1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Hypnose hors contexte (vente, formation,panurgisme expansif)

Discussion dans 'Principes de persuasion et d'influence' créé par Molaco, 29 Novembre 2010.

  1. Molaco

    Molaco Membre

    Inscrit:
    2 Août 2010
    Messages:
    224
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Voilà, un post pour parler de l'hypnose "hors contexte".

    On peut entendre par là des suggestions camouflées voire un léger état de "suggestibilité" (transe légère donc + mimétisme de caméléon), comme c le cas avec bcp bcp de psy-chiatre -ologue.

    Ce qui m'intéresse plus c'est les discours types conférences / formations / pk pas sectes.

    Donc hypnose, mais pas que.

    Je m'explique : Je viens de commencer un nouveau boulot, deux semaines de formations en vue.
    Déjà àl'entretien, infos dissonantes/ discordantes.
    On dit blanc , on dit noir.
    Evidemment je réagis : "mais je me souvenais que vous aviez dit X"
    -"non non".

    Propension à parler, parler[on est qu'à l'entretien], couper la pensée ect ...[vous connaissez la chanson] "Couper le dialogue interne est la clé des sorciers" comme dirait l'autre.

    Premier jour de formation : huit heures d'abrutissement [toujours des informations dissonantes, contradictoires, à des niveaux diffèrents [genre sur la mutuelle d'entreprise, aussi sur le contenu de foration (en fait des choses basiques à apprendre, astucieusement rentrées à coup de burin dans la cervelle (sous couvert de subtilité cela va sans dire))].

    Confusion, de la part d'un mec bellatre, volubile à souhait, qui fait passer un lézard pour un iguane.

    Flippant qd meme.
    En fait ça me fait penser à des techniques de sectes.

    Impasse logique , bla bla pendant huit heures (balaise le mec, ou complet"ment felé je ne sais pas encore).
    Redondance d'infos camouflées (qd j'y pense j'ai presque du mal à y croire).
    Suggestions (surtout au début : "patati patata ... sinon vous aller completement vous endormir" (leger me direz vous ??) "des bons petits robots (2 fois, celle là elle m'a gonflé).

    Evidemment pour tous les autres, on a juste à faire à qqchose de très très ennuyeux (c peu dire).
    Ai je trop d'imagination ? (entre nous je ne pense pas).

    Avez vous lu "le grand décervelage" ?
    Je me tate, franchement j'aimerais sonder pour savoir à quel point ce genre d'approches sont monnaie courantes.

    Des expériences similaires ? Des articles lus à me conseiller ? Livres ?
    Comme je l'ai dit sur l'autre post, c pour moi comme un electrochoc qui me réveille et je me dis "se réveiller , reveiller les autres".

    Utopique, et la peur d'être frustré demeure.

    Un avis ?


    La suite au prochain épisode, d'ici là, j'espère avoir des remous de votre part !
     
  2. Molaco

    Molaco Membre

    Inscrit:
    2 Août 2010
    Messages:
    224
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Deuxième jour : tous sédatés !

    Le "formateur" [non pas celui qui assure une formation, mais qui formate, pour de bon] nous a parlé ce matin : Toujours pareil, ablation partielle puis totale de l'esprit critique, à titre d'exemple, il s'agit d'une remise faite au client, soit c un cadeau (bien sur il faut que le client le réclame (pour un cadeau hein ... :) ) ), soit c''est une ristourne.

    Seulement pour la ristourne, soit il l'a eu l'année d'avant et c'est enviseageable de lui refaire; mais si il ne l'a jamais eu, il peut juste esperer le cadeau.

    D'où la question [que j'ai bien évidemment posée] : Il faut bien qu'il réclame la ristourne une première fois ??

