hypnose et alcool

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par loh2o, 20 Avril 2007.

  1. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    BOnjour, pouvez-vous me dire si vous connaissez quelqu'un qui aurait appris à gérer sa dépendance à l'alcool grâce à l'hypnose ou l'auto-hypnose?

    Merci d'avance
     
  2. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    bien sûr, tout plein de gens ont progressé sur ce chemin-là aussi, accompagnés par un thérapeute, qui emploie l'hypnose...
     
  3. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Merci pour la réponse. TOutefois, je me suis peut-être mal exprimée. Je voulais dire : "gérer sa consommation".
    Je crois volontiers que l'hypnose peut aider à arrêter de boire, comme elle aid e pour le tabac. Mais peut-elle aider tout simplement à boire MOINS sans avoir à NE PLUS BOIRE DU TOUT?
    (le cas du tabac est souvent plus facile, car généralement, les gens veulent arrêter complètement, et paradoxalement, il est moins compliqué de passer du Tout au Rien que du Beaucoup au Moins...)

    ET connaissez-vous des cas concrets?

    Merci
     
  4. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Qui peut le plus peut le moins :!:

    Oui l'hypnose peut aider à boire moins, mais moins que quoi?

    Que veut dire pour toi "gérer sa consommation" exactement?
    Combien de verres, combien de mililitres, quels alcools, quels degrés d'alcool?
    Dans quel contexte, c'est à dire où et quand devrais tu gérer cette consommation?

    Que se passerait il si tu réussissait à gérer ta consommation, par rapport à toi, par rapport aux autres?
    quels seraient les avantages à pouvoir "gérer sa consommation"?

    Connais tu des personnes qui savent gérer leur consommation d'après tes critères?

    Quelles sont à ton avis les qualités et les ressources de quelqu'un qui sait gérer sa consommation?

    N'as tu jamais montré que tu avais déjà ces ressources en toi dans un autre contexte que celui de la consommation d'alcool?

    que faudrait il pour que ces ressources te montrent le chemin lorsque tu as besoin d'elle?

    Toutes ces questions attendent une réponse de ta part, ou si ce n'est pas de toi qu'il s'agit, de la personne que tu veux aider.
     
  5. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Justement, dans ce contexte, je ne crois pas "Qui peut le plus peut le moins"!!!
    Puisque tu me demandes de parler de moi, oui j'ai un certain problème avec l'alcool. Contrairement à beaucoup d'alcooliques avec qui j'ai parlé, je peux souvent me contenter de quelques verres. Mais il m'arrive de déraper, notamment quand je suis seule. Je sais que c'est un indice, et tous les alcooliques me persuadent d'arrêter complètement.
    Mais dans l'idéal, je voudrais pouvoir boire comme par exemple mon mari qui se contente TOUJOURS de quelques verres de très bon vin, et un demi doigt de whisky de marque pour le "goût"! C'est ce que j'appelle "gérer sa consommation" encore qu'il ne s'agit plus de gérer à ce moment-là puisque ça se fait de façon naturelle...
    Alors que j'étais une très grande fumeuse, j'ai arrêté sans le moindre mal grâce à la méthode "Allen Carr".
    Je ne crois pas trop aux excès de volontarisme.
    C'est pourquoi je suis juste à la recherche d'une méthode qui me permette de boire normalement sans avoir justement à chercher à contrôler ou à gérer, et que je ressente la saturation naturellement au bout des 2-3 verres autorisés!!!
    Voilà!
     
  6. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Je ne voulais pas te demander de me parler de toi, mais simplement de prendre ton temps afin de te les poser à toi même et aussi d'y répondre pour toi.
    Et je pense que tu as pris le temps de les lire, mais pas encore d'y réfléchir vraiment.

    D'autre part, tu peux aussi te demander quelle est l'avantage que tu tires
    au fait de ne pas gérer ta consommation quand tu es seule.

    Et lorsque tu auras trouvé cet avantage, demande toi si il n'existe pas d'autres moyens d'obtenir cet avantage le tout en gérant ta consommation.

