Présentation de Chimère

Discussion dans 'Présentation des membres' créé par Chimere, 27 Août 2015.

?

Pensez vous que ma "quète" soit réalisable ?

  1. Oui, facilement

    1 vote(s)
    50.0%
  2. Non

    1 vote(s)
    50.0%
  3. Possible mais long et difficile

    0 vote(s)
    0.0%
Les votes multiples sont autorisés.
  1. Chimere

    Chimere Membre

    Inscrit:
    27 Août 2015
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    310
    Localité:
    Bordeaux
    Bonsoir...
    Ma démarche est sans doute un peu ... spécifique.
    Ma compagne souffre de manque de confiance, de stress, et d'une phobie des araignées.
    Je lui ai conseillé l'hypnose pour au moins sa phobie, ayant connu des personnes qui ont été guéries ainsi, mais elle s'y refuse.
    Je cherche donc à me documenter, voire me "former" un peu dans le but de l'aider.
    Merci de votre attention...
    Pierre
     
  2. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    530
    Points:
    5380
    Elle s y refuse... surement par manque de connaissance de l hypnose ou encore parce q elle n est pas prette a consulter ( c est assez classique )
    Tous ses symptomes sont guerissables en hypno.
    Tu peux essayer de te former en commencant par des choses simples (relaxation par exemple) histoire de la rassurer sur la demarche et voir plus loin par la suite.
     
  3. Nossolar

    Nossolar Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Messages:
    937
    J'aime reçus:
    369
    Points:
    3980
    Localité:
    Belgique
    Pour continuer dans la même direction que hibou, chercher a savoir pourquoi elle s'y refuse ? (qu'elle est la motivation de son refus ?)
    Et sinon qu'est ce qu'elle envisage d'autre pour se "soigner" ? puisque refus de l'hypnose.....
     
  4. Chimere

    Chimere Membre

    Inscrit:
    27 Août 2015
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    310
    Localité:
    Bordeaux
    Bonsoir, et merci de vos réponses.
    Elle s'y refuse pour cause de mauvaise expérience, quand elle était jeune...
    Et pour se soigner, elle n'envisage rien. Elle ne se pense pas "soignable" et met tout sur le compte de l'hérédité.
    D'où ma recherche ici, car de moi elle acceptera, mi confiance, mi amusement, ne me croyant pas apte à ce genre de chose.
    Je désire donc essayer.
    J'ai trouvé pas mal de données sur le net, et lu aussi pas mal... mais pas trouvé encore ce que je cherche.
    Voili voila...
    Merci encore
     
  5. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1050
    J'aime reçus:
    325
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    belle preuve d'amour
     
  6. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    J'ai répondu "non".
    Pourquoi? Parce que:
    "Ma compagne"
    "Elle s'y refuse"

    On peut être aidé, se faire aider si on le souhaite. Pour moi la thérapie c'est vraiment pas un truc à faire avec les proches. Si en plus il ne le veut pas... Si elle s'accroche à sa phobie c'est elle c'est son choix. Qui dit qu'elle doit être différente de ce qu'elle est si elle ne le veut pas?
    Elle n'est pas dangereuse ni pour soi ni pour les autres pourquoi vouloir la soigner de force?
     
  7. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    530
    Points:
    5380
    Mon premier reflex à été de faire la même réponse que toi Prudence.
    Et puis j'ai relus : confiance en soit, stress et araignée...
    3 problèmes évoqué qui ne sont pas des choses extrêmement grave psychologiquement et qui ne demande pas de creuser super profond ou un suivie très long.
    Pris un par un pour moi 4 séances et on doit en sortir facilement.
    C'est pour cela que j'ai mis de coté le fait qu’effectivement la thérapie avec un proche n'est pas évident du tout. J'ai plus considéré (peut être à tort) que c'était des séances de type "confort".
    Ceci dit ma première réponse est tout de même celle d'un praticien (quelqu'un qui à un certain bagage), c'est à dire que j'oubliais tout de même le piège dans lequel Chimère peut tomber facilement.
    Piège dans lequel tombe beaucoup de demandeurs de conseils ici.
    L'impatience !
    Quelques lectures, visionnage de vidéo ou tout semble simple et je me lance.. puis
    - On ce focalise sur l'induction et la technique (est elle vraiment en état d'hypnose???) (mince ma lévitation n'a pas marché que faire?)
    - On essaye d'appliquer des scripts tout fait. (snif ma métaphore marche pas...)
    - On pleurniche quand on à pompé un truc d'Erickson qui à fait flop. (en oubliant qu'on à pas son talent)
    - On se fourvoie dans des analyses psycho-dramatique cherchant un trauma originel fatalement responsable, quitte à l'inventer à partir d'hypothèses à l'emporte-pièce.
    Bref on n'a pas pris le temps de bien comprendre "l'utilité" de l'inconscient, son fonctionnement et le "dialogue" à établir.
    Et l'expérience pratique qu'il faut acquérir, on la fait subir à la personne qui devrait vivre ces séances de façon confortable, agréable et dans la réussite.
    Mais si Chimère contourne ces obstacles, alors....
     
    moune aime ça.
  8. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    625
    J'aime reçus:
    304
    Points:
    4230
    Je suis entièrement d'accord avec Prudence.
    Cette personne se fera aider si elle le veut, quand elle le veut, et comme elle le veut.
    Ce n'est pas à quelqu'un d'autre de vouloir à sa place, même si ce quelqu'un le fait pour son bien.
    Mais, en fait, pour le bien de qui ?
    Le bien de celui qui est poussé à changer ou celui qui pousse l'autre à faire quelque chose pour changer ?
     
    Prudence aime ça.
  9. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    625
    J'aime reçus:
    304
    Points:
    4230
    Je ne peux plus éditer, donc je fais un nouveau message.
    Que ça fait du bien de lire cela!
    En tant que malade, j'hésite parfois - souvent - entre la colère et la déprime en lisant ce forum, même s'il me plaît beaucoup.
    Il semble que la planète entière veut devenir thérapeute en deux temps trois mouvements et, j'ai l'impression que, nous, les malades, les phobiques, les tocqués, on est juste des objets sur lesquels on applique des méthodes jusqu'à ce qu'il y en ait une qui fonctionne.
    Avant d'être malades, on est des êtres humains et ce n'est pas parce que l'on a un comportement qui n'entre pas dans les normes actuelles qu'on doit être considéré comme stupides ou immatures et que les autres doivent choisir et prendre des décisions à notre place.
    Ce serait bien que certaines personnes le comprennent.
    Bon, voilà, c'est dit un peu en vrac, mais ça fait du bien de le dire. :)
     
  10. Nossolar

    Nossolar Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Messages:
    937
    J'aime reçus:
    369
    Points:
    3980
    Localité:
    Belgique
    Je pense que si beaucoup de monde veut devenir "thérapeute" c'est justement parce que pas mal de personne sont dans une sorte de mal être,l'offre suis la demande (a quel prix me diras-tu ?)
    On a souvent envie d'aider l'autre et parfois on veux tellement aider que l'on oublie de s'aider d'abord sois-même....

    Maintenant c'est vrai que apprendre l'hypnose en autodidacte et croire que l'on est un thérapeute....il y a un monde de différence.

    Si je me met a la place de Chimère j'imagine qu'il va apprendre l'hypnose et donc tester ses apprentissages sur sa compagne, et donc faire ses première erreurs sur sa compagne...et la cela risque d'être pire que mieux... elle risque de vouloir encore moins se "soigner"
    Aucun livres ou formations ne remplacent l'expérience que l'on acquiert au fur et a mesure!

    Et puis une ballade dans la forêt et on diminue déjà son stress, pas besoin spécialement d'hypnose, la nature (le naturel) on l'oublie parfois ;)
     
  11. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Je suis peut être un peu sensible à ce sujet mais mon expérience personnelle parle:
    J'ai vu des médecins (plein, mais vraiment plein) suivre leurs familles sur le plan médical: quand il n'y avait pas de problème de santé important: aucun soucis; mais à chaque fois qu'il y a eu un pépin de santé il y a eu un problème derrière parce que c'était un proche qui s'occupait de ça: personnes non suivies, non soignées, diagnostic non posé (et là je pense quand même à un truc aussi visible qu'un Cushing) etc.

    Je vois ce que tu veux dire Hibou. Ce n'est pas évident aussi quand des proches nous demandent conseil. Généralement je botte en touche, je me sauve courageusement, mais des fois ils sont tenaces, alors j'essaie d'orienter ailleurs ou pour du confort je donne juste quelques exercices de gestion du stress, quelques conseils généraux sur le sommeil mais pas plus loin.
    Le truc c'est que des fois la demande parait bateau et en fait il y a plus derrière, on ne sait pas ce qui va se pointer avant d'avoir mis le nez dedans. Ça me fait penser au message de sécurité "Un train peut en cacher un autre": ça m'est arrivé plusieurs fois "je viens pour un arrêt tabac" -> "oui mais en fait je souffre de boulimie", "en fait j'ai eu des rapports sexuels avec un adulte quand j'étais enfant, je suis coupable", "j'ai des bouffées d'angoisse toute la journée et la nuit j'arrive pas à dormir"...

    Et sinon je pense exactement comme Singin:
    C'est vraiment des choses avec lesquelles je suis 100% d'accord.
    Je comprends l'envie d'aider mais si la personne ne le veut pas, ça peut même être une forme de violence: c'est une manière de lui dire qu'elle n'est pas bien telle qu'elle est et qu'elle doit changer.

    Je suis aussi d'accord avec ça. Pour moi c'est prendre le problème à l'envers (que de vouloir soigner les autres, aider les autres, avant soi).

    Pour moi la demande est le moteur de l'intervention. S'il n'y a pas de demande, pas d'intervention (hormis danger pour soi ou les autres mais dans ce cas c'est hospitalisation et on n'est pas du tout dans ce cadre).
     
  12. moune

    moune Membre

    Inscrit:
    24 Juillet 2015
    Messages:
    1050
    J'aime reçus:
    325
    Points:
    4280
    Localité:
    France
    IL peut l'aider à se relaxer dans un premier temps.Surderien a bien dit que son grand père allait trousser sa grand mère lorsqu'il avait sa sciatique pour libérer de l'endorphine
    Oui il peut l'aider à son niveau en l'aidant à être plus sereine,en lui faisant l'amour,lui disant qu'il l'aime et pourquoi il l'a choisie...
    Vous avez tous le réflexe de prendre les gens pour des futurs professionnels..ils ne seront jamais psychologues ou psychiatres,restons dans des comportements simples et faisons confiance au bon sens,peut être cette démarche permettra un déclic en elle et fera son chemin vers un spécialiste:l'hypnose n'est elle pas une façon d'ouvrir des portes?
    Ps en attendant les résultats sont de50/100pour l'instant
     
  13. Chimere

    Chimere Membre

    Inscrit:
    27 Août 2015
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    310
    Localité:
    Bordeaux
    Beaucoup de rejet donc...

    Je continue à réfléchir.
    Pourtant une évidence : Ma compagne désire vraiment se débarrasser de ses angoisses, désir fort, elle le verbalise, et refuse des voyages qui la tentent vraiment par exemple...

    Alors, faire plus de mal que de bien est en effet tout ce qui me retient...
    Pour autant, ce que je lis et regarde - même si tout ne me plaît pas - m'intéresse... Au pire j'aurais acquis un peu de culture générale en plus, et je m'essayerai à l'autohypnose avec pour but "renoncer à changer le monde"

    Merci de vos avis...
     
  14. Singin

    Singin Membre

    Inscrit:
    9 Août 2010
    Messages:
    625
    J'aime reçus:
    304
    Points:
    4230
    Personne ne peut changer le monde, mais, pour l'aider, tu peux entrer dans le monde de ta compagne.
    Pourquoi ne pas inventer une histoire à deux ?
    L'histoire de quelqu'un qui a peur des éléphants roses et qui, un jour, est propulsé par un méchant magicien dans un monde où les éléphants roses sont en liberté et aussi nombreux que les chats dans la réalité.
    Tu peux la laisser raconter autant qu'elle le souhaite dans un moment de tendresse et de complicité en ajoutant quelques phrases par ci par là.
    Son inconscient sera sans doute content de pouvoir s'exprimer et être entendu.
    Ensuite, tu pourras glisser habilement, sans en avoir l'air, quelque temps après, que l'hypnose c'est quelque chose comme ça.
    Et padon, padon, padon, si je t'ai blessé, ce n'était pas mon intention. :oops::)
     
  15. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    530
    Points:
    5380
    Je pense que l'on ne peut pas comparer un acte médical pure, avec une séance d'hypno.
    Absolument d'accord
    ?? drôle d'idée
    C'est juste que même pour des choses simples, il faut un peu de base.

