1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Jusqu'où peut on changer ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par zoulouk2, 22 Novembre 2014.

  1. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Qu'est ce changer et jusqu'où pouvons nous le faire ?
     
  2. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6094
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Tout s'est structuré au mieux de ce que çà a pû l'être
    Changer ce serait abandonner des éléments et partir sur autre chose

    Lâcher des habitudes, des constituants de son comportement, de sa personnalité, de son environnement social et familial et, à l'extrême, risquer d'abandonner toute sa structuration antérieure pour se construire infiniment autre en balayant toute sa sécurité acquise ?

    Un bien grand risque en vérité.
    Une restructuration bien difficile à amorcer et à poursuivre.
    Mieux vaut ainsi ne rien changer.
    Vive la France immobile.
     
    Dernière édition: 22 Novembre 2014
  3. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    N'y changeons rien, c'est parfait dans notre imperfection.
    on peut juste se faire peur à prendre un rôle ?
    dans un espace, une représentation ?

    Changer les perceptions ?

    Démolir et construire autre chose ?

    Se croire ?

    Changer le changement qui foire... d'empoigne,

    Déterminer, pour buter, débattre se débattre ?

    Comme détenu, prisonnier par sa propre volonté ?

    C'est ce que je veux, cà doit être, buts donc cause à effet ?

    Pourtant cà marche ?
    Il suffi juste de recommencer ?

    Tout recommencer tellement çà change pas

    Se croire changer,
    Imaginer changer, sans que rien change
    Besoin de changer pour être bien maintenant ?


    Halluciner le changement pour que çà change .

    Se reconnaître perdu, impuissant et changer pour trouver quelque chose à faire pour que ça change,
    alors que cela ne change pas.
    Peur d'avoir peur que cela ne change pas

    Se croire changé !
     
  4. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    Si tu prends le petit dej à midi, et le repas de midi le matin, il y a déjà un changement. Quelle sécurité perdrions nous dans ce cas ?

    Faire toujours pareil = lassitude

    Quel confort ?

    C'est après une sortie dans la neige qu'on apprécie un bon feu de cheminée...
     
  5. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    Jeangeneve, par exemple si tu passes de bordélique à ordonné, il y a bien un changement, bien visible... t'as pas halluciné. Face à la marche de l'univers ça ne change pas grand chose, mais à ton échelle oui...
     
  6. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6094
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Nombre de Français se battent pour aller aux sports d'hiver et continuer d' y aller...
    mais ils ne veulent rien changer de fondamental par ailleurs.

    Changer oui, mais dans le sens qui nous convient...dans le même sens qu'avant...avec feu de cheminée après.

    Le changement dans le sens du plus de confort...mais çà c'est jamais sûr.

    Il me semble qu'on est ici au coeur du processus de résistance au changement.
    A explorer sans modération...
     
    Dernière édition: 23 Novembre 2014
  7. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    tout dépend
    je crois de la valeur que l'on accorde perso a l"amélioration" par le changement
    et pour être efficace je pense qu'il faut booster la valeur après s’être attaqué aux éventuels obstacles qui
    empêchent le mouvement ( la peur de l'inconnu?....souvent!)
    donc il faut trouver des justifications et motivations fortes pour reprogrammer.
    c'est comme en therapie ou l'anticipation ,la preparation est essentielle, comme assurance pour le succés!
    avec l'hypnose 2 principes dont on ne parles que tres peu:
    et qui sont garant d'une transformation perene:
    la progression avec la repetition.
    au boulot!
     
  8. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    Intéressant cette proposition ou cet exemple..

    Oui en effet cela ne change pas grand chose au niveau de l'univers, certes.

    Pour moi non plus à vrais dire, si on est bordélique, cela peut avoir un impact sur comment nous perçoivent les autres.
    Autrement tout classifier ou alors "ranger" aurais un impact sur un état intérieur ?
    j'en suis pas convaincu, mais c'est un présupposé utile en hypnose, ou alors un recadrage à voir, à expérimenter, une croyance à induire .
    Pourquoi pas, ce que j'ai expérimenté c'est de ce déconnecter du passé en reffougant ce qui est en notre possession, le vieux auquel on s'attache, de tous ces trucs qui nous faut garder...
    Tous ces trucs que l'on fétichise en quelque sorte souvent ancré à un souvenir.
    Je me suis rendu compte que cela a un effet temporaire qui ma fois peut être utile.
    On regrette amèrement ce changement et puis il y a une résilience ...

