Petite question impertinante

  • Initiateur de la discussion Kamou
  • Date de début
Kamou

Kamou

Membre
messages
615
Points
3 580
Bonjour a tous! Je suis nouveau sur ce forum, et suis encore "novice" dans l'art de la suggestion. J'ai un peu parcouru les postes, mais ce que je sais de l'hypnose vient du livre "creer le réel, hypnose et therapie" de thierry melchior.

Je sais qu'ici certains chanceux maitrisent assez parfaitement cet art, et j'imagine qu'ils ont donc la réponse a cette simple question : Une induction serait elle plus simple a mener a son terme.... sous les effets du cannabis?? simple question, évidement :) je me demande si les drogues douces n'ouvrent pas l'esprit a accepter "autre chose", a se laisser glisser plus docilement dans l'état de transe, et si oui (ce qui me parrait fort probable), les effets du cannabis ne risquent t ils pas de porter prejudice aux suggestions faites en etat de transe, ou au contraire préparent t ils mieu l'esprit a accepter ses nouvelles réalités??

je comprend parfaitement que certains puissent juger le sujet un peu déplacé, toutefois j'aime a croire qu'on ne s'interesse pas a l'hypnose sans un esprit curieux et ouvert, alors j'en appel a votre tolérance. Voila, juste un petit eclairage que je vous serez grès de me fournir si vous en avez les ressources !! Merci a vous et probablement a bientot!
 
Cath

Cath

Membre
messages
326
Points
3 410
Le cannabis produit déjà un état de conscience particulier, différent de l'état hypnotique.
Se servir de l'un pour atteindre l'autre me semble hautement improbable.
 
surderien

surderien

Toujours savoir trouver le plaisir de chercher…
Membre de l'équipe
Pro
messages
8 492
Points
9 560
Localisation
Suscinio 56
Le cannabis a en effet des effets psychotropiques qui modifient l'état de conscience !

malheureusement ils emmènent le mental dans une impasse sans accès au mode hypnotique libre de lui-même,

les drogues appelant les drogues de par leur dépendance.


Par contre les techniques hypnotiques font entrer dans un état proche de la transe cannabique qui est la transe ...hypnotique...

et on peut aussi déclencher des orgasmes mentaux de présence spontanée et prolongée,

sans aucune drogue et en restant libre de soi-même

8)
 
Kamou

Kamou

Membre
messages
615
Points
3 580
Si je comprend bien vos réponses, une induction et les suggestions qui s'en suivent en transe sont vouées a l'echec sous les effets du cannabis?

Je suis d'accord que la question est un peu... ambigu et je sens que vous ne dites pas vraiment tout :D Le cannabis peut il amener, avec une induction, a un état de transe profonde?

C'est vraiment important pour moi en fait ; j'effectue tout un travail d'auto hypnose, mais il m'est très difficile de lacher prise, entièrement, et une partie de ma conscience ne peut pas "lacher" l'analyse logique de la forme de mes suggestions! Je lâche prise et quelques secondes plus tard ma concience réapparait, toute fière, et se remet a analyser la forme des mots et les effets qu'ils devraient avoir, sans se laisser aller.

J'aggrave probablement mon cas en décrivant ce qui ne m'aide pas a entrer en transe de cette facon d'ailleurs. Bref, j'ai essayé la confusion, j'ai adapté mon induction au fait même que mon esprit se concentre sur les mots et ne se laisse pas aller. Au final, un très faible pourcentage de suggestions se réalisent. Trop faible pour pouvoir acheminer le travail que j'ai entamé a son terme.

Le cannabis aurait pu etre un moyen de rendre mon concient plus docile, baisser remparts, pour finalement ancrer l'état de transe profond quelque part dans mon inconcient. Faire de cet état une ressource, en quelques sortes, histoire de ne plus lutter pour ne plus lutter, si vous voyez ce que je veux dire :)

Merci a vous deux pour vos réponses en tout cas!
 
