petite question sur l'hypnose regressive

Discussion dans 'Le café de l'hypnose' créé par vaillan, 12 Août 2009.

Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.
  1. vaillan

    vaillan

    Inscrit:
    5 Août 2009
    Bonjours a toutes et tous !
    Ma question s’adresse au pratiquant ayant une expérience sur l’hypnose régressive ou une approche des personés souffrant d’une amnésie causer par un trauma psychique ou corporel.

    Je m’explique, la personne soufre d’un manque, ou plutôt d’un trouble de la mémoire partiel ;
    Jai dit un manque par se que cette personne se pose beaucoup de question sur des moments de sa vie pour les quelle elle na pas de réponse sa lui pourri la vie et sa influe sur sont comportement de tous les jours. Stress, anxiété, manque de confiance en soie malgré la capacité évidente de la personne en question

    Jai déjà commencer à travailler avec cette personne ; mise en transe avec la technique Ericksonnienne qui on donné quelques résulta sur la relaxation et la respiration se qui me semble être un bon début avant d’entré dans le vif du sujet.
    Je vais refaire encore quelques séance pour intégrer quelque encrage pour la faire entre ou sortir plus rapidement de transe avant d’entreprendre daller plus loin .

    Ma question et la suivante :

    Quels sont lors dune séance hypnose régressive les premier signe de souffrance ( psy ou physique ) que la personne peut exprimer physiquement ou verbalement ? (le but étant de freiner la régression au bon moment afin de déterminer le ou ,quand, comment ; du traumas )le but pour moi et de mettre des encrages et de retravailler sur ces problème + tard

    Mon autre question et :

    Lorsque je vais aborder de nouveau se problème pendent une prochaine séance de transe et t’il préférable de lui faire revivre l’action directement ou de la lui faire projeter sur un écran ?

    D’avance merci de vos réponses
     
  2. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    S'il faut passer toutes les années en revue,si la personne a 50 ans, ça va vraiment être long...

    Vous avez écrit le but étant de freiner la regression au bon moment"...

    Je ne comprends pas trop comment vous abordez le problème...
    J'ai pratiqué ce genre de chose sur moi-même (en ah) et suis très étonnée de votre façon de voir les choses (ancrages, et plus tard)

    Les pertes de mémoires peuvent être dues à un stress, trauma (deuil par exemple) et aussi avoir une fonction protectrice car le trauma serait trop dur à vivre, à accepter... et alors il ne se laisse pas facilement débusquer, car ce qu'il impliquerait est inadmissible...

    Et cette personne acceptera t'elle de pratiquer la regression avec vous? (c'est à dire de lacher suffisamment prise... pour ce qu'elle a voulu puissamment oublier?

    ?????
     
  3. Altmaier

    Altmaier

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Bonjour,
    Il m'est difficile de répondre à vos questions, car je ne pratique pas l'hypnose eriksonnienne.
    En hypnose traditionnelle, il suffit de demander à la personne sous hypnose de faire les regressions salutaires pour elle, et juste observer les réactions.
    En règle générale, cela commence par des crispations du visage, des petites larmes, mais cela peut aller jusqu'a la grosses et bonne abréaction.
    Il suffit de laisser faire le sujet qui ne se fera jamais de mal.
    Et quand le problème sera résolu, le sujet se calmera de lui même.
    Il faut compter trois à quatre séances, et la dernière séances sera celle où il n'y aura plus de réaction émotionnelle.

    Mais je parle là de ma pratique de l'hypnose, et donc pour vous, cela peut être différent.

    Bien à vous,
    :wink: 8)
     
  4. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Pour avoir regressé jusqu'à la naissance, ça peut être hyper éprouvant, et difficile (si la naissance s'est mal passée, style douleurs atroces... )
    Proposer de voir le trauma avec les yeux de l'observateur, (imaginez que ce soit un viol et que la personne doive le revivre physiquement et psychologiquement!)
     
  5. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Il suffit de laisser faire le sujet qui ne se fera jamais de mal...

    Par expérience perso,, je confirme... si le sujet fait les regressions salutaires pour lui, pas de soucis.
    Et les non salutaires, il ne les fera pas...
     
  6. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009


    Je confirme !

    J’ai vécu ma première régression en AH, qui s’est révélé être d’une efficacité au-delà de ce que j’en attendais.

