1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

La rumination

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par katia (zoulouk), 2 Janvier 2011.

  1. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    La rumination mérite bien un sujet en entier, tant elle nous envahit parfois.

    Jeangeneve a ecrit et nous pose cette question:
    dans cette hypon-rumination qui monterais, ne pourrais ton imaginer qu' a un certain stade elle (la rumination) s'auto entretiendrais ?
    il y aurais une focalisation , et... on en fini crevé d'en avoir marre.
    ou quelque chose comme cela.
    (gratiné comme bad transe)


    Quand on en arrive au stade d'en avoir marre, complètement marre,
    on finit par en avoir tellement marre d'en avoir marre.

    C'est le moment de rupture où il ne peut y avoir un jour de plus ainsi et c'est là que l'on peut commencer à changer, tellement on se trouve dans un état d'horreur mentale, dont on va tenter coute que coute de sortir.

    Théoriquement on pourrait en crever, à force de se laisser entrainer dans cette auto hypnose, une reelle bad transe, mais c'est une forme de suicide tellement lente et horrible...Le suicide apparaissant comme une solution positive, trop radicale... mais il y en a d'autres...

    Quand on en a plus que marre, c'est en général parce qu'on n' est pas bien là où on se trouve, et qu'on se force à y rester (pour differentes raisons que l'on considère comme incontournables)

    Mais qu'y a t'il de pire, même que ce qu'on a pu envisager de pire, que de rester là où on rumine constamment... où on se détruit ?Rien !
    Et une fois que l'on a compris cela, on peut commencer par ne plus se forcer à rester là où c'est horrible, envisager d'autres alternatives... reflechir etc....

    La bonne nouvelle est quand on est apte à la rumination, qui pour moi est une forme d'auto hypnose, on est aussi apte à pratiquer l'auto hypnose.

    La rumination nous coupe de la réalité et des stimuli extérieurs, on est entrainé dans la spirale des pensées, focalisé sur notre monde intérieur, dans des boucles de pensées... dans une hyper concentration avec tension certes, finalement comparable à de l'ah, en version négative.

    En se focalisant à l'inverse, sur le positif, de la même façon, sur des pensées constructives (par ex je me sens très bien, et on trouve toutes les raisons de se sentir bien que l'on nourrit, on finit par se sentir de mieux en mieux...)
    Et si on est dans une condition mentale, un lieu où on se sent pas bien du tout, ce qui peut arriver, car la tromperie avec soi je pense ne marche qu'un temps, on a alors la possibilité, capacité d'en changer... car on constate qu'on n'a pas la possibilité de s'épanouir

    :lol:
     
  2. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Peut-être que quand on prend conscience qu'on rumine, alors on peut se sortir de cette transe envoûtante, qui est une forme de pseudo hypnose

    où on tourne en rond dans une euphorie piégeante...

    :shock:
     
  3. Métaphore

    Métaphore Invité

    Ce que vous dites Katia rejoint un peu ce que je disais précédemment sur un autre post.

    Mais dire que la rumination ressemble à de l'AH, hum... :roll: c'est une façon de voir qui n'est pas la mienne. Pour moi l'AH doit permettre de libérer nos émotions négatives par rapport à une situation.

    La rumination ne nous permet pas de faire sortir nos émotions, mais de tourner en rond...

    Dans le cas d'une rumination qui est effectivement très destructeur, très fatiguant énergiquement parlant, il faut absolument respecter quelques règles afin de sortir de ce piège :

    1) pratiquer les techniques de respiration, se forcer à se concentrer sur notre respiration pendant un moment, ou pratiquer la respiration holotropique qui permet de rentrer vite dans un état hypnotique.

    2) se poser la question où est ce dans le corps que ça me fait mal,

    3) suivant le contenu de cette rumination, faire une visualisation de la situation sous forme d'image symbolique, forme, couleur, etc... et faire ensuite ce que j'avais proposé sur un autre post :


    Bien sûr il y a d'autres techniques, la TCM par exemple, et mieux encore les exercices des techniques d'énergie, mais sans formation d'hypnose intégrative, on ne peut les inventer... :roll:
     
  4. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    bin voyons.

    Métaphore, merci pour votre rumination intégrative .

    d'autres opinions :?:
     
  5. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    454
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Que voilà encore une belle métaphorie typique !

