1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

pour m'accompagner

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par vith54, 26 Mars 2010.

  1. vith54

    vith54 Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2010
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    bonjour!
    j'ai bcp parcouru ce forum et j'espere pouvoir trouver parmi vous quelqu'un ou quelqu'une qui pourrait m'accompagner dans l'apprentissage de l'auto hypnose.
    si je m'intéresse au sujet c'est que sont apparues depuis quelques années des angoisses me pourissant la vie et faisant de moi une personne que je ne reconnais pas.
    on dit que le propre de l'angoisse est d'etre absurde et effectivement c'est le cas chez moi. je ne sais pas pourquoi, mais ayant perçu le comment (surtout les conditions dans lesquelles mes crises apparaissent) je les appréhende...et c'est le cercle vicieux.
    moi qui ait tjs été très sociable, adorant rencontrer de nvelles personnes, découvrir de nveaux lieux, de nouvelles expériences, moi qu'on qualifiait d'extravertie je me retrouve "coincée" en moi, avec pour seule compagne ma peur.
    peur d'avoir peur. car ce qui a tout déclenché, je ne le connais pas.
    j'ai bien vécu quelques événements qu'on pourrait qualifier de traumatisants durant mon enfance, mais je ne vois pas le lien avec le début et la forme de "manifestation" de ma peur.
    en cas de crise, je ressens un malaise profond et me trouve centrée sur moi même, comme déconnectée du monde que je perçois seulement comme une forme d'agression. j'ai des palpitations, des sueurs, et selon les cas si je n'ai pas trouvé un moyen de "fuir", je m'évanouis ou des vomissements incoercibles prennent le dessus pouvant me pourrir la vie 48h durant et me laissant "a plat" une semaine....

    bref, j'ai essayé l'hypnose auprès d'une psychologue et cela n'a pas été concluant. malgré tout je reste intimement convaincue que c'est a travers cette voie que je trouverai une solution me permettant de nouveau d'apprécier mon bonheur. car j'ai tout pour être heureuse: un mari que j'aime, 2 beaux enfants, pas de soucis particuliers, seulement cette peur absurde...
    merci d'avance pour tout le soutien que vous pourrez m'apporter
     
  2. Rémy Epinoux

    Rémy Epinoux Membre

    Inscrit:
    22 Octobre 2009
    Messages:
    19
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Tours
    Bonjour,

    Si vous n'avez essayé qu'une seule séance d'hypnose, il ne faut pas en conclure à l'échec à mon avis.

    Selon moi, l'auto-hypnose, bien qu'efficace, reste néanmoins moins efficace qu'une séance guidée par un hypnothérapeute, surtout dans le cas que vous exposez.

    Je conseillerais donc de tenter à nouveau l'hypnothérapie et/ou la PNL pendant 1 à 3 séances car ces problèmes se traitent très bien avec ces méthodes et de voir ensuite.

    Si toutefois vous voulez absolument faire de l'auto-hypnose, je ne pense pas que quiconque puisse vous apprendre cela sur un forum.

    Aussi, 2 conseils, dans l'ordre de préférence :
    - Demander à un praticien qu'il vous "forme" à l'auto-hypnose. J'estime à 3 ou 4 le nombre de séances nécessaires à cela (se mettre en transe toute seule + protocole thérapeutique pour résoudre toute seule votre problème)
    - Tenter de l'apprendre par soi-même à l'aide de livres dédiés à l'AH.

    Courage, vous allez vous sortir de tout cela, vous avez effectivement vu juste en vous disant que la clé réside dans l'hypnose.

    Amicalement
     
  3. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    c'est bien de garder la technique, faut juste changer de thérapeute....
     
  4. vith54

    vith54 Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2010
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760
    merci de vos réponses.
    je n'ai pas fait qu'une séance mais 3 et n'en est ressenti aucun bénéfice sinon une certaine relaxation agréable car rare chez moi mais il m'en a couté un peu cher la détente! lol.
    quel livre pouvez vous me conseiller? je ne connais pas d'autres thérapeutes vers chez moi
    pensez vous qu'il serait nécessaire que je découvre les ou la cause de ces angoisses ou du moins leur facteur déclenchant ou partir du postulat qu'elles sont absurdes sans chercher a en savoir plus et tenter seulement de les remplacer par de nouveaux comportement (par l'hypnose justement)
     
