Jeune enfant et gestion des émotions

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Justme, 16 Septembre 2013.

  1. Justme

    Justme Membre

    Inscrit:
    30 Août 2012
    Messages:
    14
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Bonjour,

    J'ai un jeune garçon (5 ans) en consultation pour ce qui pourrait être de prime abord des troubles de la parole (les symptômes évoluent, d'abord bégaiement puis souffler ou claquer la langue avant de parler etc...).
    J'ai essayé un protocole pour le bégaiement apparemment sans succès mais par ailleurs j'ai quelques doutes sur le problème cible.
    En effet, les troubles ont commencé à l'époque où sa mère était enceinte de sa petite sœur. Il a un comportement presque parental avec cette dernière, il accourt dès qu'elle pleure ou crie et ne cesse de la prendre dans ses bras, de l'embrasser etc...
    Par ailleurs il a du mal à gérer ses émotions, notamment il se bagarre facilement à l'école (à noter que le père ne semble pas savoir gérer ses émotions non plus).
    Bref, j'envisageais de travailler plutôt sur les émotions car il me semble que les symptômes seraient plus en lien avec ça. Mais je n'ai encore jamais travaillé en hypnose avec un enfant si jeune alors j'ai un peu de mal à trouver une stratégie adéquate.
    Que me conseilleriez vous pour un travail sur les émotions avec un enfant de cet âge ? (type d'induction ? métaphores ?)
    Merci d'avance.
     
  2. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    J'ai fait un peu de "voyage" avec mon neveu, il n'y a pas forcément besoin d'induction, parfois raconter suffit. Comme par exemple "ferme les yeux et imagine très fort... tu sens le...? tu vois le...?" D’ailleurs pas besoin de faire fermer les yeux.

    L'hypnose n'est pas le seul outils non plus. Mais si tu sens que c'est plus un problème émotionnel alors c'est sûrement là dessus qu'il faut travailler.
    Et peut être réattribuer les rôles: le papa et la maman protègent, nourrissent les deux enfants, toi et ta sœur; le frère peut jouer avec sa sœur... Peut être lui dire que tu sais que ce n'est pas forcément évident quand un petit frère ou une petite soeur arrive, qu'on n'est plus le petit dernier, qu'il faut se trouver une nouvelle place, une place d'ainé mais qu'il ne devient pas le parent etc.

    Sinon il y a les contes thérapeutiques, là je n'ai pas de conte adapté mais d'autres forumistes en auront sûrement ou des références de livres. Il y a "contes et métaphores thérapeutiques" mais c'est pour apprendre à les construire, sinon j'aime bien les deux livres de Righetti, mais les textes sont pour adulte (si tu en lis à un enfant il faut changer les mots parce que le niveau de langage est assez élevé, et je ne vois rien sur le thème que tu cherches).
     
  3. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6535
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Bienvenue Justme

    En cas de doute, tu peux toujours demander une évaluation orthophonique pour vérifier que tout va bien sur ce plan fonctionnel.

    Qu'appelles tu " protocole pour le bégaiement" ?

    8)
     
  4. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    faire comprendre au père que son fils fait comme lui.... et que si il veut que son fils change durablement, il y a besoin de lui montrer l'exemple.
     
  5. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    Mon avis, qui n'a de valeur que mon point de vu:
    Si c'est systémique, agir de façon systémique( qui concerne le système familial dans sa globalité).
    Il est possible que le petit garçon porte le symptôme de liens étrange (père_mère_sœur) qu'il faut remettre dans le bon ordre. Cela ne pouvant se faire que d'un point de vue systémique (toute la famille)!
    Je demanderai de voir Papa, Maman, petite sœur et le petit garçon en même temps de manière à mettre en exergue les liens de protection et de loyauté.
     
  6. Justme

    Justme Membre

    Inscrit:
    30 Août 2012
    Messages:
    14
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Merci beaucoup pour vos réponses.

