par ou commencer ?

#1
B0njour à tous
Je démarre dans l'hypnose et j'ai une patiente un peu complexe pour moi et je ne sais pas par quel bout commencer. Je vous expose le cas rapidement :
Son père a quitté sa mère quand elle était enceinte. Son jumeau est mort à la naissance. Sa mère s'est fait battre par son compagnon devant elle. Elle s'est fait battre elle aussi par son compagnon ! Et s'est réfugié dans les médicaments à base d'opium pour échapper à tout ca. Idées noires et à la limite de passer à l'acte. Aujourd'hui elle est en cours de sevrage, a changé de compagnon et durant sa dépression elle ne voulait qu'une chose c'est s'en sortir. Elle a cherché sa voie et l'a trouvée. Elle veut aider les animaux.
Je ne sais pas par quoi commencer, le passé, l'estime de soi ...
ou dois je voir avec elle vers quel sujet elle est le plus sensible.
Si vous pouviez m'aider vou seriez pour moi d'un grand secours
Merci d'avance pour toutes vos réponses
 

moune

Moderateur
Membre de l'Équipe
#2
Quelle est sa demande à elle? Elle est venue dans quel but? Qu attend elle de l hypnose?
Tout semble aller pour elle:un nouveau compagnon, un projet de boulot
Où est donc le malaise?
 
#4
Oui mais son sevrage est encore difficile. Elle a des jours où elle ne va pas bien du tout. Elle a des comportements spéciaux comme manger de l'aluminium. Et elle reproduit avec son compagnon ce qu'elle a vécu à savoir elle le pousse à bout pour se faire battre !
Elle a trouvé sa voie mais est encore très fragile. Elle a besoin de soutien pour y arriver
 

moune

Moderateur
Membre de l'Équipe
#5
Quel soutien a t elle? Psychologue, psychiatre?manger de l aluminium n est pas franchement normal
Quelle est sa demande? Si non on extrapole
 
#6
Elle n'est plus suivie par personne car elle refuse la prise de psychotropes. Sa demande n'est pas franchement claire hors mis l'aider à se sentir mieux et arrêter de reproduire les schémas de son enfance difficile
 

moune

Moderateur
Membre de l'Équipe
#7
Oui effectivement, il y a un sacré cas
Je ne travaille jamais de telles personnes sans l accord de leur psy
Il faut déjà lui demander de voir un psy, prendre des médicaments qui vont l aider, puis voir ce qui peut être fait ensuite
Mais c'est du sable mouvant
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#8
C'est une personne complexe
En est elle consciente ?
Qu'elle attire des problèmes complexes?
Car elle aime çà ?

C'est la loi d'attraction ?
 

Nossolar

Moderateur
Membre de l'Équipe
#12
En la rassurant qu'elle a déjà fait d'énorme pas en avant, lui montrer de quel manière elle a été très forte de savoir remonter cette pente, que le plus dur a été fait et que c'est maintenant derrière elle, qu'elle peut être fier d'elle-même. (il y a de forte chance pour que son estime soit effectivement très basse)
L'orienté vers ses propres passions (les animaux).
Lui faire comprendre aussi que l'aide d'un psy conjointement avec la votre est une bonne chose pour elle.
 
#14
C'est effectivement ce que j'ai fait, la rassurer et la féliciter sur son parcours jusqu'ici. Mais dans quelle direction puis je l'aider dans ce parcours. Je pensais travailler sur l'estime de soi dans un premier temps. Qu'en
Pensez vous ?
 
#15
Bonjour Nanou45, pour ma part je ne rajoute pas de complexe au complexe, pour la première séance je fais simple et les résultats sont quelquefois étonnants...Pour commencer j'insiste fortement pour que le client rencontre un/une psychologue, en expliquant qu'il s'agit d'un travail complémentaire (compréhension des événements marquants et recadrage par la psy, puis action sur les émotions reliés à ces événement avec l'hypnose), qu'il peut commencer par rencontrer le psy puis revenir me voir plus tard ou combiner les 2, tout en insistant sur le fait qu'il est libre de ses choix, cette notion de liberté est importante car elle replace le client en tant qu'acteur de sa vie, de ses choix, de ses changements ou non, cela lui permet de sortir de la position d'objet dans laquelle il a été mis durant son enfance, ensuite je propose souvent (pas systématiquement, ça va dépendre aussi de ce que j'ai perçu) un "nettoyage" des "choses lourdes" du passé (grenier, ordinateur, etc...En fonction du profil du client), je lui explique que ce nettoyage est métaphorique et qu'il va se sentir plus léger (c'est déjà une suggestion), puis je lui dis qu'en fonction des résultats de cette séance on travaillera ensemble en fonction de ses ressentis et de ses besoins, je donne rarement un 2ème rv en général mais pour les cas complexes je le propose systématiquement afin que le client comprenne bien que l'hypnose n'est pas de la magie, qu'il y a tout de même un peu de travail au vu des problèmatiques évoquées, en général ce "nettoyage" leur permet de faire du tri et lorsqu'ils reviennent pour la 2ème séance ils ont souvent trouvé d'eux même ce qu'il faut travailler en priorité, voilà ce n'est que mon avis et ma façon de procéder, j'espère tout de même que cela peut t'aider, une chose importante également avec ces clients complexes est de bien faire attention à la façon dont leur problèmatique résonne en toi, ce que ça te fait, ce que ça te renvoie, bien faire le tri entre ce qui relève de leur histoire et de la tienne, et enfin toujours garder en tête que nous ne sommes pas omnipotents et que l'on ne peut pas aider tout le monde, si rien ne se passe au bout de 2 séances tu peux recommander un collègue...
 