  5. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    l'angoisse est la conséquence directe et inévitable de l'accumulation trop de ressentis négatifs dans votre passé. En gros, faut se débarrasser des boulets qu'on traine, guérir les blessures ouvertes et dans lesquelles il reste encore éventuellement le truc qui a blessé...tant que ce n'est pas fait... l'angoisse continue.
    en commençant bien sûr par se détacher du passé, je veux dire par là, d'arrêter la nostalgie et l'attachement au passé. Souvent cela implique de se détacher de ses parents...
    sachant qu'on peut toujours les aimer, les voir, tout en étant détaché d'eux!

    cherchez alors un autre thérapeute plus loin! Si sortir de votre ville est si difficile, c'est peut etre que votre problème n'est pas si important pour vous alors. Une thérapie brève se mesure en nombre de séances. Essayez qqn qui fait hypnose & emdr.

    Contactez les par téléphone ou par email pour avoir des explications et connaître leur stratégie thérapeutique...

    fondamentalement l'autohypnose est assez facile mais il y a 2 apprentissages :
    1°) apprendre à entrer en transe (ça c'est facile)
    2°) apprendre à se servir de cet état pour se changer (bien plus long à apprendre)

    si vous voulez apprendre:
    - essayez d'abord avec précaution des séances gratuites qui trainent sur le net, il y en a plein. faites les plusieurs fois.
    - puis faites de l'autohypnose avec comme objectifs :
    • 1- "couper l'attachement avec le passé" ou " rendre l'attachement au passé à mes parents"
      2- "se détacher de mes parents et de leur manque de lâcher prise"
      3- "guérir mes blessures"

    bon courage!

    Valikor
     
  6. Métaphore

    Métaphore Invité


    Vith,

    Vous dites que vous étiez une personne extravertie, pleine de vie, allant à la rencontre de nouvelles personnes, etc...

    Quel a été le facteur déclencheur de ce changement, à quel moment cela s'est-il déclenché ? depuis quand réagissez vous comme ça ?

    Vous parlez de tramatismes d'enfance, et pourtant vous avez réussi jusqu'à une époque à être une femme pleine de vie...

    Avez vous remarqué dans quelles situations ces crises d'angoisse apparaissent ?...

    Les séances avec votre psychologue étaient uniquement de la relaxation ou utilisait-elle d'autres techniques?

    Il faut savoir que souvent on utilise la relaxation hypnotique pendant quelques séances le temps que l'individu ait accès à ses ressources inconscientes, on ne doit pas travailler dès la 1ère séance en EMDR comme vous le suggère Valikor.
     
  7. vith54

    vith54 Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2010
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760
    tout d'abord merci d'avoir de nouveau pris du temps pour me répondre.

    Valikor: vous dites que si je ne cherche pas de therapeute plus loin c'est que peut etre mon problème ne me dérange pas tant que ça...je vous repondrai qu'au contraire, c'est parce que mes angoisses sont ingérables que je ne peux pas me rendre bien loin...
    je n'ai pas le permis (raté 5 fois car trop stressée et crise d'angoisse le jour de l'examen) j'ai 2 enfants dont un en bas age et travaille a temps plein, de nuit, pour m'en occuper. ce qui me laisse peu de temps. prendre les transports en commun relève pour moi du défi, je dois donc arriver a trouver un thérapeute assez disponible, aux horaires flexible, a moins de deux heures a pied de chez moi (pour aller chez la psy précédente je mettais 1h30, voyez, je suis motivée!)ce qui me prends quand meme 1 apres midi pour 3/4 d'heure de consult.

    Metaphore:
    en réfléchissant je me souvient d'un repas de noël, avec ma belle famille, peu après la naissance de mon premier fils. bouffées de chaleurs, sueurs froides, tremblements, palpitations puis nausées et vomissements...j'ai ete malade comme un chien, et mit ça sur le compte d'une gastro...mais cette situation s'est répétée, tjs (dans un premier temps) dans un même contexte. repas, resto ou chez des amis ou de la famille...
    puis 2eme grossesse, la je reste allitee 4 mois pour MAP. je ne supporte plus personne, même chez moi les visites m'oppressent. ensuite je tente de prendre sur moi, je me dis qu'après tout il suffira d'une "bonne expérience", pour effacer les autres. je réessaie le resto, les sorties, mais rebelotte. du coup je culpabilise énormément. j'appréhende même les sorties au parc (comment expliquer a mes enfants qu'on ne sort pas parce que maman a peur...mais de quoi?), dans les magasins...et vu que j'appréhende la crise et bien elle se produit. je fais donc des malaises dans tous les lieux publics.
    j'arrive a recevoir et a aller chez certaines personnes mais seulement des amis de longue date qui me connaissent, et savent que je peux m'éclipser sans prévenir, et ne m'en voudront pas. j'ai besoin d'avoir un "échappatoire" pour me sentir bien.
    c'est terrible, je vous assure.