    Trouves toi 3 ou 4 moyens plus positifs (cohérent avec ta personnalité) d'y parvenir.
    Prends celui qui te parait le mieux et décide d'essayer cette solution.
    Si il t'apparait que ce n'est pas suffisamment bien, prends le second moyen etc...(cette étape se réalise plus facilement en transe cependant tu peux le faire sans)
     
  7. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    par "en transe" parles-tu de la transe hypnotique? et veux-tu dire qu'il serait plus facile que je me fasse aider par un thérapeute?
    Peux-tu me dire dans quel contexte tu as utilisé l'hypnose?
    Merci pour ton temps!
     
  8. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    La transe hypnotique favorise le travail avec l'inconscient.
    Te faire aider par un thérapeute, pas forcément, tu peux aussi apprendre l'auto hypnose.

    D'ailleurs une fois que tu as trouvé un nouveau moyen de satisfaire cet avantage (celui que tu as quand tu te laisse aller à boire), alors tu peux aussi t'imaginer seule et avoir le nouveau comportement désiré, c'est à dire de boire un ou deux verre, puis de ressentir cette saturation naturelle et t'arrêter.
     
  9. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Ce serait cool! je vais essayer de méditer sur ce que tu me dis car pour l'instant ça me paraît assez dur à imaginer!

    connais-tu le reiki? sais-tu si les effets peuvent être plus ou moins les mêmes?

    où apprend-on l'auto-hypnose?
     
  10. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    les messages de Joey contiennent un condensé (rapide mais complet ) d'un cheminement, tel qu'il pourrait être réalisé avec l'aide d'un thérapeute bien formé aux thérapies (dites) brèves, dont l'hypnose, adapté à un problème complexe.

    mais pour une personne dont les difficultés proviennent simplement d'une attirance vers l'alcool, et à son incapacité à résister à l'attraction du plaisir d'absorber un breuvage vraiment agréable... pour cette personne quelques efforts d'auto-hypnose devraient être faciles et très suffisants
     
  11. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Tout d'abord, merci pour vos réponses!!!

    Et puis désolée, car j'ai l'impression d'étaler des problèmes qui n'ont peut-être pas vraiment leur place sur ce site, mais les sites dédiés à l'alcool sont désespérants par leur intransigeance, leur manque de compréhension face à une dépendance qui n'est peut-être pas la même pour tout le monde (enfin je finirai peut-être par leur donner raison, je ne l'exclue pas, mais leurs perspectives sont si peu réjouissantes que je préfère voir déjà ailleurs!!!).

    Toute cette digression pour dire que malheureusement, je crois que ma dépendance est un peu plus importante et complexe que de simplement ne savoir résister face à un "plaisir", car mon expérience (longue d'une vingtaine d'années), me dit que le plus souvent ce plaisir fugace se transforme en déplaisir pour le reste de la soirée et le lendemain (ce qui ne m'empêche pas de recommencer).

    Je commence d'ailleurs à envisager de devoir peut-être arrêter complètement ma consommation. Mais :

    1) si je pouvais faire autrement, j'en serais ravie (consommer normalement est effectivement tellement agréable...)
    2) d'autant que ce "sacrifice" n'est pas seulement le mien mais implique aussi mon mari (les alcooliques repentis diront que je me trouve de fausses excuses...), qui, le week end aime bien partager un peu de champagne avec moi ; et à qui j'aimerais, si possible, éviter les regards en société ("ah bon, mais pourquoi ta femme ne boit-elle pas/plus?"... Moi encore, j'en fais mon affaire...)
    3) quitte à arrêter, j'aimerais pouvoir faire ça en douceur...

    Par ailleurs, je me rends compte que cette consommation est sans doute quand même liée à quelques problèmes psy non résolus (pourtant j'ai fait une croix définitive sur les psychanalyses).

    Si l'auto-hypnose suffit, ce serait génial. Ca s'apprend dans les bouquins? Pour les thérapies brèves, peut-on se contenter de l'hypnose, ou est-ce un "panaché" de plusieurs méthodes?

    Merci encore, ce site est vraiment très agréable. (j'en avais marre de me faire agresser sur les sites des alcooliques!!!)
     
  12. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Avant tout très bienvenue avec votre problème sur ce site hospitalier.

    Ah ! l'alcool ! :shock: Vous envisagez d’arrêter mais…Par expérience, je sais que ce « mais » peut être un sérieux frein à l’abstinence… abstinence d’ailleurs que vous n’envisagez pas -si j’ai bien compris- dans l’immédiat en tout cas. Alors comment réussir à mieux consommer, et cela sans culpabiliser. L’autohypnose peut être une voie possible.

