personne sourde et therapie sous hypnose,c est possible?

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par petit*lotus, 24 Mai 2012.

  1. petit*lotus

    petit*lotus

    Inscrit:
    24 Mai 2012
    Bonjour
    Je voudrais des informations,je suis une femme sourde,qui a vécu un certain traumatisme il y a presque 10 ans,mais n a aucun souvenir réel,pour être plus précise,on m a donné à mon insus,ce qu 'on appelle "la pilule du viol"
    J ai fini par reussir à faire le deuil de ce "flou",mais en vu de l arrivée de la date anniversaire de ce traumatisme qui m a couté une partie de ma vie,j ai peur d être prise d angoisse et que ce passé me rattrapoe de façon incontrolable.(je suis aujourd hui maman épanouie d un petit garcon)je voudrais savoir si malgré mon handicap,il serait possible de faire une "regression hypnothique" histoire de pouvoir accepter et encore plus aller de l avant.de ne plus être dans le flou et en paix...
    Je suis sourde à 80%,je ne signes pas,je lis sur es lèvres et j ai une très grande ouverture d esprit...
    Merci d avance
     
  2. dbuffault

    dbuffault

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Bonjour,

    l'hypnose reposant une grande partie sur un échange verbal, il me semble que votre handicap soit un frein à votre démarche.
    Je voudrais souligner que dans le cas de traumatismes comme celui que vous évoqués, les personnes pensent souvent qu'en effectuant une régression cela permettra de mettre le passé derrière. Ce n'est pas toujours le cas loin de là. D'autres protocoles sont utilisés en hypnose pour faire la paix avec le passé, sans revivre les événements.

    Etant donné votre situation, je vous orienterais plutôt vers de l'auto-hypnose ou de l'EFT.
    Les deux vous permettront de pratiquer seule, ce qui me semble indiqué dans votre cas.

    Un manuel en français gratuit sur l'EFT est téléchargeable à cette adresse : http://video.google.com/videoplay?docid ... 117113279#
     
  3. Oratorioo

    Oratorioo

    Inscrit:
    27 Juillet 2011
    Vous dites que vous êtes sourde à 80%, peut-être qu'un casque peut être envisageable?

    Cela dit, L'EMDR est plus indiqué pour traiter rapidement et efficacement le traumatisme que vous avez vécu.
    Votre handicap ne devrait pas être un frein dans l'utilisation de cette technique (vous savez lire sur les lèvres). Le thérapeute aménagera un peu son approche.

    Voici un lien, si vous le désirez, où vous devriez trouver dans votre région un thérapeute pratiquant l'EMDR...

    http://www.annuaire-therapeutes.com/the ... -emdr.html
     
  4. Anthony17

    Anthony17

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Il y a des méthodes d'induction non verbale, mais le problème c'est que pour travailler sur le traumatisme le verbale joue un rôle irremplaçable

    Peut-être devriez vous munir d'un casque et d'un micro lors de vos consultations pour amplifier le son et après, cela ne causera aucun problème pour l'hypnothérapie.
     
  5. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    Ou alors, trouvez un hypnothérapeute traditionnel, qui utilise également la télépathie :wink: pas besoin de verbal dans cette pratique :D
     
  6. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    possible aussi de travailler par écrit associé au kinesthésique non verbal

    ou par texte + images sur power point


    et explorer le futur peut être plus suggestif pour disperser le passé...

    que d'explorer le passé en ratant son futur....

    8)
     
  7. petit*lotus

    petit*lotus

    Inscrit:
    24 Mai 2012
    Je vous remercie tous pour vos conseils,je ne sais pas si le casque pourrait etre utile,car même l amplification sonore ne permettra pas au thérapeute de me guider,je ne peux pas reconnaître les sons perçu,sans avoir au préalable longuement travaillé de manière orthophonique,j ai deja fait de la sophrologie mais la concentration sur la lecture labiale en parallèle de la concentration interieure est plus difficile,dans ce cas un accompagnement à l auto-hypnose serait plus simple je pense...
    Mais je devrais surement me renseigner dans ma ville sur les methodes que vous m aviez conseillé,afin de trouver la plus adéquate,et salutaire....je me doute que la regression n aide pas forcément,le futur est plus important...mais la quête de vérité n est elle pas essentielle? Ou faire abstraction en acceptant qu il y ai un vide,un petit trou quelque part dans notre passé,n est il pas dangereux au risque de faire une rechute emotionnelle? Le problème est que recement,depuis que j ai mon fils,j ai fait un blocage des sentiment exterieurs,car je ne peux pas m autoriser à craquer,être depressive,du coup je suis facilement déconnectée,j ai consulté plusieurs psy mais ça me faisit plus de mal que de bien,j avais pensé à l hypnose mais j avoue ça m effrayait un peu...j ai mûri en faissant un travail sur moi même,mais mes traumatismes sont profond et lointain et celui la n a pas arrangé les choses,culpabilité,parfois lunatique,je peux me montrer très forte et pus soudain la barrière se brise ....surmenage,desorganisée,souvent fatiguée,moins attentive avec les autres,degligeance des taches ménagères....mais en dehors je me montre forte...je sais que j ai les moyens d y arriver,mais j ai tendance à baisser les bras et me dévaloriser,à sous estimer mes capacidement,et pourtant je ne craque pas je suis toujours là à ider les autres,à être la psy des autres et pourtant je ne m applique pas mes propres conseils,j ai la senstion d avoir une vie pleine de contradiction,je ne sais pas reelement ce que je veux,mais je sais surtout ce que je ne veux pas,on peut dire que je me livre ici...je me sens ridicule....
     
