L'après formation

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par decouv42, 11 Mai 2009.

  1. decouv42

    decouv42

    Inscrit:
    20 Avril 2009
    Bonjour à tous,
    Je voudrais juste savoir si après une formation, les participants sont "capables" d'induire une transe profonde ?, quelle progression apporte une formation ?.
    Au niveau du savoir, je ne doute pas que ce doit être très enrichissant, mais au niveau pratique ?
     
  2. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Avant même une quelconque formation, il est possible d'induire une transe profonde...
     
  3. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Si vous pouviez nous préciser:

    Quelle type de formation?

    Mais pour déjà répondre, une formation vous donne de la théorie.
    Si lors de cette formation, vous avez des exercices pratiques, c'est mieux.

    Mais rien de tel que l'expérience pour améliorer votre savoir.
     
  4. Entièrement d'accord avec Altmaier.
     
  5. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Désolé Eluno, comment peut on induire une transe profonde sans savoir quoi que ce soit de l'hypnose?

    Ou alors j'ai mal compris votre remarque, ou bien vous ne vous êtes pas bien expliqué :roll: :roll: :oops:
     
  6. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Non, ma remarque était volontairement incomplète. Je suis un flemmard, et je ne développe que si on me le demande.

    En fait, savoir ce qu'est l'hypnose ne tient pas à une formation. Comme je l'ai déjà dit, j'ai fait une formation pour consolider mon savoir, et apprendre les inductions. Et lors de ma première induction, et bien je me suis rendu compte que je savais le faire... Et très bien en plus.
    Je savais la faire AVANT d'arriver là-bas.

    Après, pour le reste du déroulement d'une thérapie, c'est un autre débat, mais pour les inductions, nul besoin d'une formation.
     
  7. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben je pense qu'Eluno parlait d'une formation et non pas de videos ou de livres. Parce que avec des livres et des videos, oui, il est possible d'induire quelqu'un en transe profonde. On ne saura peut-être pas quoi en faire de bon mais bon... C'était pas ça la question alors.

    Alors la réponse est oui, sans "formation" "formelle" on peut induire profondément mais je ne le conseille pas. C'est préférable d'être prêt aux éventualités possibles de la transe profonde comme des abréactions violentes ou des régressions spontanées.
     
  8. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Justement, j'ai appris par le biais des livres.
    Et certains sont très bien détaillé quant aux précautions à prendre pour une induction.

    Il suffit de connaître les fusibles, et zou!
    Après, comme vous le dites Léo, savoir quoi en faire est une autre histoire, mais il est très improbable -selon moi- qu'une réaction violente ou régression à un traumatisme se fasse spontanément...
     
  9. Détrompez-vous ! Une régression en âge peut se faire spontanément. Et si votre client revient à l'âge de 3 ans par exemple et que vous le faites sortir de l'état d'hypnose sans l'avoir fait réintégrer son âge actuel, il aura du mal à savoir où il habite, qui sont ses parents et comment on parle français. Bref, il aura trois ans en étant éveillé... vous faites comment là ? Vous appelez sa maman ???
     
  10. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben c'est que j'ai appris que c'est arrivé à quelques reprises à plusieurs hypnos, dont Gerald Kein, dans sa jeunesse et il raconte comment il fut désemparé par la chose n'y étant pas préparé. En fait, on parle surtout d'abréacton et, ça, je l'ai vu de mes yeux en hypnose de groupe.

    Y'a un post ici aussi qui raconte un truc semblable mais ou le sujet s'est mis à convulser ou un truc affolant de ce type après qu'un hypno mal avisé lui aurait suggéré qu'il n'avait plus besoin de son amie de coeur qui avait décidé de le laisser. Dans sa transe, le type se suicidait, paraît-il...Bon...ça je sais pas mais pour l'abréaction c'est assez connu que ça arrive spontanément. Charcot aurait dit que ça arrive chez les sujets hystériques. :lol:
     
  11. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    :D

    Je pense que s'il y a régression spontanée, c'est plus dû à l'attente qu'a le sujet.