    J’avais cette appréhension de faire ressurgir des traumatismes enfoui au plus profond de mes entrailles, mêlée à un très fort désir d’affronter enfin ces vieux démons qui me hantaient depuis trop longtemps…

    Et grâce aux conseils avisés de Zoulouk (encore Merci :wink: ), je me suis lancée…

    Je ne compte pas m’arrêter en si bon chemin, ça n’est, j’espère, que le début d’une longue série.

    Et aujourd’hui, je ne peux que recommander à tout le monde d’en faire autant.
     
  7. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ah ben c'est très intéressant ça. Parce que là vous parlez d'une méthode vraiment non directive sauf pour "diriger" la transe dans le sens de la régression.

    C'est toute une différence avec ce que j'appelle l'hypnose abréactive en 5 phase de Cal Banyan... Là c'est du directif, du travail, de l'implication... faut cibler, chercher, recadrer le contexte pour revivre la situation autrement, y'a les chaises de style gestalt, y'a le pardon aux autres, le pardon à soi...Ça n'en finit plus! Ce n'est pas tellement tentant d'entreprendre de pratiquer ce genre de thérapie.

    De plus, Mr Altmaier vous tombez dans la même façon de faire que la psychanalyse finalement. La psychanalyse est non directive par définition. On laisse les abréactions et les catharsis se produire et là est l'enclenchement définitif et sans retour de la guérison. Le seul problème en psychanalyse ce sont parfois les 3 à 10 années de consultation avant d'en arriver à des abréactions ou de finir de vivre ces abréactions amorties sur le temps que la psychanalyse permets.

    J'aurai toujours tendance à croire que l'abréaction est la meilleure voie vers la guérison totale. Naturellement on l'obtiens bien en régression. Donc pour moi, la régression, oui, mais la méthode des 5 phases....hmmm je sais pas. Ma connaissance justement de la psychanalyse me fait conclure que y'a des phases ou des étapes qui pourraient être superflues... Cependant je me méfie de moi même et de mes conclusions.
     
  8. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Prendre ce qu'il y a de bon dans chaque...
     
  9. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    RACONTEZ! RACONTEZ! RACONTEZ! :D

    Comment vous avez vécu ça? Étiez vous consciente que c'était une régression? Avez vous vraiment, comme on le dit, "vécu les événement comme si c'était la première fois?"
     
  10. Moi aussi je suis intéressée par votre expérience, l'ayant déjà expérimentée, je voudrais connaître la votre, et le déroulement de cette séance, "induction, images apparues, fin de séance"
     
  11. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    N'avez vous pas entrepris de voyage par là, Léo ?

    suite à un incident de la vie quotidienne, mineur, j'ai ressenti une douleur au niveau du ventre très importante, au niveau du nombril.
    Du genre insupportable et très angoissant.
    La raison ne me paraissant pas organique du tout, je me suis dit soit demain, tu files chez le thérapeute (il faut attendre en général), soit t'essayes de résoudre...

    J'ai donc "essayé"...
    Je suis entrée en emc,(je passe les détails techniques) j'ai "demandé" où se situait l'origine de ce mal de ventre. Des images se sont produites, juste après la naissance (quelques minutes ou heures, je ne peux dire...) Je voyais avec les yeux de l'enfant d'alors, émotions, ça a crée des larmes... C'était moins fort, je pense que ne fut la réalité de ce moment là. J'étais dissociée, c'est à dire qu'en même temps que je vivais cette émotion, il y a la lecture de l'adulte de maintenant.
    C'était pas agréable, mais supportable.

    Vécu comme la première fois...les sensations m'étaient inconnues et certains détails que j'ai pu vérifier d'ailleurs.
    Et j'ai réparé; c'est à dire en comblant le manque (d'attention et d'amour) que je me suis prodiguée à moi-même...
    Un mois plus tard, un rêve m'a indigué que le travail a été bien fait.
    Je n'ai plus de mal de ventre donc, une libération, et plus de soucis sur la question.

    Je l'ai fait bien de maintes fois, et l'état est toujours dissocié..., et vécu comme une première fois. Et je répare...

    Y a t'il d'autres témoignages?
    Des personnes pour qui ça se passerait différemment ou identiquement?
     