    Ce que j'appelle maladroitement "protocole pour le bégaiement" (protocole n'est sans doute pas très approprié) c'est qu'en fait j'ai fait une séance d'hypnose avec des métaphores en lien avec cette problématique qui m'ont été suggérées par un professionnel de l'hypnose (tout ce qui glisse, qui est fluide, qui sort avec facilité...) mais plus j'avance et plus j'ai l'impression de m'attaquer à l'arbre qui cache la forêt.
    Le patient m'a justement été adressé par une orthophoniste donc tous les bilans nécessaires ont été réalisés et elle m'a dit que selon elle il s'agissait plus d'une problématique psy (ce avec quoi je suis tout à fait d'accord en l'occurrence).
    Je suis d'accord aussi avec une problématique familiale. J'ai vu la famille au grand complet lors de la première séance et cela m'a laissé une impression étrange. Les parents semblaient avoir un discours destiné à la psy (moi donc) qui était supposé me faire penser qu'ils étaient de bons parents et que tout allait pour le mieux. Tout ça m'a semblé très rigide, presque surjoué mais en tout cas ils ne semblent pas prêts pour une intervention systémique (ce qui peut toutefois évoluer évidemment).
    Enfin l'hypnose n'est certes pas le seul outil mais ça me paraitrait intéressant de pouvoir amener le petit garçon à exprimer la problématique que je pressens cachée derrière tout ça. S'il était plus âgé par exemple ça aurait pu être pas mal de le ramener au moment où il a appris la venue du bébé mais à son âge je ne vois pas comment faire ça.
    C'est pourquoi je demande vos points de vue sur une façon de faire ressurgir la problématique inconsciente pour un enfant de 5 ans (et puis à cet âge il ne tiens pas en place donc on est plus dans l'hypnose conversationnelle que je ne maitrise pas très bien alors bon je rame un peu... )
    Bref merci en tout cas de vos interventions je vais méditer tout ça, n'hésitez pas s'il vous vient d'autres idées ;-)
     
  7. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Je ne pourrai pas t'aider. Je ne suis pas dans le trip psychanalytique et ne vois pas l'intérêt de "faire ressurgir la problématique inconsciente" et je ne fais pas de regression provoquée.
    Comme Thérapie29 j'aurai plus opté pour une approche systémique ou alors d'explication/verbalisation à l'enfant et/ou de métaphores, contes. Sinon il y a les approches par le dessin ou le jeu (je pense au sand dust qui peut être sympa et riche) qui peuvent lancer la conversation et l'analyse des dessins comme support aux échanges.
     
  8. Justme

    Justme Membre

    Inscrit:
    30 Août 2012
    Messages:
    14
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    A vrai dire je ne suis pas dans la psychanalyse non plus, je cherche plus à traiter le vrai problème, pas tellement à l'analyser. On m'amène un enfant pour un problème en lien avec la parole et ce n'est pas ce qui coince à mon avis alors du coup je creuse un peu.
    Ceci dit je vais donc rester sur l'idée de travailler sur la gestion émotionnelle via des contes et métaphores avec le petit et travailler en douceur avec les parents en parallèle.
    Merci pour les idées :)
    Bonne soirée
     
  9. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    si les parents refusent de se remettre en question, alors bon courage....
    surtout vu son âge...
    perso j'arrêterais la prise en charge en disant qu'il est trop jeune.
    ou alors je ferais du conversationnel avec les parents l'air de rien... en disant qu'il partage leurs problème et qu'il généralise ce qu'il observe chez ses parents... eet que pour l'aider à résoudre son problème, faudrait juste etre calme et relaxé en sa presence, le rassurer...
    (bon ok, je sais, quasi voué à l'échec, mais au moins tu aura essayé)
     
  10. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Ben dis donc s'en prennent plein la tronche les parents.... alors qu'un enfant peut ne pas aimer l'école ????
     
  11. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    49
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    ce sont quelques petites histoires de salomé que j'avais partagé

    peut être en trouveras tu une à ton goût ?

    sinon tu peux en trouver avec les deux livres que je cite et pour pas cher ;)

    ( pour mon tout petit avis, cet enfant vu son âge à encore un pied dans le divin donc tu peux lui parler avec des mots simples et si ton coeur et ton âme(esprit) entre en synchro avec sa partie plus haute en lui, alors il comprendra quelque part à l'intérieur de lui ;) )
     
  12. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2361
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2930
    Localité:
    lyon
    l'enfant est en synchro avec ses parents, quand il nait, il commence à se mettre en synchro et ressent qu'il doit répondre à leurs attentes...
    à tel point que bien des adultes ressentent encore qu'ils doivent répondre aux attentes des autres... ce qui est une généralisation venue de leur enfance, même si bien plus tard, certains d'entre eux finissent par arriver à dire non à leurs parents...
     
