Formation Hypnose

Psychanalyse et Spiritualité

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Psychanalyse et spiritualité : deux mots qui n'ont pas été souvent accolés

Pourtant cet article de Jean Sarkissof permet de comprendre comment redonner tout son sens à la psychanalyse,

elle même pouvant redonner tout son sens à la spiritualité...

http://www.revue3emillenaire.com/lire/l ... t_ident=70

8)


" L'erreur de Freud, qui est celle de toute la science du XIXe siècle, est d'envisager l'énergie sous toutes ses formes non comme universellement diffuse mais comme uniquement localisée dans ses manifestations. Pour Freud, l'amour est issu de l'homme seul, la haine aussi ; il en serait la source dernière et unique. Or il est tout aussi scientifique de partir de l'hypothèse exactement inverse et de dire (avec l'advaïta Vedanta) que tout est dans tout, que l'univers est un tout où rien ne se crée, rien ne se perd, dont toutes les forces se répercutent sur tous les objets matériels [10], où le psychisme (le logos, la vie, l'amour ou la créativité) ne sont pas des expressions de l'homme isolé dans le Tout, mais sont des expressions du Tout lui-même à travers la manifestation, dont l'homme est la plus élevée dans ce qui est pour nous de visible. "
.
 
la manière dont je me soigne... en ressentant de l'énergie, de l'affection, et en déchargeant ainsi des traumatismes par "de la catharsis avec de l'amour"... ça me semble une psychanalyse, mais avec le coté émotionel et intemporel du cerveau à la place du langage et toutes la sensation spirituelle associée.

Mon thérapeute est un peu dérouté par ces soins... il apprend après coup ce que j'ai vécu... alors qu'il a juste maintenu dans ses bras un type qui chiale, ou qui tombe dans le pommes puis se réveille... ou autres... il n'apprend pas l'histoire en direct et justement... il n'y a rien à analyser, du moins sur le coup car l'analyse vient après, quand ça remonte...
quand les états sont profonds, justement, il n'y a plus de localisation et d'indivualité... c'est comme une dillution de nous deux dans un tout...
un tout où en ce qui me concerne, me fait remonter après coup des sensation de vécu de forêts tropicales, comme si c'était des mémoires très anciennes qui sont stockées dans cette conscience encore non localisée dans un être vivant... je serait tenté de croire que c'est des souvenirs d'entre deux vies... mais ce peut être une association d'idées... je ne veux rien affirmer.
 

valikor

Membre
je cite un extrait :

"L'a-religion est donc une maladie que la psychanalyse seule ne peut pas guérir et qui peut se traduire par tout l'éventail des symptômes névrotiques, caractériels, voire même le suicide ou la psychose."

Sérieusement?

:shock:

oui, je crois que l'auteur est mûr pour une bonne thérapie.
 

jeangeneve

Membre
merci d'avoir mis cela sur le tapis.

cela semble un sujet chaud chez les analystes.
je me suis fait bannir a ma première question sur un forum psy .
la question était: y croire, c'est thérapeutique ?
15 min. plus tard viré
donc avec un nouvel avatar j'ai demandé l'agnosticisme c'est pathologique ?

j' ai u droit a des réponses contrastées

alors oui, cela semble une guerre de tranchée analytique qui serais désynchronisante ?
 

surderien

Moderateur
Membre de l'équipe
Moi je reste un hypnotique idéaliste qui croit à la transcendance vitale, une sorte de vocation mythique...qui nourrit mon histoire de vie...


Je rapporte ici une phrase de mes lectures du jour :

" Ils n'avouent pas la "vocation" car le lissage du langage et la prudence à se découvrir sont aux antipodes du bling-bling arriviste et vénal qui sied aux winners . Ils se méfient d'une générosité d'âme anachronique. "

Elles concerne les nouveaux médecins dans la société d'aujourd'hui...


:roll:
 

jeangeneve

Membre
j'aime aussi les deux sens de la spiritualité

le coté spirituel de valikor face a des propos jugé chiraquien (comprenez acabradantesque)
et la spiritualité certaine de surderien, continuellement exposé aux effet dévastateurs des spiritueux.