    lorsque je parle de traumatisme d'enfance, il s'agit d'attouchements imposes par un de mes oncles. après avoir repensé a tout ca je me suis rappelée qu'a chaque fois que je partais en vacances chez lui, des le lendemain, j'étais malade. un terrible mal de ventre, de la fièvre...c'était systématique. et mon père venait me chercher. un premier épisode donc de somatisation.
    pourquoi cela est il réapparu ensuite? je ne sais pas. mon oncle est mort depuis plusieurs années. j'ai gardé le silence pour les miens. ma famille ne sait rien. car c'est lorsque je me suis sentie prête a l'affronter et a tout dévoiler qu'il est parti. du coup aucun intérêt a faire souffrir mes parents. cependant j'ai pu assez librement en parler avec mon mari et quelques amis très proches. donc ça va même si g un sentiment de frustration (pour n'avoir pas pu lui cracher ma haine)qui ne me quitte pas.
    bref. est ce la cause ou pas, je n'en sais rien et a vrai dire ma priorité n'est plus de comprendre ce que j'ai mais de le traiter.

    concernant la thérapeute, elle a utilisé l'hypnose ericksonienne. j'ai eu 3 séances et d'après elle tout devait être rentre dans l'ordre...

    j'ai testé des seances d'hypnoses d'alain poux et une séance concernant la peur ma fait beaucoup de bien, seulement je suis loin d'être "guérie" et je voudrai surtout ne pas faire n'importe quoi et mettre toutes les chances de mon coté. je veux pouvoir prévoir un resto ou un ciné sans faire un malaise rien que d'y penser, ne plus chercher d'excuses pour justifier auprès de mes enfants mon absence au terrain de jeux...refaire ce que j'aime, accepter de reprendre le micro pour rechanter en concert avec mon groupe....bref, redevenir moi.

    je suis désolée de m'être autant attardée sur mon cas, j'espere que mon "discours" n'est pas trop brouillon, pas trop long et suffisamment digeste pour que vous ayez réussi a le lire et a me répondre.

    ne suis je pas en train de commencer une analyse??

    merci encore,

    vith
     
  8. vith54

    vith54 Membre

    Inscrit:
    26 Mars 2010
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    760
    valikor: je me rends compte que je ne vous ai pas répondu sur un sujet bien précis: les parents et l'enfance.
    je n'ai aucune nostalgie de mon enfance dans le sens ou je me sent bien plus heureuse a l'age adulte que je ne l'ai été enfant. mes parents quand a eux habitent loin (6h de route), je les vois environ 2 fois par an, les appelle une fois par quinzaine....
    si je m'entends plutôt bien avec mon père cela a tjs ete plus difficile avec ma mère et si nous gardons contact c'est plus par respect de sa position de mère, de grand mère, et de femme de mon père que par réel amour filial (et vice versa)
    j'ai 3 frères et sœurs,je suis l'ainée,( enfin arrivée après un frère qui ait décédé a la maternité) et je n'ai que très très peu de contact avec eux. ma famille c'est avant tout celle que j'ai crées avec mon mari.
    s'il est évident que certains conflits lies a l'enfance ne soient pas résolus, le cordon lui est bel et bien coupé!

    merci encore
     
  9. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    avez vous penser à vous faire accompagner? il doit exister des asso qui pourraient alors vous aider.
     
  10. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    je pense que votre capacité à se faire peur est bien trop forte : cela vient fort probablement d'un de vos parents (rarement des deux), celui qui était anxieux.
    faut donc faire le tri sur son caractère et évacuer ses angoisses pour commencer...
    -puis faire le deuil des décédés;
    -évacuer les agressions.