    Accrochez vous, une réponse de parfait sourd, l'image aidant, le ton sûr ect ... rebelote, la réponse est schintée, la question passe à la trappe .... et ....
    personne ne réagit ! ni ne tique !
    Sauf moi, mais bon, du coup je me tais, si c'est pour me mettre la hiérarchie à dos direct (desfois je me tate (à foutre direct ma zone)).
    Edifiant ! Tous sédatés !
    A la pause j'essaie de leur suggérer discrétement mais si je fous les pieds dans le plat ça va pas aller.
    Un type à dit qu'il était là les yeux ouverts, moi juste un "tu m'étonnes" discret, quoi de plus de toutes façons ??

    J'ai été en reconnaissance avec un employé déjà "formaté", Aucun souci, il leur livre un parfait dialogue de sourd comme si de rien était (et sans s'en rendre compte (c bien ça le pire)), un autre en est bien plus conscient (d'un côté ça rassure (un tout petit peu)).

    Pour revenir au formateur, il gere le "leading" de manière .... autoritaire. Genre, au début des clignements d'yeux appuyés. Ancrage par clignement d'un oeil (le gauche), qu'il refait 4/5 fois de suite en début et en fin de "séance" (admirez les guillemets).

    Sur la gestuelle, il calque et provoque (pacing et leading donc) des gestes, par exemple (et assez principalement d'ailleurs) , le geste de se toucher le nez.
    Dans cette boîte, les gens sont 10 fois plus synchrones (sans abus de langage ni exagération) qu'ailleurs, si bien que c'est assez facile de leader et d'être vraiment en harmonie. même (très) rapidement.

    Ce qu'il fait semble "semi" conscient. Bien sur toute bonne synchro l'est !

    Ceci dit, dans les syllogismes il semble (presque) y croire, parfois.

    On dirait une secte.

    Heureusement je m'entends bien avec les autres employés; juste le formateur me regarde vraiment de traviole
    (je suis le seul à poser de moindres questions (bon dieu je me retiens)), et ne décroche pas un mot qd on se croise en loose dé ..

    Sinon dans sa manière de bouger, il ocupe bcp le champ visuel (bouge bcp dans la pièce, de grand gestes, souvent devant le projo
    (si bien que l'ombre se repercute,(et donne bcp d'impact à la gestuelle du coup), et, dans une petite pièce de 12 m ² (sans fenêtre), ça devient assez vite aliénant)
    parle tout le temps (ce qui facilite le lead) tappe son stylo sur qu'est-ce qu'il montre (et qu'est-ce qu'il en montre tout plein de trucs, redondants à souhait).

    A votre avis, si j'utilise ses ancrages ... valable comme idée ?
    [ l'idée reste de recupereer un morceau de l'emprise à travers sa com pour .... (dénoncer) ??]


    La suite ... très bientôt, d'ici là, un avis ?
     
  3. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    un avis pas vraiement.... des observations et des questions!
    comme je vois que vous attacher une certaine importance au fond du probleme, je serai direct!
    le probleme quel est il?
    ce qui me surprends surtout c'est la description de votre entreprise....( personelle!) j'entends par la votre profonde motivation et ce que vous faites!
    Il m'as fallu relire deux fois votre texte pour ne pas etre renseigné sur:
    ce que fait cette entreprise( ce qu'elle produit!)
    ce dont la formation parles!
    du deuxieme jour vous mentionnez un client.... vous allez vendre quelque chose?
    puis vous passez tres vite sur un mode critique et antaginiste qui m'interroge!
    remettez vous en question ce pour quoi on vous forme? ou la forme elle meme?
    voulez vous prendre la place (du roi!), faire une (r)evolution ... ou etes vous la pour etre formé ( formaté?)
    vous semblez avoir une approche ( et ce n'est pas un jugement!) contre productive qui deja vous fait regarder de traviole!
    un avis vous l'avez!
    si vous voulez des conseils ou des suggestions de ma part.... il vous faudra repondre dabbord et precisement a mes interrogations... en mettant a plat.... vos motivations, votre but!
    paul.
     
