Formation Hypnose

Négation et restriction

  • Initiateur de la discussion celinemily
  • Date de début
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
Bonjour,
J'ai bien compris qu'il fallait éviter dans un script l'usage de la négation (sauf si on veut faire passer un message caché à l'inconscient qui ne tiendra pas compte de la négation) mais qu'en est il des restrictifs "sans", "moins"? Les restrictifs sont ils compris par l'inconscient?
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 082
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Je pense que les inconscients ne fonctionnent pas tous de la même façon.

(Sauf si on a un inconscient Freudien:D)

Et c'est la chose importante que j'explore dans l'anamnèse, comment fonctionne la personne et notamment sa sensibilité au "poids" des mots.

Éviter les mots qui blessent si on est dans le soin.
piquer, douleur, ponction, biopsie, danger...
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 656
Points
7 260
Localisation
France
On parle de toute manière en langage positif:
"vous vous sentez de plus en plus confortable"...

Donnez nous un exemple avec un adjectif restrictif et je vous le transformerai en langage positif
 
  • J'aime
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
Je pensais à des expressions du type "sans douleurs", "de plus en plus détendu et de moins en moins douloureux" . Je me suis rendu compte que j'en utilisais beaucoup dans mes scripts en auto-hypnose, je trouve difficile de veiller à ne pas utiliser de négation, c'est difficile de filtrer son "dialogue interne" pour moi en AH. D'où ma question, pour savoir s'il fallait aussi veiller à éviter les mots comme "sans" ou "moins"
 
Nossolar

Nossolar

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
2 265
Points
6 460
Localisation
Belgique
Pas la peine de la nommer on sait déjà quoi on parle.

Et cette partie de mon corps, qui n'est pas encore complément bien pour l'instant, va pouvoir se détendre au fur et a mesure que mes pensées vont et viennent.
Perso j'aime bien quand c'est histoire de la contamination, tu sais, une partie du corps qui va tellement bien, qu'elle contamine les autre parties a se sentir comme elle, un peu comme le fou rire qui est communicatif.

Une technique imaginaire est de mettre une couleur sur la douleur (par exemple rouge) et une couleur sur une partie ok (par exemple vert) et ensuite de trouver ton propre moyen pour que tout le rouge disparaisse et que tout devienne vert, bien sur l'imaginaire doit être bien au rdv.
On peu poncer la couleur rouge, ou bien mettre un décapant pour peinture, ou autre chose, bref trouver ce qui nous parle et ce qui fonctionne, pour ensuite mettre cette nouvelle peinture verte, comme quand on décore l’intérieure de sa maison.
 
  • J'aime
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 656
Points
7 260
Localisation
France
Le positivisme est un art littéraire ,se reprendre à chaque fois que l'on dévie est important!
celinemily à dit:
"de plus en plus détendu et de moins en moins douloureux"

"Je suis de plus en plus détendu,et mon corps se sent bien au calme,à chaque inspiration cet état se fortifie ou s'amplifie....."
Le début est juste ,la fin déclenche la "douleur"et l'amplifie!
 
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
Ok, donc c'est plus le fait de parler de douleurs que l'expression "de moins en moins" qu'il faut éviter.
Je pensais qu'il fallait être plus clair. "mon corps se sent bien" = je pensais qu'il fallait insister sur comment faire pour que ca arrive (stopper ou au moins faire baisser la douleur) mais je suppose que l'inconscient sait parfaitement que "mon corps se sent bien" passe nécessairement par "réduire les douleurs".
Effectivement Moune, maintenant que tu le dis, je me rends compte qu'employer le mot douleur me fait certainement me focaliser dessus.
 
