1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

que signifie le viol ?

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par antoine lagorce, 12 Septembre 2011.

  1. antoine lagorce

    antoine lagorce Membre

    Inscrit:
    4 Octobre 2010
    Messages:
    51
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    Bonjour,
    voilà une question assez compliquée a résumer.
    A chaque fois que je me sens en infériorité, un coup de fatigue, de la tristesse, une contrariété, angoisse... J'ai une peur panique du viol.

    Je suis un homme, c'est assez rare apparemment, et depuis tout petit ça se passe comme ça.
    Également, quand j'entends parler de violences sexuelles, qu'on la mime dans un film, ou qu'il en est fait seulement évocation (de même lorsque je suis témoin d'une drague trop appuyée, ou d'une domination écrasante par exemple), je ressens un traumatisme violent qui met de long jours, voire semaines à cicatriser.

    Les thérapeutes que j'ai consultés n'ont pas décelé d'abus sexuel dans mon enfance, même s'ils n'ont jamais fait d'hypnose régressive.
    Certains pense que le fait que mon père se promenait nu à la maison puisse avoir créé une ambiance dévalorisante pour l'homme.
    Pour ma part je me demande s'il ne s'agit pas d'une sorte de complexe de castration infantilisé, le sentiment d'abattement étant si grand.
    Peut être aussi une demande d'affection trop forte, la peur qu'elle ne soit pas comprise?
    J'ai un peu tout supposé.


    Qu'en pensez-vous?
     
  2. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    13
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    que vous n'allez pas très bien déjà, qu'ensuite, il y a une anxiété de fond importante, et que dès que vous allez encore plus mal que d'habitude, des peur irrationnelles prennent le dessus parce que vous n'avez quasi plus de force pour lutter contre elles à ce moment là.

    ca a pu arriver à un proche ou un de tes parents pouvaient avoir eu peur de cela ou cela pu être un film ou arrivé a qqn.
     
  3. Arobaz

    Arobaz Membre

    Inscrit:
    25 Novembre 2010
    Messages:
    137
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1420
    Bonjour
    Pour ma part je pense que c'est un problème sérieux !
    Les causes comme les solutions sont multiples et il me semble qu'a votre place je chercherais un hypnothérapeute compétent .
    J'ai cette croyance qu'il n'est pas forcement nécessaire de savoir la cause pour traiter le fond même si cela peut être utile parfois.Cependant je suis certain qu'il est possible de trouver des solutions pour vous débarrasser de ces troubles .Votre vie en serait grandement allégée non ?
    Les thérapeutes compétents existent, il faut en trouver un(e) .
    Bonne chance .
     
  4. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6100
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Dans la vie, il y a des gens qui ont toujours peur de "se faire baiser"

    çà leur pourrit la vie car ils finissent par ne plus avoir confiance en personne, ni en eux mêmes !

    en fait le départ c'est cette peur qu'ils ont d'eux mêmes, au fond d'eux mêmes.

    peur forcée installée au fil du temps (parents, événements, choc d'un film...)

    çà se travaille par thérapie, notamment dynamique, énergétique ou hypnotique

    comprendre cette force profonde devenue sa propre peur qui entretient la peur de l'autre et incite à la viol ence.

    ce principe est trés proche du fonctionnement terroriste et antiterroriste

    8)
     
  5. katia (zoulouk)

    katia (zoulouk) Membre

    Inscrit:
    22 Avril 2009
    Messages:
    3091
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    2320
    Mon ami Frederic avait peur que sa voiture tombe en panne, dès qu'il est à l'interieur, il hallucine des bruits de moteur et va ouvrir son capot, et en être anxieux tout le voyage. A en blémir !

    Sans fatigue, cela disparait.

    Il a fini par remarquer cela. Et c'est une grande découverte en soi.

    Frederic souffrirait il d'une phobie de panne de voiture, juste quand il est fatigué ?

    Peut-être que son père avait peur de tomber en panne, ou des films qui évoquent cela, on n'en sait rien.


    Maintenant Frederic va bien, il n'ouvre plus son capot, il se dit juste qu'il a besoin d'un bon somme, et ouvre sa fenêtre à chaque fois pour écouter, et se dit "je suis fatigué, j'ai encore rêvé que le moteur de la voiture allait lacher"

    Et il rit de lui même... tout en surveillant très discretement le bruit de l'auto, sans anxiété.

    Que si jamais elle tombait reellement en panne, il ne continue pas de rouler pensant qu'il est fatigué.

    Bien à vous,
     
  6. Leo Lavoie

    Leo Lavoie Membre

    Inscrit:
    7 Janvier 2009
    Messages:
    2269
    J'aime reçus:
    5
    Points:
    2330
    Localité:
    Montréal Québec
    Pour un garçon, le fait de voir son père nu quand on est enfant ne sera jamais, en soi, un problème. C'est une fabulation à saveur freudienne que celà. On a déjà pensé que la taille du "membre" pouvait impressionner trop fortement et même castrer le petit garçon et ce sont là des idioties.

