1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Que se passe t'-il si un sujet ne se réveille pas?

Discussion dans 'Les différentes Techniques & Se Former-S'Informer' créé par Anonymous, 17 Septembre 2005.

  1. Anonymous

    Anonymous Invité

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Je voudrais apprendre l'hypnose, mais ce dont j'ai peur, c'est si j'arrive à hypnotiser quelqu'un et que je n'arrive pas à le réveiller. Ça doit être flippant quand même !
     
  2. RASSIER Jean-Marie

    RASSIER Jean-Marie Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2005
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    34
    Votre crainte est légitime et personnelle. Mais cela fait beaucoup de si, tout cela, et SI vous commenciez à apprendre à avoir un peu plus confiance en vous même, peut-être qu'après vous pourriez vous projeter un peu plus loin.
    Bon courage.
    Avec mes meilleurs messages.
     
  3. Anonymous

    Anonymous Invité

    Je vais écouter vos conseils.
    C'est pas que j'ai pas confiance en moi, c'est que je veux être prudent.
     
  4. Anonymous

    Anonymous Invité

    Une de mes premières expériences.

    Je me souviens, lorsque adolescant, j'ai commencé à m'intéresser sérieusement à l'hypnose, un ami m'a demandé de l'aider.
    Il traversait une période triste car il était amoureux, mais l'élue de son coeur ne voulait plus de lui.
    Comme il insistait, j'ai donc expérimenté une séance d'hypnose.
    Tout ce passait plutôt bien, et j'étais même très fier de moi, jusqu'au moment où il fallut parler de cette fille dont il était éperdument amoureux.
    Il était profondément en transe, et, parlant de cette fille, je lui ai dit : « tu dois l'oublier maintenant et vivre sans elle. »
    Quelle ne fut pas sa réaction!!!
    Lui qui était allongé calmement sur le canapé, s'est mit à trembler des pieds à la tête, ses muscles se tendaient et se détendaient nerveusement, sa bouche s'est fermée d'un coup, il se mit à transpirer et son visage devint blème!
    Whoooo, j'ai vite compris qu'il se passait quelque chose que je n'avais pas prévu. J'ai essayé de nouvelles suggestions pour le calmer et même pour qu'il se réveille, mais rien y a fait, il restait comme petrifié, avec de plus en plus de mal à respirer!
    J'ai franchement paniqué, le secouant de toutes mes forces et lui ordonnant de se calmer et de sortir de transe.
    Ce qu'il fit heureusement, oufff!
    Je ne m'expliquais pas cette réaction brutale, et après quelques minutes, je lui ai demandé s'il se souvenait de quelque chose.
    Il me répondit « oui, de tout, tu m'as dis de l'oublier et de vivre sans elle, et moi, je ne voulais pas, alors j'ai essayé de me suicider! »

    Après cette expérience, j'ai été calmé pendant un long moment durant lequel j'ai repris la théorie, mettant la pratique de coté.
     
  5. gilbert31

    gilbert31 Membre

    Inscrit:
    12 Septembre 2005
    Messages:
    27
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1060
    Localité:
    Toulouse, Manosque
    sortie de transe

    Pour ma part, je précise en préambule à la séance proprement dite ce que je vais faire. Je demande à la personne si pour elle entrer en transe c'est monter ou redescendre. Je lui explique le processus et qu'elle en ressortira consciente quand je le lui dirai. Je n'ai ainsi jamais eu de surprise ; les gens reviennent à eux pus ou moins vite, mais ils reviennent dans l'ici et maintenant.
    A nous de trouver les bons mots qui les feront revenir en jouant sur la calibration et la synchronisation à l'autre.