#16
Merci beaucoup bulle de savon pour cette réponse très complète. Effectivement je ne veux pas aller toucher des choses qui risquent de la bouleverser et je ne me sens pas encore les épaules à gérer ce genre de problématique. Alors je vais suivre ton conseil : faire un nettoyage et ensuite en fonction de son ressenti je pensais essayer de l'aider sur l'estime d'elle même.
Il est vrai que cette jeune femme m'a touchée par son parcours si difficile et la force qu'elle a pour s'en sortir. Mais tu as raison cela me renvoie des choses bien sur. Je prends du recul.
Et si j'arrive à l'aider cela sera une vraie vuctoire pour moi, débutante !
Sinon il est évident que je lui conseillerait un confrère
Merci encore
 

moune

Moderateur
Membre de l'Équipe
#18
Dans ma formation adressée au corps médical, il nous a été formellement interdit les psychotiques
Cette femme touchante relève de la psychiatrie
Vous ne devez absolument pas lui faire de l hypnose, qui est un état de dissociation, au risque de la faire decompenser
On ne plaisante pas avec la folie
Personne n'est Dieu et vous n êtes encore moins un apprenti sorcier comme dans Fantasia
Faites une formation dans ce domaine pour y toucher
Vous risquer de faire plus de mal que de bien
La derniere dans le même style qui mangeait tout ce qui lui tombait sous la main, , après une multitude de passages au bloc pour lui enlever par voie naturelle tout ce qui ne se digère pas est morte d avoir encore une fois de trop avalé des tuyaux métalliques, bien qu elle était hospitalisée en psychiatrie et sensée y être protégée
 

moune

Moderateur
Membre de l'Équipe
#19
Imaginez que vous lui fassiez des séances d hypnose et qu elle se suicide peu de temps après. Son mari va se retourner contre vous
Et vous allez y laisser la chemise

Ne lui faites pas miroiter ce que son psychiatre n est pas arrivé à changer!
Elle risque d être fort déçue et.....
 
#21
Bonjour, si tu as des doutes le mieux c'est de lui demander les coordonnées du dernier psychiatre ou psychologue qu'elle a consulté afin de prendre des informations et de leur demander si ils pensent que l'hypnose est adaptée dans son cas, si elle refuse de te transmettre les coordonnées alors tu peux refuser de la recevoir en hypnose.
 

surderien

Moderateur
Membre de l'Équipe
#22
Le danger chez les psychotiques c'est qu'ils réussissent à prendre le contrôle sur le thérapeute.

Les psychiatres sont formés pour reconnaître les modes de fonctionnement pervers qui nécessitent un traitement neuroleptique retard pour "casser" leur dangerosité envers autrui et envers eux mêmes.

Cela peut nécessiter une procédure de justice et d'injonction de soin, en milieu spécialisé.

Lorsqu'ils sont découverts, les pervers n'ont en effet plus rien à perdre...
 
#23
Bonjour, personnellement je suis étonnée de voir les termes "psychotique", "psychose" sur la simple base de la description des problèmes de la cliente de Nanou45, certes l'accumulation des problèmatiques peut faire que l'on peut se poser la question, cependant manger des substances inadéquates (aluminium) n'est pas toujours un signe de psychose, même si se rajoute à cela des conduites addictives...j'ai connu des gens qui mangeaient des piles et des lames de rasoir qui étaient psychotiques et d'autres qui mangeaient du coton et qui ne l'étaient pas....A la limite cela m'évoque plus un comportement border line, tout en sachant qu'il ne m'appartient pas de poser un diagnostic car je n'en ai pas les compétences....Cela dit avec tout le respect que j'ai pour moune et surderien dont les interventions sont toujours adaptées et professionnelles....Simplement quand on a un doute, prendre l'avis du psychiatre et/ou du psychologue, car à voir des psychoses dans tout cas complexe on peut refuser le client pour l'hypnose alors qu'elle pourrait lui être bénéfique...
 
#24
Bonjour à tous. Je vous fait un petit retour d'expérience sur ma cliente complexe. Elle n'a pas été diagnostiquée psychotique donc nous avons décidé d'avancer ensemble. Dans un premier temps des suggestions en anamnèse pour préparer le terrain. Nous avons commencé sur le lâcher prise afin d'arriver à la détendre un peu. Ce qui a bien fonctionné. Nous avançons maintenant sur l'estime de soi. Le retour est très positif et je fais des séances plutôt "soft"
En tous cas MERCI à tous pour vos précieux conseils C'est bon de se sentir soutenue lorsque on débute et que l'on se trouve face à un cas un peu complexe !
 

Vous aimerez:

Meilleur partage

Haut