Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 31 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Mythes et utilisation en PNL et Hypnose

Discussion dans 'PNL et Modélisation' créé par Cyril3412, 19 Novembre 2016.

  1. Cyril3412

    Cyril3412

    Inscrit:
    29 Octobre 2016
    Bonjour,

    En PNL et Hypnose, on trouve souvent dans les formations et les livres, 2 affirmations qui sauf erreur de ma part, ont aujourd'hui été réfutés par les scientifiques.

    La première concerne la distinction entre le cerveau droite et le cerveau droit. L'un lié à la logique et l'autre à la créativité (pour simplifier).
    La seconde concerne le système conducteur et les mouvements oculaires.

    Continuez-vous à utiliser ces principes ou bien les avez vous relégués au placard ?
     
  2. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je n'utilise pas cerveau droit/cerveau gauche, déjà dans le formations ça m'enquiquinait d'entendre ce truc.
    Pour l'autre je ne vois pas de quoi tu parles, un rapport avec l'EMDR ou les techniques affiliées? J'utilise le RITMO et les résultats me paraissent bons.
    Mais même si ça n'a rien à voir avec les mouvements alternatifs (ce qui ne m'étonnerait pas), il reste que ça se rapproche d'une désensibilisation émotionnelle (cf TCC depuis très longtemps, bien avant l'EMDR) et pour l'avoir pratiqué avec un métronome je trouve le RITMO plus efficace, rapide et moins violent pour la personne, avec un meilleur accompagnement.
     
  3. Cyril3412

    Cyril3412

    Inscrit:
    29 Octobre 2016
    Je me suis mal exprimé. Je parlais pour la seconde partie, de la possibilité de savoir en regardant les mouvements oculaires à quel type d'informations la personne fait appel (ex : s'il regarde vers la droite, il se remémore un événement qui s'est déjà passé, s'il regarde sur la gauche, il construit, crée.)
    Sauf erreur de ma part, cette théorie a été réfutée par les etudes scientifiques. Pourtant, on la voit partout sur les sites sur la PNL, dans les livres...
     
  4. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Meilleure Réponse
    On peut les considérer comme des métaphores scientifiques pour aider à la compréhension et à l'utilisation de son cerveau
    Idem pour la PNL
    N'empêche que...si tu te remémores un souvenir du passé, ou que tu réfléchis à un projet futur, tu constateras que le principe des mouvements des yeux décrits en PNL sont assez concordants
    Ils sont utiles mais ils ne constitueront jamais un sérum de vérité pour deviner à coup sûr les projets de ton concurrent surtout si lui aussi s'y connaît un peu en PNL...

    o_O
     
  5. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Je pense aussi comme Surderien.
    Je ne pense pas que ce soit 100% fiable (pour les mouvements occulaires en PNL), mais que ça peut parfois donner des indices. Perso ce n'est pas quelque chose que j'utilise. Gaffe aux inversions de lignes temporelles aussi et fonctionnement particuliers. Par contre il y a des choses très utiles en PNL notamment dans le fait de faire pour de vrai même si c'est pour de faux. C'est un peu le théorème de Thomas: "si les individus perçoivent une chose comme vraie, alors elle le sera dans ses conséquences", 1928.
    D'autant plus qu'en thérapie, généralement, j'ai l'impression que les moments où ça bouge le plus à l'intérieur sont des moments où ça se fige à l'extérieur. Je m'explique: parfois les gens sont entrain de subitement remettre en question une croyance, ils se rendent compte de quelque chose, ils associent deux choses, mettent en lumière, ont une illumination et généralement dans ces moments là j'ai l'impression que les gens se figent, leur regard devient fixe.
     
  6. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Oui, en thérapie, en pédagogie, lorsque le regard se fixe et lorsque l'on perçoit ce sourire intérieur de l'autre, c'est gagné : c'est l'insight, l'eureka, le tilt...

    Parfois les deux sont alors en miroir, dans le miroir illuminant de la co-thérapie...

    Je ne crois pas que çà soit répertorié officiellement dans les formations PNL
    Dommage...
     
  7. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    C'est exactement ça. Perso je n'ai jamais rien lu ni entendu sur ces moments là.
    Sans pour autant me figer, je me mets en retrait dans ces moments là, surtout laisser la personne aller jusqu'au bout de son chemin intérieur.
     
  8. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Ce qui est magique, dans ce moment là, c'est que tout se fait spontanément au mieux, en toute confiance, en toute évidence

    Face à un addict, soudain il semble comprendre que ce qu'il recherchait dans les effets de son produit, dans l'ivresse de sa presque overdose ordalique, soudain il y est, sans avoir eu besoin de fumer ou de recourir à quoi que ce soit d'artificiel pour trouver ce bonheur

    Qu'on est alors là dans un instant de pure évidence et qu'un sourire nous vient, qu'il est sourire venant de l'intérieur (de l'inside), et que cet état sublime de connection, de co-connection "thérapeutique" "transe-formateur" est aussi un état d'insight, de connection avec l'univers tout entier.

    Là, souvent, je note la chose sur la fiche du consultant, je crée un ancrage que je retrouverai si besoin s'il revient en nouvelle rencontre ( en consultation, en urgence,) mais parfois simplement on se recroisera dans la rue et tant c'est évident désormais que ce sourire nous reviendra de suite...

    Car il a compris que je sais qu'il sait qu'il a lui aussi la clef.

    Et que c'est super...

    :rolleyes:
     
  9. neuneutrinos

    neuneutrinos

    Inscrit:
    30 Juillet 2014
    La coquille rigolote, entre le cerveau masculine et féminin du coup :D (mais là c'est une autre histoire)

    La PNL a des fondements trouvable ailleurs et ce qui vient de la PNL a de forte chance d'être tout simplement faux...

    Par exemple le VAKOG est infirmé par la science, mais c'est un peu simpliste.
    La base du VAKOG est presque axiomatique (vrai sans avoir à être démontré).
    On a des canaux sensorielles nous permettant de nous informer sur notre environnement.
    C'est même prouvable par ceux étant en déficit de capteur ( les sourds, aveugle,etc..)
    Après ça part vite en live : on a 5 cannaux sensorielles ( les scientifiques s'accordent sur un minimum de 9 )
    Et puis les émotions représentent un canal kinesthésique ...

    le mouvement des yeux liés au VAK... (aïe ! )
    Avec plusieurs groupes d'études (un groupe témoin, un groupe où on leur dit que leurs yeux permettent de savoir si une personne ment,etc... pour chaque variable pouvant parasiter la conclusion)
    Résultat : pas meilleur que l'aléatoire.
    Cela signifie-t-il que les yeux bouge sans raison ? nope ! juste que le postulat de la PNL était peut être un peu trop fantaisiste :D

    Doit-on attendre de la PNL d'être vrai ?
    Les faits mesurés peuvent être considéré comme vrai.
    Un modèle est l'analyse de ses faits, elle donne une démarche, une base de pensé pour permettre de donner du sens aux faits.

    Un modèle n'a pas valeur de vérité ( sauf quand on le vend ;) ).
    Si je te dit que le bois renferment l’esprit de dragons , leur libération crée les flammes.
    Avec cette définition, on pourrait quantifier le feu et l'utiliser avec précision pour cuisiner par exemple :D

    "Avec du faux on crée du vrai"

    Pour la PNL, c'est la même chose, des parties du modèles ont pu être démontré comme faux, cela ne l’empêchent pas de bien fonctionner tout de même !
     
  10. hibou13

    hibou13

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Tout à fait d'accord avec neuneu(pastantqueça)trinos(heu....lajevoispas)
    Comme tout le monde j'ai appris le VAKOG de la PNL et comme beaucoup lu la "relativité" apporté par la science à l'approche PNL.
    Quand reste t'il dans la pratique?
    Un bon conseil finalement très utile, celui de détecter les préférences de mon client. (et je me fiche pas mal de la valeur scientifique de la théorie en l'occurrence).
    Et c'est par exemple indéniable qu'en évoquant un moment marquant, un souvenir agréable une ou des "préférences" soit misent en avant, principalement la vue, le kinesthésique et l'odeur.
    J'en tiens compte alors dans ma façon d'induire l'état hypnotique, notamment l’approfondissement ou encore dans la construction de mes métaphores, d'exemples et dans mon langage au sens large.
    Cela facilite grandement le bien être et la réceptivité du client (en gros ça lui "parle plus).

    Pour les mouvement oculaires liés au VAKOG. J'ai jamais pus m'y faire et comme je m'en passe très bien...
     
  11. Flamel

    Flamel

    Inscrit:
    4 Octobre 2015
    Entièrement d'accord pour ce qui est dit par vous tous mais je voudrais faire 2 petits rappels .
    Pendant ma formation, qui date j'en suis conscient, on m'a répété à longueur de cours quelques chose que maintenant on semble de plus en plus ignorer .
    "IL faut Calibrer Toutes les réactions avant de les valider"
    L'autre partie concernant les mouvements oculaires, ce qui a changé c'est que ils sont grandement liés au système d’apprentissage de la lecture .
    Alors calibrer et prendre en compte l'écriture arabe, chinoise , japonaise...et vous aurez une bonne corrélation pour vos tests
     
  12. bentivegnamichel

    bentivegnamichel

    Inscrit:
    25 Novembre 2007
    La PNL n'est en rien, et ne se dit pas être vérité, c'est simplement un outil. Comme tous les outils cela fait appel à tout ce qui peut être efficace
    a un moment donné, pas toujours et pas partout ! ca ne veut pas être scientifique, mais la PNL modélise ce qui peut être efficace pour certains. Chacun est
    différent et il faut tenir compte de cette différence !
     
  13. Flamel

    Flamel

    Inscrit:
    4 Octobre 2015
    Bien d'accord avec toi Bentivegnamichel et elle a contribué à explicité entre autre les processus de grands thérapeutes et de transférer leurs compétences à quantités de pratiquants.
    on devrait rester humble devant les progrès que cela a permis.
     
Chargement...