1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

La fatigue est-elle une sorte d'émotion ?

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par dide70, 4 Juillet 2016.

Tags (Mots clés):
  1. Le Sage

    Le Sage Membre

    Inscrit:
    20 Août 2015
    Messages:
    33
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    980
    Localité:
    Col Saint-Jean, 04140 Montclar
    ???
    Peux-tu me citer un acte qui n'ait pas de but (et bien entendu me démontrer qu'il n'en a pas) ?
    Par exemple, dans ta citation, le but semble être l'induction, et dans la deuxième phrase la satisfaction...

    Quel serait par ailleurs l'intérêt de poser une question sans but (si tant est qu'il soit possible de le faire...) ?
     
  2. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6229
    J'aime reçus:
    503
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    (1) Un acte manqué ?

    (2) Un koan ?
    Une question qui laisse sans voix ?
    Une question qui n'a pas de réponse et qui laisse perplexivement en hypnose ?
    = qui donne l'expérience d'un état modifié de conscience ?
     
    jumb apprécie ceci.
  3. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6229
    J'aime reçus:
    503
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    On a dérivé de la question de départ. Pourquoi ? Comment ?

    Pour moi la fatigue n'est pas une émotion mais un état qui perturbe la perception et l'intégration des émotions d'où des réactions "inhabituelles "qui peuvent en résulter.

    Mais une émotion peut perturber la perception et l'intégration d'une émotion suivante...

    Donc la fatigue aurait un effet émotionnel certain : neurophysiologiquement.

    Donc ?
    C'est une émotion ?
    Une émotion fatiguante ?

    :confused:
     
  4. Le Sage

    Le Sage Membre

    Inscrit:
    20 Août 2015
    Messages:
    33
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    980
    Localité:
    Col Saint-Jean, 04140 Montclar
    Un acte manqué n'est pas une question, mais un acte inconscient qui poursuit un but tout aussi inconscient, mais indéniable (il a donc un but)
    Un Koan est une phrase ou une question philosophique, qui a donc pour but de provoquer une réflexion (il a donc un but)
    Quant au fait de "laisser sans voix", c'est une conséquence, pas un but. soit le but était de laisser sans voix (sous-tendant divers but sous-jacents, comme par exemple provoquer une rupture de pattern visant à induire un état de conscience modifié), soit il est différent, mais il existe.
    De même, le fait que la question n'ait pas de réponse relève du fait et de la conséquence, pas du but dans lequel elle a été formulée....

    Je reste sur le fait que toute question posée l'a été dans un but plus ou moins précis, plus ou moins conscient, mais dont l'existence reste, pour moi et jusqu'à preuve du contraire, ne peut être niée (même si elle n'est pas connue).
    ;)
     
  5. Le Sage

    Le Sage Membre

    Inscrit:
    20 Août 2015
    Messages:
    33
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    980
    Localité:
    Col Saint-Jean, 04140 Montclar
    Tu as parfaitement raison, on s'amuse bien, mais on s'écarte du sujet.

    Donc, pour y revenir, on a plus haut :
    On a d'autre part les travaux de Paul ECKMAN qui définit en 1970 la liste suivante :
    et qui la modifie ainsi en 1990 :
    Source : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    On constate qu'aucune de ces sources de classe la fatigue dans les émotions.

    La fatigue me semble pouvoir être considérée comme "un signal émis par le corps ou l'esprit de manière à permettre à l'esprit conscient de mesurer la nécessité d'entrer dans une phase de récupération physique ou mentale".
    Pour que ce signal soit perceptible, l'inconscient peut générer des émotions plus ou moins fortes en fonction de l'importance du besoin. D'un autre point de vue, certaines émotions "négatives" parraissent pouvoir générer une sensation de fatigue pouvant aller vers la déprime, voire la dépression.

    Selon moi (qui ne suis que moi), la fatigue n'est pas une émotion (état d'esprit), mais une sensation (perception).
     
