1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

  1. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Supposons que nous placions sur le sol une planche de 10 mètres de long sur 50 cm de large, il est évident que tout le monde sera capable d'aller d'un bout à l'autre de cette planche sans mettre le pied à côté.


    Changeons les conditions de l'expérience et supposons cette planche placée à la hauteur des tours d'une cathédrale, quelle est donc la personne qui sera capable de s'avancer, seulement d'un mètre, sur cet étroit chemin ? Est-ce vous qui m'écoutez ?

    Non, sans doute.


    Vous n'auriez pas fait deux pas que vous vous mettriez à trembler et que, malgré tous vos efforts de volonté, vous tomberiez infailliblement sur le sol.


    Pourquoi donc ne tomberez-vous pas si la planche est à terre et pourquoi tomberez-vous si elle est élevée ?

    Tout simplement parce que, dans le premier cas, vous vous imaginez qu'il vous est facile d'aller jusqu'au bout de cette planche, tandis que, dans le second, vous vous imaginez que vous ne le pouvez pas.

    Remarquez que vous avez beau vouloir avancer : si vous vous imaginez que vous ne le pouvez pas, vous êtes dans l'impossibilité absolue de le faire.



    Si vous voulez obtenir quelque chose que vous n'avez jamais eu... ...vous devez être prêt à faire quelque chose que vous n'avez jamais fait !


    *** Pour voir ce lien, enregistrez vous ***
     
  2. papusza

    papusza Membre

    Inscrit:
    2 Mai 2011
    Messages:
    300
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Près du sol, on peut tomber sans risque. En hauteur, si on tombe, on se fait mal, donc on n'a pas le droit de tomber.

    Moralité de l'histoire : Si on n'a pas droit à l'erreur, on préfère éviter la situation.

    Si on se retrouvait sur le toit d'un immeuble avec un assaillant qui a un couteau et qui nous poursuit, (plus fort et costaud que nous) on traverserait alors peut être sur une poutre, si le danger est estimé moins important, en tombant , ou en ne tombant pas.

    Subjectivement j'y perçois: si tu te donnes le droit de rater, tu peux réussir
     
  3. laurenzo

    laurenzo Membre

    Inscrit:
    26 Août 2006
    Messages:
    1625
    J'aime reçus:
    1
    Points:
    2190
    Bonjour,

    On pourrait aussi voir le point de vue selon lequel envisager l'échec c'est le rendre réel, l'imaginer et donc le rendre plus probable. En même temps se dire que c'est perdu permet de faire baisser la pression face à la peur de perdre et on peut ainsi gagner puisqu'on a plus rien à perdre.
     
  4. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    :D Bonjour vous deux ,

    Je ressent ça comme ça .

    Oser changer d'idée c'est se créer d'autre possiblité qui pouvaît passer pour impossible !

    alors que ceux qui ne savent pas que c'est impossible( n'en ont pas l'idée) le font !


     
  5. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Comment pourrions nous ne pas avoir peur si haut dans les airs ?

    Qui le ferait ? Alors qu'on est tous capable de le faire au sol.
     
  6. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Il y en a Katia :D

    Tous ceux qui travaillent en hauteur(batiments)....(je pense a ceux qui travaillent sur des échafaudages en bambou....à ceux aussi qui peignent la tour effel non ? certains charpentier et maçons )
     
  7. Berserker[Red]

    Berserker[Red] Membre

    Inscrit:
    14 Août 2011
    Messages:
    50
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Meuse (à côté de Bar-le-Duc)
    En fait, à mon avis nous prenons des risques tous les jours (rien qu'en traversant la route par exemple), sauf qu'on a tellement l'habitude de faire ce qu'on fait, qu'on n'a plus peur.

    Pour l'exemple de la planche (assez connu d'ailleurs) et des échafaudages, ça montre bien qu'il suffit de peu de choses pour avoir peur : faire une rupture de nos habitudes + examiner consciemment les risques. Alors que, quand on traverse la route, on ne se dit pas, tiens j'ai une chance sur 439 de tomber sur un chauffard alcoolique qui ne m'a pas vu, et qui risque de m'écraser.

    Donc oui, la moralité c'est en partie ce que dit papusza :
    Mais pour être plus exact, je dirais qu'on préfère la situation du moment qu'on se "cache" le risque, l'erreur possible. Parce qu'il y a toujours un risque possible, quoi qu'on fasse, mais qu'on ne peut pas examiner tous les risques, ça serait fatiguant et paradoxalement encore plus...risqué. (si on prend trop de temps d'analyser les risques, comme pour l'exemple de la planche, on va tomber plus facilement, alors que si on marche dessus comme d'habitude, il n'y a pas de problème).
     
  8. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Oui, c'est encore le "mental" qui veut dominer.

    Alors que si l'on ne "pense" pas (aux risques (peurs))que c'est impossible, on le fait !
     
  9. Berserker[Red]

    Berserker[Red] Membre

    Inscrit:
    14 Août 2011
    Messages:
    50
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Meuse (à côté de Bar-le-Duc)
    Oui ! D'ailleurs, si on se préoccupait de tous nos stimulis (du battement de coeur à notre respiration, ou à nos flux sanguins), on ne pourrait pas vivre. Donc il faut faire abstraction pour avancer, progresser.

    Edit : Quand je dis abstraction, bien sûr il faut quand même se préoccuper de certains stimulis, sinon on avance dans le vide.
     
  10. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Oui, ne pas se laisser dominer par le mental et oser faire ce que l'on envie de faire !

    Tout est là selon moi....Oser...peu de gens ose être ce qu'ils aimeraient vraiment être...

    Parce que la peur, la morale, les croyances ect...
     
Chargement...