  12. Mes expériences (sans complaisance) :)

    Travail effectué avec ma thérapeute sur l’origine de mes migraines avec un compte à rebours de mon âge d’aujourd’hui à ma création dans le ventre de ma mère, mais avant elle a demandé à mon inconscient si je souhaitais remonter à ma création, la réponse a été positive par un battement accéléré des paupières. (hypnose bioénergétique, ou rebirth...qu'importe)

    Je n’étais pas très à l’aise au départ, ne connaissant pas le processus. En fait aucune image ne m’est venue, sauf une, j’avais l’impression d’être dans une machine à laver et de me cogner dans tous les sens, (ce qui m’a provoqué un état nauséeux et qui m’a duré tout le long de la séance). Concernant l’absence d’image, mais elle m’a expliqué par la suite que c’était tout à fait normal car c’était un autre canal qui était utilisé, le canal des réactions motrices. Globalement c’est le corps qui s’exprime à travers ce processus par des mouvements plus ou moins fort. Au départ, il n’y avait que le bas du corps qui réagissait, les pieds très tendus, des vibrations dans les jambes, puis des petits soubresauts dans la partie haute au niveau des bras, puis à la fin la tête n’arrêtait d’aller de gauche à droite et vice versa, tout ça je le ressentais, j’étais consciente, mais je laissais parler mon corps, afin de libérer les tensions.

    Néanmoins quelques images sont apparues après la sensation d'être dans une machine à laver, mal être, nausée (en vrai non désirée par ma mère), je me suis vue descendre le long d'un tunnel où je voyais une lumière au bout, arrivée au bout du tunnel je suis retrouvée plongeant au fond de l'eau pour finir par remonter à la surface, un peu déboussolée, mais vivante et me suis réveillée. Depuis plus de migraines, mais reste des céphalées de tension encore à travailler...




    Un autre extrait d'un rêve éveillé avec ma thérapeute (semblable l'AH).

    Une pleine image m’apparaît, ce sont 2 mains d’adulte qui tienne une grosse boule transparente, j’ai l’impression d’y voir à l’intérieur comme une petite danseuse, puis au fur et à mesure, la boule se rétrécie et les mains aussi jusqu’à la disparition de la boule et les mains deviennent des mains de BB, et je suis le BB dans un landau, je pleure, personne vient me voir, je pleure encore et je crie car j’ai faim, mais personne ne vient.
    Plus d’image, puis je vois des enfants jouer ensemble. La thérapeute intervient car la fin de la séance est proche, il faut donc faire le processus de réparation avant le réveil.

    La thérapeute me demande de prendre ce BB dans mes bras, de serrer cette petite fille et de la sentir fort contre moi, de ressentir sa chaleur, son odeur, de l’apaiser, alors à ce moment là un gros sanglot m’envahit, mes larmes coulent (en vrai), je ressens donc cet enfant intérieur qui est si malheureux, qui a tend besoin de présence et de protection, c’est très intense ce moment là, je sais que je dois l’accepter maintenant, réintégrer cette petite fille qui n’a plus besoin d’avoir peur, je serais toujours là pour elle.


    Zoulouk j'ai eu une expérience similaire (problème de ventre), là j'ai fait une AH (sans thérapeute), et j'ai vécu un moment de sanglots profonds avec comme vous l'expliquez par la suite le moment de réparation, mais vu que c'est personnel, je ne recopierais pas cette expérience sur le forum.
     
  13. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Pour mon experience, j'ai fait comme votre thérapeute vous a conseillé, prendre le bb dans ses bras, soi-même en fait, le consoler etc...
    En se redonnant ou avec l'aide du thérapeute, on répare la frustration qui est à l'origine de bien des maux...

    Voulez vous toujours des précisions sur les inductions, séance et fin, vu que vous maitrisez la technique?
     
  14. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Merci pour le témoignage...
     
  15. vaillan

    vaillan

    Inscrit:
    5 Août 2009
    Bonjour a tous et merci de m’aider sur se sujet

    Donc si je fais une saintaise de se qui vient d’être dit ;
    On peut amener une personne sous hypnose et lui faire revivre un
    évènement sans trop de risque
    et que si l’événement et trop pénible a vivre elle ne le revivra pas

    Bon c’est une bonne chose mais sa résoudra pas son problème !
    Comment puis-je aborder le problème dans se cas
    merci pour vos reponse ! :)
     
  16. Pourquoi pas, et Léo serait intéressé vu qu'il ne l'a pas expérimenté.

    Perso, les inductions ne sont pas toujours nécessaires, ou très courtes, je dirais même pour moi, qu'une question suffit, car au moment où je fais l'AH, j'ai comme l'impression que mon insconcient est déjà prêt à me répondre et qu'il n'attends que ma démarche. Mais bon cela vient avec la pratique, je ne sais pas si c'est pour vous la même chose Zoulouk ?
     

  17. Vaillan,

    Je viens de relire votre message de départ, et comme Zoulouk je ne comprends pas comment vous abordez le problème.