    On peut apprendre l’autohypnose en lisant quelques livres et en s’autoexerçant. Mais, il est préférable soit de participer à un stage d’autohypnose, soit de se faire hétérohypnotiser. C’est là, me semble-t-il, le meilleur moyen d’apprendre au conscient et à l’inconscient à bien se connaître et à bien s’entendre pour faire route commune. Maintenant, l’hypnose n’est pas le seul moyen susceptible de vous aider à mieux consommer. Dans le cas de problème d’alcool, il peut être utile de coupler plusieurs outils issus des diverses "thérapies brèves".

    Les causes amenant à consommer de l’alcool sont très difficiles à circonscrire. Et quand bien… le problème déborde les causes « primaires », car il s’est inscrit dans la durée et donc a « évolué ». Bien que chaque cas soit particulier, je me risque à vous faire part de ma solution. Peut-être pourra t-elle vous permettre de trouver la vôtre ?

    Il y a quelques années, j’étais devenu accro à l’alcool… au point de mettre en danger ma vie. Pour tenter de régler ce problème, j’ai décidé de me replonger dans la religion (musulmane). Et, j’ai réussi à tenir. Mais à quel prix ! Beaucoup trop de souffrances (psychologiques)… parce qu’au fond de moi, je n’étais pas prêt à m’arrêter totalement. Et est arrivé ce qu’il devait arriver. Une fête très sympathique et très alcoolisée… et me voilà retombé dedans... modérémment bien évidemment :lol:.

    Et puis au cours de mon parcours de vie, j’ai eu cette opportunité de rencontrer « Miss Boxe ». Et là, ma vie a littéralement changé. Parce que ce sport exigeant nécessitait un ascétisme existentiel, j’ai appris à modérer mes excès. Je ne me suis pas arrêté de boire (malgré l’insistance de mes professeurs), mais j’ai appris à boire autrement. C’est possible donc de ne pas arrêter totalement de boire (et donc de renoncer agressivement à son désir), tout en vivant mieux sa relation avec l’alcool. Lénine disait : « là où il y a une volonté, il y a un chemin ». Et c’est vrai ! Il existe bien des routes pour concilier volonté, désir et réussite d’un objectif souhaité. A vous de trouver la vôtre ! En tout cas, bon courage :wink:.
     
  13. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    bonsoir,

    ne prenez pas trop au sérieux nos réponses non plus, vous seule vous connaissez mieux que nous pourrions le croire...

    - ah, ce n'est pour vous pas simplement un plaisir alors
    - ah bien, vous avez envisagé l'arrêt comme une meilleure solution que la continuité
    - mais, qu'est-ce que votre mari a donc à perdre si vous cessiez tout-à-fait l'alcool ?
     
  14. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Bonsoir,

    je ne sais comment répondre individuellement, alors je vais répondre à tout le monde à la fois...

    1) Bien sûr que je "ne prends pas trop au sérieux" vos réponses, ce serait trop facile, de même que je ne prends pas au sérieux les conseils des AA ou ceux sur une plante soit-disant "miraculeuse" dont on vient de me parler et qui s'appelle l'IBOGA (cela dit, vos témoignages m'intéressent!). Je cherche simplement à me renseigner...

    2) L'alcool est un plaisir, mais qui me coûte TRES cher à force (si je compte le nombre d'amis que j'ai perdus à cause de ses effets, l'état de ma peau et de ma santé à venir... etc...)

    3) Je reconnais que mon mari est peut-être un prétexte... Cela dit, son attitude est paradoxale... Quand il m'a retrouvée "raide bourrée", il n'était pas content, mais quand je suis +- motivée à ne pas boire, il ne comprend pas, et surtout, me dit que les gens qui ne savent se contrôler sont des "faibles".

    4) Maintenant, pour répondre à "Lemaléduqué"... Bien sûr une passion peu être une solution, mais il semble que ça ne fonctionne pas bien chez moi... (ce qui me fait d'ailleurs culpabiliser, et peut-être boire davantage!!!)
    Je me suis remise au piano depuis quelques années, mais ce bien difficilement, et j'y suis confrontée à de nombreux blocages qui ne font que renforcer mon désir d'alcool. L'astrologie, ensuite, qui présente l'avantage de ne pas faire appel à ma créativité - donc une éventuelle censure - et encore plus à mon esprit clair. Mais là non plus, ça ne suffit pas... Désespérant, non? (Je n'ose même pas poster ce message...).