  • J'aime
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
Plus ça va et plus je me dis que je devrais peut être m'ecrire des scripts pour être moins désarmée face à tout ça (pas de négation, rester dans le positif, éviter de parler de douleurs...) quand je suis en AH.
Peut être que cela me viendra plus naturellement si j'y ai réfléchi avant...
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 082
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
...pour que le positif me revienne encore plus naturellement, je me dis qu'en commençant par cette petite suggestion positive, une autre me vient alors là aussitôt spontanément juste à l'idée et toutes ces idées font finalement la queue leu leu en attendant que je passe spontanément à la suivante tout aussi naturellement et positivement et peu à peu mon mental se remplit toujours de plein d'idées positives et je n'ai plus qu'à en choisir une au passage pour continuer cette association d'idées positives encore et encore qui tant que je choisirai de continuer positivement continueront aussi, et mêmes si ces idées peuvent s'en aller et se libérer, il en restera toujours autant prêtes à se reproduire spontanément pour m'aider tout aussi aimablement et naturellement...

Et si je m'en lassais et que je partais un peu en vrille dans une ou deux idées un peu moins positives,
elles seraient juste à peine négatives pour me faire faire une petite pause
avant de retrouver en moi, dés que j'en aurai l'envie...

cette capacité de retourner au tout début, du tout début, de ce message...

si positivement hypnotique...
 
cabinet briare hypnose

cabinet briare hypnose

Membre
messages
354
Points
4 210
Age
65
Localisation
Briare, France
celinemily à dit:
Plus ça va et plus je me dis que je devrais peut être m'ecrire des scripts pour être moins désarmée face à tout ça (pas de négation, rester dans le positif, éviter de parler de douleurs...) quand je suis en AH.
Peut être que cela me viendra plus naturellement si j'y ai réfléchi avant...
oui le mieux c'est d'écrire ses scripts, bien entendu sans négation car si je vous dit de na pas vous représenter une baleine bleue, votre esprit va devoir induire l'image pour ensuite la réfuter et il aura des difficultés. Malheureusement les écoles ayant des formateurs souvent non pratiquants en cabinet ne forment pas à savoir écrire de scripts.
 
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
Quand quelque chose m'enquiquine vraiment (niveau douleur), je pratique l'anesthésie souvent partielle de la zone, en me remémorant en détails l'anesthésie de chez le dentiste. J'installe alors un état un peu comparable à celui-ci pendant une courte période, 15 minutes environ. Le fait alors d'avoir un organisme "normal" permet très souvent de faire durer cet état de disparition de douleur pendant un bien long moment, de plusieurs heures, voire totalement. Pendant ce temps, l'esprit s"occupe alors d'autre chose.
Une autre technique consiste à prendre un antidouleur, type paracétamol, ou autre, qui va faire disparaître la douleur. J'expérimente alors cela, en ancrant bien les sensations procurées par le médicament, le bien-être crée etc... Ce sera par exemple l'effet Doliprane. Quand une douleur apparait alors, je vais rappeler à moi cet effet "Doliprane". Je prends alors un médicament virtuel. En auto-hypnose, je m'y suis reprise souvent à plusieurs fois, pour avoir des résultats probants au bout de 3 ou 4 essais.

Dans ces différentes techniques, je ne mentionne pas la douleur ou autre gêne. Je vais directement au positif.

Parfois, je demande aussi à mon inconscient de me guider vers la solution pour le mieux-être. L'intuition en quelque sorte. Cette intuition pourra amener par exemple à rencontrer la bonne personne sur son chemin, celle qui va apporter une aide etc... Pour cela, avec un certain lâcher prise et de suivre un chemin parfois inhabituel, il y a amélioration aussi.

Bien à toi
 
  • J'aime
cabinet briare hypnose

cabinet briare hypnose

Membre
messages
354
Points
4 210
Age
65
Localisation
Briare, France
nous pouvons citer la situation antérieures sans utiliser la négation " vous étiez nerveux" ...... " vous voilà devenu un homme calme"
 
  • J'aime
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
cabinet briare hypnose à dit:
. Malheureusement les écoles ayant des formateurs souvent non pratiquants en cabinet ne forment pas à savoir écrire de scripts.
suis pas passée par une école mais par une thérapeute qui travaille dans un centre anti-douleur. Elle m'a dès la 1ère séance (ou peut être la 2ème) bien expliqué ce à quoi il fallait faire attention (les négations, par exemple). Mais il y a tellement à retenir pour une auto-hypnose efficace que le thérapeute ne peut pas tout expliquer dans tous les détails en 2 ou 3 séances, j'estime que c'est aussi au patient de pratiquer, expérimenter, trouver lui même des solutions et aller chercher des infos pour combler ses manques dans la voie de la reussite...
 
