La transe ? et ensuite...

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par Webveille, 19 Août 2015.

  1. Webveille

    Webveille

    Inscrit:
    30 Juin 2015
    Bonjour à tous,
    Nouveau sur le forum et nouveau en hypnose, j'ai soif d'apprendre et de comprendre.
    En ce qui concerne le premier point, cela ne fait aucun doute que je vais apprendre l'hypnose, par contre, comprendre sera surement plus compliqué, mais pourquoi pas.
    Pour le moment, je suis une page presque vierge qu'il faudra remplir, j'ai lu le superbe bouquin de J-E COMB, que j'ai cru appercevoir sur ce forum et que je remercie, je potasse également la "PNL pour les nuls" en ce moment et cela est très enrichissant. J'ai pratiqué quelques phénomènes hypnotiques sans induction sur des proches (je sais ce n'est pas l'idéal) et sur moi même en AH et espère pouvoir approfondir mes connaissances et capacités.
    Je vis à Morlaix et suis un peu seul dans ce nouvel univers, si d'autres membres vivent en BZH je suis prêt et interressé pour les rencontrer et partager, j'ai hate de savoir tout ce qui peut être créé, vécu changé et autre grace et en état de transe hypnotique...
    Merci @ tous et longue vie à l'hypnose.
     
  2. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Bonjour et bienvenue sur le forum et dans le monde de l'hypnose. Tu vas voir l'AH peut apporter beaucoup de belles et confortables choses dans sa vie :)
     
  3. Webveille

    Webveille

    Inscrit:
    30 Juin 2015
    Merci Prudence, j'ai remarqué que beaucoup de membres se questionnent sur le fait d'être ou non en transe et les indicateurs etc...
    J'ai déjà fait quelques experiences et dois avouer que j'ai également ces incertitudes, cependant j'ai trouvé un bien être certain à me recentrer sur moi même, je crois que mon inconscient est bien enfoui et pas franchement accessible immédiatement mais je vais aller le chercher. J'espère pouvoir par la suite aider les autres membres du forum et plus encore, je suis persuadé que l'AH est aussi belle que tu le dis. @+
     
  4. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Il me semble que la meilleure manière de savoir si on est en transe ou non lorsqu'on pratique l'auto-hypnose, c'est de faire une séance ou deux avec un hypnotiseur, qu'il soit thérapeute, ou de spectacle, ou de rue, en posant l'objectif d'apprendre à reconnaître les états de transe pour pratiquer l'auto-hypnose.
    Un bon hypnotiseur qui aime son métier ne refusera certainement pas.
     
  5. Webveille

    Webveille

    Inscrit:
    30 Juin 2015
    Tout a fait d'accord avec toi Singin. Cependant a Morlaix je suis loin du monde et les hypnotiseurs ici ne se trouvent pas a tous les coins de rue. @+
     
  6. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Ne te prends pas la tête, vis ton expérience.
    Après l'inconscient qui reste inconscient... bah c'est pas étonnant ^^. Je pense qu'on peut aussi le voir comme quelque chose à apprivoiser, lui montrer du respect et qu'on veut pas le changer de force mais accueillir ce qu'il veut bien nous montrer ça peut l'aider à pointer le bout de son nez. C'est une partie de nous, ça se respecte.
     
  7. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Oui, je vois.
    Je viens de consulter les pages jaunes et il semble qu'il n'y ait pas d'hypnothérapeutes à moins de 25 km de chez toi. :(
    C'est pire que dans mon bled de Normande.
    Vive la Bretagne. :)
     
  8. Webveille

    Webveille

    Inscrit:
    30 Juin 2015
    @Prudence : très belle philosophie, quand on prend conscience de l'existence de son inconscient, on peut enfin l'accueillir et le traiter comme il se doit. Quel dommage d'avoir attendu 35 ans pour enfin ouvrir les yeux sur ce que l'on peut voir les yeux fermés ;-)
    @Singin : si je travaille bien je comblerai peut être ce vide géographique. ;)
     