  13. amrita

    amrita Membre

    Inscrit:
    1 Décembre 2010
    Messages:
    310
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Localité:
    isere
    Bonjour,

    Tout d'abord avec les enfants il faut aller vite. La séance dure facilement 2 fois moins de temps qu'une séance avec un adulte, après ils se lassent et veulent partir. Pour ma part, je prends l'enfant avec le parent qui l'emmène, et je parle avec l'enfant, je parle le langage de l'enfant, et je dis des mots qu'il comprend,le parent intervient si besoin. (Je sais ce que m'a dit le parent que j'ai questionné lors de la prise de RDV) Et puis je joue avec eux, je veux qu'il me montre comment il fait avec la langue, comment il souffle puis j'essaie de faire comme lui, le but pour moi c'est de le faire rire, de dédramatiser. Puis lorsque je vois qu'il commence à accrocher je lui demande qui est son héros, Flash mac queen, ben Ten... et je lui demande si Flash mac queen ou l'autre parle comme lui ? non ? Ben il parle comment fait moi voir ? Et là on voit ce qu'il est capable de sortir comme phrase correcte. là on peut partir avec les submodalités. Y a quoi dans la bouche qui gêne ? Tu peux me le donner ? Et maintenant que tu me l'a donné, fais voir comment tu parles ? etc... Puis la séance d'hypnose, je leur fais imaginer que j'attache un ballon à chaque doigt je le fais participer, quelle couleur le ballon ? lorsque j'ai mis un ballon à chaque doigt la main s'envole et en même temps le petit garçon se débarasse de ce qui l'embête dans la bouche. Pendant tout le temps de la séance je félicite l'enfant, (les parents se rendent compte à ce moment là qu'ils peuvent s'y prendre autrement, hier une maman m'a dit devant son garçon qu'elle ne pensait jamais à lui dire qu'il était super !)

    On est souvent inquiets de travailler avec les enfants pourtant ce sont des séances de pure magie. La seule constante aller vite car ils s'ennuient très vite.

    Et puis position basse, il a 5 ans vous avez 5 ans !!! Au début l'égo en prend un coup, et puis après on voit les résultats !

    Une autre façon c'est de travailler avec les accès occulaires si vous connaissez.


    Bonne journée à tous.
     
  14. Anonymous

    Anonymous Invité

    Amrita, je partage votre façon de travailler et le passage de lui demander ce qui le gêne dans la bouche est très pertinent, d'ailleurs on fait pareil avec les adultes.
    Vous avez raison de préciser que la mère doit être présente et que la séance doit être plus rapide que pour un adulte.
    Avez vous utilisé un peu d'EMDR ?
     
  15. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    Bonjour, Hyp.no.sis avec un H ! Original comme prénom :lol: :lol: :lol:
    Et tu peux aussi te présenter sur le forum, enfin si tu veux...
     
  16. Justme

    Justme Membre

    Inscrit:
    30 Août 2012
    Messages:
    14
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Super, merci beaucoup pour toutes ces pistes qui vont m'être très utiles :D
    Tout ce que vous me dites me rappelle qu'effectivement je crois que c'est moi qui flippe un peu à cause du jeune âge du patient alors qu'il n'y a pas de raison :oops:

    @ Katia ==> non non, le but n'est pas du tout d'en "mettre plein la tronche" aux parents. En plus ils m'ont l'air d'être tout à fait de bons parents pleins de bonne volonté et qui aiment leurs enfants etc... simplement il me semble que le petit garçon a quelques soucis avec sa place au sein de la famille depuis l'arrivée de la petite sœur ce qui n'est pas rare du tout et ce à quoi les parents peuvent répondre de façon maladroite (et pas mal intentionnée)
    Après ils ont sans doute un peu peur qu'on leur "renvoie la faute" alors ils se crispent un peu, se protègent et du coup ne sont pas (encore) ouverts sur le sujet mais il n'y a aucune pierre à leur jeter pour autant, ils sont... humains quoi ! :)

    Bon en tout cas merci encore, j'ai matière à travailler là :D
     
  17. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Belle réponse Justme. Effectivement, on ne peut faire qu'avec ce qu'on a.

    Bon travail :)
     
  18. amrita

    amrita Membre

    Inscrit:
    1 Décembre 2010
    Messages:
    310
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1460
    Localité:
    isere
    Non je ne pratique pas l'emdr, je pratique la méthode REINETT vous pouvez en trouver la définition sur le site de Jean charles Bettan.
     
  19. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    REINETT: peux tu développer? Merci d'avance.
     
Chargement...