Cath

Cath

Membre
messages
326
Points
3 410
Mettons que ta suggestion soit : "le cannabis m'est tout à fait indifférent..." ce serait un peu dommage d'en avoir besoin pour rentrer en transe non ?
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
4 960
Bonjour,

Question très classique !
:D

Kamou à dit:
Si je comprend bien vos réponses, une induction et les suggestions qui s'en suivent en transe sont vouées a l'echec sous les effets du cannabis ?
Non, sauf si on est déjà au stade du coma, on ne peut pas l'affirmer péremptoirement :shock:

Mais de façon générale ce que l'on constate c'est que sous l'effet d'une substance psychodysleptique, ce n'est pas une transe hypnotique mais une modification de la vigilance qui ne laisse pas l'individualité s'exprimer.

Kamou à dit:
Je suis d'accord que la question est un peu... ambiguë et je sens que vous ne dites pas vraiment tout
Eh bien non les camarades ne cachent rien, mais en effet sous l'effet du cannabis on devient un peu... suspicieux... 8)
voire pire :? , heureusement moins souvent qu'avec l'alcool (mais la paranoïa :cry: fait partie des effets indésirables, imprévus mais possibles sous l'effet du cannabis !)
Bien sûr ce risque varie en fonction de ce que le sujet vit déjà, de son capital génétique, de sa vie actuelle, son bien-être social...

Kamou à dit:
(...) il m'est très difficile de lacher prise, entièrement, et une partie de ma conscience ne peut pas "lacher" l'analyse logique de la forme de mes suggestions!
Ben oui ça se travaille plus ou moins aisément ; et c'est à mon humble avis plus facile quand on est guidé par quelqu'un
Kamou à dit:
J'aggrave probablement mon cas en (...)
... en réfléchissant ! :oops:

"La pensée est source d'angoisse, l'action est la voie du soulagement ! "
(proverbe personnel)

Ou encore : le questionnement est le symptôme, et non pas la voie vers le soulagement !

Dans un cas comme celui-ci je conseille une auto-hypnose basée sur le mouvement ! Par exemple ton script concernera une séance de piscine ou de vélo ou d'escalade, ou une activité comme la peinture avec l'idée centrée sur le geste, ou un morceau à jouer à la guitare mais là encore en centarnt sur le geste...

Kamou à dit:
Le cannabis aurait pu etre un moyen de rendre mon conscient plus docile, baisser remparts, ...
Là je me permets : ou bien c'est métaphorique :roll: et j'aime la poésie, ou bien on parle platement et les mots qui me viennent sont les suivants :

- les consommateurs de cannabis recherchent souvent une desinhibition (se sentir moins "coincé" dans sa tête ou/et son corps) favorisant un ressenti d'euphorie,
- ou une défonce ! ne plus ressentir, dériver comme quand on perd connaissance...
- mais ils n'obtiennent pas la souplesse psychique ce qui donnerait : retourner vers ses ressources, exciter les centres porteurs de réponse sans exciter ceux porteurs d'interrogations parasites !

En pratique quand on s'occupe de qqn sous toxiques, c'est un peu comme si la mémoire ne "prenait" pas, on a eu beau faire une belle séance ensuite il n'en reste pas le bénéfice apparemment obtenu...

La chimie est plus exigeante que la personnalité avec tous ces produits qui attaquent le cerveau par les neurones dopaminergiques mais sans sélectivité...
 
vonglover

vonglover

Membre
messages
72
Points
2 290
Pour faire simple, l'entrée en transe va nécessiter une certaine concentration de la part du sujet, concentration qui sera mise à mal par les drogues.
 
Kamou

Kamou

Membre
messages
615
Points
3 580
Ok message recu, je m'avous vaincu ha ha je dois fignoler l'induction un point c'est tout. Me faire guider certes! mais il faut les sous!
... Merci de vos lumières :D
 
Paul Elie

Paul Elie

Membre
messages
4 289
Points
6 310
Age
64
Localisation
lacaune
la fumette n'as qu'une utilisation du subconscient " dereglée ou l'on fait des associations d'emotions qui ne sont en rien "normales"
et qui peuvent etre un échappatoire amusant a notre realité quand on en abuse pas et qu'elle ne devient pas dependance!
la est le hic!
car le fai de vouloir s'évader temporairement ou de s'amuser n'est pas en soi une mauvaise chose!
ce qui est critique c'est quand l'irrationnel devient un style de vie!
on peut obtenir le même plaisir avec les vagues binaurales (i-doser)
par exemple sans l'addiction physique....
mais ce qui est le plus intéressant c'est d'installer le plaisir comme un fait definif dans le subconscient... avec l'hypnose par ex:eek:u le yoga!
mais demande une motivation et un choix conscient.... pour avoir accès au subconscient.....
 
