1. Visiteur, Vous avez une question sur l'Hypnose, Posez là sur le Forum

Rejeter la notice

Accédez librement à l'ensemble du forum de l'Hypnose + 30 000 Membres Vidéos, Mp3, Livres, Média, Liens et + encore...

Quelques questions en vue d'une future consultation

Discussion dans 'Hypnothérapie' créé par Aku', 30 Juillet 2011.

  1. Aku'

    Aku' Membre

    Inscrit:
    30 Juillet 2011
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Localité:
    Dans mon monde

    En tant qu'invité, vous n'avez pas accès à la totalité de cette conversation --> Enregistrez-Vous Maintenant

    [align=justify]Bonjour,

    Comme je l'ai expliqué (plus ou moins) brièvement dans ma présentation, j'envisage, quand mes moyens financiers me le permettront, de consulter un hypnothérapeute. Enfin plutôt "une", que j'ai "repéré" par hasard en me rendant sur mon (futur j'espère) lieu de travail.

    Hors, avant de m'engager dans quoique ce soit, je souhaite me renseigner pour être sure qu'elle ne fait pas dans le "charlatanisme".
    Ne trouvant aucune donnée sur cette personne sur Internet, mis à part qu'elle est répertoriée comme psychothérapeute, j'envisage de lui envoyer un mail via un des sites de référencement afin d'obtenir des informations qui seront autant de gages de sérieux de cette personne. Sauf que..


    Sauf que justement je n'y connais absolument rien en hypnose, mis à part les "on-dit". Mes questions s'adressent donc autant aux professionnels en exercice qu'aux personnes ayant tentés l'expérience :

    • - Pour s'installer comme hypnothérapeute, faut-il avoir suivi une formation particulière et avoir un quelconque diplôme, ou n'importe quel quidam peut-il se "décréter" hypnothérapeute ?

      - Quels sont les "pièges" à éviter, les bonnes questions à poser qui permettent de déceler d'éventuels "faux hypnothérapeutes" ?

      - Y a-t-il des pathologies/problèmes pour lesquels il n'est pas raisonnable voir dangereux de recourir à l'hypnose ?

      - Si effectivement il me "manque" des souvenirs, vais-je vraiment pouvoir y avoir accès ? Et sinon, comment le thérapeute peut-il s'en rendre compte (soit que j'ai tous mes souvenirs, soit que je n'accède pas à des souvenirs refoulés) ?

      - Dernière petite question : dans la pratique, comment ça se passe ? (J'ai regardé un peu partout sur le forum, notamment dans le coin "témoignages", mais j'avoue que je me sens quelque peu dépassée par les explications un peu trop pointues pour moi).

    Je vous remercie par avance pour le temps que vous prendrez pour répondre à mes interrogations qui vous paraissent sans doute un peu bêtes.

    Amicalement,

    Aku'
     
  2. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    non ce n'est pas bete! seulement mal informé!
    la seule chose qui devrai vous preoccuper est la confiance...
    puis vous jugerez sur les resultats!
    ce qu'il vous faut( d'apres ce que vous en dites!) est un traitement de profondeur.....
    en reponse au mal qui semble bien ancré!
    votre changement ou remission ne depends pas ou peu de la qualité de la therapie..... puisque c'est vous qui allez faire ou ne pas faire ce qu'il faut pour vous en sortir et que l'hypno n'est qu'un guide....
    si vous croyez que le therapeute a une solution pour vous , vous vous trompez! la solution est en vous elle ne demande qu'a etre revelée et que vous decidiez de changer!
    la pilule miracle n'existe pas!
     
  3. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    Bonjour Aku'

    nous somme en périodes de vacances, je vais donc m'y coller...
    voici quelque réponses ...

    Pour s'installer comme hypnothérapeute, faut-il avoir suivi une formation particulière et avoir un quelconque diplôme, ou n'importe quel quidam peut-il se "décréter" hypnothérapeute ?

    n' importe qui peu se proclamer hypnothérapeute, sauf que depuis quelque mois le terme thérapeute ne peu plus être ajouté.
    vous trouverez de hypnologues et autres hypnotiseurs un peu partout
    et tous le psy cologues et atres utilisent l'hypnose conversationnelle même si ils affirment le contraire.
    pas facile de s'y retrouver
    en plu il a pleins de castes, d'écoles qui on toute plus raisons les unes que les autres classique, protocolaire, Ericksoniène, humaniste, médicale, intégrative, hypnoanalytique, moderne et mon dieu il est probablement possible de vous remplir une page.
    tout le monde a SON hypnose.
    disons que si vous voulez des garanties vous êtes un peu mal barré.
    fier vous a votre instinct .