  4. Molaco

    Molaco Membre

    Inscrit:
    2 Août 2010
    Messages:
    224
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Bonjour paul, merci pour la réponse.
    Sûr, ma vision reste subjective.
    Il s'agit d'une plate forme telephonique pour une grosse entreprise.
    DOnc on ne vend pas vraiment et on n'a pas de comm. on "conseille".
    La formation qd à elle, parle de choses innaccessibles aux communs des mortels; et ce d'une part car les logiciels sont mals organisés, et 2 car la présentation est assomante (dans sa forme de présentation, j'entends.

    Tout ce que j'ai dis plus haut est véridique.
    Pas de fenêtre, je vois la lumière du jour 45 min / jour !

    Tous le monde est zombifié, 3 absences (/ dix personne) en 4 jour, énorme !

    Le formateur initial nous a laché jusqu'à lundi. c dejà plus light.

    Mais je repete il nous a floodé la cervelle pour abolir l'esprit critique.
    Et je suis persuadé qu'il savait ce qu'il faisait (en fait en partie, car une communication paradoxal semble"implantée" en lui, terrifiant !)
    à son petit regard et sourire genre avant la pause.

    "prendre la place du roi", oui et non, j'aime avoir à faire à des gens réactifs.

    A des êtres humains -j'en suis loin-. Tant pis, je joue sur leur "carte", sur leur terrain, jamais trop longtemps car j'ai peur de ne pas me retrouver entier à la fin.

    J'aimerais que les gens réalisent ce qui est en train de se passer, qu'on les endoctrine.

    Aujourd'hui je le sais : c'est chose vaine.
    ça me dégoute.

    tout ce que j'ai à faire c à rester le plus subtil pour ne pas me mettre tout le monde à dos (j'y arrive mieux qu'avant, mais desfois j'ai du mal).

    Plus je travaille, moins je consomme de choses qui proviennent de la ou je suis.

    Moins je tolère ce qui engendre un tel gachis humain.

    Plus j'essaie de réveiller les consciences (sans pour autant me proclamer messie :) )

    Plus je me rends compte que c'est impossible.

    Avant je voulais soigner les gens, maintenant, je vois que c'est la machine entière qu'il faut changer, car elle genere nombre de pièces bonnes à jeter, à gerber.

    Quand je vois l'épuisement nerveux de beaucoup, le manque de moral général (et admis par tous),j je me dis :
    "c'est dommage".

    Je ne sais plus par quel bout prendre quoi.
    J'ai peur de ne pas me retrouver.

    Nous vivons une époque formidable. -sic !
     
  5. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    ah je crois avoir compris..... vous êtes a france telecom et vous suivez une formation sur le suicide!
    cela a l'air d'être une bonne formation car vous me semblez presque mur!
    si on vous propose de vous immoler en public.... un petit conseil refusez....
    il est d'autres moyen beaucoup plus amusants pour partir!
    la drogue dure ou le sexe dans ces extrémités sado-maso par exemple qui je suis sur vous conviendrai mieux!
    en attendant ce jour ou vous serez complètement détruit....
    ce qui va venir très vite!
    nous pouvons prendre un rendez vous pour voir les choses sur une lumière plus positive....
    l'hypnotherapie peut vous aider si vous voulez vraiment de l'aide....seulement il faut le vouloir tres fort!
    dans la situation ou vous vous êtes enrolé je doute très fort que vous puissiez changer les choses chez vos co-formaté et soudainement leur apparaitre comme le guru zen qui va sauver le monde....
    m'enfin ce n'est que mon opinion!
    ps/ vous avez un talent que vous ne soupçonnez point dans la dramaturgie et je vous conseille d'écrire, et d'envoyer votre manuscrit.... si vous suivez mes conseils , je réclame en paiement un bouquin dédicacé
    paul.
     