  9. suzettehynotiseuse

    suzettehynotiseuse

    Inscrit:
    10 Août 2015
    Bonsoir, moi aussi je suis nouvelle en hypnose, j'habite à Bruxelles, j'ai tellement envie d'avancer dans ce domaine mais j'ai un manque de confiance en moi et puis je ne trouve pas des personnes intéressées pour faire l'expérience de l'hypnose thérapeutique, car les gens le compare à de la magie!
    L'autre jour je suis tombée sur une maman qui a eu des traumatismes dans son adolescence, moment où elle était déjà maman malgré elle, elle s'est remariée enfin heureuse en ménage et depuis quelques semaines elle a rendu visite à sa première belle mère, en agonie, qui l'avait battue et mal traitée quand elle vivait chez elle: la belle mère la revoyant à l'hôpital a commencer à pleurer et à lui demander pardon et depuis lors cette maman n'arrete pas de faire des cauchemars en revoyant sa belle mère dans ses reves et lui demandant de lui donner à manger en la suppliant (la belle mère est morte déjà)...tous les souvenirs ont remontés à la surface!!!
    en rentrant chez moi, je n'ai pas arreté de penser à elle et je voudrais pouvoir l'aider mais je ne sais comment lui proposer et comment procéder au cas où elle accepterait mon aide.
    cela me ferai plaisir d'avoir vos avis et merci d'avance.
     
  10. Webveille

    Webveille

    Inscrit:
    30 Juin 2015
    Merci Suzette pour ce temoignage. Je ne sais pas trop pourquoi tu l'a poste sur ma presentation mais ce n'est pas grave. En ce qui concerne ton manque de confiance en toi, je crois avoir apris que l'essentiel n'est pas d'avoir confiance en soi mais que les gens aient l'impression que tu as confiance. D'ailleurs rare sont les gens qui ont reellement confiance en eux si toutefois ils existent. Ensuite, si tu n'as pas une formation serieuse en hypnose (ce que j'ai l'impression de lire) je crois qu'il est dangereux de te lancer dans le therapeutique, imagine ton mal etre si tu n'as pas confiance en toi qu'une seance ne se passe pas tres bien et que cette dame (a cause de toi ou non) vienne a commettre l'irréparable (ce qui peut arriver dans des situations difficile). ATTENTION je ne veux pas te decourrager de l'hypnose au contraire mais soit bien sure de toi si tu touches aux sentiments et ou aux souvenirs. Si tu es sure de toi, tu osera lui en parler. Sinon contente toi dans un premier temps de faire des experiences plus "fun" sans danger pour ton volontaire. Voila. C'est ainsi que je pense. Biz @+
     
  11. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Suzette, je dirais, pour schématiser, que l'âme de sa belle mère est bloquée dans le bas astral et que, pour l'aider, si elle est croyante, il faut prier pour elle
    Sinon utiliser un rituel de passeur.
    L'appeler par son prénom et l'exorter à progresser vers la lumière blanche, la lumière la plus blanche, la lumière qui libère.
    Et plus tu aideras, plus tu trouveras la confiance en toi+++
     
  12. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Bienvenue web veille
    L'état de transe permet de de s'explorer de manière différente et d'accéder à la construction même de ses idées et de sa vie, de comprendre le fonctionnement de son idéation et de sa vision du monde et de trouver la capacité de sa reconstruction et de son amélioration en développant son imagination
    Mon inconscient je l'ai construit moi même au fil du temps
    Il suffit d'y accéder pour le transformer
    Et c'est génial!
     
  13. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    L'aider peut être aussi de l'orienter vers quelqu'un de plus spécialisé en lui expliquant l’intérêt du travail thérapeutique:elle pourra alors travailler cette histoire qui n'a jamais été refermée et en faire son deuil,pour pouvoir avancer et être mieux avec ses proches(enfants,famille...)
     
  14. suzettehynotiseuse

    suzettehynotiseuse

    Inscrit:
    10 Août 2015
    Je vous remercie beaucoup pour vos conseils qui me vont droit au cœur. Ce qui est exacte, c'est que meme cette jeune maman sent que sa belle mère est coincée dans le bas astral et elle a l'impression que sa belle mère lui demande de faire un don pour elle et aussi prier pour elle! Mais la jeune maman ne veut pas le faire tellement que sa belle mère lui a rendu la vie insupportable (elle était devenue mère à 13 ans malgré elle et a subi tous les humiliations de la part de ses parents et belle mère....)...

