1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

"L'efficacité de l'hypnose enfin prouvée"

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par jamesmamx, 9 Octobre 2015.

  1. jamesmamx

    jamesmamx Membre

    Inscrit:
    27 Mars 2015
    Messages:
    318
    J'aime reçus:
    106
    Points:
    3380
    Localité:
    Lyon

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour à tous, j'ai lu dans le magazine Sciences et Avenir du mois de Octobre un article fort intéressant sur des études qui viennent d'être menées par l'INSERM.

    Je vous cite un passage de l'article du magazine :

    "Il est désormais prouvé que l'hypnose médicale est bénéfique dans certaines situations. Cette affirmation émane du rapport de l'INSERM rendu mi-septembre et établi à la demande de la Direction général de la santé. Une première ! Car bien qu'utilisée depuis le XVIIIe siècle, l'hypnose médicale n'avait jamais été évaluée sur le plan scientifique. Les experts du centre de recherche INSERM en épidémiologie des populations, sous la direction de Bruno Falissard, se sont penchés sur cet état dit modifié de conscience, ce moment suspendu entre veille et sommeil, non pour en décrypter les mécanismes, mais pour juger de son efficacité. Le tout en analysant plus de 50 essais cliniques publiés entre janvier 2000 et juin 2015 et tous menés sur au moins une centaine de patients.
    Verdict donc, l'hypnose médicale est bénéfique dans au moins deux situations. D'abord au bloc opératoire, lors d'une anesthésie locale (extraction de dents de sagesse, biopsie mammaire, pose de cathéter, actes de radiologies...). Elle permet alors de réduire la consommation d'antidouleurs et de sédatifs. Ensuite, face aux troubles digestifs (douleurs, ballonnements) provoqués par la colopathie fonctionnelle, dont elle atténue les symptômes.
    Pour d'autres applications (sevrage tabagique, douleurs, dépression...) les experts ont choisi de ne pas se prononcer. <<Cela ne signifie pas qu'il ne se passe rien mais que nos méthodes de mesure ne captent pas les modifications du vécu émotionnel>>, insiste Le Pr Falissard. Qui plaide pour qu'à l'avenir soient menées des études intégrants des éléments de sciences sociales et anthropologie afin de mieux appréhender la satisfaction des patients[...]"

    Vous pouvez trouver le rapport complet de l'INSERM ici : *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***

    Très intéressant.
     
  2. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3728
    J'aime reçus:
    452
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
  3. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Intéressant et complet.

    Dans le prochain rapport figurera, je l'espère, la MBSR, l'hypnose de pleine conscience.

    Mais l'évaluation reste difficile dans ces domaines car très "opérateur dépendant", l'efficacité de la technique dépendant de l'efficacité du thérapeute, et c'est une question de pratique, pas de formation théorique ni de diplôme.

    La revue de l'inserm "science et santé" est pas mal non plus :
    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
    Dernière édition: 10 Octobre 2015
  4. jamesmamx

    jamesmamx Membre

    Inscrit:
    27 Mars 2015
    Messages:
    318
    J'aime reçus:
    106
    Points:
    3380
    Localité:
    Lyon
    Merci; Le magazine est vraiment très intéressant !
     
  5. hypno2016

    hypno2016 Membre

    Inscrit:
    9 Octobre 2015
    Messages:
    7
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    430
    Localité:
    paris
    Science et avenir est toujours passionant (meme si je suis depassé dans beaucoup de domaines et certains articles me restent hermetiques)
    Pour informations, certains "scientifiques" exigent pour valider l'hypnose, la "preuve ultime": un essai ranomiisé en double aveugle (on me l'a dejà sorti plusieurs fois dans un milieu medical assez "obtus"). Ni le patient, ni l'hypnotiseur ne savent s'il s'agit d'une "vraie hypnose" (?) ou pas ("hypnose placebo"(?) ).
    L'hypnose ne pourra evidemment jamais faire l'objet d'une telle etude mais, à mon sens, cela n'a guère d'importance, au regard de la somme de travaux, d'etudes (dont en simple aveugle), de recherches et de resultats probants.
    Mais quand on se refuse à croire à cette somme colossale d'evidences, on demande (avec mauvaise foi) la seule chose que l'hypnose ne pourra jamais fournir........
     
  6. herveg

    herveg Membre

    Inscrit:
    5 Septembre 2015
    Messages:
    230
    J'aime reçus:
    100
    Points:
    3380
    Localité:
    FRANS
    cette fameuse etude en double aveugle est systématiquement opposée lorsque la personne en face est de mauvaise foi.
    Oui ce genre d'étude permet de rendre les résultats probants. Mais on sait aussi que cette méthode n'est pas utilisable dans tous les cas.
    Celui répond ce genre de chose n'est pas un chercheur, pas un scientifique, mais évidemment un sceptique.

    Je vois mal comment mettre réellement en place des études en double aveugle dans quel que domaine que ce soit en matière de psychologie, de ressenti.

    Par contre dès qu'on doit évaluer une substance, un médicament... oui...

    Loin de moi l'idée de remettre sur le tapis le lobby des chimistes mais là encore c'est aussi une manière de rendre la médication incontournable, la seule valable "aux yeux de la science"

    Un truc qui m'a toujours énervé :
    Les opposants ont comme argument que les statistiques sont "fausses par définition" ou "ne prouvent rien" quand on leur avance que X% d'une population a vu ses angoisses disparaitre, ou que "c'est subjectif patati patata..."
    Et d'un autre coté on nous balance des études "en double aveugle" (sous entendu sérieuses donc) ou les conclusions sont toujours formée ainsi : Y% de la population ont ressenti une amélioration.
    Limite foutage de gueule non? (désolé du langage...)
    Pour moi on frise la manipulation quand on commence à faire croire aux gens qu'une étude pour être sérieuse doit forcément être en double aveugle. C'est oublier que d'autres méthodes existent, et surtout que le double aveugle (qui plus est contre placébo) ne peut pas s'appliquer à toute évaluation!
    Quand, dans une conversation sur les mystères des pyramides on vous oppose à des faits avérés la phrase toute faite "oui mais c'est pas des études en double aveugle contre placebo" (c'est du vécu...:( ) il y a de quoi se poser des questions sur le sens critique des gens ....

    On en revient toujours au même problème : quand les esprits seront critiques MAIS OUVERTS on avancera. Pas avant.
     
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6104
    J'aime reçus:
    455
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    En psycho, une étude en double aveugle hypnose /non hypnose paraît impossible car on aurait besoin, pour que les résultats de l'étude soit probants, de recourir en les mixant d'une part à des "hypnothérapeutes" et d'autre part à des "psychologues" dont on aurait la certitude qu'ils n'utilisent jamais, jamais, l'hypnose ( même inconsciemment ) car cela biaiserait totalement les résultats +++

    Cela reviendrait alors à comparer " l'hypnothérapie" à la "psychothérapie purement non hypnotique" tout en sachant que même un placebo a une efficacité intrinsèquement hypnotique.

    Ayant à disposition les deux casquettes de psychothérapeute et d'hypnothérapeute, je constate tous les jours qu'elles sont toutes les deux aussi efficaces contre les coups de soleil de notre mental lorsqu'il s'obstine à vouloir démontrer l'évidence...

    :cool:
     
  8. hypno2016

    hypno2016 Membre

    Inscrit:
    9 Octobre 2015
    Messages:
    7
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    430
    Localité:
    paris
    merci pour vos reponses.
    J'ajouterai que devant la somme d'evidences sur l'hypnose, un "scientifique" peut sortir l'abscence de double aveugle (puisque comme vous le rapellez, une etude de ce type serait 'mpossible a mener) en oubliant que ce type d'etude peut egalement etre biaisé, donne un resultat selon une probabilité de x% (en general 5%, ce qui signifie que dans 5% des cas, le resultat est duû au hasard ), peut ne pas mettre en evidence un resultat par manque de puissance statistique etc.
    Je vois que je ne suis pas le seul a avoir eté confronté a cette attitude de mauvaise foi, destiné a ne pas discuter de l'essentiel: les preuves actuelles sont nombreuses et de qualité et cela est insuportable pour certains "scientifiques"

    .
     
Chargement...