    "Je suis thérapeute et je vais vous hypnotisé". Le sujet comprend "Je vais régler tes problèmes, alors trouve m'en un"

    Si j'hypnotise un ami pour lui dire que je vais le détendre, ou pour lui faire faire la poule, je ne pense pas que ça soit le cas.
    Je pense que le contexte joue beaucoup, mais dites-moi si je me trompe.

    Edit : Léo, votre message me fait prendre conscience d'une chose supplémentaire : la réputation de l'hypnose, et la peur qui habite beaucoup de ceux que l'on invite à une séance (moi y compris avant d'expérimenter, et presque tous mes jeunes amis) : Un souvenir traumatisant qui ressort.

    Et la peur crée, puisque l'IC ne comprend pas la négation :D
     
  12. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben oui mais...Que voulez vous... Moi, cependant je ne crois pas que quelque chose de grave pourrait arriver réellement. Y'aura plutôt une sacrée frousse pour l'hypnotiste...

    Le type en crise fera sa crise et il sortira de transe d'après moi... Je ne crois pas que ça irait bien plus loin que ça. Comme un type qui a un cauchemar violent, on se protège avec toutes sortes de trucs comme se réveiller avant de toucher le sol si l'on tombe d'un édifice.
     
  13. Eluno

    Eluno

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Par exemple, en Hypnose Conversationnelle, je pense que personne n'a jamais eu de réaction violente, puisque le sujet ne s'attend pas à être hypnotisé, et il ne le sait même pas.

    Du coup, aucune croyance qui vient interférer avec le processus.

    Bien sûr, tout ceci n'est qu'exercice de pensée. Et on se permet un petit dérapage en considérant avoir répondu à decouv45
     
  14. Pratiquer l'hypnose conversationnelle nécessite de parfaitement maîtriser l'hypnose "formelle" et donc demande de l'expérience. Donc aucun risque de mauvaise surprise en conversationnelle, et au cas où cela arriverait, comme le praticien a de l'expérience, il saurait parfaitement la gérer.
     
  15. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben alors vous MR Drapeau qui connaît l'éricksonnien et les trucs spontanés, pouvez vous me dire si ça arrive avec l'hypnose éricksonnienne ou l'hypnose légère?

    Il me semble aussi que l'hypnose conversationelle ne peut être que légère non? :shock:
     
  16. Toute réaction qui arrive dans une séance d'hypnose est spontanée (opinion qui ne tient qu'à moi), autrement dit non prévue par le praticien.

    L'hypnose conversationnelle implique bien-sûr des transes légères... mais des transes (états modifiés de conscience) quand-même. Je pense que beaucoup de gens confondent hypnose conversationnelle et le conversationnel (sans hypnose donc). Car je me demande comment quelqu'un qui ne sait pas faire de l'hypnose formelle peut se prétendre capable de faire de l'hypnose conversationnelle. C'est comme quelqu'un qui se prétend pouvoir piloter une Formule 1 alors qu'il ne sait même pas conduire une voiture et n'a aucune notion de conduite.
     
  17. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Vous avez déjà eu ce cas de figure???
    Moi, je n'y crois pas
     
  18. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Mr Drapeau, puis-je insister pour que vous répondiez à ma question? :)
     
  19. Et bien vous avez tord M. Altmaier.

    Etant en formation lors d'un cours pratique on étudiait l'hyno-analyse, jeu de rôle patient/thérapeute, et en suivant le protocole d' inductions, etc.. la femme (qui jouait le rôle de patiente) s'est retrouvée d'un coup recroquevillée sur elle, n parlant avec une petite voix, bref elle avait fait une régression sponantée, elle avait 3 ans et je peux vous dire que j'ai appelé le formateur car là j'étais très mal, il a repris le contrôle de la situation et j'ai terminé par le renforcement du moi et le réveil.