    Par contre la je suis d'accord.
    D'ailleurs, notre façon de répondre dépend souvent de notre orientation thérapeutique, et pour pas mal de praticien, il faut acquérir toutes ces compétences pour pratiquer.
    (surtout en France, surtout dans le milieu para et/ou médical et surtout chez les frileux...)
    Etant orienté "solution" et plutôt proche du pragmatisme anglo-saxon je ne suis pas fan de psycho inutile.

    Absolument d'accord avec toi.... c'est vraie dans le milieu médical et c'est vrais chez les hypnothérapeutes (enfin pas mal).
    Il ont la Freudite aiguë et le complexe de la fac-absolue avec un soupçon de trouille-de-pas-assurer... Sans parler de la phobie entretenu par les psy bon teint " ou la la ma pov dame vous y aller pour du stress et ils vous perturbe le cerveau!!!
     
  16. Prudence

    Prudence Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    29 Août 2011
    Messages:
    3822
    J'aime reçus:
    523
    Points:
    7280
    Localité:
    Nancy
    Je suis d'accord avec ça. Effectivement on peut aider nos proches avec de l'écoute, du respect, de l'attention, des mots gentils; ce n'est pas de l'hypnothérapie.

    Elle refuse juste l'hypnothérapie? Il y a d'autres méthodes qui peuvent l'aider si c'est ça. Sa croyance de ne pas être soignable est un problème, elle est née avec la phobie des araignées? L'hérédité... certes on peut avoir des fragilités au stress, aux TOC etc. mais ce n'est pas une fatalité. C'est comme pour le bonheur: 50% de génétique, 10% dû aux circonstances (santé, travail, maison...), 40% sur lesquels on peut agir. Si elle a une fragilité héréditaire, génétique, ok, mais on peut toujours agir, il y a des exercices de gestion du stress, pour développer sa confiance en soi, contre les phobies... ça implique d'agir, de faire, de ne pas être passif, de s'aider soi même et personne ne peut le faire à notre place. C'est pas juste mais c'est comme ça, pour certains la vie est plus difficile, mais vivre avec des angoisses n'est pas obligatoire, même si notre physiologie est très sensible au stress on peut agir. Savoir qu'on peut s'en sortir.
     
  17. Chimere

    Chimere Membre

    Inscrit:
    27 Août 2015
    Messages:
    4
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    310
    Localité:
    Bordeaux
    Meilleure Réponse
    J'avoue être abasourdi par le concert des réponses à une question qui me paraissait plutôt... anodine.
    Et je vous en remercie, cela me permet de relativiser pas mal de mes questionnements sur ma démarche.
    Mon problème réside dans le peu d'harmonie dudit concert...
    Si une nette majorité me disait
    - "banco, mets y le temps et la patience, mais c'est jouable" ou au contraire
    - "c'est quasi impossible d'aider un proche dans ce domaine, et encore plus pour un débutant autodidacte"...
    Ce serai plus simple !
    Mais demander la simplicité... c'est réfuter l'homme, non ?
    Merci encore
     
  18. hibou13

    hibou13 Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    7 Octobre 2012
    Messages:
    1693
    J'aime reçus:
    530
    Points:
    5380
    Hé oui, c'est le lot de tout forum...
    Il y à des réponses pour toi.
    Des réponses s'adressant aux lecteurs, qui en gros élargissent et généralise la question (une volonté de l'équipe pour que d'autres trouve un certain intérêt)
    Et les inévitables débats d'approches, de point de vue etc.. au niveaux variés et intérêts multiples.
    Pas toujours facile de faire le tri effectivement. En tout cas nous essayons que cela reste dans le respect des uns et des autres.
     
  19. Nossolar

    Nossolar Membre

    Inscrit:
    22 Juillet 2015
    Messages:
    937
    J'aime reçus:
    369
    Points:
    3980
    Localité:
    Belgique
    De toute façon Chimère tu peux toujours apprendre l'hypnose par toi même et si après cela te donne envie pourquoi pas suivre une formation et devenir alors a ce moment là thérapeute.

    J'aime bien la dernière réponse de Singin car comme il dit plus de complicité ne sait faire que d'augmenter la communication et déboucher vers une meilleur compréhension !