    Je voudrais aussi dire que je viens de terminer mon master en Hypnose Thérapeutique, mais malheureusement on n'a pas beaucoup fait de pratique (mais beaucoup de théorie...) sur deux ans car on n'arrivait pas à trouver un local disponible, les horaires ne convenaient pas mais surtout que tout le monde était déjà dans le médical et paramédical sauf moi!
    Je sais que j'ai des capacités pour gérer une seance d'hypnose mais je ne sais pas quoi faire une fois que la personne est en transe pour traiter par exemple un cas comme celui-ci sans passer par des processus compliqués, j'ai envie de trouver des trucs vraiment facils comme par exemple, une fois que le personne est en transe, pouvoir lui faire décrire Symboliquement à quoi ressemble le problème qui la préoccupe et lui demander à elle, toujours pendant la seance d'hypnose, comment peut elle résoudre la chose immédiatement (ex si la personne me dit que son problème ressemble à un rocher, qu'il puisse dés lors casser ce rocher pour le réduire en poussière....)
    Est ce que vous voyez ce que je veux dire?
     
  15. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    oui souvent les patients amènent la solution sans même en être conscient,les métaphores sont puissantes
    dans les souvenirs douloureux,
    je leur demande de changer simplement un détail qui va faire office de fausse note dans leur histoire et n'aura plus le même impact douloureux(pull rouge,images en noir et blanc)
    et leur propose de mettre à la place une autre histoire,ou un souvenir particulièrement heureux à la place
    souvent les gens sont coincés dans des souffrances anciennes et ne savent pas sortir de ce labyrinthe(serpent qui se mord le queue)
     
  16. suzettehynotiseuse

    suzettehynotiseuse

    Inscrit:
    10 Août 2015
    bonjour moune, comment commences tu le travail d'hypnose dans ce cas, peut tu me donner un peu plus de détail stp, merci.
     
  17. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Je ne comprends pas ta question ,mais je vais essayer d'y répondre:tout d'abord je leur demande ce qu'ils veulent travailler,pour le cas de ta patiente,je lui explique que l'on peut travailler dans les souvenirs pour les rendre acceptables et seulement après son accord,je fais ce que l'on appelle l'hypnose formelle pour les mettre en hypnose en fonction de leur canal sensoriel préférentiel,puis lorsque je constate les signes de l’hypnose(respiration plus calme,détente musculaire,yeux qui travaillent....)je commence le travail que j'ai expliqué plus haut,une fois la séance terminée je m'assure que la personne va bien est devenue sereine ,riche de cet enseignement et cette nouvelle façon de voir
    si pendant la séance elle pleure:no stress,je lui dis que ce sont des larmes de guérison(il faut bien comprendre que l'on touche à l'affectif et que les larmes sont normales pour les choses douloureuses)
     
  18. suzettehynotiseuse

    suzettehynotiseuse

    Inscrit:
    10 Août 2015
    si je comprends bien, on demande à la personne d'aller en arrière dans le temps et là commencer à regarder directement le déroulement de son histoire tout en changeant un détail tout le long de l'histoire afin que les évenements vécus soient plus supportables ? et c'est tout comme travail (ou faut il encore faire un retour en arrière rapide et redémarrer l'histoire jusqu'à ce que la personne ne ressente plus rien par rapport à cette histoire, echelle d'anxiété arrive à O?)
     
  19. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Ça me rappelle une histoire de fantôme. Le patient voyait le fantôme de sa femme décédée à qui il avait promis de rester fidèle malgré sa mort, il commençait à revoir une autre femme et à se moment le fantôme de sa première femme était apparu, en l'accusant de lui avoir menti, de penser à la tromper, de la trahir etc. Bon le psy aurait pu discuter sur le bien fondé de la réalité du fantôme, mais il a choisi de ne pas opter pour la confrontation mais d'aller dans le sens de son patient. Il lui a dit de prendre un bol de pois et de le mettre à côté de son lit et quand le fantôme apparaitrait de lui demander combien il en avait dans la main, le psy disant "ok, si c'est un fantôme, si c'est vraiment un fantôme qui sait tout, alors il saura répondre. S'il ne sait pas c'est que c'est dans votre imagination (ou qu'il peut se tromper, avoir tort, je ne suis plus sûre)"; le patient l'a fait, le fantôme ne savait pas, le patient a dit à son fantôme qu'il ne croyait pas en lui et le fantôme n'a plus reparu.