Dernière édition:
  • J'aime
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
jumb à dit:
Quand quelque chose m'enquiquine vraiment (niveau douleur), je pratique l'anesthésie souvent partielle de la zone, en me remémorant en détails l'anesthésie de chez le dentiste. J'installe alors un état un peu comparable à celui-ci pendant une courte période, 15 minutes environ. Le fait alors d'avoir un organisme "normal" permet très souvent de faire durer cet état de disparition de douleur pendant un bien long moment, de plusieurs heures, voire totalement. Pendant ce temps, l'esprit s"occupe alors d'autre chose.
Une autre technique consiste à prendre un antidouleur, type paracétamol, ou autre, qui va faire disparaître la douleur. J'expérimente alors cela, en ancrant bien les sensations procurées par le médicament, le bien-être crée etc... Ce sera par exemple l'effet Doliprane. Quand une douleur apparait alors, je vais rappeler à moi cet effet "Doliprane". Je prends alors un médicament virtuel. En auto-hypnose, je m'y suis reprise souvent à plusieurs fois, pour avoir des résultats probants au bout de 3 ou 4 essais.

Dans ces différentes techniques, je ne mentionne pas la douleur ou autre gêne. Je vais directement au positif.

Parfois, je demande aussi à mon inconscient de me guider vers la solution pour le mieux-être. L'intuition en quelque sorte. Cette intuition pourra amener par exemple à rencontrer la bonne personne sur son chemin, celle qui va apporter une aide etc... Pour cela, avec un certain lâcher prise et de suivre un chemin parfois inhabituel, il y a amélioration aussi.

Bien à toi
je pratique le gant anesthesique qui marche bien pour moi sur des douleurs pas trop élevées mais qui n'a aucun effet sur une douleur très forte (dans ces cas là, je me laisse complètement submerger par la douleur...)
Prendre appui sur l'effet antalgique d'un médicament est difficile puisque je suis avec un traitement 24h/24 antalgique de classe 2 donc je n'ai plus de moment avec douleurs puis effet du médicament (il agit en continu).
Je commence tout juste (une fois sur 2 je dirai) à réussir à gérer la grosse douleur en la laissant venir et prendre toute sa place pour partir dans un ailleurs oú elle ne me suis pas.
Jamais eu l'idée de laisser l'inconscient se débrouiller sans script... Je pensais même pas que c'était possible. Je vais essayer sur des douleurs pas trop fortes d'abord pour voir ce que ça donne.
Merci pour cette piste...
 
  • J'aime
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
En relisant mon message, je me marre devant mon erreur assez révélatrice je trouve:
"(...) oú la douleur ne me suiS pas"
Comme si le reste du temps "j'étais douleur", comme si je ne me résumais plus que par ça.
Ne plus être "douloureux chronique" mais seulement une" personne ayant des douleurs chroniques".... :)
 
Dernière édition:
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
Tu veux dire que tu as trouvé un moyen médicamenteux de ne plus avoir de douleurs et que tu aimerais trouver un autre moyen non médicamenteux pour gérer celles-ci ? Etre ton propre thérapeute en quelque sorte ?

Alors si c'est le cas, tu peux demander à ton inconscient de te montrer ce chemin pour révéler l'excellent thérapeute qui est en toi. Un premier pas est amorcé en t'inscrivant, t'instruisant, et dialoguant avec nous et en pratiquant comme tu sais déjà le faire.
Bref, le chemin pour te construire une nouvelle identité.
Laisser venir à toi les pistes intuitives
 
