitants de la maison durent bien se rendre à l'évidence: s'ils voulaient pouvoir dormir, se reposer, il allait falloir quelque chose. Alors ils appelèrent un dératiseur qui leur avait été conseillé par quelqu'un qu'ils connaissaient et qui avaient eu un problème qui ressemblait au leur et qui maintenant passaient des nuits et des jours paisibles.

    Une fois le dératiseur arrivé, il demanda aux habitants de se couper les télévisions, les chaînes hifi et tous les nombreux appareils qui faisaient du bruit, cela prit déjà un bon moment. Les habitants avaient peur de ce silence qui en fait n'était pas du silence puisqu'il avait toujours ces gémissements, ses bruits, ses hurlements étouffés. Le dératiseur tendit l'oreille et désigna un placard:
    - Qu'y-a-t-il dans ce placard?
    - Quel placard? Ho non ce n'est rien, on ne s'en sert pas,ce n'est rien -répondirent les habitants.
    - C'est de là que vient le bruit il me semble.
    - Ah bon? ho mais on ne s'en sert pas, il ne faut pas y faire attention. D'ailleurs j'avais même oublié son existence.
    - Pourriez-vous l'ouvrir?
    - Non! s'écrièrent vivement les habitants
    - Pourquoi?
    - He bien... nous... nous ne... nous avons perdu la clef! Oui, voilà, on n'a pas la clef! Donc on ne peut pas l'ouvrir. -répondirent-ils tremblant de peur.
    - Qu'est-ce que vous ressentez?
    - Ho mais rien, rien du tout.
    - ...
    - C'est juste dommage qu'on ait perdu la clef, c'est tout. C'est tout.
    La discussion se poursuivit un long moment, tellement long que le soir fini par tomber. Le dératiseur leur demanda de regarder s'ils ne trouvaient pas la clef.

    Il revient le lendemain mais toujours pas de clef. Alors le dératiseur continua à discuter avec les habitants et il leur demanda de s’asseoir en silence de temps en temps, juste quelques minutes, quelques instants près de la porte du placard sans rien faire, juste écouter les bruits, les raclements, les gémissements, les hurlements étouffés. Les habitants avaient beaucoup de mal à faire ce que le dératiseur leur demandait, parfois se demandaient à quoi ça pouvait bien rimer, se disaient qu'ils étaient ridicules et que finalement mettre de la musique très fort ça fonctionnait bien, après tout. Mais ils continuèrent, petit à petit, jour après jour. Un jour un des habitant dit au dératiseur qu'il s'était subitement souvenu qu'il avait entendu parler de clefs rangées dans un coffre à la cave ou au grenier. Ils cherchèrent longuement dans le grenier mais sans rien trouver, puis à la cave et trouvèrent un joli coffret en bois ouvragé. Ils le remontèrent sans encore l'ouvrir, pas tout de suite, pas encore, ils le dépoussiérèrent soigneusement, il faut dire qu'il était très beau ce coffret, encore plus beau une fois nettoyé et soigneusement entretenu et nourri.

    Lorsque le dératiseur revint ils ouvrirent le coffret qui contenait effectivement la clef du placard. Ils n'osaient pas ouvrir la porte, après tout il y avait peut être toute sortes d'animaux dangereux de l'autre côté et ils avaient peut être des maladies, c'était peut être dangereux, c'était sûrement dangereux, et si on calfeutrait la porte avec de l'isolant ? Mais même s'ils pensaient ses choses ils n'y croyaient pas vraiment et au fond de leur cœur, au delà de la peur ils sentaient qu'il fallait ouvrir cette porte. Le dératiseur leur dit qu'ils pouvaient très bien n'en n'ouvrir qu'un tout petit bout, laisser s'échapper quelques courants d'airs s'ils préféraient, qu'ils découvriraient bien ce qu'il allait se passer en ouvrant la porte.