    Quand je lis ça, j'ai envie de lui demander pour qui elle vit. Elle vit pour elle ou pour sa belle-mère? Présenté comme ça c'est comme si elle disait qu'elle préférait souffrir plutôt que d'être bien juste pour emmerder sa belle-mère. Et en plus sans garantie de succès.
    Et ça me fait vraiment mais vraiment penser à Paul Watzlawick qui dans "Faites vous-même votre malheur" a écrit:
    Si elle veut vraiment se venger alors le meilleur moyen c'est de vivre sa vie libérée de cette peau de vache, d'être heureuse malgré tout. Qu'elle décide de faire ou non ce qu'elle croit que sa belle-mère veut, elle peut passer outre en sortant du triangle victime-bourreau-rebelle (cycle de répétition, c'est pas un triangle de Karpmann mais autre chose) et ça c'est vraiment la liberté: faire ses propres choix en fonction de soit et pas en subissant, pas en copiant, pas en faisant exprès le contraire de ce qu'on nous dit de faire, mais en faisant ce qui nous convient.
     
  20. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Le principe est de faire une fausse note , comme pour une symphonie, la personne va alors être détachée de son histoire ainsi modifiée et lorsqu elle voudra y repenser une autre histoire ou image viendra à la place
    Ps le détail de l'histoire sera choisi par la patiente
    Il ne faut pas y retourner, c'est la patiente qui verra plus tard, si elle va mieux, fais lui confiance
    Pour la belle mère qui n'est plus de ce monde, elle peut lui écrire une lettre, l enfermer dans une boîte en fer et l enterrer dans son jardin, avec comme consigne d aller la chercher dans 10 ans, si le besoin s en fait sentir
     
  21. suzettehynotiseuse

    suzettehynotiseuse

    Inscrit:
    10 Août 2015
    Je vous remercie du fond du coeur pour vos réponses et je partage vos avis.
    Je vais lui proposer le truc de la lettre, qui est une bonne idée, dans un premier temps.
    Et si un jour elle accepte l'hypnose, alors je lui ferais une séance et je vous transmetterai le résultat de mon expérience.
    Je n'aurais jamais cru que je pouvais tomber sur un forum aussi interactif, j'ai l'impression de rêver, c'est magnifique!!!!

    Dis Moun, Je viens de me rappeler qu'il y a quelques années je suis tombée sur une thérapeute très sympa, qui m'a proposé de m'aider pour mon problème de harcelement au travail qui datait d'un certain temps, mais ne m'avait jamais dis qu'elle utilisait de l'hypnose sur moi. elle me disait "on va faire un truc ensemble " et en quelques minutes j'avais les yeux fermés et comme assouppie et je me souviens juste que pendant le travail, elle m'a demandé de faire porter, à mes anciens collègues des vêtements de clown et leur mettre un nez rouge pour les rendre comiques et couper les liens avec eux et ensuite je ne me souviens plus de rien.
    etant donné qu'elle ne m'avait jamais demandé de revenir , je ne suis jamais retourné pour ce problème et plusieurs mois après ma peur d'aller travailler dans une grande entreprise a resurgit, je ne sais pas pour quelle raison.
    J'ai croisé cette thérapeute lors d'un atelier d'autohypnose et c'est à partir de ce moment là que j'ai realisé qu'elle avait pratiqué à l'époque non seulement de l'hypnose, mais l' emdr et eft dans la meme séance, avec moi.

    Au plaisir de vous relire.
     