    Et je peux vous assurer que j'ai mis une semaine à m'en remettre, c'était trop choquant, car je voyais cette femme complètement recroquevillée sur elle, décomposée, à moitié en larmes, je m'en rappelle comme si c'était hier, comme quoi la formation ça sert à qqchose!!
     
  20. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Et allez y, on redevient agressif!!! :twisted:

    Quand je dis que je n'y crois pas, je veux dire par là que je ne crois pas qu'une personne qui fait ce genre de régression puisse en souffrir d'une quelconque façon.

    D'ailleurs, vous le dites bien, c'est vous qui avez été secouée. Et même si le formateur n'était pas intervenu, le résultat pour le sujet qui a fait cette régression aurait été le même.

    J'en ai vécu des centaines d'expériences similaires, et la première fois, bien que connaissant la théorie, m'a également secoué. Mais je n'ai jamais eu de cas où cela s'est mal passé pour le sujet hypnotisé.

    Comme quoi, l'expérience sert à qqchose!!! :wink:

    Jurgen
     
  21. Je n'ai répondu qu'à votre message ci-dessus, et je peux vous dire que même si le formateur est intervenu, elle était autant chamboulée que moi après la séance, et je ne vis pas avec elle pour savoir comment elle se sentait après...

    Et je ne vois pas en quoi j'ai été agressive, vous avez un problème ou quoi, ça s'appelle de l'orgueil! :twisted: !! là j'ai été agressive vous avez vu la différence ?
     
  22. Si un jour qqu'un a envie de m'expliquer cette fameuse hypnose conversationnelle, et la différence avec l'hypnose formelle, j'ai cru comprendre que l'hypnose conversationnelle c'est mettre le sujet en état d'd'hypnose sans qu'il s'en rende compte c'est bien ça ? et quelle différence avec l'hypnose formelle ?

    Je reste toute ouie !!!
     
  23. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Je vais tenter une réponse et, comme ça, si je me trompe et que l'on me corrige ça aura eu au moins le mérite de provoquer la chose...Bon...

    D'abord j'ai bien l'impression très forte que c'est un truc surtout éricksonnien mais pas exclusif.

    Il s'agit d'induire avec la conversation... C'est simplement dit mais ce n'est pas simplement fait cependant. En conversant simplement, on "saupoudre" on métaphorise, on peut aussi faire une ouverture avec une séquence de "oui" qui créera un automatisme de "oui" à des suggestions inductive. Bref. Il me semble que l'hypnose éricksonnienne, c'est déjà pas mal pareil. C'est tout de l'indirect pour ce qui est de l'intention d'induire. J'imagine que c'est un art à apprendre et que bien des vendeurs l'apprennent pour influencer le client.

    Pour savoir comment c'est fait alors, je pense que si l'on est un crac de l' H.E. alors on peut un peu extrapoler les techniques jusqu'à les utiliser en conversation et que ça soit efficace.
     
  24. esperence

    esperence

    Inscrit:
    6 Novembre 2008
    L'hypnose conversationnel peut et là encore ce n'est que mon point de vue perso..peut se faire naturellement.
    En discutant vous "emporter" la personne en ciblant et en appuyant sur certains mots...vous "amenez" la personne vers un mieux être sans même qu'elle le sache, votre voix va baisser de tonalité ...avec tranquilité, apaisant l'autre.l'état de conscience se modifie...peu à peu.

    ça ne vous est jamais arrivé d'être face a quelqu'un pétant un cable et ou personne n'arrive a le calmer ?
    Si vous utiliser votre naturelle, la force de votre interieur, si vous êtes bien sur calme, serein, alors votre voix et vos mots entraineront cette personne là ou vous avez envie de l'emmener: vers le calme...
    vous utiliserez un outil simple, le regard..doux "pénétrant", "captant" toute son attention," l'entrainant "dans vos mots, le faisant "glisser "doucement ..vers un état "plus apaisant" ..vous continuerez encore et encore a le faire descendre, pour l'inviter sans même qu'il s'en rende compte a retrouver son calme.
    On a des outils en nous, mais on ne connait pas tjs leur utilité.
    On a cette chance là, de pouvoir se découvrir au fil des jours et de voir qu'en effet,l'homme a vraiment un sacré potentiel.
    Chacun peut penser ce qu'il veut de mes écris...en tout cas, moi ce que je vois c'est l'efficacité.
    Je n'ai rien a prouvé en venant ici..
    Dans quelques temps, je sais que je ne viendrais plus, j'aurai appris l'espace d'un temps bcp de chose..et j'en remercie toute les personnes d'ailleurs qui animent ce forum, même si parfois j'ai été trop vrai et que ...ça ai froisé certains ,j'ai tjs écris avec sincèrité.
    Etre vrai, fait parti de moi .