    Prudence apprécie ceci.
  6. jumb

    jumb Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Messages:
    328
    J'aime reçus:
    70
    Points:
    2730
    Localité:
    gerardmer
    Pour vous c'est quoi la fatigue ? parle t'on juste de fatigue physique ou intellectuelle suite à un effort prolongé de laquelle on récupère en une nuit ? Qu'en est il de la fatigue émotionnelle ?

    La fatigue pourrait s'assimiler à une émotion (telle la lassitude), une sensation qui vient surtout quand on fait des choses qu'on apprécie peu...
     
  7. Le Sage

    Le Sage Membre

    Inscrit:
    20 Août 2015
    Messages:
    33
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    980
    Localité:
    Col Saint-Jean, 04140 Montclar

    Bonjour Jumb.
    Dans le post qui précède juste le tien, je démontre sources à l'appui que la fatigue n'est pas une émotion mais une sensation, en précisant clairement la différence entre les deux...

    Tu n'as pas lu ce post, tu ne l'as pas compris, ou tu le remets en question ?
     
  8. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6229
    J'aime reçus:
    503
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    Le cue système résonne en termes d'afférences :

    CF Laborit, Damasio

    Des afférences extérieures déclenchent des réflexes primitifs automatiques au niveau du cerveau archaïque puis à l'usage, deviennent des émotions/sensations par mémorisation et comparaison au niveau du cerveau intermédiaire et ensuite s'opèrera une intégration de niveau supérieur au niveau cortical ( cerveau analytique : siège de l'intelligence)
    et encore + si l'on a développé ses capacités du plus haut niveau (pleine conscience)

    On peut considérer la fatigue comme une saturation par excès d' afférences ou comme une afférence directement" fatigante" par elle même et déclenchant une émotion/sensation de fatigue par ras le bol immédiat (sensation-émotion immédiate = une seule afférence directement inintéressante = une seule émotion fatigante ) ou bien cumulative = somme de multiples sollicitations- émotions ) qui par répétition deviennent fatigantes globalement.:(

    L'émotion de fatigue à lire le tout début de cet écrit rébarbatif vous aurait amené à ne pas en lire ici la fin. :D

    Sinon c'est que les neurosciences vous intéressent et ne vous fatiguent pas .

    Moi elles me passionnent et me ressourcent

    :cool:
     
  9. jumb

    jumb Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Messages:
    328
    J'aime reçus:
    70
    Points:
    2730
    Localité:
    gerardmer
    J'aime bien remettre en question ce qui parfois peut paraître une évidence....
     
  10. Le Sage

    Le Sage Membre

    Inscrit:
    20 Août 2015
    Messages:
    33
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    980
    Localité:
    Col Saint-Jean, 04140 Montclar
    Ok, j'aime bien ça aussi, mais dans ce cas il faut préciser une chose : est-ce qu'on philosophe ensemble, ou est-ce qu'on répond à la question posée au départ ?
    Dans le premier cas, il s'agit de discuter de nos avis personnels, de leurs concordances, divergences, etc.
    Dans le second, on se doit, me semble-t-il, d'appuyer nos réponses sur des sources reconnues comme "fiables" (c'est le propre du discours scientifique : argumenter source à l'appui).

    Si on se situe dans le premier, on devrait ouvrir un nouveau sujet intitulé "débat philosophique sur la nature émotionnelle de la fatigue".
    Si on se situe dans le deuxième, il je trouve plus humble et légitime de faire comme *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***.

    Ceci étant, surderien, plutôt que de lever un flou, tu l'augmentes, or tu semble être encore plus renseigné que moi sur le sujet...

    Je vais donc aller à l'essentiel :
    1. Faire sur notre navigateur favori une recherche sur *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
    2. Constater que les sources se recoupent toutes :

    Donc, à moins que ta fatigue survienne brutalement, dure moins de 5 minutes, et provoque une réaction de décharge (endormissement instantané ?), elle n'est pas une émotion...

    En tout cas merci d'avoir insisté, car tout ça m'a amené à quelques recherches qui aboutiront à un article sur le blog de mon site !
    Je reviendrai ici pour poster le lien à l'attention de ceux qui sont intéressés par la question.

    D'ici là, bonne soirée à toutes et tous, et au plaisir de vous lire !
     
    Prudence apprécie ceci.
Chargement...