  22. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Son travail avec toi était bien, pour ma part je leur dit de les imaginer au chiot ou à poil avec de tous petis attributs! Et je pars en grosses blagues biens salaces, mais je ne suis pas psy et me sers de mon statut pour déconner.je connais un psy justement qui ne dit jamais qu il fait de l hypnose pour éviter tous ceux qui veulent arrêter de fumer et autres babilloles
     
  23. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Je faisais depuis toujours intuitivement de l'hypnose conversationnelle et metaphorique et j'ai découvert un jour de par milton Erickson ce en quoi ça consistait et j'en perfectionne depuis chaque jour un peu plus ma technique
    Je "conseillais" aussi des techniques d'amélioration dont je ne disais pas que je les utilisais moi-même intuitivement et qui étaient en fait des techniques d'auto-hypnose
    Je comprends tout à coup que c'est ma grand mère qui m'a transmis cela dans mon enfance mais je ne sais pas de qui elle avait hérité de cela.

    Cela me fait bizarre d'avoir pris conscience de ça, là, suite à vos messages...
     
  24. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Suzette.
    Finalement, lorsqu'on se rend compte qu'on fait intuitivement de l'hypnose, il n'est pas nécessaire de le dire ( longtemps, on ne le sait pas soi -même, mais on se rend compte parfois que les gens nous trouvent un truc en +, super et trés pédagogues !) car spontanément bon nombre de personnes qu'on croise se mettent aussi en hypnose, même dans la rue...
    À soi de perfectionner la technique en disant ou non que c'est de l'hypnose...
    Au choix...
     
    Dernière édition: 21 Août 2015
  25. suzettehynotiseuse

    suzettehynotiseuse

    Inscrit:
    10 Août 2015
    Le problème avec moi, c'est que j'ai rensegné TOUT mon entourage que j'ai étudié l'hypnose et tout le monde se cache en me voyant, meme ma fille 15 ans qui habite avec moi et part rejoindre chaque matin son frère 19 ans qui habite depuis 1,5 ans avec son père qui habite dans mon quartier aussi...lorsqu'il me croise dans la rue, il s'éloigne de moi et évite de me regarder dans les yeux et utilise tous les arguments pour que je laisse tomber l'hypnose et que je rentre habiter de nouveau avec lui et son père....comme si qqn m'a hypnotisé!? (NB, je ne travaille pas pour l'instant, car j'ai des problèmes de spasmes occulaires ainsi que une sciatique depuis 2 ans, et je suis, à la base, diplomée de droit et de compabilité et j'ai 43 ans, d'où très compliqué pour trouver un travail en attendant de pratiquer l'hypnose sur le plan professionnel....)

    En fait , j'ai envoyé un sms à la jeune femme dont je vous ai parlé la dernière fois, ne voyant pas de réponse, je suis passée à son lieu de travail (elle est patronne dans un institut de beauté), elle m'a presque niée comme si je dérangeait, j'ai compris que mon conseil d'écrire la lettre à sa belle mère l'a fait peur (problablement que ses collègues m'ont traité de bizarre vue que je leur avait raconté que j'avais étudié l'hypnose !!!!!)
    En rentrant chez moi, je lui ai envoyé encore un sms, sans réponse aucune....donc c'était clair...
    Mais bon, je comprend qu'il ne faut pas trop compter sur les proches...
    Mais je refuse de me décourager car je sais que je suis sur la bonne voie et votre présence me conforte dans ce sens là: c'est extraordinaire que l'on peut guérir naturelement et sans médoc et rapidement parfois....
     
  26. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Ton entourage est anti-hypnotique ? Alors prends ton temps et laisse leur du temps : les choses finiront par évoluer d'elles- mêmes.
     
  27. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    :confused:
     
  28. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Bonjour suzette
    A la place de la dame j'aurais fait la même chose.....la fuite.
    Je te donne mon avis cash sur ce que je ressent à te lire.
    Tu semble tellement avide d'aider les autres que tu oublis ce que tu as probablement appris en master.
    On ne s'impose pas aux gens.
    On n'évoque pas avec eux d'hypothétique situation astrale, de lettre à enterrer et en bref des hypothèses sur leur problèmes sans au moins s'appuyer sur un entretien (anamnèse) un peu sérieux. Même si la dame ta prêté une oreille et c'est ouverte à toi (ce qui fait toujours du bien) tu n'as pas du la rassurer et encore moins lui proposer quelque chose qui aurait pus lui sembler acceptable.
    SMS, visite sur le lieu de travail, papotage avec les collègues.... et puis quoi encore?
    Cette femme ne ce résume pas à son problème, elle est bien plus que cela, elle existe par ailleurs et j'ai l’impression que tu ne la pas vue.

