1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Présentation

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par aube, 12 Octobre 2008.

  1. aube

    aube Membre

    Inscrit:
    11 Octobre 2008
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Montbrison

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,l'aube me semble être la belle métaphore de mon état d'esprit,celui d'une femme qui découvre que sa façon d'envisager la vie peut faire évoluer sa douloureuse appréhension du monde vers des climats plus doux...L'hypnose-et vos conseils- vont m'être précieux dans cette avancée matinale.Je souffre de fibromyalgie depuis l'enfance et ce nom mis sur la douleur il y a 5 ans ne me soulage en rien.Mon caractère angoissé s'est développé parallèlement aux souffrances physiques et à l'absence de reconnaissance de ma parole.Victime de plusieurs situations traumatisantes, j'ai expérimenté l'EMDR et essaie de progresser dans ma connaissance empirique de l'hypnose par des lectures et des séances dans un centre anti-douleurs.Hélas pour moi, les mots apaisants et rassurants du thérapeute ont été perçus par moi comme une déclaration personnelle et je me sens en échec devant sa stratégie d'évitement ...Je ne sais guère l'exprimer car je ne cherche en aucun cas à chercher la faille mais bien plutôt à sortir de mon addiction et à l'homme et au thérapeute qui savait si bien prendre en compte l'intégralité de ma personne.Quelqu'un peut-il m'aider?J'ai rendez-vous prochainement avec un hypnothérapeute différent pour tenter de sortir de ce cercle mais j'ai un peu de mal à m'y rendre en toute confiance .merci à ceux qui prendraient le temps de me répondre à l'aurore ou au crépuscule...
     
  2. Altmaier

    Altmaier Membre

    Inscrit:
    25 Août 2008
    Messages:
    1503
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2020
    Localité:
    Nouvelle Calédonie
    Bonjour aube
    N'étant pas médecin, et ne connaissant donc pas le mot du mal dont vous souffrez, j'ai pris le dictionnaire et j'ai lu: syndrome d'origine inconnu
    Quand l'origine d'un syndrome est connu, la médecine traditionnelle dispose d'une large palette de médicaments pour aider les gens qui souffrent. Quand l'origine est inconnu, il faut se tourner vers la médecine parallèle et effectivement, l'hypnose est un moyen qui vous permettra de mettre en oeuvre vos forces intérieures insoupçonnées pour vous soulager. Changez d'hypnothérapeute, il y en a peut être un qui va vous permettre de changer le "inconnu" en "connu" et vous permettre ainsi de vous libérer de vos douleurs.
    Bon courage et espoir :p
    Jurgen
     
  3. aube

    aube Membre

    Inscrit:
    11 Octobre 2008
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Montbrison
    Merci à Altmaier de sa réponse réconfortante et généreuse.La maladie dont je suis atteinte est un ensemble de symptômes qui m'ont valu bien des sourires entendus de ceux qui n'en souffent pas mais commencent par mettre en doute les mots que vous essayez de poser sur des maux.Ce n'est pas grave.Par des hasards heureux, la vie réserve aussi de belles surprises et j'apprends à les prendre en compte davantage que les tracasseries en travers du chemin.
    Quelqu'un peut-il m'aider à mieux comprendre pourquoi il est si important de s'exprimer par métaphores et paraboles? Je trouve cela épatant pour la poésie, l'expression du ressenti , mais je crains que, parfois, les interprétations laissées ouvertes ne finissent par égarer celui qui cherche ,justement, un ancrage...Petite bouteille à la mer...Merci.
     
  4. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    >>>>>pourquoi il est si important de s'exprimer par métaphores et paraboles?
    c'est votre choix de dire que c'est important....
    donc vous seule pourrez déterminer le pourquoi.
    et votre hypnotherapeute!
    vous avez le choix et comme dit altmaier en changer pourait peut etre vous apporter quelque chose de différent.
    si vous ne sentez pas de progrès avec la thérapie eriksonnienne ou emdr que j'assume vous suivez!
    en général ...a toutes "maladies graves" "syndrome inconnu" il faut un traitement sérieux que j'appelle de choc....
    simplement le bon sens de la théorie de la causalité...
    un pansement sur une jambe de bois ...ne guerira pas vos problemes...
    pour rester dans les métaphores! :D
    une aspirine ne guérira pas un cancer!
    ce dont vous sembler parler estr un mal plus profond que le subconscient a enterré et pour vous proteger de sa recurence invente des afflictions qui vous paraissent tres réelle.
    choisissez de résoudre ce trauma ancien et les afflictions vont vous quitter!
    en général de 1 a 4 seances sont necessaire pour guérir!
    si votre hypnotherapeute veut s'enrichir il vous gardera malade ...
    une phylosophie occidentale qui a rendue la médecine dite classique très
    avantageuse pour le porte monnaie de ce qui la pratique ainsi que de ceux qui vous vendent des médicaments...
     
