L' hypnose de google

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par surderien, 3 Février 2013.

  1. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Chaque fois que vous utilisez google, vous êtes déjà en hypnose

    et pourtant vous ne le savez pas

    chaque fois que vous utilisez google et que vous vous projetez dans une recherche

    vous êtes déjà dans l'hypnose de découvrir la suite

    dans le plaisir de découvrir l'inconnu de quelque chose que vous n'avez pas encore trouvé

    ou de trouver quelque chose de vous connaissez déjà et d'être dans le plaisir de vous en rendre compte

    que vous ne savez pas où vous en êtes finalement là à le constater que grâce à google vous aimez çà d'en être arrivé plus encore dans ce mystère

    de toujours découvrir comment mieux rechercher à trouver l'hypnose googlelienne grâce à google !

    Google hypnotise et s'hypnotise lui-même en feed back à se rechercher sur « google », et son égo hypnotique n'en est que renforcé à pouvoir

    vous montrer encore plus que grâce à lui vous trouvez ce que vous recherchez toujours plus grâce à lui

    Vive google, vive l'hypnose, vive l'hypnose sans fin grâce aux google-liens de la googlelienne hypnose !

    :p

    Bon, finalement je ne sais plus très bien ce que je recherchais au juste en venant ici vous parler de google,

    mais de ne plus vraiment savoir où j'en suis, c'est finalement çà cette hypnose que j'aime retrouver !
    .
     
  2. Brieuc du Garay

    Brieuc du Garay Membre

    Inscrit:
    11 Septembre 2010
    Messages:
    465
    J'aime reçus:
    6
    Points:
    1830
    Localité:
    Clermont-Ferrand
    SOS, surderien a déraillé !! :-D :-D
     
  3. HYPNOMED

    HYPNOMED Membre

    Inscrit:
    9 Mai 2010
    Messages:
    311
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    1590
    Peut-être que Surderien se déraille pour mieux se ré-enrailler ? Comme dans le chemin de traverse de Harry Potter afin de pouvoir voir le monde sous un autre angle ?

    Et après de revenir mais pas tout à fait comme avant, l'hypnose ayant joué son rôle régulateur sur le noyau accumbens ?

    Un peu comme les neuroleptiques à faible dose ? Pour retrouver le plaisir de vivre un peu plus normalement ?
     
  4. ********

    ******** Membre

    Inscrit:
    16 Mai 2011
    Messages:
    103
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1360
    Localité:
    ********
    c'est pas parce que on déraille que c'est normal.
    ou que se serais normal de forcer les autres a être normal.
    et pour ce faire utiliser des neurotoxiques.
    mais que c'est cela être normal en fait
    prescrire la normalité car seul le prescripteur sait ce qui est normal.
    tellement sur d'être normal qu'il est
     
  5. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Et ainsi dans cette expectative sans cesse renouvelée
    D'être suspendue aux caractères qui vont apparaitre
    Site après site
    Voyage éternel de lien en lien
    De toujours découvrir qu'il y en a toujours plus
    Partout en tous sens
    Sens dessus dessous et dessous dessus
    Pour finir par oublier ce qu'on y cherchait
    Et trouver ce qu'on ne cherchait pas

    Le regard fixe, les neurones en apesanteur jusqu'au prochain coup de telephone
     
  6. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    J'ai pas aimé Matrix...
     
  7. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    Il est vrai que l'ordinateur, la t-v, bref les écrans...fabriquent des transes, certes de très mauvaises qualités, mais payante! Peut être est ce ça que tu voulais dire?
     
  8. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    "payante" parce que l'on paye l'influence des pubs?
     
  9. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    ben, oui, déjà une redevance, une connexion et par les pubs, bien sur; à moins que l'on croie que le gratuit existe? Bon, mais là n'est pas le sujet. Transe, hypnose...naturel, tous les jours: au volant, dans le métro, dans un ascenseur, devant un écran...bref, on passe sans arrêt par des phases de transes. Mais il y a des transes positive d'un point de vue thérapeutique, d'autre qui ne servent à rien, et des transes négatives. Par exemple:Quelqu'un en dépression chronique est dans une transe négative (inutile de faire de l'hypnose, la personne y est déjà) hyper stable. là c'est même casi l'inverse qu'il faut faire. Il y a des transes très surprenante, et avec hyper focalisation et association-dissociation... bref, vous connaissez tous ça!
     
  10. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Je ne considère pas qu'une personne en dépression soit en transe permanente et je ne vois pas bien le concept de transe négative.
     