    Les habitants mirent la clef dans la porte, la déverrouillèrent, et ouvrirent en grand, alors des hurlements fantomatiques sortirent à toute vitesse en les renversant, ils hurlaient « tu n'as pas le droit de me faire ça », « c'est injuste », « non ! »... de nombreux mots, de nombreuses phrases enfermées depuis bien trop longtemps. Ils attendirent longtemps que les fantômes des phrases non dites et des émotions refoulées sortent les unes après les autres. Quand la tempête se calma le habitants étaient assez secoués, un peu déboussolés, ils reprirent progressivement leur souffle et le dératiseur leur expliqua que c'était un placard à colère et qu'ils venaient de se libérer d'années et d'années de colères non dites qui pourtant sont si utiles car après tout la colère sert à nous dire qu'un besoin n'est pas respecté et elle peut servir à nous protéger... si on ne l'enferme pas dans un placard ! Les habitants avaient du mal à croire à ce qu'ils venaient de vivre, ils se sentaient mieux, plus légers, plus tranquille, mais qu'est-ce qui avait changé ? Le dératiseur leur fit signe de tendre l'oreille et s'en alla. Alors les habitants écoutèrent et pour la première fois de leur vie, leur sembla-t-il ils écoutèrent le silence.

    Depuis ils dorment mieux, savourent la solitude et le silence, ce qui ne les empêche pas d'écouter de la musique : quand le cœur leur en dit.

     
  4. Sitiannah

    Sitiannah Membre

    Inscrit:
    27 Décembre 2015
    Messages:
    23
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    430
    Localité:
    Fort de France
    Bonsoir Prudence,Bonsoir Moune,
    Très jolies métaphores !!!Bravo
    J'aimerai apporter ma modeste contribution au concours de ce mois,je le ferai....
    Pour l'instant,j'ai une question pour Prudence.
    En lisant l'intitulé du mois,j'ai immédiatement pensé à une légende Italienne,à un conte créole ..
    J'aimerai savoir si,en dehors de nos propres productions imaginaires,nous pouvons aussi partager des récits connus qui illustrent parfaitement le thème choisi????
    Un bouquet d'oiseaux des îles ....:)
     
  5. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Notre imaginaire est forcément influencé par d'autres, on ne nait et ne se développe pas seul. Tu peux tout à fait si t'en inspirer, ce que je propose c'est que:
    Si tu écris/réécris l'histoire c'est ta production, pas de soucis.
    Si tu copies-colles l'histoire que tu as trouvé sur un autre cite, tu le précises et dis le nom de l'auteur ou l'endroit où tu l'as trouvé. C'est juste pour rendre à César ce qui appartient à César.
    Tu peux aussi mélanger les contes et les légendes de différents pays à ta sauce personnelle, ce sera bel et bien ta création.
    S'il tu veux partager d'autres ressources, en lien avec le thème, tu peux peut être les mettre dans un message différent avec un début genre "hors concours" et dire que ça t'a fait penser à ceci ou cela. Ce n'est que mon avis, les autres peuvent aussi donner le leur, un forum est communautaire, c'est la communauté qui le fait vivre.
     
  6. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    608
    J'aime reçus:
    287
    Points:
    4230
    Ce serait effectivement intéressant qu'on puisse partager aussi des métaphores, des contes, et des légendes, de tous les pays et de toutes les traditions.
    Ce serait un grand enrichissement pour tout le monde.
    Mais j'aimerais bien, si on s'inspire d'une histoire pour écrire son propre texte, que l'auteur inscrive quelque part dans le message la mention d'après telle personne, ou d'après telle légende de tel pays, si l'histoire est vraiment très proche, bien sûr.
    Par exemple si quelqu'un écrit l'histoire d'un homme qui fait une soupe de bouts de bois au milieu de la place d'un village parce qu'il a faim, on peut écrire d'après la métaphore de la soupe de cailloux.
    Si quelqu'un écrit l'histoire d'un homme qui a faim et qui va frapper à toutes les portes dans un village pour demander un peu de soupe, c'est une histoire originale.
    Bien que l'homme qui a faim, la soupe, et le village, soient les mêmes pour les deux histoires.
    S'il y a quelque chose qui m'agace, ce sont les films qui ne mentionnent pas d'après le livre d'intel, ou remake de tel film de tel réalisateur.
    D'accord, on peut contester l'idée même de propriété intellectuelle et de droits d'auteur, mais je suis aussi pour redonner à César ce qui appartient à César.
    Mais, selon moi, partager un texte est une contribution de même hauteur que d'écrire son propre texte.
    Ce qui est important, c'est de partager une histoire sur le thème.
     
  7. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Ok, pour moi, si consciemment vous réécrivez ou si vous recopiez une histoire trouvée ailleurs pensez à citer l'auteur ou l'origine.
    L'idée de concours c'est pour s'amuser, dynamiser mais l'idée principale derrière, c'est le partage donc vous pouvez aussi partager et partager plusieurs fois pour le plaisir. Comme sur les autocollants sur les bouquets de fleurs (que je vous envoie virtuellement de tout cœur en cette nouvelle année): "plaisir d'offrir"!
     