    Comme le suggère Surderien, il est une façon d'aider les gens naturellement, sans s'annoncer. Cela demande tout de même une certaine subtilité et surement pas un forcing auprès des gens.
    Sinon en tant que thérapeute, ou du moins annoncé en tant que tel, il faut alors faire les choses correctement. Ne pas oublier que nous devons en premier lieu obtenir la "collaboration" consciente de la personne.
    ;)
     
  29. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    J'aime bien la réponse de Hibou.
    Ça me fait penser au respect dans le désaccord. Même si on n'est pas d'accord avec quelqu'un, on peut, certes, lui dire ce qu'on pense, pourquoi on le pense, mais on ne peut pas le changer et on ne peut pas le forcer à rejoindre notre avis ou à aller mieux.
    Quand j'étudiais sans pratiquer ça m'arrivait de donner des conseils mais au final ça ne donnait presque jamais rien. Écouter correctement, sans proposer de solution, sans juger, suffit souvent parfois à aider la personne (hors cadre thérapeutique). Maintenant je réserve la thérapie dans le cadre thérapeutique. Quand des personnes avec qui j'ai des relations perso ont besoin d'aide, j'écoute, j'écoute, et j'écoute, si elles insistent pour des conseils, je leur dis que je propose tel ou tel outil et si elles insistent je leur explique ce que je propose; mais je ne fais plus le premier pas d'arriver avec des solutions.
    Pour l'entourage, une réaction pareille généralisée m'étonne. Tu vivais dans une secte? Sans plaisanter, il y a peut être un soucis avec la manière de présenter l'hypnose pour avoir un tel feed-back. Je refais souvent un peu d'info quand on parle hypnose, et souvent, quand c'est des rencontres perso, j'explique plus le côté auto-hypno-analgésie que je pratique depuis 4 ans et qui m'a permis tellement de choses même si j'ai des problèmes de disques vertébraux, sinon je parle pas mal du fait que c'est quelque chose qu'on fait déjà pluri-quotidienement sans le savoir (avec exemples), pas de quoi en faire un plat quoi. Ça passe nickel, pas de trip sur le regard hypnotique, au contraire, souvent un peu de curiosité.
    C'est encore plus étonnant vu que l'hypnose est très à la mode depuis plus d'un an, on parle beaucoup d'hypnose médicale (et c'est quelqu'un qui n'a pas de télé qui te dit ça!). Tu n'habites pas au fin fond d'une jungle avec 3 heures de pirogue pour venir écrire sur le forum par hasard? J'insiste avec un humour peut être un peu pourri mais ces réactions m'interpellent vraiment.
     
  30. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    je suis navrée que ce se soit aussi mal passé:effectivement regarde mon ancien message"après leur accord et selon leur demande" c'est très important,on ne force pas quelqu'un a aller mieux si tel n'est pas son souhait,dans le cadre de l'hypnose il faut rester prudent et surtout humble(toujours la position basse).Ne va plus chercher les gens sur leur lieu de travail,un peu de discrétion.
    Pour la lettre ,c'est très thérapeutique ,mais là aussi il faut savoir l'amener en douceur et toujours laisser réfléchir le patient ,c'est toujours lui qui a le choix en dernier.
    Pour ta famille dit leur bien que tu n'expérimentes rien sur eux et que tu es juste toi même avec tes qualités et tes défauts.
    Pour Hibou,la réflexion concernant le psy est justement la sienne avec ses propres mots:il m'a dit avoir déjà beaucoup trop de clients et de ne pas vouloir faire de l'hypnose comme l’entendent les gens .
    Je m'interroge sur que que tu as appris dans ton master,mais ne voit pas là de critique.
     
Chargement...