  11. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    moi aussi je suis intéressé par ce nouveau concept dépression > transe négative....
    d’où tenez vous ces informations?
    ou peut on en lire plus?
    votre exemple me surprend:
    Quelqu'un en dépression chronique est dans une transe négative (inutile de faire de l'hypnose, la personne y est déjà) hyper stable. là c'est même casi l'inverse qu'il faut faire
    qu'est ce que le casi inverse de l'hypnose?
     
  12. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    ça n'est pas facile à expliquer avec un clavier, mais je parle d'un type de dépression (pas aiguë, pas mélancolie, ni bipolaire) qui est la dépression chronique: au delà de 6mois. Donc extrèmement stable, chaque jour est identique à hier et avant hier...Elle dort beaucoup, n'a plus d'énergie, et n'a pratiquement plus de ressource, ou n'a plus accès à ses ressources.
    Il est très important d'identifier (attention, je ne diagnostique pas, un médecin l'a fait avant) cela car l'axe du travail thérapeutique est totalement différent. Observe, observe et observe la prochaine patiente en dépression dites longue, avec souvent des rechute, souvent (99%) sous médicaments, tu as de grande chance de déceler la transe qui l'accapare.
     
  13. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    ça n'est pas un concept.

    -" qu'est ce que le casi inverse de l'hypnose? "
    je ne comprends pas votre question! il n'y a pas d'inverse de l'hypnose, il y a la transe .c'est aussi un état, il n'y pas de jugement ni d'inverse ou d'opposé, mais plus un continuum! Mais peut être attribuez vous le mot hypnose à positif, guérison...pas loin de la sofro ou méditation à ce moment là? je ne comprends pas!
    je tiens mes infos de mes formations sur les dépressions et thérapie brève, de mon expérience en institut médicalisé et surtout d'avoir observé mes patients ainsi que dans les lieux publics, les différentes focalisation de l'esprit.
    Mon formateur préféré fait une courte vidéo ici, peut être derrières les mots comprendrez vous!
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    Pour avoir des exemples de transes - ou égale ou +++, observer, et détecter les transes de toutes sortes.
    Voilà.
     
  14. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    Après re-lecture, j'ai compris ce que vous essayez d'exprimé:
    je prend du temps à expliquer trois choses simple, mais ne m'en demander point trop tout de même.ok?
    Quelqu'un en dépression chronique est dans une transe négative (inutile de faire de l'hypnose, la personne y est déjà) hyper stable. là c'est même casi l'inverse qu'il faut faire ne veut pas dire:
    l' inverse de l'hypnose.
    ça n'est pas l'inverse de l'hypnose:mais l'inverse qu'il faut faire veut dire qu'il faut mettre la personne en action, en mouvement, grâce par ex. à la technique provocatrice (ou se que vous savez faire, si vous ne savez pas faire, ne le faites pas) . Sortir (justement) la personne de sa transe par une interruption du système chronique. C'est donc casi l'inverse en terme d'intervention (et non pas l'inverse de l'hypnose, hoho)que lors d'une dépression aiguë.

    Il est vrai que j'ai eu (ou j'ai?) des patients dans ce cas, qui restent dans leur lit toute la journée, depuis des années et des années, à qui on a proposé des séances d'hypnose, de la sofro, de la méditation, et c'est toxique pour eux. Il ne se passe rien de rien, ça ne bouge pas d'un poil. Ils sont stables et ce stabilisent par moult moyens (médicamenteux, méditation...transe négative). Plus+++ de la même chose donne plus +++ du même résultat. Là, avec des gens comme ça, l'induction "fonctionne" du feu de dieu. Logique, ils sont déjà en transe! loll.
    Par contre ne vous lancez pas las dedans si vous n'êtes pas aguerrie et si vous ne pouvez pas ensuite suivre tout le processus de guérisons, car ensuite, lors de la sortie de dépression chronique nous retombons dans un autre schéma (si vous suivez, vous me comprendrez, abréaction n'est pas un gros mot) et là, ça bouge de manière intense car l’énergie sera enfin libérer.
    C'est un processus.
     
  15. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    lors de la sortie (de dépression chronique) nous retombons dans un autre schéma

    C'est toute la stratégie de la thérapie hypnotique : permettre de sortir du cadre bloquant et de prendre conscience simultanément de pouvoir choisir
    le cadre, le nouveau cadre, tout en gardant cette compétence de gestion de "cadres"

    Lors de la sortie de l'addiction, nous retombons exactement dans le même schéma : retrouver une autre addiction pour combler le vide créé.

    L'addiction à l'addictologie permet alors de régler définitivement la chose.

    ou pas, au choix...

    8)
    .
     