    Espérence
     
  25. OK, cela voudrait dire qu'il n'y a aucune induction avant ? bon je vais me commander certains livres, peut être que j'appréhenderais mieux les diverses hypnoses.

    Merci d'avoir essayé.
     
  26. Léo je peux vous demander quel est le type de votre formation d'hypnose que vous suivez (vu qu'a priori elle n'est pas Ericksonienne) ? est ce votre 1ère année en hypnose ? .

    Une question générale sur la formation, pensez vous qu'on peut pratiquer après la 1ère année ? enfin je veux dire vraiment travailler avec des patients ? vous allez me dire tout dépend de mon parcours précédent, je suis d'accord, mais en tant que professionnel de hypnose pensez vous que c'est prendre un risque ?
     
  27. Cath

    Cath

    Inscrit:
    10 Février 2006
    Métaphore,

    Si tu veux lire un des articles de M. Erickson à l'origine de l'élaboration de la technique de l'"Hypnose Conversationnelle", procure-toi le Tome IV de l'Intégrale des articles, p.346 il raconte le cas d'un homme atteint de cancer détestant ne serait-ce que la mention du mot hypnose et comment il a trouvé le moyen de le mettre en transe et de le soulager de ses douleurs en lui parlant de plants de tomates.
     


  28. OK, merci pour l'info.
     
  29. ah oui, celle-là elle est à lire. Son imagination était sans limite.
     
  30. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    En réponse à Métaphore...C'est plus compliqué que ça. Je suis un indécrottable autodidacte... Je suis, en ce moment, une formation certifiante à distance, surtout pour avoir des heures de cours à soumettre à une association d'hypnose, mais j'ai une longueur d'avance sur cette formation. Cette formation se dit éricksonnienne bien qu'elle ne l'est pas vraiment et, ça, je le sais parce que j'ai dépassé cette formation là.

    Y'a trois étapes à cette formation. C'est "de base" "clinicien" ou "avancé" et "master" . J'ai tous les documents du cours au complet bien que je n'ai complété officiellement que le cours de base... Je ne peux pas aller trop vite car j'aurais l'air de tricher. Avec ces cours, je peux dire que c'est le cours de base qui enseigne surtout l'hypnose en tant que telle.

    Ce forum m'a beaucoup aidé d'ailleurs. Mais ce qui m'a "formé" le plus, c'est mon expérience en psychologie dynamique ou psychanalyse.

    J'ai suivi aussi, sur video, le cours de Gerald Kein, et je le refais encore en ce moment en audio.

    Ce cours là n'est définitivement pas Ericksonnien mais surtout "Elmannien" (Dave Elman) et j'ai fait "beginner intermediate" et "advanced" Encore ici, le même pattern. C'est la première phase qui enseigne l'hypnose en tant que telle.

    Les phase qui suivent ces cours de base font dans la logistique de la pratique et même les outils de marketing mais aussi les choses comme la régression en âge et les abréactions, bref, les trucs profonds.

    Donc, oui, je dirais qu'une personne qui a fait une première année, en général devrait pouvoir pratiquer dans les faits, surtout si elle a une base en psychologie dynamique. Et pour les trucs plus profonds ben elle peut toujours se documenter assez amplement. Naturellement, y'a énormément plus de documentations en anglais sur le net qu'en français.
     
Chargement...