    Voilà. Merci pour votre patience, salut!!! et bon 1er tour!!!
     
  15. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    alors désir ou fuite ?
     
  16. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    le deuxième...
     
  17. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    [align=justify]Ce n’est pas par hasard que j’ai parlé de sport. En fait, et quand on est confronté à un adversaire comme l’alcool, on a tendance à se laisser aller. Et nous avons de nous-même alors une idée déformée. On se regarde et on se déteste. Renier son corps, c’est aussi perdre son âme. Et pourtant… Réapprendre à prendre conscience de son corps, de ses grâces et de ses défauts, permet de rétablir un contact avec une conscience perdue. Connaître son corps (reprendre contact avec toutes les parties connues et « inconnues » de son corps), dialoguer avec lui (lui demander ce qu’il pense des excès à son encontre), le mobiliser (l’obliger à sortir de son environnement quotidien) sont des moyens de bien. Peut-être pourriez-vous commencer par quelques petites marches "d'éveil". Sortir de sa coquille et s’émerveiller de petites banalités (les couleurs du ciel, l’esthétique incroyable de l’église du coin, les bruits agréables environnants jamais remarqués, …) donnent l’occasion de revisiter un présent catalogué d'absurde. S’arrêter un moment de courir pour apprécier des alentours finalement riches. Marcher et apprécier au lieu de fuir aveuglément vers un nulle-part. Peut-être même que ces marches vous amèneront à pousser la porte d’une quelconque association sportive et vous donneront l’occasion d’entrer en contact avec d’autres personnes (contrairement au piano qui est une pratique pleine de solitude(s)). Rencontrer des gens qui n’appartiennent pas forcément à son « sous-monde », écouter et partager. L’amitié sportive peut aider à casser une routine pleine de souffrances et à voir la vie autrement. Sur ces suggestions partisanes, je vous salue.
     
  18. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Merci encore de prendre le temps de me répondre. Je pratique le yoga depuis plusieurs années et me rends 1 à 2 fois par semaine dans un cours très sympathique.
    Le yoga n'est pas un sport, mais c'est une pratique sur le corps assez intense (je fais du yoga Iyengar, beaucoup plus tonique que beaucoup d'hatha yoga qui s'apparentent plus à de la relaxation), et en même temps spirituelle.

    TOut ça ne suffit pas. Je sais que je suis entourée de choses magnifiques, et de personnes superbes, je me dis que je ne suis qu'une petite fille trop "gâtée" pour ne pas y accorder plus d'importance et me laisser ainsi aller.
    C'est lamentable. Mais si c'était si "simple" peut-être y aurait-il beaucoup moins d'alcooliques et de drogués? Après tout, beaucoup de peintres ont été confrontés à ce problème. Peut-on dire qu'ils n'étaient pas sensible à la beauté pour autant?

    EN tout cas, je suis contente pour vous que vous vous en soyez sorti et ayez trouvé une passion. Belle journée à vous!
     
  19. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Est ce consciemment que tu as choisi ton pseudo loh2o?
    En effet, si j'essaye de le traduire un peu simplement au niveau chimique, je constate h2o pour l'eau mais précédée du préfixe lo (ou ol)qui est associé à la fonction alcool :!:

    Ton problème fais parti de toi, mais tu n'est pas ton problème :!:


    J'ose espéré que tu as réfléchis aux questions que je t'avais posées, et que tu y as répondu, sinon fais le, fais le par écrit même.

    Un précepte de pnl certifie que derrière tout comportement il y a une intention positive.
    Bien alors maintenant j'aimerai que tu m'expliques l'avantage que tu as trouvé à boire quand tu es seule, et les nouveaux moyens de satisfaire cet avantage tout en gérant ta consommation.

    T'es tu décidée d'essayer un de ces nouveau moyen?
     
  20. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    effectivement, c'est consciemment que j'ai choisi loh2o. Lo pour Laurence, et h2o pour mettre un peu "d'eau dans mon vin", et aussi pour une autre raison, astrologique celle-là!!!
    Mais Lo n'est pas pareil que "ol", n'est-ce pas?

