1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Observer son mental

Discussion dans 'Auto-hypnose' créé par billi, 14 Avril 2015.

  1. billi

    billi Membre

    Inscrit:
    11 Mars 2015
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    180
    Localité:
    FRANCE

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour à tous !

    Je m'intéresse depuis environ 6 mois aux états modifiés de conscience, dont certains que j'expérimente régulièrement, et il faut bien dire que cela est passionnant !

    Je m'entraîne depuis un petit moment à "observer mes pensées / mon mental" qui semble être un exercice assez basique qu'on retrouve bcp sur Internet et dans certains bouquins. Mais j'ai du mal à bien le comprendre, et surtout à l'expérimenter. Je vais essayer de m'expliquer.

    En fait, quand je suis en mode j"observe mes pensées", ma pensée en cours est justement "je suis en train d'observer mes pensées". Donc tant que je reste concentrer sur l'exercice, je n'ai pas d'autres pensées qui arrivent. Ou alors, d'autres pensées arrivent, mais je m'en rends compte que 2-3 secondes plus tard (ou bcp plus tard), quand la pensée est passée. En gros, je n'arrive pas à observer "en direct" mes pensées, étant données que c'est une pensée qui veut observer d'autres pensées, alors qu'elles ne pas sont exécutées en parallèle.

    J'aimerais savoir si il y avait une technique particulière, où si c'était simplement un déclic à force d'entrainement.

    En tout cas j'aimerais connaître vos avis là dessus, et si certains d'entre vous pratiquent cet exercice :).

    Merci ! Passez une bonne journée !

    Billi
     
  2. Nodylion

    Nodylion Membre

    Inscrit:
    13 Juillet 2011
    Messages:
    211
    J'aime reçus:
    39
    Points:
    2630
    Bonjour billi.
    En effet il y a plusieurs variantes de cet exercice (pleine conscience, ACT, psychosynthèse entre autres).
    Tu peux par exemple simplement observer tes pensées qui apparaissent et disparaissent sans essayer de les retenir et réaliser qu'elles sont changeantes et que donc tu n'es pas tes pensées.
    Quand tu observes tes pensées, ne fais aucun commentaire, observe seulement, sans analyser (c'est aussi une pensée). Réalise que ''j'observe mes pensées'' est aussi une pensée.
    Si tu viens juste de commencer, cela demander un peu d'entrainement.
    Après tu peux aussi essayer d'observer l'observateur ;-)
    Si tu veux plus de précisions, n'hésite pas.
     
  3. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6090
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Bienvenue Billy

    Je pense donc je suis ... à même de piloter mon processus de penser !

    Peut-être que c'est plus facile de travailler sur ses émotions : percevoir l'élément dans l'environnement ou dans mon intimité personnelle qui va déclencher chez moi un début d'émotion, l'amorçage d'un état d'âme, du changement de conscience...
    A l'usage, on peut piloter le processus, prendre le contrôle ou laisser le pilotage automatique se faire
    S'être programmé son pilotage automatique tout en étant en mode spontané souhaité

    Comme l'apprentissage de la conduite auto : certains seront toujours à cran au volant, d'autres relax, d'autres choisiront en pleine conscience, en fonction du moment, la conduite qu'ils ont envie d'adopter ( pour le meilleur ou pour le pire...)
     
  4. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1548
    J'aime reçus:
    409
    Points:
    4880
    Petit coup de gueule si vous permettez au sujet d'internet et des bouquins qui présente la méditation comme une chose des plus simple, facile, rapido etc.... Des discours sur le yaka faire ma méthode, taka acheter mon mp3 etc etc...
    Observer ses pensées, les reconnaitres et les laisser "passer" et probablement une des chose les plus difficile qui soit !