    Ma digression avais un peu comme idée de nous interroger sur l'acceptation de soi .
    Je ne suis pas parfait et probablement cinglé.
    échouer et me planter encore et encore, je me dit que j'ai plus le temps et qu'il faut que je trouve quelque chose qui marche.
    Bonjour le paradoxe .
    les paradoxes j'en suis en pleins dedans
    On me dit que je reffechis trop, que je pense trop, que j'ai qu'a prendre a mon compte les conseils des autres .
    J'usqu'a présent ca a pas fonctionné.
    D'ou un certain manque de confiance en les autres, souvent j'y est crus et durant des années.
    Je vois souvent sur les forums et sur le web que il faut se battre des années, continuer, recommencer...
    Et puis je me suis aperçu dans mes ex relations des gens après plus de 30 ans qui continuent et qui échoent.
    j'ai vraiment u une impreesion une peur que je suis dans le même cas,
    alors que en modélisant ceux qui semble réussir, je vois en quelque sorte des salauds qui ne pense qu'à leur réusite
    la plus part du temps en marchant sur les autres.
    J'ai été un pro de cela, répondre au désir des autre pour me valoriser, une belle impasse la demande de reconai-sens .
    Et puis maintenant je passe pour un égoïste du fait que j'ose exprimer mes envies, mes désirs.
    J'aurais un égo surdimentionné, en fait à force de l'entendre...
    j' ai été voir un égo-killer, et pourtant il y a là un autre paradoxe...
    Dans cette dilution du moi, de la perte de l'altérité en hypnose, j'y est en quelque sorte redécouvert "la référence interne "

    Revenons à LA question le changement ou jusque ou changer...

    On se détermine à changer, on demande de l'aide..

    s'accepter peut être une voie et pourtant je ne suis pas loin de croire que c'est un changement
    Alors que être content de soi, c'est percu comme égotique et on nous renvoie pleins de saloperies .
    compliqué...

    il peut être énnervant de se retrouver tout le temps avec un prix à payer.

    Je trouve cette croyance si partagée, sans pour autant la reconnaître correcte ou juste.
     
  9. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    En refourguant le "vieux", n'as tu pas senti nouvelle jeunesse ?

    Ca me fait penser au cours collectif de croquis de nu auquel je me suis inscrite en début d'année. Il y a des élèves qui recommencent, recommencent depuis 4 ans mal qui fidèles à leur envie d'arriver à reproduire le sujet tel qu'il est, échouent à essayer de faire mieux à chaque fois. Il y en a un ou deux sur 30 environ qui en persistant, en s'arrachant parviennent à un résultat qui les satisfasse... et les autres ben ça rame, rame !!!
    Ce que j'ai constaté, c'est qu'ils font toujours la même chose, avec le même outil, même façon de le tenir, juste en se concentrant plus...

    Faire du même, pour un changement, ben ça marche pas

    Et ils ne voient pas qu'ils font du même, c'est ça le pire ! Ils s'obstinent à vouloir obtenir un résultat (qui est dans leur tête) et qui ne correspond pas à leur capacité ( d'observation, d'agilité, de maîtrise technique), alors qu'un corps peut s'interpréter de façon plus simple (style cubiste, naïf, style perso... )

    En gros vouloir un truc, s'y accrocher bille en tête, quand c'est déraisonnable, c'est aller à l'échec.
    Il y a des choses qu'on ne sait pas faire et qui peuvent se révéler difficile à apprendre, à comprendre avec toute l'hypnose du monde.

    J'en viens à ce que tu disais sur l'acceptation, sur l'acceptation de nos limites, ce qui peut être un grand changement pour celui qui ne les acceptait pas !
     
  10. zoulouk2

    zoulouk2 Membre

    Inscrit:
    16 Avril 2010
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    23
    Points:
    2130
    [QUOTE="jeangeneve, post: 82081, member: 15730"
    alors que en modélisant ceux qui semble réussir, je vois en quelque sorte des salauds qui ne pense qu'à leur réusite
    la plus part du temps en marchant sur les autres..[/QUOTE]

    Tu dis bien semble réussir ( est ce vraiment le cas ?) ( qu'est ce que la réussite ?)
     
Chargement...