  8. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    608
    J'aime reçus:
    287
    Points:
    4230
    Ce serait peut-être bien aussi de partager du vrai, des histoires vécues dans le présent, ou racontées dans des périodes précédentes et transmises aux générations suivantes.
    - ? -
     
    Sitiannah apprécie ceci.
  9. Sitiannah

    Sitiannah Membre

    Inscrit:
    27 Décembre 2015
    Messages:
    23
    J'aime reçus:
    7
    Points:
    430
    Localité:
    Fort de France
    Hors concours

    L'île du géant Strombos
    Légende italienne.

    Je vais vous conter cette histoire telle qu'elle me fut raconté,il y a fort longtemps .

    Il était une fois,une petite île Méditerranéenne désolée,laide,maudite...Noire,toute noire des cendres du volcan actif qui dominait l'île .C'etait l'île du géant Strombos.Un géant fort irritable qui faisait pleuvoir blocs de roches,coulée de laves et cendres lors de ces nombreuses contrariétés .
    Les habitants,pour la plupart étaient partis.Fuyant,ce lieu hostile,cette nature gâchée ,cette atmosphère pesante.
    Car vivre sur l'île de Strombos,c'était vivre recroquevillé sur soi,le dos courbé,les yeux effarés .Pas de chants,de musique,de danse,mais des rires d'enfants aussitôt étouffés par la main maternelle .Grandir sur l'île c'était grandir en silence et dans la crainte.C'etait ,pour les hommes,chuchoter doucement,de peur qu'il n'entende et entre en furie.C'etait marcher sur la pointe des pieds,portant les filets de pêches jusqu'aux canots et partir loin en mer à la recherche des bancs de poissons,qui eux aussi désertaient les plages de sables noirs,les falaises sombres .
    Hors un jour,une fillette,fille du dernier pêcheur de l'île partit sur les pentes du volcan à la recherche d'une jolie fleur.Une jolie fleur pour la fête des mamans.Il n'y avait là que quelques cactus et de rares buissons.C'etait triste et frustrant aussi s'adressa t'elle dans son innocence au géant Strombos:"Tu es fort fort méchant,n'as tu pas idée de cracher des fleurs plutôt que des cendres?".Strombos entendit ses propos,fâché immédiatement il propulsa quelques blocs de pierre menaçant vers l'intruse qui le réveillait.L'île trembla,une éruption était imminente.Notre fillette prit peur.Voulue fuir...Mais comment rentrer à la maison sans fleur pour sa gentille maman?Elle s'adressa à nouveau au géant,cette fois ci avec douceur:"Strombos,je te demande bien pardon si je t'ai fâché,mais aujourd'hui est une journée spéciale pour ma maman,aussi j'aimerai lui apporter une fleur pour lui faire plaisir.As tu une jolie fleur pour moi,s'il te plait?".Le géant fut surpris tour à tour par tant d'innocence,de hardiesse et de douceur. Étonné toujours,Il alla choisir une fleur,la plus belle de son jardin personnel ,au fond du cratère et l'expédia au pied de l'enfant ,qui ravie l'emporta dans une course droite à la maison.
    Ce fut un ravissement pour les derniers habitants de l'île.Une joie et des sourires naquirent spontanément à la seule vision de ce délicat présent.
    Strombos qui suivait des yeux la scène, les retrouvailles ,l'offrande ,comprit que c'était quelque chose de bien.Et que c'était agréable de faire du bien.
    Ainsi le soir ,puis la nuit ,il récolta toutes les graines de fleurs,de plantes de son jardin au cœur du cratère et dans une merveilleuse éruption ,il catapulta le tout à travers l'île .Les sols riches,la pluie ,les vents à l'ouvrage accomplirent l'œuvre .L'île en quelques jours devint luxuriante.

    Île baptisée Stromboli en hommage à son géant Strombos.
     
  10. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Pourquoi pas. On peut aussi revoir tout ça dans la page de présentation du concours, comme je le disais on peut tout revoir: il sera ce que vouss en ferez. Je préférerai juste qu'on parle de la structure, des règles, de ce qu'on peut faire, modifier etc. sur la page générale pour que le post de janvier reste lisible sans trop de hors sujets, si c'est possible:
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
Chargement...
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.