  6. Molaco

    Molaco Membre

    Inscrit:
    2 Août 2010
    Messages:
    224
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    très drôle, tu ferais mieux d'aller prendre l'air pour voir le monde un peu.

    et vous vous me conseillez de venir te voir vous le guru zen qui me sauve de moi même.

    Je rêve d'un serpent qui se mord la queue.

    La misère et le gachis humain m'exasperent.
    En riez vous ?

    Votre grandiloquence maintenant fraichement exprimée clarifie votre autisme face à ce qui se passe en ce bas monde.

    Guérir, en étant dans l'ignorance de la réalité, c'est comme guérir des jambes cassées avec de la pommade.

    Topic clos.
     
  7. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    "Molaco"]très drôle, tu ferais mieux d'aller prendre l'air pour voir le monde un peu.
    alors vous passez de la demande aux conseils!

    et vous vous me conseillez de venir te voir vous le guru zen qui me sauve de moi même.
    pas de fausse flatterie je ne prétends ni être guru encore moins zen et de sauver il n'en ai pas question, je peut vous aider, mais vous ne voulez pas d'aide! je vous écoute simplement...et réponds!

    Je rêve d'un serpent qui se mord la queue.

    La misère et le gachis humain m'exasperent.
    En riez vous ?
    que proposez vous d'en pleurer? de se sacrifier sur un quelconque autel
    a un nom d'une utopie que personne ne veut entendre?
    oui ce qu'il reste est d'en rire!


    Votre grandiloquence maintenant fraichement exprimée clarifie votre autisme face à ce qui se passe en ce bas monde.
    c'est possible....mais qu'est ce que ça change pour vous!
    est es vous plus satisfait de savoir.....si vous ne pouvez utiliser ce savoir!
    je ne suis pas seul a vous lire.... mais bien seul a vous répondre!
    qu'en est la signification?


    Guérir, en étant dans l'ignorance de la réalité, c'est comme guérir des jambes cassées avec de la pommade.
    oui c'est certain et c'est pour cela qu'il vaut mieux rester vigilant, et trouver les causes de nos problèmes ... car juste a coté est la solution....
    a ce niveau il s'agit de votre choix, de votre décision quand vous savez!
    c'est une vérité sans masque, elle est brutale et sans artifice, mais n'est ce pas ce que vous vouliez?

    cordialement paul.

    Topic clos.
     
  8. Molaco

    Molaco Membre

    Inscrit:
    2 Août 2010
    Messages:
    224
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Si c'est vrai, c'est ce que je voulais, mais rester à comptempler l'horreur sans ne serait-ce qu'un doigt bouger est une idée que je supporte mal.

    Merci pour vos éléments de réponse et de réflexion.
    [et désolé pour .... l'emportement]

    Cordialement
     
  9. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    « Aussi longtemps qu’on te louera, crois bien toujours que tu n’es pas encore sur ta voie, mais sur celle d’un autre » Nietzsche

    Ce que tu peux exprimer peux revenir à mon topic sur l'individuation.

    Juste une pensée, parole pour toi, si ça peut t'aider :wink:
     
  10. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    par moment je suis en phase souvent a ce que vous dites
    on se sens pris au piège, bloqué
    quand on pose une question on y répond pas.
    on est en quelques sorte gelé, comme pris dans une colle,
    si on tente de s'échapper on est remis a l'ordre.
    alors forcément en on est mal.
    on ne pose plus de questions c'est inutile on a qu'une envie fuir.
    que faire dur dur...

    je me suis retouvé dans cette situation sur un seul jour et je devrais prendre la parole en dernier.
    une triste expérience au bout de 3 min j'ai laissé tomber et libéré tout le monde en disant bon appétit
    pourtant peu sont resté manger et la majorité a pris la fuite
    vous chercher une solution il y en a pas,ou passer par la case chômage.
    alors oui, fuyez l'heure venue,
    retrouver ceux qui vous sont cher...

    difficile de trouvez une solution
    peut-être l'humour et puis l'oublis...
     
Chargement...