édité
pardon pas u le temps de voir le reflex sudderien

c'est pas sans raison que l'agent fait si tôt son apparition, suis assez d'accord...
 

corfinas

Membre
Hello,

Bien que n'ayant pas encore lu l'article en lien en entier, je suis maintenant d'accord avec ceux qui pensent qu'il y a un lien entre évolution psychologique et évolution spirituelle. Quand j'avais lu Scott Peck sur ce thème je ne partageais pas l'idée mais j'ai ajusté mon point de vue au vue de mon cheminement.

Et vu qu'on parle de spiritualité, de vocation, je vous conseille d'aller voir au cinéma, si ce n'est déjà fait, "des dieux et des hommes" actuellement encore à l'affiche vu son bon succès en salles. Succès que j'approuve totalement au vue de l'émouvante et belle simplicité du film, de son puissant message sur la force de l'engagement, si vous voulez mettre des sensations, du non verbal, sur le mot "spiritualité" ce film peut, à mon avis vous y aider.

a+
 
M

Métaphore

Invité
corfinas à dit:
Hello,

Bien que n'ayant pas encore lu l'article en lien en entier, je suis maintenant d'accord avec ceux qui pensent qu'il y a un lien entre évolution psychologique et évolution spirituelle. Quand j'avais lu Scott Peck sur ce thème je ne partageais pas l'idée mais j'ai ajusté mon point de vue au vue de mon cheminement.

J'en suis ravie... :D , quel titre de Scott Peck ? j'aime bien aussi cet auteur...

Et vu qu'on parle de spiritualité, de vocation, je vous conseille d'aller voir au cinéma, si ce n'est déjà fait, "des dieux et des hommes" actuellement encore à l'affiche vu son bon succès en salles. Succès que j'approuve totalement au vue de l'émouvante et belle simplicité du film, de son puissant message sur la force de l'engagement, si vous voulez mettre des sensations, du non verbal, sur le mot "spiritualité" ce film peut, à mon avis vous y aider.

Ah oui je voulais aller le voir, mais après j'ai oublié, et vous en parlez, donc merci... :wink:
 

corfinas

Membre
De Scott Peck, c'était "le chemin le moins fréquenté".

Et pour "des dieux et des hommes", au tout début j'ai eu un peu peur d'un rythme trop lent et puis après il m'a embarqué, notamment avec les chants dans leur chapelle, vraiment un film très beau et très émouvant ...

a+
 
M

Métaphore

Invité
corfinas à dit:
De Scott Peck, c'était "le chemin le moins fréquenté".

OK, j'ai lu également la suite : "Au delà du chemin le moins fréquenté", ces lectures faciles à lire m'ont vraiment permis une ouverture sur une autre dimension... sans toutefois perdre le contact avec la réalité et les difficultés du monde extérieur. Un que je vous conseille sur le même registre (entre autres) de Jack Kornfield " Périls et promesses de la vie spirituelle"...

Et pour "des dieux et des hommes", au tout début j'ai eu un peu peur d'un rythme trop lent et puis après il m'a embarqué, notamment avec les chants dans leur chapelle, vraiment un film très beau et très émouvant ...

Oula si le rythme est lent trop longtemps, j'abandonne vite le fil du sujet... je vais voir donc...
 

corfinas

Membre
Métaphore à dit:
Oula si le rythme est lent trop longtemps, j'abandonne vite le fil du sujet... je vais voir donc...
Peut-être une séance en matinée ou tout début de soirée alors ? :wink:
En tout cas le fil du sujet est simple ... et intense si on l'agrippe ou bien qu'il nous agrippe.
 

Vidéo + MP3 + Script d'Hypnose + 32 000 Membres + Accès au ChatRoom

L'Hypnose et Moi

Mon Hypno-Challenge
Mettez vous au défi!

Mon Hypno-Apprentissage
Apprendre l'Hypnose?

Mon Hypno-Journal
Votre carnet pratique!

Meilleur partage

Vous aimerez:

Haut