Peut-on être dépendant de l'hypnose

  • Initiateur de la discussion Andika
  • Date de début
Andika

Andika

Membre
messages
23
Points
2 290
Localisation
Lausanne
Voilà ma question et ma crainte.
Est-ce qu'une personne ayant expérimenté l'hypnose, pourrait ne pas se passer de cet état ou de son praticien?
Merci d'avance pour vos commentaires.
 
castorix

castorix

Membre
messages
1 179
Points
5 110
Eh bien, décidément... :)

Andika à dit:
Est-ce qu'une personne ayant expérimenté l'hypnose, pourrait ne pas se passer de cet état ou de son praticien?
Un des états hypnotiques naturels et prolongés les plus souvent évoqués, est l'état amoureux (après le fameux Coup de foudre).

Alors, ... peut-on s'en passer ? (mais en a-t-on envie ?)

Sinon pour l'hypnose thérapeutique : à part si on tombe amoureux de son thérapeute... au bout d'un moment en général la personne est guidée par son thérapeute vers l'emploi de l'auto-hypnose (ou bien le sujet s'en empare de lui-même ! du moins dans certaines dimensions qui l'intéressent) ...
et donc le sevrage est très facile

D'ailleurs de mon point de vue, une personne qui va vraiment mieux après une intervention brève médiée par l'hypnose (déblocage radical, sisi ça existe), "oublie" en quelque sorte la relation entre les séances et l'amélioration, assez volontiers (et je trouve ça très normal et sain, d'une certaine manière)
 
Andika

Andika

Membre
messages
23
Points
2 290
Localisation
Lausanne
castorix à dit:
Eh bien, décidément... :)

Andika à dit:
Est-ce qu'une personne ayant expérimenté l'hypnose, pourrait ne pas se passer de cet état ou de son praticien?
Un des états hypnotiques naturels et prolongés les plus souvent évoqués, est l'état amoureux (après le fameux Coup de foudre).

Alors, ... peut-on s'en passer ? (mais en a-t-on envie ?)

Sinon pour l'hypnose thérapeutique : à part si on tombe amoureux de son thérapeute... au bout d'un moment en général la personne est guidée par son thérapeute vers l'emploi de l'auto-hypnose (ou bien le sujet s'en empare de lui-même ! du moins dans certaines dimensions qui l'intéressent) ...
et donc le sevrage est très facile

D'ailleurs de mon point de vue, une personne qui va vraiment mieux après une intervention brève médiée par l'hypnose (déblocage radical, sisi ça existe), "oublie" en quelque sorte la relation entre les séances et l'amélioration, assez volontiers (et je trouve ça très normal et sain, d'une certaine manière)
Merci pour votre réponse :) !
 
denverss

denverss

Membre
messages
102
Points
2 890
castorix à dit:
Eh bien, décidément... :)

Andika à dit:
Est-ce qu'une personne ayant expérimenté l'hypnose, pourrait ne pas se passer de cet état ou de son praticien?
Un des états hypnotiques naturels et prolongés les plus souvent évoqués, est l'état amoureux (après le fameux Coup de foudre).

Alors, ... peut-on s'en passer ? (mais en a-t-on envie ?)

Sinon pour l'hypnose thérapeutique : à part si on tombe amoureux de son thérapeute... au bout d'un moment en général la personne est guidée par son thérapeute vers l'emploi de l'auto-hypnose (ou bien le sujet s'en empare de lui-même ! du moins dans certaines dimensions qui l'intéressent) ...
et donc le sevrage est très facile

D'ailleurs de mon point de vue, une personne qui va vraiment mieux après une intervention brève médiée par l'hypnose (déblocage radical, sisi ça existe), "oublie" en quelque sorte la relation entre les séances et l'amélioration, assez volontiers (et je trouve ça très normal et sain, d'une certaine manière)

Réponse qui m'apparaît, personnellement, très pertinente et saine.

Un peu comme la relation quasi hypnotique qui unit les enfants à leurs parents, finit par se déliter en saine ingratitude.
La nature faisant assez bien certaines choses. :D
 
itachi

itachi

Membre
messages
58
Points
1 260
Localisation
Strasbourg
denverss à dit:
Un peu comme la relation quasi hypnotique qui unit les enfants à leurs parents, finit par se déliter en saine ingratitude.
La nature faisant assez bien certaines choses. :D

"Saine ingratitude" peut-être pas un peu trop "poussée" comme expression? :wink:
Ceci dit, ce n'est pas pour autant que c'est juste.
Comme on dit: le temps guéri tous les maux, il faut donc juste... Se laisser le laps de temps nécessaire pour pouvoir "guérir". :D
 
A

Anonymous

Invité
Cela peut arriver si l' hypno-thérapeute (qui ferait bien d'être enfermé) met en place une suggestion hypnotique pour signaler à la personne qu'il est le seul à pouvoir la mettre en état d' hypnose et que, pour sa protection, aucun autre hypno-thérapeute ne pourra faire de même.

Je le sais, car j'ai déjà eu un cas comme cela... les solutions sont toujours merveilleusement simples. :wink:
 
Vous aimerez:
Y
Réponses
16
Affichages
5 K
Prudence
Prudence
M
  • Question
  • Métaphore
2
Réponses
33
Affichages
8 K
xorguina
xorguina
Rose du jardin
  • Question
  • Rose du jardin
Réponses
9
Affichages
3 K
Brieuc du Garay
Brieuc du Garay
Nouveaux messages
dide70
  • Question
  • dide70
2 3 4
Réponses
105
Affichages
3 K
dide70
dide70
moyga
  • Question
  • moyga
Réponses
19
Affichages
9 K
moune
moune
Firmin
  • Question
  • Firmin
Réponses
12
Affichages
8 K
kiesgen
K
>> Vous aimez cette page ? Inscivez-vous pour participer
Haut