    C'est ce qui entoure la chose qui peut causer problème. La raison pourquoi le père déambule nu dans une société ou la norme est de se vêtir peut être un indice de quelque chose. Mais pas nécessairement. La nudité est naturelle au départ.

    Mais si vous avez été en hypnose et que la profondeur n'est pas un problème j'aurais définitivement procédé avec la régression ou l'hypermnésie. Mais il est possible que votre problème soit du genre issu de traumatismes latents, c'est à dire de ce genre de dynamique familiale qui est juste malsaine en général.
     
  7. Intemporelle

    Intemporelle Invité


    Bien évidement je suis surprise que les thérapeutes que vous avez consultés n'ont pas procédé à la régression, surtout que vous dites que depuis tout petit vous ressentez ce malaise, mais petit c'est à dire ? 5 ans ? 8 ans ?

    Le fait que votre père se promenait nu n'est pas un problème en soi, et si cela l'était pour vous faudrait savoir pourquoi, remonter à cette période en régression, etc...

    Tout cela peut se traiter, maintenant faut trouver le thérapeute qui saura faire ce travail, vu que les précédents n'ont pas été à la hauteur car comment peuvent-ils affirmer s'il n'y a pas eu d'abus (ce qui est possible) s'ils n'ont pas procédé à la régression.

    Bien sûr qu'il y a une anamnèse précise à faire dans votre cas mais tout peut se solutionner.

    Quel âge avez vous à ce jour ? quelles situations vous fait vous sentir en infériorité ?

    Que voulez vous dire dans ce paragraphe et par "un sentiment d'abattament si grand" ?...

    Ce sentiment est-il toujours présent ?
     
  8. surderien

    surderien Moderateur Membre de l'équipe

    Inscrit:
    16 Juillet 2008
    Messages:
    6100
    J'aime reçus:
    453
    Points:
    6680
    Localité:
    Suscinio 56
    Moi je suis extrêmement réservé sur le pouvoir de certains "thérapeutes" qui manoeuvrent par régression.

    "comment peuvent-ils affirmer s'il n'y a pas eu d'abus (ce qui est possible) s'ils n'ont pas procédé à la régression."

    Pour moi un tel questionnement est à la base de la manipulation mentale.

    L'émergence de faux souvenirs !

    :!:


    déstabiliser

    suggérer alors tout ce qu'on veut

    faire régresser encore

    pour casser et reconstruire la personne selon le bon vouloir du thérapeute...

    Pour le meilleur

    ou pour le pire !

    :x
     
  9. Intemporelle

    Intemporelle Invité

    Antoine, j'ai relu en diagonale vos interventions, et vous disiez à un moment :


    :arrow: > Déproge disait que le névrosé est celui qui sait pertinemment que 2+2=4 et ça le rend malade. C'est une bonne définition de mon état de penser.

    Oui comprendre intellectuellement/mentalement notre malaise ou mal être ne guérit pas, il faut travailler sur les émotions en hypnose, aller la chercher là où elle est bloquée et l'éradiquer.


    Avez vous fait l'exercice que vous proposait Corfinas à l'époque (lien ci-dessous, page 2) :

    http://www.transe-hypnose.com/forum/sub ... 36-10.html
     
  10. antoine lagorce

    antoine lagorce Membre

    Inscrit:
    4 Octobre 2010
    Messages:
    51
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    1260
    Merci à tous de vos réponses,

    surederien> J'ai souvent pensé aussi qu'il s'agissait d'une violence retournée contre moi. Là encore, comment le savoir? Pourquoi prend elle cette forme?

    Merci Katia, je me suis aperçu que je faisais beaucoup de progrès grâce à ma conscience. A chaque périodes où je me suis senti bien durablement, ma conscience était très forte.
    Malgré tout, il y a comme une pente dans mon inconscient à retomber dans les mêmes problèmes.
    Je dois travailler ma conscience du réel, j'y progresse énormément, mais le terrain reste glissant.

    Intemporelle> Quand je dit "petit", je veux dire depuis toujours.
    J'étais un bébé fugueur dés mes 1ers pas, un petit garçon colérique puis un enfant réservé et dépressif.
    Une rage intérieure ou une peur incontrôlée me fatigue, me force à échouer. J'ignore ce que c'est.

    Je n'ai pas essayé le script de Corfinas, j'ai manqué de temps pour cela à l'époque et je n'ai pas su comment pratiquer. Hypnose ou PNL? La simple évocation permet-elle de vivre 3 heures de sensations? Et que faire de ces sensations? C'est typiquement un cas où il faut être accompagné. Et je ne sais pas qui pourrait m'aider.
    Peut être cette expérience devrait-elle être plus précise avant de la tenter.

    Pour en revenir à l'origine, j'ai subi les assauts sexuels d'autres enfants, tout petit. Là encore, apparemment, ce n'est pas traumatisant selon l'orthodoxie psy.
    De plus, je n'ai pas le souvenir d'aller tellement mieux avant ça.
    Je me souviens que ces évènements participaient d'une ambiance globale glauque. Comme un "bah y a ça en plus, pas de bol".
     
Chargement...