Panique lorsque bloqué dans une situation

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Thierry88, 5 Avril 2016.

  1. Thierry88

    Thierry88

    Inscrit:
    5 Avril 2016
    Bonjour,

    Voilà une partie du problème est exposée dans le titre, lorsque je me sens bloqué dans une situation des symptômes de panique apparaissent. Je ressens rapidement une sensation de malaise, la pression monte et j'ai des symptômes comme les mains moites, la respiration qui s'accélère, la tête qui tourne, un sentiment d'insécurité qui apparaît.

    Les conditions pour que la panique arrive sont:
    1) Me sentir bloqué dans une situation, savoir qu'il sera difficile de s'en échapper pendant au moins 10-15 minutes.
    2) Que d'autres personnes soient présentes.

    Typiquement un repas au restaurant ou une longue route accompagné en voiture.

    Je connais un peu l'auto-hypnose et l'EFT, pratique la méditation, suis très ouvert à la visualisation.

    Auriez-vous des idées, pistes, astuces pour remédier à ce problème?

    Merci à ceux qui me répondront !
    Thierry
     
  2. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    avez vous essayé la cohérence cardiaque?
     
  3. Thierry88

    Thierry88

    Inscrit:
    5 Avril 2016
    Oui j'ai déjà essayé, ça m'évoque une forme de méditation. C'est agréable mais ça n'a pas d'action réelle sur mes paniques.
     
  4. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Qu'est ce qui te fais croire que tu es bloqué dans une situation ?
     
  5. Thierry88

    Thierry88

    Inscrit:
    5 Avril 2016
    Quand il est socialement difficile de quitter une situation. Par exemple pendant une réunion tu peux te lever 1 fois, maxi 2 mais au-dessus ça paraît difficile.
    Pareil quand tu es sur l'autoroute avec une personne qui conduit c'est compliqué de s'arrêter et de sortir de la voiture.
     
  6. Prudence

    Prudence

    Inscrit:
    29 Août 2011
    En parlant de forme de méditation, il en existe une qui consiste à (apprendre à) regarder ce qui se passe à l'intérieur de nous: regarder défiler nos pensées, nos émotions comme un observateur extérieur. Ça a bien aidé une cliente avec ses crises de panique (par contre ce n'est pas quelque chose à essayer de lancer quand on est déjà pris dedans, mais à travailler avant et à commencer quand on sent que ça ne va pas trop, le plus possible avant le début d'une crise ou au tout début). Il y a une image qu'on peut y associer: celle d'une rivière qui coure, on peut être au milieu de ce tumulte d'émotion, se laisser entrainer par le courant, être submergé par l'eau et dériver... on peut aussi se placer très loin en tournant le dos à la rivière et ne rien percevoir... On peut aussi se placer sur le bord de la rivière et la regarder s'écouler, en dehors mais présent, juste assis à côté, au sec, regarder l'eau couler, la rivière courir. Et faire ça avec ses pensées et ses émotions par moment: sortir de la rivière et se placer à côté se rendre compte "tiens cette pensée est passée", "il y a eu telle émotion"... C'est un travail de distanciation et d'acceptation.
     
  7. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Imagine toi socialement que tu es dans autre chose que dans une voiture et ailleurs que sur une autoroute...
    Et que tout va pour le mieux...
     
  8. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    tu peux aussi fermer les yeux et faire semblant de dormir en écoutant tes chansons préférées ,quand tu ne conduis pas sur l'autoroute et simplement te laisser bercer....
    dans une réunion ,imaginer toutes les façons possibles de sortir de la pièce,ou trouver des prétextes pour se lever,dire que ta sciatique te titille,ou imaginer tes musiques préférées un peu comme sur l'autoroute avec les yeux ouverts cette fois...
    au restaurant te faire une suggestion que tu vas passer un super moment avec tes amis ou ta fiancée,imaginer les plaisirs à découvrir de nouveaux mets tous les uns meilleurs que les autres,imaginer le cuisinier les préparer avec plaisir,regarder le serveur et son sourire tranquille,regarder les jolies filles de la pièce et se dire que tu as bien fait de sortir de chez toi....
     
  9. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Tu as besoin de liberté et de place (je veux dire savoir respirer sans avoir l’impression que les autres sont contre toi).

    Peut-être penser/visulaiser dans ces moments là que tu es tout seul au milieu d'une grande prairie.

    Comment te sens tu socialement par rapport aux autres ?
     