    Quels sont les "pièges" à éviter, les bonnes questions à poser qui permettent de déceler d'éventuels "faux hypnothérapeutes" ?

    formation ? dans plusieurs centres différants
    années de pratiques ?
    spécialités?
    ses échecs ?

    Y a-t-il des pathologies/problèmes pour lesquels il n'est pas raisonnable voir dangereux de recourir à l'hypnose ?

    OUI en gros tous ce qui est grave.
    problèmes cardiaques graves, et ce que l'on peu appeler pour résumer la folie.

    Si effectivement il me "manque" des souvenirs, vais-je vraiment pouvoir y avoir accès ? Et sinon, comment le thérapeute peut-il s'en rendre compte (soit que j'ai tous mes souvenirs, soit que je n'accède pas à des souvenirs refoulés) ?

    ha, l'hypnose est bien une forme de régression, mais on prend soin de le masquer en affirmant que c'est un état autre, ce qui n'est pas faux.
    la régression dans son histoire n'est que une forme parmi d'autres d'interventions cela ne ce réduit pas a ça.
    il y a pas trop lieu de ce focaliser sur cet outil.

    dernière petite question : dans la pratique, comment ça se passe ? (J'ai regardé un peu partout sur le forum, notamment dans le coin "témoignages", mais j'avoue que je me sens quelque peu dépassée par les explications un peu trop pointues pour moi).

    et bien cela se passe comme pour une visite chez le psychologue scolaire, sans les tests...
    on et amené a un peu parler de soi, de ce que l'on voudrais faire, pourquoi on est venu.
    puis il y a une phase de travail hypnotique mai qui a sûrement commencé bien avant cela peut être une relaxation mais pas seulement il y a bien des techniques, des fois même on sens rien .
    il y a pas de règles, sauf celles que le thérapeute trouve pour convenir a votre sensibilité et surtout pour les objectifs que vous avez convenus .

    il y a pas de bétise dans vos questions, des croyance il y en a, un peu comme dans mes réponses...

    et vous dans tout çà quel est votre hypnose ?
     
  4. Paul Elie

    Paul Elie Membre

    Inscrit:
    7 Juillet 2008
    Messages:
    4347
    J'aime reçus:
    21
    Points:
    3530
    Localité:
    lacaune
    non jean
    Y a-t-il des pathologies/problèmes pour lesquels il n'est pas raisonnable voir dangereux de recourir à l'hypnose ?
    l'hypnose n'as jamais ete, sera....
    1/une substitution
    2/ un remede ou solution
    mais bien un outil pour communiquer avec le subconscient....
    et non il n'y as pas de contre indications ou d'effets secondaires!
     
  5. Arobaz

    Arobaz Membre

    Inscrit:
    25 Novembre 2010
    Messages:
    137
    J'aime reçus:
    2
    Points:
    1420
    Bonjour Aku

    Vous avez bien raison de vous renseigner avant de consulter.La relation consultant thérapeute est primordiale pour la réussite de la thérapie .
    Plus que les diplômes ,l'important ce sont les qualités humaines du thérapeute .
    Vous pouvez demander de rencontrer cette personne avant de vous engager,ainsi vous vous ferez une idée et sentirez si vous êtes en confiance.
    Si elle refuse de vous recevoir quelques minutes ,est ce bien une professionnelle de la communication ?

    Votre désir de changer,d'avancer,d'évoluer,tenez -le fermement !

    Cordialement
     
  6. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    14
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon
    discuter ou renseignement par telephone ok mais rencontrer les eprsonnes avant de commencer une thérapie brève, moi je ne le fais pas. Le travail commence dès la première séance ...
     
  7. valikor

    valikor Membre

    Inscrit:
    9 Septembre 2008
    Messages:
    2340
    J'aime reçus:
    14
    Points:
    2780
    Localité:
    lyon


    • oui. mais la formation n'est pas une garantie de compétence. Si il vous faut un peu de temps pour avoir un rendez vous, c'est le signe que son agenda n'est pas vide, donc un bon signe.

      le piège à éviter : chercher à être tellement sûr que c'est la bonne eprsonne que vous retardez sans cesse les tests, le travail....

      Si cette personne a un site, vous pouvez le poster, on pourra essayer de vous donner un avis sur elle...

      pour certains trucs, faut faire attention.

      si vous avez un truc particulier, parlez lui en, y compris au téléphone pour savoir sa réponse.

      c'est un faux problème, quand vous irez suffisamment bien, s'il y en a (c'est rare) ils reviendront tout seuls frapper à la porte pour être ensuite mis à la poubelle ...


    une partie discussion, une partie travail qui contient une partie induction et une partie "active".

    essayez des séances en mp3. ca vous donnera un aperçu.