    A vrai dire, j'ai l'impression que mon envie de boire (seule ou non), provient en premier lieu d'une envie physique. Un peu comme une envie de chocolat irrépressible, ou comme ce qui pousse les boulimiques à manger. Bien sûr que ça va avec une recherche de fuite (encore que très souvent, j'aimerais bien pouvoir rester lucide pour faire des choses), mais tout comme chez les boulimiques j'imagine...

    Je n'ai pas réfléchi encore en profondeur aux questions que tu posais, mais j'ai un "devoir" du genre (sinon le même) à faire à la demande de mon alcoologue que je vois demain, donc ça fait partie du programme de la journée, et je vais en profiter pour réfléchir à tes questions en même temps!!!

    Quant aux moyens dont tu parles, je ne vois pas très bien ce que tu entends par là. Serait-ce comme la boxe dont parle Lemaléduqué par exemple?
     
  21. Joey

    Joey Membre

    Inscrit:
    13 Décembre 2006
    Messages:
    258
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    En fait, en cherchant un peu, tu vas trouver l'avantage que tu as à boire seule.
    Pour faire simple, tu bois pour satisfaire inconsciemment ce besoin.
    Alors je te demande de trouver d'autres moyens de satisfaire ce besoin tout en gérant ta consommation.
    Puis fais un tri dans tous ces nouveaux moyens que tu viens de trouver pour garder le meilleur selon toi et d'essayer ce nouveau comportement à la place de boire, l'ancien comportement.
     
  22. Bosco

    Bosco Membre

    Inscrit:
    31 Décembre 2007
    Messages:
    1
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1030
    Salut à tous,

    Que deviens-tu loh2o ?
    J'ai la même problématique que toi et je voulais savoir si gràce à l'hypnose ou au reiki, tu as pu modérer ton envie et ta consommation et te reprogrammer en quelque sorte mentalement et physiquement ??

    Tout avis sera intéressant à lire.

    Je vous souhaite à tous une très belle année 2008.

    Merci pour votre attention.

    Bosco.
     
  23. loh2o

    loh2o Membre

    Inscrit:
    20 Avril 2007
    Messages:
    11
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    salut a tous et bonne année pleine d'amour et de santé!

    entre temps j'ai passé mon 1er et 2è degrés de reiki; je pense que ça m'aide, mais ce n'est pas ça qui m'a fait arrêter de boire.

    la seule motivation que j'ai eue, car j'ai effectiement arrêté de boire depuis le dernier post, c'est le bébé que je tiens dans les bras... eh oui, j'ai en fait accouché le 22 décembre d'une petite fille, Chloé qui est un amour; évidemment...

    la dernière fois que j'ai été voir mon alcoologue, ça devait être début mai, et je suis ressortie de là en larmes, car contrairement à ce qu'elle m'avait dit la fois d'avant, elle était beaucoup plus alarmiste, et pensait que mon bébé était peut-être en danger. Elle m'a envoyé voir un soit-disant pédiatre à l'hôpital machin chose, qui lui aussi n'a rien trouvé de mieux que de me conseiller d'avorter "et de recommencer clean" à faire un bébé, genre... Le seul jour de ma grossesse où j'ai pleuré. Après, heureusement, j'ai été voir mon médecin homéopathe et un super gynéco-obstétricien sur ses conseils, qui m'ont dit que non seulement le bébé ne craignait rien, car il était trop désiré, mais m'ont même autorisée à boire un verre de "très bon vin" de temps en temps. Ce que j'ai fait.
    depuis que j'allaite je ne bois plus du tout, et c'est vrai que j'attends le moment où je ne l'allaiterait plus pour pouvoir boire tranquillement un verre de champagne et deux trois verres de vin sans me prendre la tête, mais pas plus non plus.
    En espérant que ça marche. IL n'est effectivement pas exclu que je 'replonge", mais pour l'instant je ne crois pas. peut-$etre plus tard...

    certains disent que mon problème avec l'alcool n'en était pas un, ce que je ne crois pas/
    Je crois plutôt que 'lemaléduqué" avait peut-être raison quand il parlait de l'importance du CORPS, et peutêtre aussi de la responsabilité qu'un petit être innocent engendre. il ne s'agissait plus de moi que je détruisais, mais d'un être d'amour/

    Quant au pédiatre, je trouve qu'il a été criminel.

    Voilà, sur ce je vous laisse, je dois aller donner la tétée!!!

    je vous souhaite plein de courage à tous!!!!!!!
     