  10. Singin

    Singin

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Un des exercices que m'a indiqué mon hypno était de me reconnecter totalement à la réalité en faisant un balayage lentement, genre travelling de cinéma, et en nommant mentalement ce que je voyais, ou en le décrivant, en observant bien les formes et les couleurs.
    On peut aussi regarder uniquement un endroit, comme par exemple la porte d'un supermarché, et observer les gens qui entrent et sortent, en essayant aussi de deviner ce qu'ils ont acheté, s'ils sont célibataires, s'ils sont mariés, ce qu'ils font comme métier, s'ils sont de bonne humeur, s'ils sont contrariés.
    Les quelques premières secondes ne sont pas faciles, il y a un effort à faire pour s'obliger à observer, mais c'est quand même efficace et la situation peut se débloquer pendant ce temps-là.
     
  11. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Juste l'instant d'avant imagine toi tout seul sur le bord de l'autoroute, il fait froid, tu as des crampes et tu meurs de faim, tu as peur peur peur
    Et là maintenant tu es assis au chaud, sans un siège confortable, en sécurité en musique ou au calme, à pouvoir t'arrêter à la station quand tu voudras pour faire une petite pose et prendre une boisson avec le conducteur si tu l' y invites...
     
  12. Thierry88

    Thierry88

    Inscrit:
    5 Avril 2016
    Bonjour et merci à tous pour vos réponses très intéressantes.

    Je vais déjà essayer de répondre de manière globale à ce qui me semble être l'idée centrale et je répondrai plus précisément quand j'aurai un peu plus de temps, encore merci pour vos idées.
    L'idée qui revient souvent est celle de visualiser/imaginer une situation où je suis à l'aise (une prairie, un endroit confortable, dans un contexte sécurisant etc.) et c'est en effet pour le moment ce qui fonctionne le mieux pour moi. Je fais en sorte de détendre mon corps, de m'imaginer dans une situation moins oppressante et ça fait un peu baisser la pression. Le problème c'est que c'est furtif comme baisse de pression et que très rapidement les angoisses reprennent le dessus. :-(

    De manière caricaturale le reste du temps je suis plutôt relâché, l'esprit assez libre alors que durant ces moments d'angoisse je ressens subitement une absence de lâcher-prise, une attention bien trop grande, je m'observe trop alors que j'aimerais ne pas le faire. Suffit que je sorte de la situation et hop c'est comme lorsque l'on sort de l'eau et que l'on prend une grande inspiration, ouf la libération.
    Pour le moment j'ai l'impression que mon cerveau est programmé à sentir un danger qui n'existe pas et que même en m'évadant par la pensée, le cerveau renvoie inlassablement cette alerte. Pas simple :-(
     
  13. moune

    moune

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    oui mais tous nos cerveaux sont programmés ainsi et ils nous ont permis de rester en vie jusque là
    Je m'explique ,dans la jungle la politique est:manger ou être mangé et seules les espèces les plus fortes restent en vie
    grâce à cette peur qui fait que l'on observe tout ce qui est devant et derrière
    maintenant posez vous la question de savoir si elle est justifiée,au moment où vous l'avez
    sachez vous rassurer,rester comme vous êtes d'habitude...revenir dans votre état normal
    puisque vous dites qu'elle ne vous taraude pas en permanence

    vous pouvez faire aussi un autre exercice,qui est d'imaginer le pire du pire
    de le dérouler comme une bobine de fil et de voir jusqu'où il va?
    (à expérimenter lorsque vous serez tout de même à l'aise avec l'hypnose ou vos sensations pour pouvoir vous calmer seul)
     
  14. Nossolar

    Nossolar

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    je comprend et je trouve que tu as fait un très bonne analyse de toi !
    Comme tu dis ton cerveau est programmé reste juste à le reprogrammer, après tout tu l'a déjà programmer une fois, donc tu arriveras à le reprogrammer :)
    Là je me dis qu'il y a peut-etre une piste, quand cela arrive observe plus les autres, leurs qualités leurs défauts, un peu comme Singin a dit.

    As tu déjà testé les rêves lucide ? je ne sais pas pourquoi mais je me dis que cela pourrait t'aider.
    Pour changer le ressenti d'un cauchemar ont dit souvent de le revivre et de changer la fin, peut-être faire cela en rêve lucide, comme tu as l'air de bien aimé la visualisation.
     
  15. dide70

    dide70

    Inscrit:
    16 Mars 2016
    J'ai connu moi aussi des moments de panique, plus dans mon enfance, ce n'est pas agréable sur le moment, ça travail avant et après aussi car il y a souvent le sentiment et la réalité de ne pas avoir assuré. J'ai moins ce problème maintenant, mais j'ai aussi un travail à faire la dessus car je pense que ça peut encore m'arriver.
    Un bon ancrage pourrait-il changer, du moins améliorer un état de panique ?
    Peut-être essayer de se dissocier en état de panique (s'imaginer se regarder de l'extérieur) ?
     
Chargement...