    Nous venons de décrire nos expériences et vous posez de nouveau une question dont j'ai du mal à comprendre la profondeur.

    Les évènements qui remontent sont spontanés et souvent la définition du malaise du patient n'a rien à voir avec ce qu'il pense, mais en hypnose, l'inconscient remonte à la surface des souvenirs occultés, refoulés, bref, un(e) patient(e) peut venir vous voir pour différents maux de ventre, de tête, etc, sans lésion organique, et à travers l'hypnose le sujet va ressortir des émotions, des souvenirs, des images qui ont un rapport avec ces maux et qui sont à l'origine de son mal être d'aujourd'hui.

    Après c'est à vous de mettre en place les suggestions et la technique appropriée pour le recadrage etc.

    S'il s'agit d'un évènement bien précis dont le patient vous a fait part, je pense que la pratique de l'EMDR est très efficace maintenant faut savoir le maîtriser afin que le patient ne reparte pas plus mal qu'avant.
     
  18. Schakine

    Schakine

    Inscrit:
    11 Décembre 2005
    Pour ajouter mon petit grain de sel et un visage nouveau!
    La régression en âge est hyper aisé à réaliser et je dirais même que toute hypnose est régressive..
    Il suffit d'évoquer l'enfance et bingo!
    Quant aux abréactions,elles sont salutaires mais ce n'est pas toujours la clé du traitement..
    Oubliez Carl Banyan, son truc est bien trop complexe et trop standard..
    Vous pouvez obtenir un grand résultat très simplement car l'hypnose est "un rapport"...

    Bien à vous,chers amis

    Daniel
     
  19. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    La pratique rend les choses plus faciles (comme pour tout entrainement)

    Bonjour à vous, Schakine. Evoquer l'enfance, des images reviennent spontanément. Pour avant trois ans, j'ai buté néanmoins un moment car pas assez à l'écoute de mes sensations corporelles
     
  20. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009

    Cher Léo,

    Voici le MP (que je décide donc de diffuser) envoyé à Zoulouk, pour lui relater l'expérience :



    « Coucou Zoulouk,

    Comme convenu, je viens te raconter ma tentative de d’investigation à la source de « mon problème », par ton système de l’escalier…

    Je n’ai qu’un mot : EXTRAORDINAIRE !!!!

    Alors, induction pour la mise en transe, et… je me retrouve donc en vision dissociée devant un long escalier sans fin avec ma question en tête : Quelle est la source de ma (aller je lache le mot) Boulimie ?
    Là avant même de descendre la première marche, un sentiment de crainte m’envahie. La peur de l’inconnu… enfin plus exactement… une appréhension angoissante de ne pas savoir ce qui m’attend en bas de cet escalier… Puis « Lacher-Prise », maintenant que je suis là, je descends, je ne vais quand même pas faire demi tours…Alors je décide de me faire confiance et on verra bien…
    Et je commence à descendre… et soudain, à droite de l’escalier, une porte apparait… j’ouvre et je devient spectatrice d’un moment de ma vie, où je me vois, adolescente, je vois mes parents tel qu’ils étaient à cette époque…Et… je comprends TOUT (je ne sais pas comment expliquer ça) tout le contexte de l’époque… en fait tout ce qui m’a affecté à cette époque…par rapport au comportement de mes parents…etc…(enfin bref je n’arrive pas à expliquer mon ressenti à ce moment là)…Et là je comprends que mes parents sont comme ils sont… que je suis moi-même maman aujourd’hui, et loin d’être parfaite, et que je ne prends surement pas toujours les bonnes décisions moi non plus…bref, je prend mes parents des mes bras, je leur pardonne, et je leur dis que je comprends… que c’est difficile d’être parent…et je vois vraiment mes parents tel qu’ils sont (comment expliquer ça)pas comme une enfant face à ses parents, mais comme une adulte avec un jugement objectif face d’autres adules…bref je parle avec eux…Je leur pardonne… je me pardonne…Et à un moment, je me dis que je n’ai plus rien à faire ici…je les embrasse, je sors, je referme la porte…je me retrouve dans l’escalier…je me dis est-ce que j’ai besoin de descendre encore…non… je remonte…et en remontant, je me dis que désormais il n’est plus utile que je mange frénétiquement comme ça…car mon vide est maintenant comblé… enfin bref je ne sais pas comment expliquer…prise de conscience en remontant l’escalier…et je sors de transe…

    MERCI MERCI MERCI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »



    :wink: Voilà…
     
  21. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Alors, Léo... à votre tour d'expérimenter, la naissance, pourquoi pas?
    Ca vous tente...?