    Lorsque l'on pratique de l'auto-hypnose, on convient d'un contrat avec soi-même, lequel est plus ou moins conscient mais qui fait, qu'à un moment précis, le mécanisme du réveil se met en marche. Avec un patient, il en est de même
     
  6. ithectlse

    ithectlse Membre

    Inscrit:
    25 Mars 2007
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Toulouse
    Bonjour mon cher Gilbert,

    Ce que vous dites est intéressant mais la question que vous posez à la personne (à savoir "pour vous, c'est monter ou redéscendre ?) n'est-elle pas trop vague et ne peut-elle pas s'avérer incompréhensible pour des personnes qui viennent vous voir pour "faire de l'Hypnose" sans trop savoir de quoi il s'agit ?

    Comme je le disais (A !) précédemment, ce que vous écrivez est intéressant car beaucoup ont cette facheuse habitude de parler de "déscente" en transe. Cela rejoint "l'approfondissement de la transe" qui deviendrait "l'élévation en transe" ? rires... Je crois que le mieux est d'adapter la transe (montée ou déscente) en fonction de deux principaux critères:

    1) Le système principal du sujet (Visuel-Auditif ou plutôt Kinesthésique... Ce sera le plus souvent une "montée" pour les V-A, une déscente pour les K).

    2) Le travail envisagé pour ladite séance (si l'on doit suggérer à la personne de construire des images durant la séance, que la personne est majoritairement Kinesthésique et que l'accompagnement l'est aussi majoritairement, nous risquons un feedback du type: "je n'ai pas réussi à VOIR les images"). Nous ne le répèterons jamais assez: Approche U-TI-LI-SA-TIO-NELLE ! :) qui utilise donc ce que présente le sujet.

    Constant WINNERMAN
     
  7. ithectlse

    ithectlse Membre

    Inscrit:
    25 Mars 2007
    Messages:
    17
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1160
    Localité:
    Toulouse
    Petit rajout:

    Pour répondre au premier sujet, à savoir "que se passe t-il si un sujet ne se réveille pas ?"...

    1) Il a peut-être besoin de sommeil, si les conditions matérielles le permettent (qu'il ne s'agit pas de transe "en cabinet"), pourquoi ne pas le laisser simplement et naturellement transformer sa transe en sommeil ?

    2) Dans tous les cas, le sujet reste "connecté" à la voix de son accompagnateur, même s'il n'en a pas l'impression (feedback: "je n'entendais plus ce que vous me disiez, j'étais ailleurs...")... Donc il vous suffit de lui suggérer qu'à 10, ou à 5, il pourra faire, s'il en a envie, ce que vous lui suggèrerez de faire (et non "ouvrir les yeux" car le sujet imaginerait préalablement la réouverture des yeux, ce qui pourrait le faire revenir trop vite...). La réassociation (le retour) est une étape aussi importante que les autres et elle ne doit pas être baclée, un retour tranquille permet , je pense, une meilleure intégration des nouveaux apprentissages. Bien réassocier le sujet "peut-être que vous pouvez commencer à bouger VOS doigts, et non CES/LES doigts...), etc.

    Constant WINNERMAN
     
  8. ArNo

    ArNo Membre

    Inscrit:
    25 Mars 2007
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    je pense que c'est la crainte de toutes les personnes qui pratiquent l'hypnose (que l'hypnoptisé ne se réveille pas).
    Mais si l'hypnose est un état naturel, alors à mon avis il n'y a rien à craindre (il se réveillera bien un jour ou l'autre :p ).
     
  9. castorix

    castorix Membre

    Inscrit:
    14 Novembre 2005
    Messages:
    1180
    J'aime reçus:
    3
    Points:
    2250
    oui mais...
    ça veut dire qu'au lieu de le faire entrer en état hypnotique on l'a endormi... :wink:

    ça m'est arrivé, surtout quand on fait ça tard et sous la couette... 8)
     
  10. ArNo

    ArNo Membre

    Inscrit:
    25 Mars 2007
    Messages:
    13
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    960
    Je pense qu'il n'avait pas besoin d'un hypnoptiseur pour s'endormir le soir. :lol:
     
Chargement...