  24. Purple

    Purple Membre

    Inscrit:
    13 Octobre 2005
    Messages:
    90
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1690
    félicitation loh2o pour votre réussite


    Peut être que sa suggestion

    a agit sur vous comme une suggestion provocatrice/défi qui a fait que vous avez mobiliser toutes vos ressources et que vous avez mis en place tous ce qu'il fallait faire pour pouvoir "lui fermer sa gueule à cet enculé". Peut être l'a t'il fait consciement, peut être pas. Enfin c'est juste un point de vu théorique.

    Bonne continuation
     
  25. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    [align=justify]Hier, mon frère m'a tristement annoncé que mon père était mourant. Aujourd'hui, vous m'annoncez fièrement votre résurrection. La Vie est véritablement surprenante, n'est-ce pas ?

    Merci pour pour vos voeux et pour votre témoignage plein d'Amour. Je n'ai heureusement pas toujours raison, mais sur ce coup là, j'ai vu juste. Une passion peut éviter le naufrage. Je vous souhaite très sincèrement une agréable autre vie avec votre fille Chloé... que vous avez désiré. Vous évoquez votre envie de siroter quelques verres plus tard. Soit. Mais dites-vous bien que votre existence ne pourra plus jamais être la même. Nous aurons peut-être l'occasion d'en discuter à un autre moment. En attendant, profitez de votre bonheur et surtout restez cette mère passionnée :wink:.

    Chaleureusement.

    PS : Brassens à dit : " Le temps ne fait rien à l'affaire ; quand on est con, on est con". Pauvre pédiatre !
     
  26. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    attention!!!
    l'alcoolisme comme les drogues dures sont des maladies très difficile a guérir, et je parles de toutes les thérapies..
    pourquoi
    parce que l'alcoolique comme le drogué s'est installé dans un style de vie qu'il doit radicalement changé...changer d'amis , de fréquentations, d'amants etc. car en général il existe un réseau de support autour de la dépendance.

    pour réussir le dépendant doit être au bout du rouleau et désespéré
    en plus le thérapeute doit être assuré de l'encadrement secure en dehors de la consultation.
    le traitement doit être, une résolution totale des causes menant a l'addiction fait en profondeur avec une régression, un pardon une ménage total dans l'esprit du client.
    d'habitude j'hésite beaucoup avant de prendre un client alcoolique, il ou elle doit me supplier sincèrement avant que je me décide. car les chances de réussites sont très faible en pourcentage car on ne peut pas controler le style de vie entourant le client.
    a ça j'ajoute 2 conditions/
    un suivit médical et un support comme les alcooliques anonymes , et si le client refuse je ne le prends pas.
    quand toutes ces conditions sont remplies alors les chances augmentent et la vie du client va changer, la transformation presque miraculeuse!
     
  27. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    :shock: :? :shock: :? :oops: 8) :?:

    Houlla !
     
  28. HypnoCoach

    HypnoCoach Membre

    Inscrit:
    4 Janvier 2006
    Messages:
    52
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1690
    Localité:
    bry sur marne (94)
    Je ne sais pas si c'est ce que vous "croyez" ou ce que vous "savez" mais en tout cas vous êtes très impressionnant.
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Et, ça me donne pas envi d'être alcoolique :-(

    Encore ne fois, si tous les hypnothérapeutes pouvaient tendre la main et faire presque des miracle comme ça, ça serait genial.

    Je crois que beaucoup ici devraient se rejouir à l'idée que vous soyez revenu en france avec ce savoir us.

    Merci pour votre participation sur ce forum.
     
  29. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    oui je sais c'est dur..
    mais encore plus dure est la maladie...j'en parles en connaissance de cause .
    j'ai eu des problèmes avec la dépendance. c'est un chemin très difficile qui demande une rigueur. l'enjeu est la réussite. pour cela il faut mettre tous les atouts de son coté
     
  30. anonyme34

    anonyme34 Membre

    Inscrit:
    15 Janvier 2009
    Messages:
    2
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Bonjour

    Je suis à mes premières recheches sur l'hypnose et l'auto hypnose
    Je voudrais savoir quel est le meilleur CD d'auto Hypnose pour
    arrêter de consommer de l'alcool ?
    Et ou je peux me le procurer ?

    Merci de me guider
     
Chargement...