    Petite question en marge: quelqu'un a t'il essayé d'aller avant la naissance?
    J'ai testé et j'étais en face du noir intersidéral, le néant absolu...
     
  22. vaillan

    vaillan

    Inscrit:
    5 Août 2009
    Bonsoir, zoulouk!

    J’ai effectivement tenté daller plus loin le résultat a été mon premier voyage astral

    J’ai tellement eu la trouille que je me suis pisser dessus et comme effet secondaire des courbatures musculaire due au monter acides lactique que mes muscles on produit.
     
  23. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Tu as eu des images, alors ?

    Et tu as retenté avec moins la trouille?
     
  24. Merci Nate de nous avoir exposé votre expérience, c'est très enrichissant de voir comment chacun vit et répare ses traumas d'enfance.

    Néanmois je resterais prudente sur la suite des évènements, car une séance ne permet pas toujours d'anéantir complètement votre problème qui est en l'occurence la boulimie.

    Ce que je trouve suprenant dans votre expérience, c'est qu'à aucun moment vous n'avez éprouvé de la colère, de la tristesse, ou toute autre émotion éprouvante, vous avez de suite pardonné, c'est ce qui me laisse le doute sur un résidu de conflit intérieur non résolu, mais peut être que je me trompe, l'avenir vous le dira...
     
  25. Ben moi d'après mon expérience que j'ai évoqué, j'étais dans le ventre de la mère, mais vous Zoulouk vous parlez de vies antérieures ?
     
  26. Perso, je n'aime pas parler de voyage astral, car là on tombe direct dans l'ésotérisme, et c'est un autre sujet, tout comme les vies antérieures et nous ne sommes pas sur le bon forum... :roll:
     
  27. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk)

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    J'ai juste essayé d'aller avant la naissance par curiosité, sans préjugés, sans dire qu'il y a ou qu'il n'y a pas.
    J'ai trouvé: le rien... ce qui somme toute est relativement logique.
    Peut-être cela dépend il de nos croyances ?

    Zoulouk est curieuse... et je ne pouvois résister au fait d'aller explorer là. J'ai juste rien trouvé.
     
  28. Zoulouk avant la naissance, il y a la gestation...alors de quoi parlez vous quand vous dites avant la naissance ?
     
  29. Leo Lavoie

    Leo Lavoie

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Ben oui, certainement...z'avez d'écrit en quelque part la façon de procéder? C'est en AH? Je suis preneur moi... J'ai besoin de bonne méthodes de AH. :)
     
  30. nate

    nate

    Inscrit:
    5 Juillet 2009


    Et c’est pourtant bien comme ça que ça c’est passé… C’est vrai, pas de colère, pas de tristesse, une compréhension et un pardon immédiat.

    Ceci dit ça fait 20 ans que je me traine ce fardeau et, ces derniers temps, je voulais vraiment en finir avec cette saloperie. Je faisais des recherches et des démarches dans ce but. C’est d’ailleurs dans le cadre de mes recherches que j’ai découvert ce forum.

    Donc, je pense que j’étais + que prête. Et je crois même que je n’attendais que ça ; retourner à la source de ce problème et en finir une bonne fois pour toute.

    Alors quand j’ai enfin atteins mon but… « Ok j’ai tout compris, pardon, merci et au revoir !!!! »

    Enfin c’est comme ça que, en y réfléchissant, j’analyse le résonnement de votre doute.

    Et comme je l’ai dit à Zoulouk :
    « Depuis cette expérience, je ne m’alimente plus du tout de la même manière… Je reste malgré tout sur mes gardes, et j’attends de voir sur du long terme… Mais je ressens vraiment qu’il s’est passé quelque chose. Car même quand je n’étais pas en période de crise, mon rapport à la nourriture restait torturé et tordu. »

    Alors pour celles et ceux que ça intéresse, et si mon expérience peut servir à d’autres, je donnerais des nouvelles de mon état.

    Ceci dit, là le but était de régler mon problème de boulimie.
    Mais des conflits intérieurs, j’en ai d’autres.
     
Chargement...
Vous aimerez:
  1. jeangeneve
    Réponses:
    14
    Affichages:
    289
  2. sherpa64
    Réponses:
    12
    Affichages:
    819
  3. Lodde
    Réponses:
    6
    Affichages:
    1232
Statut de la discussion:
N'est pas ouverte pour d'autres réponses.