Oublier une phobie?

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Fannie, 27 Avril 2012.

  1. Fannie

    Fannie Membre

    Inscrit:
    27 Avril 2012
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    560
    Bonjour 8)

    Ma question concerne le traitement des phobies. J'aimerais savoir s'il est possible de se servir de l'hypnose pour faire oublier une phobie, ne serais-ce que temporairement, afin que la personne qui en souffre puisse voir que ses craintes ne se concrétisent pas lorsqu'elle est confrontée à la situation qui l'angoisse habituellement.

    Imaginons par exemple une personne souffrant de germophobie. Si elle oubliait momentanément sa phobie et pouvait passer quelques jours à vivre comme tout le monde, lorsque le souvenir de sa phobie lui reviendrait, elle verrait qu'elle n'est pas tombée malade durant ces quelques jours.

    Si c'est possible, quelle technique serait la plus indiquée? Évidemment, il faudrait que la personne convienne d'une autre raison pour être allée consulter un hypnothérapeute sinon elle risque de se demander ce qu'elle fichait là! :lol:
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    De l'hypnose en douce ?

    Si la personne ne veut pas se soigner, que faire, elle vit peut être bien avec cela, et ne veut changer ?

    Je crois qu'on a besoin de la collaboration de la personne concernée, c'est mieux.

    ?
     
  3. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    "Germophobie", encore une étiquette qui (m')interpelle :lol:. Remarque faite, l'hypnose est fripouille et peut donc se la jouer fine... à condition effectivement que toutes les parties acceptent l'espièglerie :roll:
     
  4. Fannie

    Fannie Membre

    Inscrit:
    27 Avril 2012
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    560
    Je me suis mal exprimée. Je voulais parler d'une situation où la personne phobique demande elle-même à l'hypnothérapeute de bloguer le souvenir de sa phobie afin qu'elle puisse voir qu'elle ne tombe pas malade après quelques jours, voire quelques semaines à toucher à des objets, à manger comme tout le monde, etc, en prenant les précaution d'hygiène normales, sans plus. Des cas où les thérapie et l'hypnose "conventionnelle" échouent.
     
  5. Lemaléduqué

    Lemaléduqué Membre

    Inscrit:
    1 Septembre 2006
    Messages:
    540
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    1950
    Localité:
    Où la Souffrance me défie !
    Ah bon ?

    :roll:

    A vous lire "Fannie", je dirais que cette personne vous est très chair. Me trompé-je ?
     
  6. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt Membre

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Messages:
    794
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    1550
    Localité:
    Strasbourg
    J'ai réfléchi à votre question. En fait, la réponse est relativement simple.
    Si l'on parvient à faire cela avec l'hypnose, la personne sera fort probablement guérie. Le problème, c'est que l'hypnose ne marche pas toujours aussi miraculeusement. Bien souvent, même sous hypnose, les personnes résistent et pour le moins, la technique me semble un peu brutale.
     
  7. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6531
    J'aime reçus:
    633
    Points:
    7180
    Localité:
    Suscinio 56
    le plus simple ce n'est pas de faire oublier sa phobie mais de créer une philie qui prendra automatiquement sa place

    de toute façon, comme en général la personne tient beaucoup à sa phobie, elle n'est pas prête à l'oublier, sauf si elle trouve beaucoup mieux...

    :(
     
  8. Fannie

    Fannie Membre

    Inscrit:
    27 Avril 2012
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    560
    Pardon, je voulais dire "bloquer", pas "bloguer" :lol: ...

    La personne existe bel et bien mais j'aimerais mieux ne pas donner beaucoup de détail. Une phobie n'est pas facile à gérer parce qu'il y a une charge émotive très importante d'impliquée (la peur essentiellement) et pas seulement les connaissances qu'on a tous au sujet des bactéries, virus, parasites, etc.

    Je ne pense pas que la personne résiste inconsciemment car du moment que l'hypnothérapeute lui assure que l'expérience ne la rendra pas négligente sur la prévention des maladie (par exemple manger avec ses mains sans les avoir lavées), elle saura qu'elle ne prendra pas plus de risque que d'habitude.

    L'idée est seulement de lui permettre de ne plus penser à sa phobie dans des situations de la vie courante où il n'y a pas vraiment de risque de contracter une maladie. Comme si le souvenir était enfoui.
     
  9. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Un thérapeute n'est pas là pour enfouir une phobie, mais pour s'en débarasser, c'est vraiment étrange l'insistance que vous mettez dans ce problème qui n'est pas le vôtre, car vous savez, un thérapeute ne peut agir efficacement qu'avec l'accord de la personne en souffrance...

    Il faut faire attention car une phobie telle que vous semblez la décrire peut vite devenir un TOC, donc beaucoup de précaution sont à prendre et surtout pas enfouir cette phobie... mais plutôt faire une anamnèse précise afin de déterminer l'ampleur de celle-ci...
     
  10. Fannie

    Fannie Membre

    Inscrit:
    27 Avril 2012
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    560
    Bonjour Intemporelle. Je pensais plus à un "enfouissement" temporaire et la personne est d'accord, j'ai d'ailleurs eu cette idée à force de l'entendre dire qu'elle aimerait pouvoir oublier tel ou tel chose sur commande...