Kamou

Kamou

Membre
messages
615
Points
3 580
Le cannabis n entraine pas de dépendance physique?...

Tout au plus une "dépendance" psychologique qui est une brindille quand on sait ce que sont les difficultés a se séparer des drogues dures. Un minimum de volonté suffit amplement!

A vrai dire mon experience personnelle des fumeurs m a conduit a la conclusion que quelqu un qui cherche a se defaire de cette habitude devrait plus agir sur son environnement social que sur lui meme. En général la volonté d arreter est mise en echec par l environnement, qui ramène inlassablement la personne face au cannabis dans sa vie quotidienne. Or dans cette position, la question qui se pose n est plus de savoir si on veut arreter le cannabis, ni meme si on en est capable (bien evidement qu on l est) mais de savoir si on est pret a sacrifier ses proches dans ce combat contre le joint. voyez vous il y a certains milieux ou le cannabis isole les personnes de leurs proches, et d autres milieux ou c'est ne plus fumer qui met des barrières entre vous et vos proches.

Aussi triste que ca soit, c'est une réalité pour bien plus de gens qu on ne l imagine. Sans parler des familles entieres pour qui le cannabis est l unique source de revenus. Mais comme a mon habitude je suis hors sujet ha ha
 
Leo Lavoie

Leo Lavoie

Membre
messages
2 268
Points
5 110
Localisation
Montréal Québec
Je suis d'accord avec mes coforumeurs ici. Castorix l'explique très bien. Surtout se méfier de l'effet parano du cannabis. Je l'ai remarqué souvent.

L'hypnose est une approche tout à fait écologique dans son essence. Rien de compatible avec des substances psychotropes ou même juste anxiolytiques.

Je dirais que l'impression hynotique du cannabis n'est qu'un leurre. Un pastiche d'hypnose. Peut-être grisant quand on bouffe des gateaux en écoutant Pink Floyd mais à part ça, grandement taxant sur le système nerveux.
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
Je confirme, j'ai été une grande fumeuse de oinj...depuis mes 18ans jusqu'à mes 38ans.

Avec ses symptômes physiques, psychiques qui ont pris des mois de nettoyage et rinçage.....

Ensuite, tu as le choix, où d'étendre ton linge tel quel qui prendra plus de "temps" à sécher....ou passer à l'essorage.

Prendre ce choix, c'est comme accélerer le processus d'autoguérison, tout ton monde , ta réalité, ta créativité y passe et tu vois qu'est ce qu'il reste pour étendre ton linge sous le soleil exactement d'une autre création toute aussi réelle :D

J'ai pris le choix de l'essorage,(tant qu'à faire, pas faire traîner) et j'ai vu, j'ai su, accepté les choix des autres comme j'avais déjà accepté les miens et trouvé ça juste ,en équilibre du changement crée par résonnance .
Au final très contente de l'avoir fait en toute conscience responsable. :D

Et ça, c'est un peu pour beaucoup de choses au fond.....quand les changements s'opère intérieurement, les résonnances extérieures aussi, c'est le miroir conscient.......
 
Kamou

Kamou

Membre
messages
615
Points
3 580
Leo Lavoie à dit:
Je suis d'accord avec mes coforumeurs ici. Castorix l'explique très bien. Surtout se méfier de l'effet parano du cannabis. Je l'ai remarqué souvent.

L'hypnose est une approche tout à fait écologique dans son essence. Rien de compatible avec des substances psychotropes ou même juste anxiolytiques.

Je dirais que l'impression hynotique du cannabis n'est qu'un leurre. Un pastiche d'hypnose. Peut-être grisant quand on bouffe des gateaux en écoutant Pink Floyd mais à part ça, grandement taxant sur le système nerveux.

Oui effectivement, chez les personnes qui ont déja une forte tendance a recevoir l extérieur comme une agression potentielle, le cannabis agis comme catalyseur et amplificateur de cette tendance.

Je sais maintenant que emc et "transe cannabique" sont absolument différents. Pas de doutes la dessus!


