les troubles de personnalités

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par tigre34, 6 Février 2011.

  1. tigre34

    tigre34

    Inscrit:
    14 Novembre 2010
    Vous avez des info sur l'hypnose et les troubles zchizoides?
     
  2. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Bonsoir quand même :wink:

    En général, les thérapeutes préfèrent éviter de traiter ce type de troubles. Certains médecins ou psychiatres qui sont de passage ici pourront sans doute vous en dire plus.

    Bonne fin de soirée
     
  3. Couchetard22

    Couchetard22

    Inscrit:
    4 Juillet 2009
    Bonjour Melouche, votre question succincte laisse trop de réponses possibles? pourriez-vous préciser?
    Dans ma pratique de l'hypnose, je préfère rediriger la personne schizoïde vers un psychiatre hypnothérapeute, qui par ses connaissances et sa pratique spécifique garantira un suivi de qualité, respectueux de la personne.
    voir http://www.orgadia.com/hypnotherapeute- ... nnelle.htm
     
  4. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    D'abord, si une personne qui a des troubles schizoïdes est capable de se poser la question de savoir si l'hypnose peut l'aider, alors, l'hypnose le fera sans problème !

    8)

    Et quelle autre info souhaites tu avoir ?
     
  5. tigre34

    tigre34

    Inscrit:
    14 Novembre 2010
    oui pardon, bonsoir !

    jusqu'a une guerison partiele ou totale du trouble?

    cela peut mettre longtemps pour changer un trouble de personnalité comme de ceux là?

    je n'ai pas de question précise,juste si vous avez d'autre info ca satisfera ma curiosité
    merci bien bonne soirée :)
     
  6. tigre34

    tigre34

    Inscrit:
    14 Novembre 2010
    rebonjour, j'ai fait une sceance d'hypnose enregistrée, mais écoutez il c'est passer quelque chose de flippant.J'étais dans la penonbre la voix m'accompagnait je me laisse porter par la voix et suggestionné et là grosse bouffée de panique je vois que mon cerveau se dissout, impression de perte de contacte avec le reel, les yeux qui voient les forme changer les contours pas regulier impression d'etre hors de mon corp de partir...ca été très eprouvant mais pas long et franchement pas normal.j'aurais continuer j'aurais cru que mon cerveau allait lacher toute prise avec la logique du monde terrestre...impression de danger imminant bref grosse panique qu'est ce qui s'est passée s'il vous plait ??
     
  7. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    il s'est un peu déconstruit pour se reconstruire autrement, d'une façon meilleure pour vous.... faut juste guetter les changements positifs en étant dans l'observation...

    A priori, votre anxiété aurait aussi avantage à partir...
     
  8. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    tout dépend du trouble et si c'est un trouble qui compense ou non un manque.
     
  9. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Pas sûr. D'après ce que nous en rapporte Melouche cette séance a été une mauvaise expérience, rien ne semble indiquer un aspect très positif, p-e une problématique de lâcher prise.

    Sans être expert je te conseillerais malgré tout Mélouche, si tu souffres de trouble schizoïde, de d'abord consulter un thérapeute compétent sur ces troubles (psychiatre ou médecin spécialisé) avant de te lancer dans des séances seule où certaines réactions inattendues pourraient être mal vécues.
     
  10. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    TOut depend du trouble et si ça correspond ou non à un manque .

    Si ça correspondait à un manque, quel que soit le trouble par ailleurs, suffirait il de combler ce manque pour faire disparaitre le trouble ?

    Je crois que c'est ben possible... enfin surement pour mon avis et experience perso.

    Et plus le manque est important d'autant le trouble est grand... ?

    Et s'il y a du de trop ? (le de trop allant de pair avec le manque d'ailleurs)

    Quelle autre possibilité peut il y avoir pour un trouble que de compenser un manque ou un de trop ?
     
  11. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Uniquement un manque ou un trop affectif selon toi?
     
  12. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    L'hypnose est ré-équilibrante :

    Elle jette encore plus le trouble* et donc finalement tout trouble disparait ...

    (* c'est le principe même de la thérapie provocative !)

    8)



    Et quel serait un trouble sans manque ou sans trop ?

    = une extra-ordinaire métaphore hypnotique !

    :roll:
     
  13. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    si c'est un trouble qui compense un manque, la suppression du trouble va majorer le manque et décompenser encore plus le sujet

    si c'est un trouble en trop, un trouble excessif, sa supression ne provoque en général pas de manque mais une ré-équilibration

    8)

    la psychiatrie est un monde trés complexe, mais beaucoup de psychiatres se passionnent actuellement pour l'hypnose éricksonienne...

    devinez pourquoi...

    :roll:
     
  14. laurenzo

    laurenzo

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Bonjour Surderien,

    On peut vraiment guérir un trouble schizoïde avec l'hypnose?
     
  15. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008

    oui, et personnellement je persiste à utiliser des techniques d'hypnose provocative trés originales qui permettent l'impossible

    mais certains me trouveront trop schizoïde...

    ou en over-dose d'hypnose...

    8)
     
  16. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    d'ailleurs, à ce sujet, j'ai une forte recrudescence de médecins et de psychologues qui viennent consulter à mon cabinet.

    Il y a des articles spécifiques sur l'hypnose ces derniers temps?
     
  17. jeangeneve

    jeangeneve

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    la conférence de presse de l'ARCHE ?
     
  18. valikor

    valikor

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    aucune idée....
     
  19. castorix

    castorix

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Bonsoir,

    La difficulté de voir une question dans l'interrogation de Melouche, vient tout de même de ce qu'il n'y a pas de centrage précisé sur une (ou des) difficulté(s), pas d'ébauche d'objectif, comme un besoin de changement.

    - pour savoir si on peut avoir utilité à employer, à un moment ou à un autre, les principes du travail en hypnose (et pourquoi pas, en le faisant en transe) pour une personne qui remplirait les critères du trouble sus-cité, il faudrait savoir ce que la personne déplore, ce qu'elle a envie de voir s'améliorer,...

    - et alors s'il s'agit d'une difficulté à parler avec les filles lors des soirées entre amis, ou s'il s'agit d'une impression qu'on est mal accepté dans sa classe ou au bureau, cela ne sera pas le même genre de question !!

    Bref, en l'absence de question, pas facile de donner des infos comme le dit melouche34... :wink:
     
Chargement...