1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

La relance par le questionnement

Discussion dans 'PNL et Modélisation' créé par dide70, 27 Juillet 2016.

Tags (Mots clés):
  1. dide70

    dide70 Membre

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Messages:
    429
    J'aime reçus:
    25
    Points:
    1880
    Localité:
    Belfort

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,
    La relance par le questionnement dans le processus de communication en pnl. Il est assez facile de relancer une personne pour obtenir d'avantages d'informations, mais comment faire pour sortir lorsque je suis moi-même pris dans un questionnement si celui-ci ne me convient pas ? Comment faire pour reprendre le contrôle de la conversation ?
    Stopper ou fuir la conversation sans raison valable ne semble pas être la meilleur solution...
     
    jumb apprécie ceci.
  2. Nossolar

    Nossolar Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Messages:
    683
    J'aime reçus:
    262
    Points:
    3980
    Localité:
    Belgique
    La confusion me semble un bon moyen et ensuite repartir vers une "nouvelle" conversation.
     
  3. life

    life Membre

    Inscrit:
    13 Juin 2016
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    12
    Points:
    1280
    Localité:
    30000
    Bonjour,

    Qu'est ce qui vous dérange exactement?
    Vous parlez en tant que thérapeute, Dide?
     
  4. dide70

    dide70 Membre

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Messages:
    429
    J'aime reçus:
    25
    Points:
    1880
    Localité:
    Belfort
    Non je ne suis pas thérapeute, j'essais simplement de faire attention ma communication verbale au quotidien et plus encore en milieu professionnel. Je m'explique dans le premier post, ce qui me dérange est ceci :
    Je fais bonne usage de l'écoute et de la relance pour développer de l'information mais quand l'autre reprend le fil du dialogue (sans doute parce que j'ai tendu une perche maladroitement et involontairement) ben là je ne sais plus très bien comment reprendre le fil et conduire à nouveau le dialogue. Le sentiment est un peu comme si je m'étais fais piéger, ça arrive parfois.
    Le questionnement est intéressent pour aider la personne à développer un sujet, mais à l'inverse, celui qui le subit, alors qu'il ne souhaite pas développer d'avantage, comment peut-il s'en dégager ?
    J'espère être clair...
     
  5. life

    life Membre

    Inscrit:
    13 Juin 2016
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    12
    Points:
    1280
    Localité:
    30000
    Ah, je n'ai pas lu l'autre post,
    Mais bon, si vous "subissez" les mots de l'autre, ben tout simplement en disant :
    "Désolé, désolé, mais ce sujet ne m’intéresse pas, le sujet qui par contre m’intéresse était celui ci"
    et reprendre sur le sujet qui vous intéresse.

    Mais ya des double bind, en entreprise, travail. On est pas toujours libre de dire les choses que l'on pense/ressent.
    Meme de les dire avec calme, c'est pas toujours possible, sauf a risque d’être viré (par exemple)
    Alors, si vous n'avez pas d'autre choix que d'encaisser des trucs qui vous horripilent, la, c'est autre chose... :(
     
  6. dide70

    dide70 Membre

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Messages:
    429
    J'aime reçus:
    25
    Points:
    1880
    Localité:
    Belfort
    Cette façon de faire me semble un peu brutale, ça peut être frustrant pour l'autre au point de rompre la conversation...
    Bon après c'est une idée, c'est toujours bon à prendre...
     
  7. life

    life Membre

    Inscrit:
    13 Juin 2016
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    12
    Points:
    1280
    Localité:
    30000
    Mon avis c'est que tout est plus calme quand c'est clair et limpide.
    Quand chacun essaie de magouiller l'autre pour tenter d’être tranquille, tout le monde se sens manipulé et personne n'est tranquille!!!
    Si ça passe pas, c'est que ça ne serais pas passé de toute façon...

    Mais si on est énervé, fatigué ou etc, alors le ton que l'on va mettre dans cette phrase va effectivement être brutal.
    Dans ce cas :
    "Oh la vache!!! La excuses moi, vraiment je suis fatigué/pas très patient/.../, je te coupe :
    Désolé, désolé, mais ce sujet ne m’intéresse pas, le sujet qui par contre m’intéresse était celui ci..."

    Bon, facile a dire et pas facile a faire...
    Surtout en contexte ou on a pas le choix, travail etc...
     
  8. jumb

    jumb Membre

    Inscrit:
    11 Mai 2016
    Messages:
    293
    J'aime reçus:
    62
    Points:
    2630
    Localité:
    gerardmer
    Si au cours de la conversation, tu fais un truc vraiment inattendu, l'autre perdra le fil de ses pensées. ( voir ce qui est faisable dans le cadre du travail, comme enlever ses chaussures, jouer avec un stylo). Quand j'ai été dans ce genre de situation, j'ai dit à la personne que nous avons un temps imparti au rendez-vous, et que nous pouvions faire une pause de par 5 minutes à telle heure devant un café et qu'ils pouvaient alors dire tout ce qu'ils voulaient durant ce temps.

    Par exemple, certaines personnes vont dire que ce qu'ils entendaient par la question, voulaient savoir, c'était plutôt telle chose...ils précisent en douceur ce qu'ils voulaient savoir, et l'autre peut alors s'adapter, ou dire qu'il avait compris la question autrement.

    Certaines personnalités suivent leur idée et ne tiennent pas compte de l'autre, là c'est plus délicat. Parfois, en groupe, une personne monopolise la parole et ça n'intéresse personne. Et personne ne dit rien. Parfois, on peut choisir d'en rire, en la faisant parler encore plus..

    J'aime ton sujet : comment faire taire un parleur ??? (poliment)
     
  9. life

    life Membre

    Inscrit:
    13 Juin 2016
    Messages:
    158
    J'aime reçus:
    12
    Points:
    1280
    Localité:
    30000
    Oui, je voit, parfois des petites magouilles ça peu servir si c'est juste pour stopper une situation qui va droit au mur.
    (On est énervé, l'autre est énervé, etc...)
    A mon avis à la condition que ce soit dans le respect de l'autre, (de soi même et de nos émotions aussi) et de reprendre le problème plus tard, plus calme, limpide et clair. :)

    (Je connais pas du tout la pnl)
     
  10. dide70

    dide70 Membre

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    Messages:
    429
    J'aime reçus:
    25
    Points:
    1880
    Localité:
    Belfort
    effectivement, je n'avais pas ça en tête, mais pas si facile de créer une confusion intelligente et respectueuse...
     
    life apprécie ceci.
Chargement...