    Une comparaison me vient à l'esprit: dans les premiers épisodes de la série Sherlock Holmes, le personnage de Watson boite et marche avec une canne et Holmes croit que son problème est sans doute d'origine psychosomatique. Effectivement, alors qu'ils sont tout deux au restaurant, Holmes sort brusquement pour se lancer à la poursuite d'un suspect et Watson le suit sans réfléchir et surtout sans penser à amener sa canne. Non seulement il ne boîte plus mais il peut courir aussi rapidement que son comparse. S'il avait pris le temps de penser "Mon dieu, je ne pourrai jamais le suivre avec ma jambe malade", il marcherait encore en boitant.
     
  11. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Je pense que si cette personne souffre de sa phobie, elle consultera elle même un praticien, si elle ne le fait pas, c'est que peut être il y a un bénéfice secondaire à cette phobie..., il y a autant de possibilité que de phobies.

    Donc je pense que vous ne pouvez pas intervenir à la place de l'intéressé.

    Et l'enfouissement temporaire est un leurre... et il ne faut pas confondre la fiction et la réalité. Comme dans la série MENTALIST, certains jeunes ont été complètement emportés par cette idée, d'où un regain je pense pour l'hypnose et tout ce qui en découle, certaines écoles d'hypnose ont d'ailleurs misé sur cet enjeu financier, ben oui quand même c'était une aubaine à saisir... :? (moyenne d'âge 16/20 ans), ceci explique cela...
     
  12. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    4
    Points:
    2350
    Dans l'épisode de Sherlock Holmes, que se passe til ?

    C'est la passion qui l'emporte sur la "raison", sur celle qui sait "que je boite". Attraper le criminel est plus fort que tout !

    Alors dans cette perspective, c'est trouver quelque chose de si passionnant à vivre ou faire, que la personne ne pourra plus penser à ses bacteries, son cerveau étant focalisé sur autre chose.
     
  13. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    Bonsoir,

    Eh bien oui, c'est l'objectif précisément demandé par la personne en général, une fois définis le Problème et les Attentes puis l'Objectif de la thérapie !

    Mais, mon dieu, quel intérêt de reprendre sa phobie en sortant ?! :cry:
    Il faut la laisser chez le thérapeute ! :D


    Alors là, ça c'est une "question" typique de personne phobique...
    Je veux dire, c'est une rumination anxieuse
    mais ce n'est pas une question (d'ailleurs il n'y a pas de possibilité selon moi de répondre vraiment à la Q formulée : elle contredit l'affirmation supposée vraie, posée deux lignes plus haut).


    Eh bien voilà une très intéressante question.

    Ce type d'expérience s'appelle une expérience correctrice positive.
    Je veux parler de la prise de conscience ; et non pas du fait de ne rien attraper comme maladie infectieuse.
    :?: Parce qu'en fait, la personne en cause n'a absolument pas eu conscience des dix mille fois où, la semaine dernière, elle a reçu sur sa peau ou bien elle a inhalé par le nez ou la bouche, des milliers et des milliers de microbes, et où elle n'a rien attrapé comme maladie.
    (je veux dire que, des fois où elle n'attrape rien, il en survient plein chaque semaine ! mais simplement elle ne s'est pas posé cette question là...)

    Parce que c'est le fait d'être en contact avec des centaines de milliers de microbes chaque jour (mais à petites doses pour chacun, quelques milliers ou dizaines de milliers à la fois), qui constitue en fait le moyen par lequel notre système immunitaire acquiert la connaissance des microbes et ensuite peut savoir fabriquer des anticorps (on ne fabrique d'anticorps spécifique qu'après une première rencontre). C'est d'ailleurs le principe de la vaccination, concernant des maladies finalement peu nombreuses, qui donnent des problèmes à trop de monde.

    La maladie de la jeune germophobe, n'est donc pas un problème de globules blancs, mais plus simplement une obsession qui revient et l'impressionne tellement qu'elle croit à un vrai problème.

    ... mais ça arrive à des gens très bien et ça s'arrange en général très bien.
    Plus on se pose de questions, plus on emballe le problème au lieu de s'en occuper, dirais-je. :wink:


    Désolé je ne comprends pas la signification réelle de cette phrase.
    Parce que (1) la méthode, vous l'avez nommée vous-même dès vos premiers mots (même s'il y en a d'autres) ; (2) je serais bien surpris si vous nous disiez que la personne en question ( :wink: ) ne s'est pas rendue compte qu'elle souffrait d'une difficulté, et (3) je serais plus surpris encore que l'on nous explique qu'elle se demande ce qu'elle pourrait bien aller faire dans cette galère...

    C'est donc mon tour de proposer une question :
    - que risque la personne à aller voir un thérapeute sérieux (trié sur le volet après prise de renseignements consciencieusement bien sûr) et à suivre avec motivation le parcours proposé ?

    Attention, je n'ai pas demandé : « que risque comme pensées anxieuses, une personne qui a peur des microbes et qui se demanderait si d'aller voir un thérapeute sérieux fera qu'elle rencontrera moins de microbes ? »
    :shock: :shock:
     
  14. papiquaterbis

    papiquaterbis Membre

    Inscrit:
    25 Mai 2012
    Messages:
    14
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    votre demande est illusoire non seulement on ne peut pas faire "oublier" une phobie mais je ne pense pas que cela soit souhaitable.
    En effet tout symptôme, aussi gênant qu'il soit a son utilité dans l'équilibre psychologique du sujet et vouloir le supprimer "comme ça" c'est la certitude de voir apparaître un symptôme de substitution souvent plus grave que le premier.

    Par contre une phobie cela se soigne et se guérie dans 80% des cas en quelques séances d'hypnose Erick.
     
Chargement...