    Valikor
     
  8. Aku'

    Aku' Membre

    Inscrit:
    30 Juillet 2011
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Localité:
    Dans mon monde
    Bonjour,

    Tout d'abord, je vous remercie pour toutes ces réponses. Pour répondre dans l'ordre :

    - Paulelie : Effectivement, la confiance en son thérapeute est très importante et est, selon moi, un moteur non négligeable pour aller vers la solution du problème. Mais c'est une chose que j'ai énormément de mal à donner (très certainement par peur de la déception derrière, ou plutôt de la souffrance qu'elle engendre).
    Je ne sais pas exactement de ce dont j'ai besoin au fond, quoique j'en ai une certaine idée, mais dans l'immédiat, j'ai besoin d'une réponse à une question, réponse qui justement me permettra de pouvoir continuer mon cheminement.
    Je n'imagine pas que le thérapeute puisse avoir une réponse toute faite à me sortir de son chapeau ; je ne suis pas naïve à ce point là. La solution, certes je suis d'accord, je l'ai en moi, mais comme je l'exprimais en ces termes hier soir, par la "grâce" du déni et de "l'aveuglement" de personnes dont le boulot est de lire les signes cryptés, ben la clef de cette solution, je ne l'ai malheureusement pas.
    Je n'ai pas la prétention de changer (changer quoi d'ailleurs ?) mais il y a un certain nombre de points obscurs dans mon parcours que j'aimerais simplement comprendre.
    Et je crois naïvement (à tord ou à raison ?) que l'aide de l'hypnothérapie peut peut-être me donner les clefs qu'il me manque.
    Croyez-moi que si je savais comment résoudre moi-même mes problèmes, je ne m'amuserais pas à donner la bagatelle de 40€ par semaine (en moyenne) depuis 6 ans.
    (Désolée, je me suis un peu emportée...)

    - Jeangeneve : En grande inculte que je suis, qu'est ce que vous appelez l'hypnose conversationnelle ?
    Mon instinct ? Je pense, sans me mentir, que je suis encore trop dans les extrêmes pour pouvoir m'y fier sans risquer de me tromper (vision noir et blanc propre au TPL, même si j'ai aussi fait des progrès dans ce domaine là)
    Mon but justement dans une éventuelle consultation est simplement de savoir si oui ou non j'ai tous mes souvenirs. Je ne demande rien de plus. Enfin si : dans le cas où d'autres souvenirs existeraient, j'aimerais simplement m'en souvenir....

    - Arobaz : Effectivement, en demandant à la rencontrer, je serai fixée. Et ce sera sans doute plus pratique que de converser par mail.

    Amicalement,

    Aku'
     
  9. jeangeneve

    jeangeneve Membre

    Inscrit:
    25 Avril 2010
    Messages:
    1973
    J'aime reçus:
    18
    Points:
    2180
    Localité:
    là bas,
    hummm, voir une ou un thérapeute avant, je vois cela comme une fausse bonne idée.
    cela peu arriver par hasard, moi ca me gênerais de m'immiscer dans une tranche de vie d'un thérapeute.

    bien que cela fasse un peu pub, je ne peu que confirmer les propos du préopinant.
    l'investissement est total dès la première minute, je ne peu pas évidament affirmer que c'est le cas pour tous le thérapeutes .
     
  10. Aku'

    Aku' Membre

    Inscrit:
    30 Juillet 2011
    Messages:
    5
    J'aime reçus:
    0
    Points:
    660
    Localité:
    Dans mon monde
    Le "truc" justement, c'est que je n'ai absolument rien trouvé d'intéressant sur elle qui puisse m'éclairer en quelque façon que ce soit. La seule info que j'ai pu dégoter après plusieurs heures de recherches infructueuses, c'est qu'elle s'est mariée courant d'été dernier ><" ; Vous reconnaitrez que ça me fait une belle jambe, comme qui dirait ;-)

    Sur les pages jaunes, voici ce qui est écrit : "Praticien en Psychothérapie, Hypnothérapeute: Enfants, ados, adultes, couples. Modelages relaxants. Sur RDV du lundi au samedi. Cabinet ou domicile."


    Le souci, avec mes souvenirs, c'est que "je n'ai pas le temps d'attendre" qu'ils reviennent tranquillement, s'il y en a encore à venir. Le temps joue contre moi dans cette affaire, et c'est pourquoi il me faut savoir ce qu'il en est. Et au diable ce qu'il adviendra s'ils reviennent trop brutalement. Quelque part, je peux pratiquement dire que je ne suis plus à cela près.


    "L'investissement est total dès la première minute" / "Le travail commence dès la première séance ..." : ok, mais personnellement, en temps que patiente, je crois que si on me disait dès le premier rdv "installez vous dans le fauteuil, posez vos chaussures et on commence", je crois que je partirais en courant. La confiance est une chose, mais garder un oeil critique ce n'est peut-être pas du luxe ?
     
Chargement...