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
Les cachets ne couvrent pas totalement mes douleurs, seuls les antalgiques de palier 3 type skenan / acti skenan y parvenaient mais j'ai décidé de les stopper pour reprendre mon boulot après 2 ans (j'avais trop d'effets secondaires non compatibles avec le boulot).
Donc pour moi, l'objectif 1er de l'hypnose c'est de ne pas trop augmenter mes doses et ne pas retourner sur skenan +actiskenan tout en supportant les douleurs sans qu'elles ne me limitent trop dans ma vie quotidienne.
L'objectif sur du long terme est bien sur de diminuer les antalgiques pour pouvoir me contenter de 4g de doliprane.
Mais déjà quand mon mari, mon fils et moi on regarde le chemin parcouru depuis ma prise en charge à l'hôpital avec la formation à l'auto hypnose, on se dit: quel chemin parcouru ! alors certes il reste un long chemin pour retrouver la vie qu'on avait avant ou en créer une nouvelle qui ne pèse à personne mais je nous trouve en bonne voie.
Quant à "Etre ton propre thérapeute en quelque sorte ?" Je pense que c'est effectivement ma vision de l'auto hypnose: ne pas attendre que la solution viennent de l'extérieur (des médecins, des cachets, d'autres actes chirurgicaux) mais bien de soi.
Je trouve cela plus efficace et ca permet de ne plus se mettre dans une position où on subit, mais plutôt dans celle où s'agit.
 
  • J'aime
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
celinemily à dit:
Les cachets ne couvrent pas totalement mes douleurs, seuls les antalgiques de palier 3 type skenan / acti skenan y parvenaient mais j'ai décidé de les stopper pour reprendre mon boulot après 2 ans (j'avais trop d'effets secondaires non compatibles avec le boulot).
C'est plus clair, je comprends mieux
celinemily à dit:
Mais déjà quand mon mari, mon fils et moi on regarde le chemin parcouru depuis ma prise en charge à l'hôpital avec la formation à l'auto hypnose, on se dit: quel chemin parcouru ! alors certes il reste un long chemin pour retrouver la vie qu'on avait avant ou en créer une nouvelle qui ne pèse à personne mais je nous trouve en bonne voie.
Quel beau constat ! Super !

celinemily à dit:
Je trouve cela plus efficace et ca permet de ne plus se mettre dans une position où on subit, mais plutôt dans celle où s'agit.
Ne plus se mettre dans une position où on subit, mais plutôt dans celle où ça agit (initialement s'agit) ;)
 
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
Lol, après 4 paquets de copies corrigées, mes neurones ne fonctionnent plus (pourtant j'ai édité pour corriger le plus possible de fautes de frappe, accords, and co'. Rajoute une petite couche de dysorthographie et vous allez vite prendre l'habitude de décoder mes messages avec orthographe farfelue et mots tronqués ou manquants :oops:
 
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 656
Points
7 260
Localisation
France
Je ne les vois pas les fautes,mon cerveau se concentre uniquement sur la compréhension de ce qu'il lit
+1 pour votre volonté d'être votre propre thérapeute
 
surderien

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 082
Points
9 460
Localisation
Suscinio 56
Peut être pas trop se fixer aux mots et aux scripts mais apprendre à utiliser les images qui elles aussi permettent de se programmer dans le positif

Le script conversationnel permet d'envoyer des messages métaphoriques donc imagés scriptés cryptés au mental profond "inconscient" pour le faire ré-agir...

Les belles images photos directes, ou imaginées sur son écran mental, influencent positivement encore plus directement au changement et à l'amélioration

La douleur est un signal d'insatisfaction physique du corps, sa façon à lui de s'exprimer, et il peut être éteint par des satisfactions autres...

Une forme de détournement de son attention sur des formes bien plus agréables à imaginer et à inventer

C'est ainsi qu'on peut les substituer aux besoins de skenan ou de psychotropes.

:rolleyes:
 
jumb

jumb

Membre
messages
1 598
Points
5 560
Localisation
gerardmer
J'ai l' impression que le cerveau peut oublier la douleur, comme on oublie un numéro de téléphone ou encore autre chose.
 
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
Vu le nombre de choses que j'oublie, perds par semaine, sérieusement, il abuse mon cerveau de ne pas oublier la douleur aussi.:p
 
  • J'aime
cabinet briare hypnose

cabinet briare hypnose

Membre
messages
354
Points
4 210
Age
65
Localisation
Briare, France
Les mots soignent les maux, mais encore faut-il apprendre à lire et à écrire la langue de notre inconscient, celle de Moliére ne sert à rien dans le cas évoqué. La douleur est bien un signal elle n'est jamais une cause. "Etre ton propre thérapeute en quelque sorte ?" c'est la bonne voie, reste à trouver les mots de la bonne voix, et la voix se module, est aiguë, grave, mais aussi mélodieuse et peut-être aussi parfois élogieuse à son propose ego.
 