  5. aube

    aube Membre

    Inscrit:
    11 Octobre 2008
    Messages:
    6
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Localité:
    Montbrison
    Merci de votre réponse.J'ai rencontré un nouvel hypnothérapeute.Le travail est plus précis,moins affectif aussi...Il ne souhaite pas s'enrichir.Notre rencontre a été précédé d'appels téléphoniques destinés à établir une confiance puis la première séance a été entièrement gratuite.Des exercices pratiques m'ont été donnés et je vais tenter de les faire.
    C'est moi qui ai demandé comment se déroulerait la suite et,pour l'instant, je peux simplement appeler pour expliquer mes problèmes à réussir les exercices donnés, mes observations...
    La première personne que j'avais rencontrée pour des séances d'hypnose-aucun tracas financier puisque c'était en médecine hospitalière- me donnait sensiblement les mêmes "aides" mais l'ambiguïté de la relation a aggravé ma souffrance personnelle.Je ne sais si je dois relier les événements mais un kyste est apparu, extrêmement douloureux, parallèlement à cette histoire qui a rouvert la brêche dans laquelle je me retrouve systématiquement dans le domaine de ma relation aux autres.
    Dans quelques jours, je dois me faire opérer.Je crois que ce kyste pourrait disparaître autrement que par la chirurgie si je savais trouver très exactement l'objectif à donner à mon inconscient, si je savais renoncer à cette addiction négative à cet homme, ce premier médecin qui ,en séance, m'a laissé entrevoir une possible histoire amoureuse.Je comprends qu'il ne souhaite pas la vivre.Je ne comprends pas qu'il me laisse en souffrance.Je me sens désespérée et anéantie.Belle métaphore du vide que je ne sais pas combler si j'ôte la dépendance qui s'est installée,amoureuse et thérapeutique, entre cet homme et moi.Ne pouvoir en parler avec lui qui refuse même les conversations les plus anodines avec moi, qui prétend qu'on ne peut avoir une 'relation normale'(!!),me laisse un goût amer d'avoir été manipulée...
    La douleur très ancienne dont je souffre en permanence,la dévalorisation de mon être, l'impresion d'avoir été attirée dans un piège dans lequel un possible m'a tét proposé pour m'être aussitôt oté,entretenu par une attitude toujours empathique mais faussement médicalisée, me fait penser à une utilisation de ma sensibilité excessive aux fins de m'avoir à sa portée, sans réel but autre que la satisfaction de m'avoir réduite à sa volonté.Pas de silence total, pas d'évitement entier, un savant mélange de signes d'intérêt pour moi et de neutralité indifférente qui génère une atroce souffrance en moi:celle d'avoir été trahie, utilisée, méprisée.Mon corps développe depuis des manifestations douloureuses comme ce kyste ou la raideur de mes doigts ,la douleur diffuse dans un pied que je ne peux plus poser par terre parfois, diverses irruptions cutanées, une pharyngite qui ne guérit pas...Ma tête est parfois enfermée dans un étau qui ne se désserre qu'à force d'efforts épuisants pour me sortir de cette obsession d'être indésirable, insupportable, anormale,stupide et vaine, inintéressante.Je me sens niée, entièrement.C'est dur , d'autant que j'ai vécu une expérience un peu similaire dont j'avais réussi à sortir quand j'ai consulté cet homme,qui connaissait parfaitement et ma vie et mes souffrances et qui,par ses mots, son attitude,aujourd'hui encore, distille le chaud et le froid sur cette "maladie des émotions "dont je suis affectée et qui semble ne pas en mesurer les conséquences.Il se sentait à l'abri,a-t-il dit.De quoi?.Il prend tous les jours un chemin qui porte mon nom, a-t-il ajouté."Attirance,trouble, émotion , sentiment sont là", avait-il dit en séance...Il dit qu'il n'aurait pas dû accepter que je sois sa patiente...
    Certes, mais c'est fait, c'est là et je ne sais plus comment sortir de cet enfermement...Ce récit est réducteur parce que le rédiger fait émerger le coeur de ma souffrance, c'est impudique et sans doute trop tournée vers moi.Ce n'est qu'une infie partie de ce que je voudrais exprimer...pardon de ne pouvoir l'écrire plus complètement et clairement. Je vais "envoyer" pour tenter de le faire sortir de moi.Merci à ceux qui voudront m'aider...
     
Chargement...