  8. dbuffault

    dbuffault

    Inscrit:
    23 Février 2012
    Il est plus important, dans une optique thérapeutique, de neutraliser l'influence qu'à un passé même oublié sur votre présent, en en faisant le deuil, plutôt que de rechercher "La vérité". Déjà vous le la trouverez sans doute jamais si vous avez pris de la drogue du viol, sauf à se lancer dans une enquête minutieuse, confondre les témoins, faire avouer le coupable ...
    Derrière cette quête de la vérité se cache la croyance que la découvrir résoudra tous vos problèmes, or rien ne permet de l'assurer.

    Je suis d'accord avec surderien qui dit avec sa manière toujours très poétique que vous tourner vers l'avenir vous sera sans doute plus profitable qu'explorer votre passé. Aller de l'avant est toujours plus compliqué lorsqu'on regarde toujours derrière.

    Le passé n'existe pas (ou plus), la seule chose qui existe est l'influence qu'il a sur vous maintenant. Changez cette influence et il ne restera pas de "trou".

    Du coup dans votre cas, la suggestion d'oratorioo d'utiliser l'EMDR me paraît judicieuse, tout comme l'EFT que j'ai évoqué dans mon premier post.

    Et soyez rassurée, se livrer comme vous le faites est plutôt admirable.
     
  9. papiquaterbis

    papiquaterbis

    Inscrit:
    25 Mai 2012
    je pense qu une petite manip de PNL ourrais résoudre le PB en quelques minutes et pourrait se faire via internet par écrit
    a votre dispo pour ça
     
  10. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    on peut dire que je me livre ici...je me sens ridicule....

    alors, c'est que l'influence du passé, vous êtes vraiment entrain de vous en vider, mais il fait un dernier effort pour vous poursuivre en vous faisant croire que vous êtes ridicule

    ridicule de commencer à réussir à vous en écarter et d'aller vers un futur libéré de lui !

    travaillez sur ce ressenti de ridiculité entrain de passer, en évoluant vers un futur de réalité positive comme vous pouvez vous l'inventer au mieux

    vous ressentir libre d'aller vers votre futur à vous et en laissant le passé qui essaie une dernière fois de vous dominer et vous envoûter en lui

    c'est dans le principe des Quatres Nobles Vérités du Bouddha...

    Bon courage, vous êtes sur la bonne voie !

    vous n'êtes surtout pas ridicule de chercher à vous faire aider +++

    :)
     
  11. Anthony17

    Anthony17

    Inscrit:
    1 Février 2012
    Si vous avez vraiment besoin de travailler sur ce mauvais souvenir, vous pouvez aussi utiliser la PNL qui est inspiré de l'hypnose ericksonienne qui est un outils très puissant et qui pourrait vous aidez.

    Vous pouvez l'apprendre facilement et rapidement en vous procurant par exemple : Pouvoir illimité qui est un livre d'anthony robbins qui a développer une PNL simplifié et accessible à tous et aussi efficace que l'hypnose, plus simple que l'auto hypnose.

    Vous pouvez faire une régression en utilisant la pnl, Je vous conseil de vous renseigner sur la dissociation, les sous-modalités (outils d'hypnose et de pnl) pour rendre neutre les émotions négatives, lorsque vous travailler en régression.
     