  16. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    c'est en partie ça, car dans l'addiction avec déplacement de symptôme nous sommes plus dans un modèle avec un changement de type 1 (+de la même chose) et non changement de type 2! On ne peut quand même pas comparer. Mais je comprends ce que tu veux dire et tu as raison.
    Là je voulais dire, lors de la sortie (de dépression chronique) nous retombons dans un autre schéma : C'est le processus de guérison normal.
    Nous revenons à la phase initial de la dépression, c'est à dire la dépression aiguë, bien sur qui a été stabilisé (par des médoc, une transe négative... vous me suivez?) et que l'on déstabilise par une sortie de transe. mais pas toujours .D'ailleurs toujours ne marche jamais, et jamais est toujours inadapté. C'est un schéma.
    -" C'est toute la stratégie de la thérapie hypnotique : permettre de sortir du cadre bloquant et de prendre conscience simultanément de pouvoir choisir
    le cadre, le nouveau cadre, tout en gardant cette compétence de gestion de "cadres" :
    oui, là le cadre de sortie de dépression chronique est: saute dans le vide, je suis là, il y a des filins de sécurité, un parachute, un matelas en bas, je suis là (mais réellement là, si vous n'êtes pas là, ça fait sploutch et scratch), je suis là et je t'accompagne, est le nouveau cadre, car ensuite dans la dépression aiguë, le cadre doit être hyper présent. Claude en parle très bien dans la vidéo. Là en effet l'hypnose est indiqué (lieu sur...) Mais dans la dépression stable, c'est toxique puisque...bref, vous avez compris.
     
  17. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    puisque la personne est stable dans la dépression (transe négative!)chronique. L'hypnose de type analgésique, relaxante, sofro, médiation, yoga... au mieux ça ne fait rien, au pire ça stabilise encore plus la personne dans sa transe. Tout est médecine, tout est poison, c'est la dose qui fait le poison. Quant aux différentes transes, je vous renvoie aux 5 aveugles qui décrivent un éléphant (et se fâchent très très fort, vous me suivez? loll).
    ps: parfois mes messages ne sont pas dénuer d'un humour 2eme degré, mais toujours pour rire.
     
  18. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6536
    J'aime reçus:
    634
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    nous retombons dans un autre schéma : C'est le processus de guérison normal.

    guérir et être enfin normal...

    qu'est-ce que çà doit-être barbant finalement :

    la normalité est un cadre normatif qui m'est totalement insupportable !

    je devrais écrire un bouquin sur "la dictature de la normalité" : vraiment la pire des addictions !

    :lol:
     
  19. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    ok, pas normal, adapté alors!
    nous retombons dans un autre schéma : C'est le processus de guérison adapté.
    Par contre, ne pas confondre la norme et normal, et là s'ouvre un autre débat!
     
  20. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    la dictature de la norme me semble plus adapté; ouafff, loll
     
  21. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    Et la norme est elle normal? ah! Mais on glisse vers un autre sujet et pourquoi pas:
    80% des Etatsunisiens sont obèses, c'est donc la norme, est ce normal?
    80% des humains n' ont pas d'eau potable à moins de 5km, , c'est donc la norme, est ce normal?
    ...
     
  22. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    Et si on mélangeait pour rire: norme, normal et adapté, inadapté? En mettant ça dans un contexte: animaux et être humain, la (sa) nature et naturel, instinct et besoins sociaux on fait un cocktail , on secoue, olala, on va en perdre en route je te le dis!
     
  23. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    En gros: Est ce que l'homme dans sa norme actuel est adapté naturellement, à la nature, avec ses instincts animal, dans un contexte social?
    ah, alors, hein?
     
  24. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4342
    J'aime reçus:
    22
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    intéressant, en effet c'est nouveau pour moi!
    vous avez donc découvert un modèle de fonctionnement de l'esprit, dans le cas de la dépression chronique stabilisée ou stable ou les patients sont sous contrôle médicamenteux
    et donc dans une sorte d'hypnose qui n'en est pas une, une transe dite négative
    je n'attribue pas hypnose a positif,guérison....l'hypnose pour moi est l'outil qui a pour effet l'EMC... puis vient la thérapie, le spectacle ou le divertissement(hypnose de rue?)
    vous dites avoir travailler en milieu "médicalisé" en tant que psychiatre? infirmier, docteur?
    et observé vos patients... pour établir ce "concept"( il faut appeler les chose par leur nom)....mais de ce modèle d'observation qui vous permet de "diagnostiquer" vous avez donc mis en place une thérapie ( vous parlez de provocatrice) pour les sortir de cette transe "négative"
    ai je bien compris?
    avez vous des résultats probants?