En ce qui concerne le soleil sous lequel faire secher mon linge, je dois avouer que changer d air radicalement me couterai trop cher pour l instant. Le temps vera peut etre bouger les astres?
 
xorguina

xorguina

Membre
messages
4 186
Points
4 530
Localisation
Pays basque
J'ai pas changé d'air extérieur mais intérieur et le processus à fait son reste extérieurement.....ça m'a rien coûté au contraire j'ai fait des économies grave, plus de 150 euros par mois.......pareil pour le soleil, je l'ai laissé ressortir de l'intérieur , briller, ensoleillé tout l'intérieur et on c'est calé juste en dessous...ça n'a pas bougé depuis,sous le soleil exactement, je me dore juste en dessous :oops: à tout les temps :lol: .....let the sunshine in :D

Formation pnl 3eme génération avec Robert DILTS

http://www.youtube.com/watch?v=IUfntLqdUlA
 
L

Lapin1257896

Membre
messages
2
Points
80
Pour répondre à Kamou (22 ans après, comme quoi dans la vie, tout arrive faut juste être patient :p )

J'ai longtemps fumé des joints pour me calmer, d'une part pour me calmer et ne pas faire face à quelque chose (mais je ne savais pas quoi) et d'autre part pour "penser plus loin" et cela a fonctionné!

L'usage du cannabis m'a permis de mieux me concentrer et de comprendre ce que je n’aurai pas su comprendre dans un état normal : c‘est-à-dire m’apaiser pour identifier ce que je ne voulais pas voir dans un état normal et commencer à y réfléchir et ayant d’autres éléments et ayant une réflexion plus profondes.

Je pense que fumer fait dépasser la partie consciente pour aller « fleurter » avec la partie inconsciente du cerveau

Le cannabis m'a permis d'entrevoir des pensées que mon esprit conscient ne pouvait pas voir

La plupart des personnes qui critiquent le cannabis n'ont pas ou très peu fumé, et restent ancrées sur des croyances limitantes

On pense que cette drogue n'est pas bien mais on ferme les yeux sur les médicaments (antidépresseurs et autres) l’alcool et les cigarettes, ou même le sucre qui sont encore plus dévastateurs

Tout est bon, dans la vie mais à condition de ne pas en abuser

Donc pour ma part, oui le cannabis permet un type d'état d'hypnose (j'ai compris que je me faisais de l'autohypnose) et oui, il peut provoquer de la paranoïa. Et oui, il est possible d'arrêter si on a la force de volonté (contrairement à l'alcool ou c'est encore plus dur car dépendance physique).

L’addiction à quelque chose, c'est juste qu'une émotion enfuis n'est pas encore exprimée, c'est valable pour beaucoup de chose.

Vraiment ras-le-bol des préjugé et les personne qui n'ont jamais fumé et qui penses ceci ou cela, devrait d'abord essayer (et pas un seul, plusieurs) pour ensuite pouvoir donner leur avis.

Un préjugé est plus difficile à briser qu'un atome.
 
L

Lapin1257896

Membre
messages
2
Points
80
Oui, j'en suis bien conscient, et j'ai même vu la date avant même d'y répondre, c'est pour cela que j'ai écris "Pour répondre à Kamou (12 ans après, comme quoi dans la vie, tout arrive faut juste être patient", mais je pense que ce post peut aider et être lu de tout le monde, et sans sans limite de temps, puisque je l'ai moi-même retrouvé 10 ans après en effectuant une requête.

Oui, c'est 12 ans et pas 22 ans
 
Vous aimerez:
P
Réponses
11
Affichages
2 K
surderien
surderien
feerya
  • Question
  • feerya
Réponses
6
Affichages
2 K
Paul Elie
Paul Elie
babaste28
  • Question
  • babaste28
Réponses
11
Affichages
3 K
babaste28
babaste28
Nouveaux messages
JeanTT
  • Question
  • JeanTT
Réponses
2
Affichages
39
moune
moune
J
  • Question
  • Juliedjou
Réponses
2
Affichages
83
surderien
surderien
dide70
  • Question
  • dide70
11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25
Réponses
723
Affichages
16 K
dide70
dide70
Débat du mois
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut