1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

METAPHORE NON ADAPTEE PEUT CREER UN EFFET INVERSE

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par hypnothérapeute-alger, 28 Novembre 2011.

  1. hypnothérapeute-alger

    hypnothérapeute-alger Membre

    Inscrit:
    16 Janvier 2011
    Messages:
    14
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760
    Localité:
    ALGER

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Une métaphore mal adaptée à un client peut céer un effet contraire de ce que l'on s'attendait.
    Une representation physique de "DIEU" à travers une métaphore que j'avais raconté à un de mes "clients" il y'a quelques jours l'avait complétement géné pour ne pas dire dissuadé de poursuivre les séances.
    Je me suis aperçu par la suite que ce "client" était trés religieux et que sa conviction et donc son inconscient ne pouvait accepté une telle métaphore.

    Alors faites trés attention !
     
  2. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    La métaphore ne tenait pas suffisamment compte de son écologie ?

    "Faire trés attention" retirerait une spontanéité bien utile en entretien !

    le feed back spontané est d'autant mieux "accepté" s' il tient compte des éléments habituels de repère de la vie du consultant,

    fournis par un minimum d'anamnèse, ce par quoi on peut alors naviguer en l'entrainant au fil de ses idées...

    8)
     
  3. Eluno

    Eluno Membre

    Inscrit:
    5 Octobre 2008
    Messages:
    618
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1660
    C'est une des premières choses que l'on apprend en formation : la synchronisation, qui n'inclut pas que le mirroring, etc, mais bien le fait de caler l'ensemble de son intervention sur la réalité de l'interlocuteur.

    Etant Algérois, je suppose que le patient était musulman, et dans ce cas, il fallait bien se douter qu'il n'accepterait pas de se représenter Dieu, ni même de faire une quelconque identification ou association à Dieu ;)
     
  4. hypnothérapeute-alger

    hypnothérapeute-alger Membre

    Inscrit:
    16 Janvier 2011
    Messages:
    14
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760
    Localité:
    ALGER
    .............................................................................................................

    Oui je l'ai appris durant ma formation.
    Mais ceci n'empeche pas pour autant de commettre parfois des bétises qui peuvent influencer négativement sur le comportement de nos clients, d'ou mon ecrit pour rester toujours vigilants et bien explorer les us et coutumes du sujet que nous traitons.
    .............................................................................................................

    Dans cette vie, on devient ce que l'on croit, et non pas ce que l'on croit meriter
     
  5. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    La métaphore est la forme la plus subtile (et même la plus simple) de communication indirecte. De fait, elle obéit aux mêmes règles : plus il y a de resistances, mieux la communication doit être indirecte.
    Il est bien évident, dans ces conditions, qu'une métaphore inappropriée peut heurter les résistances d'une personne.
     
  6. hoodoo44

    hoodoo44 Membre

    Inscrit:
    10 Juillet 2009
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    860
    Il y a un cas qu'un thérapeute, ami de mon formateur, a vécu:
    a un moment de la séance il suggère à son patient qu'il va trancher dans le vif du sujet. Eh bien ni une ni deux, quelques jours plus tard, le patient a pris un sabre et s'est ouvert le bide!!!
    L'aurait-il fait sans sa séance? Personne ne le saura!
     
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6102
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Encore une fois, quelle était l'écologie du sujet et quelle était son anamnèse ?

    Il y a des contextes où il ne faut pas trancher dans le vif...
    sinon l'hypnose devient bouche-rie
    Harakiri !!!

    :lol:
     
  8. Oratorioo

    Oratorioo Membre

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Messages:
    292
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    1530

    Étrange d'utiliser une telle expression!
    Anecdote amusante!
     
  9. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    oui ça c'est clair...

    autre anecdote, arrivée a un psychologue,
    en thérapie de groupe, évocation d'un souvenir agréable et création d'une saffeplace.
    un patient était bien dedans : arret-cardio-respiratoire.
    le patient est sauvé .
    plus tard on apprend : que le patient vécu sa deuxième NDE (trop envie de retrouver cette vague d'amour)

    bref toujours le même problème anamnèse.
     
  10. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    Bon, normalement un état positif (ou une suggestion positive) à peu de chance de provoquer un état (ou un effet) négatif. D'un autre coté tout arrive.
    Comme le dit Surderien, c'est aussi une question d'anamnèse. Lorsqu'une personne est vraiment suicidaire il y a de toute manière de gros risques lorsqu'on entame un processus thérapeutique.
    J'ai même observé que les risques de suicides augmentaient lorsque la personne commençait à aller mieux : aller un peu mieux, c'est retrouver un peu des forces. Cela signifie parfois aussi, commencer à retrouver la force qu'il faut pour se suicider.
     
Chargement...