  12. petit*lotus

    petit*lotus

    Inscrit:
    24 Mai 2012
    Je m excuses des reponses tardives,je me suis un peu renseignée sur les méthodes que vous me conseillez,je ne me sens pas prête de faire un travail en solo,même si je sais que j en suis capable,plus à cause de l apprehension des sensations et énergies negatives,je vais surement opter pour consulter un thérapeute,avoir un accompagnement me semble plus justicieux,parceque bien que j ai fait un enorme travail sur moi même,pendant 17 ans,il arrive un moment où il faut faire face a la realité actuelle,l impact des consequences du passé qui sont encore lourdes pour le present,et donc pour le futur,mais il est surement vrai que se pencher sur le futur est plus bénéfique,surtout que je suis quelqu un qui est très attaché au passé,ce qui m empêche d aller de l avant,je ne ressens plus le poids des traumatismes,mais j en ressens toujours les cicatrices,elle seront surement toujours là,seulement cette thérapie je pense m aidera à changer mon comportement avec les hommes,j ai souvent eu la sensation de me complaire dans le malheur,puis je me suis laissée avoir par ce qu on appelle un pervers narcisique,qui a profité de cette faille pour me manipuler,et cela pendant longtemps,entre ce qui m est arrivé enfant,le traumatisme que je vous ai parlé et cet homme là,cela fait beaucoup de choses à regler,et un long travail de reapprendre à avoir reelement confiance en soit,de ne plus se laisser aller et capituler au moindre obstacle,les problèmes que je rencontre parceque je ne sais pas reelement dire non,j etais une grande émotive,mais voila 8 mois que je n arrive plus reelement à pleurer,est ce du à de nouvelles défenses? Le fait d avoir un enfant qui anihile toutes emotions fortes de peur de ne pas les controler? Donc dans ce cas n estil pas dangeureux de vouloir tenter l auto-hypnose?
    Si je peux communiquer avec l un d entre vous (comme proposé)avant d aller voir un thérapeute n est pas de refus,comment procède t on? C est aussi la 1ere fois que je me livre sur un forum...je ne suis pas à ce point desesperée,j ai apris à relativiser,seulement j arrive à un stade où ce combat m épuise,et certain de mes proches craignent que je fasse un burn-out...je suis confiante mais je ne peux pas négliger non plus celle que je suis devenue,et cela peut paraitre bizare,mais si je suis prête à faire ce travail plus recherché,c est pour mon fils,alors que normalement ce devrait être pour moi même avant tout...et j avoue aussi que je ne suis pas lavée de toutes appréhensions,et surtout je ne sais pas ce qui m effrait le plus.( le changement,sortir de mon statut de "victime"une bonne fois pour toute...ou...je ne sais pas)
    .et encore merci à tous de votre temps
     
  13. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Je vais tenter une nouvelle formulation de ce que j'ai déjà souvent expliqué ici, avec d'autres mots...

    Nous avons tous un potentiel journalier de forces, ou d'énergie, qui permet d'agir efficacement et de se sentir bien. Quand arrive le soir, on est fatigué, on dort, puis on récupère.
    Lorsqu'un problème émotionnelle traîne dans l'arrière boutique, ce potentiel est parasité. C'est comme faire une course d'endurance avec problème pulmonaire ou respiratoire...
    La première réaction de beaucoup de personnes, est de compenser : je cours, malgré mon problème respiratoire... jusqu'au moment ou je n'en peux plus. C'est exactement ce que vous décrivez...
    Je cours, est une manière de stresser votre organisme pour l'amener à son maximum de potentiel. Le problème, c'est qu'une fois épuisé l'énergie disponible, le stress chute, et vous êtes encore plus mal... en attendant de récupérer.

    Il y a, en fonction des méthodes de thérapie, deux solutions : soigner le problème pulmonaire (ou trouver une manière de faire le deuil du passé comme le disait dbuffault) mais évidemment tout dépend également de la maladie qui a lésé les poumons. De nombreuses se soignent bien... certaines autres moins bien. Alors, il y a une deuxième solution : apprendre à composer avec... avoir une meilleure hygiène de vie etc... et, finalement, en arriver à faire la même course d'endurance, mais tellement différemment qu'a la fin du compte, tout va bien, même ces poumons qui semblaient ne plus fonctionner correctement.

    Bien souvent, les deux méthodes sont évidemment complémentaires.

    La vérité, c'est surtout celle qui vous permettra de vous sentir bien.
     
  14. jurgen Altmaier

    jurgen Altmaier

    Inscrit:
    13 Janvier 2012
    :roll: :oops: :?:
     
  15. surderien

    surderien

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Quelques idées ...

    Si dans le passé vous avez appris à courir ( et aussi à courir dans le passé) vous avez du mal à marcher simplement et à marcher calmement dans le présent sans courir (vers le passé)

    Certains ne veulent plus avancer car ne pouvant plus courir, ils n'ont pas envie de simplement marcher dans un nouveau projet

    Alors prendre le temps d'avancer doucement, de se ré-éduquer

    Prendre le temps de se faire plaisir dans de nouvelles sensations

    Une auto-hypnose qui se fera spontanément

    S'aider de la respiration abdominale pour se centrer sur un présent plus frais, plus libre...

    :)
     
  16. Ivan Schmitt

    Ivan Schmitt

    Inscrit:
    27 Mai 2011
    Concernant ma réponse euh... j'avais juste une page de retard...
    Et effectivement, ce dernier post ci-dessous change les données du problème...

    Je crois que de vouloir travailler avec un thérapeute sera surement une bonne chose. De toute manière, cela fait gagner du temps... même si, cela ne vous épargnera pas un travail personnel. Vous citez plusieurs problèmes dont, manifestement, les uns sont le prolongement des autres. Il serait judicieux de vous faire aider, avant d'en arriver à un burn out... et si pour l'instant vous n'avez pas d'autre raison de le faire que votre fils, faites-le pour lui (au moins pour commencer)

    La vraie question qui se pose est de savoir à quel point vous pouvez communiquer ou même comment vous allez communiquer, cela, quel que soit le thérapeute ou la thérapie...
    S'il s'agit d'une thérapie via le net, cela vous demandera probablement beaucoup plus d'investissement personnel.
    L'EMDR (ou apparenté) me semble assez incontournable.
     
Chargement...