    Billi, tu as comme tout le monde des pensées "discursives" en permanence, car nous pensons en permanence.
    Et c'est tout l'objet de la méditation, stopper les pensées discursives au profit d'un calme mental puis d'une concentration sur une pensée unique en laissant "passer" les autres.
    Et plus tu intellectualises, "...je me regarde penser à ne pas penser à me regarder penser...", moins ça le fait.
    Dit toi que pour certains Lama qui font cela plusieurs heures par jours il leur faut des milliers heures pour parvenir à un résultat satisfaisant et continuerons l’exercice toute leur vie. (De plus par modestie, ils ne disent jamais être parvenu à cette maîtrise jamais totalement acquise)
    Ceux qui disent y parvenir après une lecture ou un petit we d'initiation sont aussi dans l'illusion que ceux qui ce vante d'être en éveil toute la journée.

    Pour t'aider.
    Tu peux concrètement dans la journée d’entraîner à te focaliser sur ce que tu fait. Et déjà c'est pas facile.
    Par exemple, tu fait la vaisselle (si si tu la fait ....) et bien pensant ce petit moment tu essayes de ne penser qu'à tes gestes, à bien le faire, pourquoi tu la fait, à la saleté que tu retires, au rinçage parfait, à l'essuyage qui brille....
    Sans penser que cela t'ennuie, ni à rien d'autre que cette vaisselle que tu fait.
    C'est pas si facile, c'est même très difficile.
    Tu trouveras surement plein d'autre choses dans ta journée pour faire la même chose. Commence par des choses courtes (faire le lit, un travail (ou une opération dans ton travail), ranger une armoire, classer des documents etc etc..)
    Tu y gagneras dans la capacité à se centrer, à maîtriser ses pensées... C'est plus facile étant focalisé sur une action (qui centre) et pendant l'exercice comme le suggère nodylion, si une pensée perturbatrice t'arrive, tu la reconnaîtras et la laissera partir sans t'impliquer.
    J'espère que ça t'aidera un peu.
     
    Nodylion, repthill et Singin aiment ça.
  5. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3724
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Jolie réponse d'Hibou. Le coup de la vaisselle est vraiment une très très bonne méthode d'apprentissage. Je propose aussi ce type d'approche concrète qui me semble plus facile que la prise directe de distance avec les pensées.
    Maintenant ça me semble facile, naturel, évident, de faire des pauses, de laisser les pensées couler jusqu'à ce que souvent elles disparaissent mais j'ai travaillé des années avant d'y arriver, jusqu'à ce que je comprenne qu'il n'y avait pas de mode d'emploi, qu'il fallait juste laisser faire, et avant on me disait "lâche-prise, lâche-prise" avec pour seul résultat de m'énerver encore plus. Par chance je me souviens de l'époque où je ne comprenais pas et du coup je ne dis pas aux gens "lâche-prise" comme un ordre sans mode d'emploi. Pour moi dire de lâcher-prise à quelqu'un c'est comme de dire à quelqu'un qui se noie de lâcher sa planche... jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il a pied. Ca peut faire peur la méditation, le vide, l'accès aux émotions sans les refouler, c'est normal, pour ouvrir la porte il faut parfois être juste sûr qu'on peut voir, en gardant de l'amour pour soi, tout ce qu'il y a derrière.
     
  6. billi

    billi Membre

    Inscrit:
    11 Mars 2015
    Messages:
    3
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    180
    Localité:
    FRANCE
    Merci à tous pour vos réponses beaucoup plus concrètes que celles qu'on trouvent dans les bouquins (c'est un peu le problème dès qu'on touche à la spiritualité je trouve).

    J'ai essayé le coup de la vaisselle (il m'arrive de la faire oui :)), et j'ai déjà extrêmement de mal à tenir plus de 20 secondes sans penser à autre choses.
    Je vais m'en tenir à ces exercices de "présence" pour commencer, qui forment déjà un bonne base de travail.

    Ce que je trouve assez bizarre pendant ce type d'exercice, c'est la prise de recul qu'on prend sur ses pensées, c'est limite schizophrène.
    Je ne me rends pas compte du moment où la pensée débute, et quand je m'en rends compte, je me dis "merde, je me suis fait avoir" :)

    Bonne journée à vous
     
  7. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3724
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    huhu! Oui, je me souviens de périodes où ça me faisait des mises en abîme un chouilla flipantes: "je pense que je pense que je pense que je pense..."
     
Chargement...