    :)
     
  6. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    bien,
    personnellement c'est clair,
    la rumination et un EMC et je pense que on peu se retrouvé disons assez profond
    les propositions de Métaphone ne sont pas forcément des indications utiles pour les avoir expérimenté.
    il y a donc pas lieux de généraliser....
    personnellement ces techniques servent souvent en quelques sorte qu' a approfondir un EMC.
    du coup on est dans en quelque sorte une ratification de la "rumination"

    qui maintenant je le comprend mieux mêne le sujet a une recherche de la ruminations pour accéder a l'inconscient
    dans un circuit pervers de la punition et qui s'approfondis et s'implémente durablement.
    en maîtrisant et en positivant, le sujet "sort de transe".
    et donc en quelque sorte retourne à sa bad transe.

    reste a apprendre la rumination positive . :lol:


    notez la dissociation au cours du texte.
    je m'arrête la tant cela peu être fatigant et un peu chiant de tout analyser.
    pour le moment...
    ceci-dit exellent sujet qui me touche d' un peu trop prêt pour être objectif
     
  7. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Une citation que j'aime bien....

    "Si vous pensez être trop petit pour changer quelque chose, essayer de dormir avec un moustique !" :lol:

    Une autre phrase qui m'a marqué.

    " si je sait comment affronter ce qui est, si l'esprit est capable d'affronter cette réalité de faits et de la dépasser, la notion de contraire devient superflue"

    une autre phrase.

    "cette dualité, ces oppositions existent 'elles vraiment ?
    je parle içi de l'opposition homme femme, ente lumière et ténèbres, mais sur le plan psychologique, intérieur, les contraires existent 'ils ou n'y a t'il rien que ce qui est. "


    Je pense que ruminer est une force dont il ne faut pas essayer de contrer sinon , elle prends plus de force, plus d'ampleur et là arrive un cycle sans fin de rumination .

    C'est là ,ou même avant ,si on est attentif au jeu de du mental, que l'acceptation, la validation prends toute sa valeur.

    La rumination n' appartient pas vraiment à l'être, elle s'est accrochée en lui faisant ,croire, mal, qu'elle existait réèllement, qu'elle faisait parti de Soi.

    Accepter l'état de rumination du présent dû au passé, c'est un peu relativiser,avoir du discernement, c' est en quelque sorte acceder à un autre espace, celui du pardon de Soi , du passé,et de par là, revenir à une attention du réel présent.

     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Une citation qui fait du bien et qui fait sourire, merci Xorguina

    "Si vous pensez être trop petit pour changer quelque chose, essayer de dormir avec un moustique !"

    Pour la rumination.. il s'agit d'un reel phénomène hypnotique dans lequel on se piège. C'est un processus, un emc, sauf qu'il est négatif (mais pas entierement...) et que l'ah est faite pour apporter quelques chose de positif.

    Par exemple quand on est en plein "délit"de rumination, et qu'à ce moment là, il nous arrive un truc pas banal, on nous offre une fleur dans la rue, alors on en sort directement par l'effet de surprise... et que la pensée s'oriente dans autre chose d'émotivement plus puisssant que le sujet de rumination.

    Pas besoin de grandes études en magistère d'hypnose pour comprendre que les ruminations suivent toujours le même schéma...et qu'on peut le briser.

    Un exemple: je me dis c'est vraiment chiant d'aller à mon travail (j'ai un grand ressenti de pénibilité)
    La première idée serait qu'est ce que je pourrais changer pour que telle ou telle chose soit plus agréable à faire:
    - changer d'attitude mentale vis à vis de la tache
    - comment je peux la rendre interessante
    - et si vraiment elle est pas interessante, comment je peux faire pour éviter de la faire

    Quelles sont les mesures à prendre le plus immédiatement, et que je peux prendre de suite ou plus tard....

    Peut être encore bien d'autres choses à faire...

    Au lieu de ruminer dans des idées spleenantes, en les grossissant, ecouter ces pensées, et dire d'accord ça me fait ch***, mais qu'est ce que je peux y faire...

    et après cela n'empêche nullement de guérir de certains traumatismes émotionnels qui font que cela nous parait tellement ch****

    Pour avoir beaucoup ruminé.... et encore ruminé.... et maintenant bien moins....
     
  9. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    une autre bonne question : "que dois je faire pour avoir un boulot bien plus intéressant"
     
  10. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    hé bien voilà, comme souvent, court, simple
    et recadrant avec ouverture sur solution.

    pragmatisme, "valikorien"


    pile la rumination du moment.

    MERCI