    quand vous dites:
    Il est vrai que j'ai eu (ou j'ai?) des patients dans ce cas, qui restent dans leur lit toute la journée, depuis des années et des années, à qui on a proposé des séances d'hypnose, de la sofro, de la méditation, et c'est toxique pour eux. Il ne se passe rien de rien, ça ne bouge pas d'un poil. Ils sont stables et ce stabilisent par moult moyens (médicamenteux, méditation...transe négative).
    votre analyse me laisse perplexe..... et j'aurai tendance a attribuer leur apathie, a la chape de plomb médicamenteuse qu'ils ingurgitent et bien sur dans cet etat , l'hypnose ou quelque autre therapie alternative, ne peut avoir d'effet...... de la a dire que c'est toxique pour eux?
    vous dites:
    ça n'est pas l'inverse de l'hypnose:mais l'inverse qu'il faut faire veut dire qu'il faut mettre la personne en action, en mouvement, grâce par ex. à la technique provocatrice (ou se que vous savez faire, si vous ne savez pas faire, ne le faites pas) . Sortir (justement) la personne de sa transe par une interruption du système chronique. C'est donc casi l'inverse en terme d'intervention (et non pas l'inverse de l'hypnose, hoho)que lors d'une dépression aiguë.

    donc si j'ai bien compris vous les "sortez" de "l'hypnose" de la "transe negative" ou ils sont (transe medicamenteuse) par la technique provocatrice...et c'est cela que vous appelez...?
    therapie??
    vous devez avoir ...donc des résultats!

    aussi:
    Par contre ne vous lancez pas las dedans si vous n'êtes pas aguerrie et si vous ne pouvez pas ensuite suivre tout le processus de guérisons, car ensuite, lors de la sortie de dépression chronique nous retombons dans un autre schéma (si vous suivez, vous me comprendrez, abréaction n'est pas un gros mot) et là, ça bouge de manière intense car l’énergie sera enfin libérer.
    j'ai compris c'est off limits.....pas touche....reservé a la psychiatrie....ok!
    mais j'aimerai vous suivre et comprendre.
    que viens faire l'abreaction dans cette phrase?
     
  25. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
  26. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    ça n'est pas spécialement réservé, n'essayez pas de faire un troll . Jamais dis ça, attention.
    Mais disons que si vous vous retrouvez face à une abréaction et n'êtes pas munie de certains outils, ça part en vrac. Le gros vrac, la serpillière et la suite...
    pour le reste c'est à peu près ça.
    je ne peux pas m ’ attribué les bénéfices de ces découvertes (qui dates quand même), ça serait bien présomptueux.
    efficacité? Mais ça à été fondé, non pas en théorie, mais sur ce qui marche, enfin!
    Oui, médicamenteux... qu'il n'y a rien à faire, euh, ben si.
    attention, la technique provocatrice n'est pas du tout ce que j'imagine que vous imaginez, il faut savoir faire, car vous êtes sur des œufs. C'est quelque chose que l'on fait en conscience de ce qu'on fait, pas , enfin, vous voyez...avec toujours une intention
    positive. L'intention qui a derrière vous reviens toujours et est toujours perçus.
    voilà, le reste est hors sujet; et on peut y allé car j'ai une grande faculté à sa aussi, voir les 3/4 messages sur la norme, loll!
     
  27. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    concept et schéma, c'est un peu comme la norme et normal et adapté... c'est pas la même chose puisque ça n'est pas le même mot.
    il n'y a pas , je répète de diagnostique.
    ah, ben tiens, le savez vous pourquoi il n'y a pas de diagnostique?
     
  28. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    vous trouverez plus d'infos à: Frank Farrelly.
    Allez, pour rire, juste pour rire, hein?
    Imaginez paul faire de la thérapie provocatrice? Et je ne provoque rien, là!
    désolé, je sort. oups! pardon.
     
  29. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    il est bien évident que la thérapie provocatrice ne sera pas adapté à une dépression aiguë là ou il y a besoin d'apaisement. D’où au départ, de bien identifier tout cela.
     
  30. thérapie29

    thérapie29 Membre

    Inscrit:
    10 Février 2013
    Messages:
    673
    J'aime reçus:
    17
    Points:
    1780
    Localité:
    Quimper
    Si vous étudiez un peu Frank Farrelly, il a le physique, l'humeur, l'intention...qui sont derrière et il peut se permette de faire de la thérapie provocatrice. Et c'est pas une chapelle, droit pas le droit...médecin, machin truc. Mais il faut vraiment émané quelque chose de 10x positif et là on peut faire ça. Sinon, ça ne marche pas. Congruence quoi.
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    regardez bien son visage; ça envoie, hein?
     
Chargement...