1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

P. Watzlawick: le langage du changement

Discussion dans 'Esotérisme - Philosophie - Spiritualité - Arts' créé par katia (zoulouk), 31 Août 2011.

  1. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Voici un passage extrait du livre de Paul Watzlawick : le langage du changement

    TOUT SAUF CA

    "Quelqu'un qui se soumet à une thérapie proclame d'une façon ou d'une autre: Tout sauf ça.

    L'état émotionnel du patient est tel qu'il est prêt à TOUT pour alléger sa souffrance, sauf une seule chose et une seule: faire ce qui allégerait effectivement sa souffrance.
    C'est parce qu'il pose cette "condition" que le patient referme le cercle vicieux de sa souffrance"


    Tout sauf ça, le "ça" réduirait la souffrance ???
     
  2. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    il est sous entendu que certaines étapes sont nécessaires.

    exemple : arrêter de se sacrifier, ou arrêter d'etre maniaque ou se détacher de l'anxiété de ses parents...
     
  3. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Juste une hypothèse, à vous de me corriger si vous pensez que je me trompe.

    Je crois que le "ça" représente le problème mais comment régler un problème? Bah généralement il faut s'y confronter! Hors généralement quand on a peur de quelque chose ou qu'on le déteste ou... quelque soit le sentiment "négatif" (je ne considère pas qu'il y ait des sentiments bons/mauvais, et ici négatif serait plutôt dans le sens rejet, "attirance négative"?) il provoque généralement une volonté de prendre de la distance, et souvent (phobies par exemple) une stratégie d'évitement. Donc le problème et la solution seraient en partie confondus dans le "ça" par le chemin "pour résoudre mon problème il faut que je m'y confronte et parce que c'est mon problème je ne veux pas m'y confronter" d'où cercle vicieux.

    Enfin c'est comme ça que je le comprends.
     
  4. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    heureusement Watzlawick n'est pas comme çà

    laissons Freud bien au fond de nous, (tout près de la poubelle)
    et revenons à Watzlawick un peu plus actuel, et surtout efficace lui :lol:
     
  5. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Ca ! c'est vraiment toi....Ca! ca se sent, ca se sent ca se sent que c toi ....ca se sent .... :lol:

    Ca c'est montré du doigt ce que l'on sait ne pas être soi .

    Mais souvent pour savoir ce que l'on est on passe par expériementé ce que l'on est pas !

    Alors on est ça mais on sait que c'est tjrs pas ça :D
     
  6. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320

    Je le comprends comme cela aussi.

    Dit autrement aller vers ce que l'on veut à tout prix eviter et qui resoud le problème .... car une fois qu'on est dedans (par exemple "je veux absolument éviter de me faire marcher sur les pieds") et bien c'est pas si terrible que ça, ce problème et on parvient à en sortir, peut être parce qu'on a fait exprès d'y aller ?

    Mais foi de Zoulouk, ça marche (je l'ai expérimenté que sur moi pour l'instant... mais ça marche ! ) 8)
     
  7. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Oui! D'ailleurs c'est ce qui explique l'efficacité des thérapies brèves avec notamment prescription du symptôme et le fait que le côté bref est pour la thérapie, pas pour l'effet qui lui est durable. Mais il ne s'agit pas de faire la démarche intellectuellement (attention casse-cou) mais bien par l'expérience afin de l'intégrer totalement.
     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Je me permets de relever cette excellente citation de Prudence:

    Le côté bref est pour la therapie, pas pour l'effet qui lui est durable.


    :4:

    Lutter contre quelque chose peut être parfois très épuisant , et eviter plus dur que d'affronter :wink:
     
  9. xorguina

    xorguina Membre

    Inscrit:
    22 Août 2009
    Messages:
    4321
    J'aime reçus:
    48
    Points:
    4480
    Localité:
    Pays basque
    Oui, lutter c'est lui donner encore plus de force ...

    Affronter ? oui et non, parce que pour moi, dans le mot affrontement il y a tjrs lutte...

    Je dirais plus accepter, il convient mieux, tjrs pour moi, pour l'acceptation d'un changement d'idées....mais bon, c'est une histoire de mots/maux :wink:
     
  10. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3725
    J'aime reçus:
    449
    Points:
    6780
    Localité:
    Nancy
    Katia : :oops:

    xorguina: Peut être mais dans affronter, il y a front, comme faire front, comme faire face?
     
Chargement...