  • J'aime
Yannick22000

Yannick22000

Membre
messages
5
Points
490
Localisation
Saint-Brieuc, France
Ce sujet me conduit à la liste de questions suivante:

1) pour la douleur, une phrase du genre "la douleur disparait" ou "petit à petit la douleur s'affaiblit" serait-elle adaptée?

(pas si longue finalement, cette liste :D)
 
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
D'après ma maigre expérience, mais d'autres plus aguerris pourront confirmer ou non, je pense qu'il faut voir le pb de l'autre point de vue. Non pas la douleur diminue petit à petit mais plutôt le bien être revient petit à petit.
Je te donne un exemple tout bête: tous les soirs, après 5 min allongée, j'ai des crampes aux jambes et mes jambes se mettent à trembler, tordues de douleurs. Avant je me mettais en hypnose et je me disais "vite, fais que la douleur passe". Pfff,ca n'a jamais fonctionné parce que ca ne faisait qu'une chose : me focaliser sur la douleur des crampes. Sur les conseils des membres du forums, j'ai transformé cela de façon plus positive: vite, que je retrouve cette détente que mon corps connaît déjà (je visualise un lieu paisible et murmure les premières notes d'une musique qui m'apaise et je m'imagine complètement relâchée au niveau musculaire). Les crampes me "frôlent". Je sens quelque chose sur ma peau mais pas de douleur et mon mari m'a dit que mes jambes ne sont pas prises de grandes secousses, mes doigts de pieds ne se chevauchent plus, mes chevilles ne partent plus en flexions réflexe, j'ai juste une cheville qui bouge un peu comme pour donner des coups de pied imaginaires:p Bref, nickel....
Tout ça rien qu'en changeant de point de vue et en "oubliant" le mot douleurs pour me focaliser sur le positif sans douleur à atteindre.
Petite expérience perso qui illustre en quoi le fait de ne pas utiliser le mot douleurs et au contraire bien travailler sur le bien être pendant un épisode douloureux peut vraiment changer la donne.
Après, si l'EVA est très élevée, pour moi, même en gardant une démarche positive, ca marche pas tip top o_O
 
  • J'aime
moune

moune

Moderateur
Membre de l'équipe
messages
2 656
Points
7 260
Localisation
France
Oui il faut surtout évite le mot"douleur" ,car tous les voyants de la douleur vont s'éclairer.
Quand elle est trop forte ,il faut l'accepter comme lorsque vous acceptez "un pique assiette" qui ne partira de chez vous qu'une fois avoir bien mangé!et lui donner tous ses aises(à la douleur bien sûr),puis se dire que pendant qu'elle fait ses petites affaires vous allez vous "focaliser" sur un scénario que vous allez vous imaginer pour vous concentrer sur autre chose qui vous fait plaisir,pour au final avec des suggestions faire la liste des choses les plus graves pour vous et prendre de la distance en vous disant que finalement ces petits tracas,sont que des petites choses par rapport à votre liste ...
 
  • J'aime
celinemily

celinemily

Membre
messages
297
Points
3 510
Localisation
France
J'y travaille, Moune, mais ca ne fonctionne pas encore à tous les coups.
 
Vous aimerez:
Leo Lavoie
  • Question
  • Leo Lavoie
Réponses
24
Affichages
3 K
Leo Lavoie
Leo Lavoie
E
  • Question
  • edgeolsen
Réponses
3
Affichages
135
surderien
surderien
L
  • Question
  • lyamcarter
2
Réponses
37
Affichages
3 K
jumb
jumb
Nouveaux messages
Durand01
  • Durand01
Réponses
2
Affichages
62
Durand01
Durand01
O
  • Question
  • oim
Réponses
4
Affichages
78
JacquesL
J
L
Réponses
6
Affichages
556
Durand01
Durand01
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut